Secteur de Borméa


Le Secteur de Borméa se trouvait au Nord-Est des Mondes du Noyau et comprenait plusieurs mondes importants dont Chandrila, Brentaal IV et Corulag.

Continuité : Legends


  Le Secteur de Borméa se trouvait au Nord-Est des Mondes du Noyau. Il formait la Coquille de Ringali avec le Secteur de Darpa. Le nom venait de la Nébuleuse de Ringali qui s'étendait sur les deux secteurs et dont le Secteur de Borméa était le secteur principal. Il se trouvait dans la plus ancienne partie connue de l'espace, qui fut explorée entre -27.500 et -25.000 et comprenait plusieurs mondes fondateurs de l'Ancienne République comme Brentaal IV, et Chandrila.

  On ignore la date de création du Secteur de Borméa mais on sait cependant que quand la République divisa son territoire en secteurs, chacun d'entre eux était généralement composé de cinquante systèmes dotés d'une population importante et sa taille resta probablement stable comparés aux secteurs à l'extérieur du Noyau qui s'élargirent à mesure que le territoire de la République grandissait. La galaxie fut découpée en 1.024 secteurs régionaux après les Réformes de Ruusan [-1.000], chacun divisé en sous-secteurs exécutifs. Le Secteur de Borméa avait un siège au Sénat mais Corulag et Brentaal IV détenaient également leur propre siège en tant que membres fondateurs de la République (contrairement à Chandrila qui fut souvent le monde d'origine du sénateur du Secteur de Borméa).

Secteur de Borméa

Carte de la Coquille de Ringali
Image extraite du sourcebook The Far Orbit Project


  Le Secteur de Borméa s'imposa rapidement comme une importante présence économique, commerciale et culturelle. Il était situé à la jonction de deux des principales routes hyperspatiales de la galaxie : la Route commerciale Perlemienne et la Voie Hydienne après que celle-ci ait été tracée par Freia Kallea vers -3.700. Il comprenait également plusieurs agrimondes comme Chandrila. Sa position offrait également une importance stratégique pour s'emparer des Mondes du Noyau et dégager la route vers Coruscant.

  Cette partie de la galaxie fut le théâtre de plusieurs affrontements entre les Légions de Lettow et l'Ordre Jedi durant le Premier Grand Schisme [v.-24.500] avec les Batailles de Brentaal et de Chandrila. Néanmoins, le Secteur de Borméa fut relativement épargné durant les Anciennes Guerres Sith mais sa tranquillité prit fin pendant la Guerre Froide entre la République et le Second Empire Sith avec notamment la Bataille de la Faucheuse Rouge durant laquelle le Seigneur Sith fou Ikoral attaqua Chandrila dans le cadre de sa campagne pour purifier la galaxie des êtres qu'il jugeait inférieurs. Il fut vaincu par une alliance provisoire des forces de la République et de l'Empire.

  La position stratégique du Secteur de Borméa lui fut préjudiciable à la fin des Nouvelles Guerres Sith quand la Confrérie des Ténèbres lança une campagne d'envergure pour s'en emparer et contrôler ses routes commerciales. Les Sith s'emparèrent relativement facilement de Corulag, Chandrila et Brentaal IV, en grande partie parce que les Jedi étaient restés en dehors des combats (-1.001). Lord Kaan ne tarda pas à en découvrir la raison : en effet, le Général Hoth était parvenu à convaincre un millier de Jedi qu'ils devaient mettre une fin définitive à la guerre et s'était emparé du monde hautement symbolique de Ruusan. Les deux groupes d'utilisateurs de Force finirent par s'annihiler presque totalement sur ce monde, ce qui mit un terme aux Nouvelles Guerres Sith après un millénaire de conflits.

Secteur de Borméa

Skere Kaan
Image extraite de Jedi vs. Sith: The Essential Guide to the Force


  Bien qu'il soit un des membres fondateurs de la République, Brentaal IV fit sécession avec le gouvernement galactique et rejoignit la Confédération des Systèmes Indépendants durant la Guerre des Clones [-22/-19]. L'armée clone et un petit groupe de Jedi reprirent la planète en -21 après une violente bataille au cours de laquelle le leader séparatiste brentaali Shogar Tok fut tué. Utilisant une loi presque oubliée de la République, le Chancelier Suprême Palpatine installa le loyaliste Jerrod Maclain comme gouverneur régional.

