Les Vingt Merveilles de la Galaxie


Les Vingt Merveilles de la Galaxie étaient une liste composée par le célèbre historien Vicendi et visant à réunir les plus beaux ouvrages architecturaux des espèces intelligentes de la galaxie.

  Vers 10 000 Av. BY, la République Galactique venait de fêter ses 15 000 années d'existence, et pour célébrer dignement cette date anniversaire des plus importantes, le gouvernement sénatorial passa commande d'un vaste traité intellectuel auprès du célèbre historien Vicendi. Ce dernier réalisa un formidable travail d'archives connu sous le nom d'Arturum Galactinum et dans lequel il compila notamment une liste des plus beaux ouvrages réalisés par des espèces intelligentes. Cette liste, comportant pas moins de vingt merveilles galactiques, a toutefois été longuement décriée pour son caractère excessif accordé aux réalisations antiques et pour son point de vue jugé trop "centralisé". La moitié des œuvres précitées étaient en effet localisées à l'intérieur des Mondes du Noyau, lieu à forte concentration humaine et regroupant  les planètes fondatrices de la République. De plus, Vicendi avait omit, consciemment ou inconsciemment nul ne le sait, de prendre en compte des phénomènes naturels surprenants tels que Les Cinq Anneaux de Feu de Fornax ou encore les Comètes de Corphelion pourtant réputés à travers toute la galaxie. En signe de mécontentement, les Hutts, les Bothans et les Caamasis établirent des listes parallèles en se basant sur leurs propres jugements et leurs propres opinions.  Au temps de l'Empire Galactique, la liste des Vingt Merveilles de la Galaxie a même été réécrite pour convenir aux besoins et aux idéaux de la Haute Culture Humaine et devint ainsi un instrument de propagande très utile entre les mains du Ministère Impérial de l'Éducation. Mais malgré les vives critiques et les nombreuses tentatives de remaniement, la liste originelle de Vicendi est encore considérée aujourd'hui comme la plus célèbre de toutes et celle qui fait véritablement acte de loi.


  Le Palais Impérial de Coruscant
  Baptisé à l'origine le Palais Présidentiel, cette mégastructure, aussi somptueuse que pharaonique, dominait les alentours de la Cité Galactique de Coruscant et reste très probablement la plus connue de toutes les merveilles galactiques. Il abritait de très nombreuses salles, armureries et observatoires, et fut agrandi puis redécoré dans le style impérial durant l'Ascension de l'Empire Galactique pour servir de symbole de richesse et de pouvoir.  C'est d'ailleurs  à cette époque qu'il devint tristement célèbre pour avoir servi de principale résidence à Palpatine. Au fil de l'histoire galactique, le palais a été endommagé à plusieurs reprises, notamment par une bombe protonique déclenchée par feu le Président Borsk Fey'lya durant la Prise de Coruscant par les Yuuzhan Vong.


  La Pyramide de l'Aube sur Aargau
  Cette incroyable et très ancienne construction pyramidale a, semble t-il, été édifiée par la mystérieuse civilisation Sharu durant la préhistoire d'Aargau. Fait d'une matière plastique quasiment indestructible, cette pyramide aux incroyables reflets iridescents et à la silhouette anguleuse, a grandement inspiré le style architectural de la planète.


  Les Soldats de Cuivre d'Axum
  Selon la légende, une armée Pré-Républicaine forte de 35 000 soldats fut pétrifiée dans les plaines de la planète Axum par une puissante et dangereuse magie. Des millénaires après, les statues de ces pauvres hères se dressent toujours dans des pauses de terreur et de supplication, tel un message d'avertissement adressé à l'attention de générations futures.


  La Flèche de Shawken
Les Vingt Merveilles de la Galaxie

La Flèche de Shawken
Image extraite de The Essential Atlas

  Pas moins de neuf millénaires furent nécessaires pour bâtir cette tour vertigineuse qui se dressait vers le ciel jusqu'à venir chatouiller l'orbite basse de la planète Shawken. La flèche fut cependant détruite en -18.780, puis reconstruite quelques temps plus tard avec des matériaux plus modernes.


  La Balise de Belgoth
Les Vingt Merveilles de la Galaxie

La Balise de Belgoth
Image extraite de The Essential Atlas

  Il s'agissait de l'une des trois balises hyperspatiales construites sur la demande de Borte Belgoth vers -25 100, à peu près à la même période qui marqua la fin du règne de Xim le Despote. Placée le long de la Route Commerciale de Perlemienne, ce satellite artificiel brillait de par son architecture peu commune qui représentait de façon assez réaliste trois visages : celui d'un Columi, d'un Cacodemon et celui d'un Molator d'Alderaan. La balise a malheureusement été détruite au cours du Second Conflit d'Alsakan.