  L'Avènement de l'Empire (-19) fut reçu de manière très variée par les mondes du Secteur Borméa. Chandrila, qui avait une longue tradition démocratique, comprit immédiatement que, malgré ses belles paroles sur l'ordre et l'absence de corruption, Palpatine était un tyran qui avait habilement manœuvré pour s'emparer de la galaxie et la jeune Sénatrice du Secteur de Borméa, Mon Mothma commença à agir dans l'ombre pour fonder la Rébellion et rétablir la République. L'Empire, qui connaissait l'importance d'un commerce sain, laissa Brentaal IV relativement tranquille et la vie de ses habitants ne changea guère sous le nouveau régime. Quant à Corulag, elle bénéficia grandement de l'instauration de l'Empire qui devint un des principaux clients (voire le seul) de bons noms des compagnies locales et fonda une académie militaire sur la planète.

  L'Empire considérait le Secteur Borméa comme un secteur passif et ne lui avait assigné que deux flottes de supériorité et leurs supports pour maintenir l'ordre. Le secteur jouissait également d'une relative autonomie : en effet, son Moff, Jamson Caglio, était un conseiller de longue date de l'Empereur et passait la plupart de son temps sur Coruscant, laissant la gouvernance du secteur au gouverneur impérial de Corulag, Zafiel Snopps qui quant à lui était trop occupé par ses propres responsabilités de capitaine d'industrie pour adopter une politique ferme et étouffante. Après que Mon Mothma ait été identifiée comme le leader de la Rébellion et se soit enfuie, elle fut remplacée au Sénat par Canna Omonda qui se montra trop candide et idéaliste pour réaliser qu'elle ne devait pas faire de vagues. La jeune femme fut arrêtée et exécutée.

Secteur de Borméa

Mon Mothma, Sénatrice du Secrteur de Borméa et Bail Organa, Sénateur d'Alderaan jouèrent un rôle clef dans la fondation de la Rébellion
Image extraite de The New Essential Chronology


  Durant la Guerre Civile Galactique [-2 à +19], Chandrila fut soumise à deux blocus tandis que les liens de Brentaal et Corulag avec l'Empire en firent des cibles pour des attaques de la Rébellion. Une de ces attaques causa une crise économique sur Brentaal IV et Corulag perdit beaucoup d'influence et de sources de profits lors de l'instauration de la Nouvelle République.

  En l'An 27, les Yuuzhan Vong débutèrent la conquête des Mondes du Noyau et dévastèrent plusieurs mondes de la Route commerciale Perlemienne dont Brentaal IV et Chandrila afin de bloquer les lignes d'approvisionnement de la Nouvelle République, provoquant de lourds dégâts. Les chutes de ces mondes, ainsi que le fait qu'elle n'ait jamais apprécié la tutelle de la Nouvelle République, conduisit Corulag à capituler. Deux ans plus tard, les habitants de Corulag se rebellèrent contre le gouvernement fantoche instauré par les Yuuzhan Vong et furent libérés par l'Alliance Galactique qui se servit de leur monde comme tête de pont pour la reconquête de Coruscant.

  Après la fin de la guerre, le Secteur de Borméa commença une longue période de reconstruction comme la plupart des secteurs de la galaxie, les extragalactiques ayant laissé une empreinte profonde sur celle-ci. Durant la Guerre Impérialo-Sith [+127 à +130], les forces de l'Alliance Galactique et du Nouvel Empire Galactique se heurtèrent sur Corulag mais on ignore l'issue de la bataille.

  Le Secteur de Borméa comprenait les systèmes (et planètes) suivants :

• Système de Borméa
Système de Brentaal (Brentaal IV)
Système de Chandrila (Chandrila)
Système de Corulag (Corulag)
• Système de Ganthel (Ganthel)
• Système de Nopces (Nopces Prime)
Nébuleuse de Ringali


Actualités en relation

Pocket : Sortie de la réédition de Choix Décisifs

Fans du Star Wars Legends et non canon, voilà la première actualité de l'année qui pourrait vous intéresser : c'est aujourd'hui que parait chez Pocket la réédition de Choix Décisifs, le roman de Timothy...


Informations encyclopédiques

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
31/08/2019

Date de modification
31/08/2019

Nombre de lectures
413


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.