  La Vallée de la Royauté sur Duro
  Érigée en l'honneur des monarques et des souverains ayant parrainés l'exploration spatiale, cette vallée abritait de nombreux édifices, mausolées et tombeaux plus somptueux les uns que les autres. Malheureusement, la Vallée de la Royauté a été abandonnée en raison de la trop grande pollution qui souilla la surface Duro, à partir de -4000, et ses monuments furent laissés à l'abandon et au mépris du temps et des pluies acides.


  Les Archives Celebratus d'Obroa-skai
  Fondées en -16 782, les Archives Celebratus se voulaient les plus vastes et les plus complètes de toute la galaxie. Elles rassemblèrent et compilèrent des données extrêmement bien détaillées sur plus de 300 000 espèces, engendrant par la même une recrudescence du niveau d'éducation galactique. Ce sont les archives qui établirent la renommée d'Obroa-skai en tant que monde bibliothèque, mais elles furent quelque peu endommagées durant l'Invasion Yuuzhan Vong.


  La Statue de Xim sur Desevro
  Dressée sur Desevro à la gloire du plus grand conquérant de la galaxie, Xim le Despote, cette énorme statue d'acier et de pierre de 100 mètres de hauts abritait, semble t-il, des salles au trésor piégées. Elle fut mise à bas par un tremblement de terre de grande ampleur, bien avant l'établissement de la liste de Vicendi.


  La Cité Crevasse d'Alderaan
  Alderaan était déjà connue dans toute la galaxie pour la beauté incomparable de ses paysages et de ses concrétions naturelles. Construite de façon ingénieuse, cette cité perchée sur les abords d'un immense canyon et constamment perdue dans l'ombre était devenue le symbole de l'équilibre entre l'urbanisme alderaanien et la nature environnante. Cette merveille a été détruite en l'an 0 lorsque le Grand Moff Tarkin ordonna à la première Étoile Noire de rayer Alderaan de la carte.


  L'Arche du Baron Auletphant
Cette barge stellaire, recouverte d'or et sertie de cristaux mytag couleur azure et rose, navigua pendant près d'un siècle le long des routes hyperspatiales, récupérant à chacun de ses passages des spécimens de créatures aquatiques près des mondes qu'elle croisait. Elle fut perdue dans l'espace pendant 10 000 longues années avant de devenir partie intégrante des Archives de Baobab sur Manda en - 520.


  Les Cryptes de Glace de Coruscant
  Situées près du pôle Sud de la planète, ces cryptes avaient été creusées dans la glace pour servir de chambre funéraire à treize chefs de Bataillons Zhell qui avaient vécus bien avant la fondation de la République Galactique. Elles ont été récemment rouvertes au public.


  L'Automate Caliginous de Tomo-Reth
  Cet immense robot de plus 50 mètres et laqué de noir était à l'origine assis sur un trône de briques tout aussi gigantesque. Déjà relativement intimidant, il se contentait de souffler quelques gerbes de flammes au plus grand plaisir des voyageurs de passage. L'Automate Caliginous  a malencontreusement été démembré lors de la Répression Herglic en - 14 473.


  L'Etendue de Makem Te
  L'Etendue était en réalité une vaste nécropole de stèles de pierres polies qui recouvrait la plus grande partie de l'un des continents de la planète Maken Te. L'ensemble de ces stèles formait un halo gris-blanc depuis l'espace si bien que le cimetière fut pris à tord pour une calotte polaire à de nombreuses reprises.


  Le Temple Esraza d'Oligtaz
  Cet édifice religieux des plus étranges était considéré par les premiers explorateurs comme le nexus d'une incroyable puissance qui ouvrait un portail vers une réalité alternative et qui était capable de bénir les visiteurs de ses pouvoirs de téléportation et de divination. Des études récentes tentèrent de trouver des explications à ces phénomènes et conclurent que le temple avait été érigé au-dessus d'une caverne d'épice Lumni à forte teneur hallucinogène. L'édifice fut ensuite abandonné et tomba rapidement en ruine.


  Les Jardins Interdits de Nuswatta
  Ces magnifiques jardins furent établis  à l'intérieur du cratère d'un volcan éteint sur Nuswatta pour le plus grand plaisir de Xim le Despote et de son entourage. Personne d'autre n'était autorisé à y pénétrer, si bien que les intrus étaient tout bonnement condamnés à mort. Aujourd'hui les ruines de ces jardins ont été ouvertes au public.


  La Cité de Crystal de Calius saj Leeloo sur Berchest
  Cette admirable cité fut façonnée par des dépôts de cristaux successifs apportés par les déferlantes de Berchest, avant que des mains étrangères n'y apposent une touche artisanale. Aujourd'hui encore, Calius saj Leeloo reste l'un des lieux touristiques les plus visités de la galaxie.


  Les Halls de la Connaissance sur Phateem
Ces Halls sur Phateem ont abrité pendant un temps la plus grande collection d'artefacts liés à la Force, pour le plus grand bonheur de l'Ordre Jedi naissant. Ce lieu mystique fut néanmoins dépouillé d'une partie de ses trésors au fil des millénaires car un grand nombre de ses reliques se sont vues réaffecter vers d'autres places-fortes et académies Jedi tel que Ossus, Coruscant, Dantooïne, Ilum et Kamparas.


  La Cathédrale des Vents sur Vortex
  La Cathédrale des Vents fut bâtie par le peuple Vor qui a su utiliser astucieusement des portes et des boyaux pour canaliser les courants d'air et créer ainsi une mélodie harmonieuse audible à des lieux à la ronde. L'édifice a été découvert au cours des Croisades Pius Dea par un explorateur dénommé Hicco, mais devint un monument semi-légendaire de la liste de Vicendi lorsque Vortex rejoignit la République en -3977. En l'an 11 après la Bataille de Yavin, la cathédrale fut complètement détruite suite au crash d'une Aile-B pilotée par l'Amiral Ackbar, mais les Vors s'attelèrent immédiatement à la reconstruire.


  Les Mosaïques d'Alsakan
  Autrefois, cette véritable œuvre d'art originaire d'Alsakan comprenait cinq voies distinctes pavées de mosaïques époustouflantes. Chacune de ces voies partait de la place centrale de l'ancienne cité de Rucaparet reliait de façon équidistante le sommet de cinq montagnes. Malheureusement, la place a été complètement détruite durant le Troisième Conflit d'Alsakan et les voies durablement endommagées. Il n'en reste plus que quelques mosaïques éparses, ultimes vestiges de ce qui fut un chef d'œuvre galactique.


  La Cité Spatiale de Nespis VIII
  Véritable métropole flottant dans le vide stellaire, cette cité des étoiles fut bâtie aux abords du Système Auril quelques millénaires après l'Instauration de l'Ancienne République. De nombreux peuples participèrent à sa construction ce qui explique le nombre de styles architecturaux différents. Elle fut peu à peu délaissée jusqu'à être totalement abandonnée bien avant la Guerre des Clones. L'Alliance Rebelle, puis la Nouvelle République après; utilisa Nespis VIII comme base secrète, mais la cité fut détruite par le Canon Galactique lors de l'Avènement de l'Empereur Ressuscité.


Actualités en relation

Etoiles Perdues : Traduction amateur de l'adaptation manga

Il y a bien longtemps, dans une galaxie pas si lointaine que ça, était adapté le roman Etoiles Perdues de Claudia Gray en version.... Manga ! Et oui, après les adaptations des films, c'est au tour des romans d'être...


Solo : La presse française, entre curiosité et désenchantement

Dévoilé en avant-première au Festival de Cannes, mardi dernier, Solo : A Star Wars Story a vite eu droit à ses premières critiques et retours francophones, publiés tout le long de la semaine. Une fois n'est pas...


Un spin-off se déroulant sur Tatooine annulé

Directeur artistique sur Star Wars : Le Réveil de la Force et chef décorateur sur Rogue One et Solo, Neil Lamont a donné une interview à Cinemablend dans laquelle il parle de l'avenir de la franchise Star Wars, et surtout...


HoloNet : 23 nouvelles fiches sur les X-Wings

Le mois de Juillet touche déjà à sa fin. On ne pouvait pas le laisser partir sans vous sortir un petit pack de fiche, proposé par Morgoth sur le thème des X-Wings ! 23 nouvelles fiches viennent donc compléter...


HoloNet : De nouvelles fiches canon pour l'encyclopédie !

En ce lendemain de fête et en ce début de nouvelle semaine qui s'annonce bien chaude on s'est dit qu'on allait vous proposer un peu de lecture sur l'univers Canon histoire de reparler un petit...


Informations encyclopédiques
Les Vingt Merveilles de la Galaxie
Nom
Les Vingt Merveilles de la Galaxie
Classe
Arts - Us et Coutumes
Constructeur
Type
Monuments grandioses

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
31/12/2011

Date de modification
06/07/2016

Nombre de lectures
10 845


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Les Vingt Merveilles de la Galaxie" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • The Essential Atlas

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.