Aionomica


L’Aionomica était un recueil en deux volumes de manuscrits, notes et découvertes des plus anciens Jedi, conservé par Rey.

Continuité : Canon


  Pendant des millénaires, les Jedi explorèrent la galaxie aussi bien que la Force, consignant leurs observations, leurs théories et leurs découvertes. L'un des leurs, le Maître Jedi Ri-Lee Howell souhaita compiler certains des manuscrits les plus anciens - notes, schémas, lettres et autres échanges - dans une œuvre appelée Aionomica.

  Chacun des deux volumes, nommés Aionomicum, présentait une couverture ouvragée en organo-silicium, et le second opus avait même une reliure en ce qui semblait être du bois d'uneti. Une reliure qui avait dû être agrandie tandis que la conception du volume avançait tant Howell y ajouta d'archives. Il y eut peut-être un troisième tome, mais il semble qu'il s'agissait d'un faux, et son existence présumée sema un grand trouble, trois-cents ans avant l'Empire.


  L'essentiel du contenu de l'Aionomica fut sauvegardé dans des holocrons, perdus sous l'effet du temps et de l'Empire, et seuls les livres franchirent les siècles, jusqu'à ce que Luke Skywalker les réunisse dans l'arbre-bibliothèque d'Ahch-To. Rey les en tira ensuite à temps pour leur éviter la destruction par le feu, quand le Maître Jedi céda à son désespoir. Elle les étudia pendant toute une année sur Ajan Kloss, les préservant de la jungle par un champ déshumidificateur. Par précaution, elle demanda d'ailleurs à R2-D2 de les scanner et d'enregistrer le contenu.

Aionomica
À droite, l'Aionomicum I, à gauche, l'Aionomicum II


  Les textes étaient ardus à déchiffrer, car le basic avait largement évolué depuis leur écriture. Elle dut combiner des programmes de traductions, l'expertise de Beaumont Kin et la compétence ennuyeuse de C-3PO pour parvenir à en comprendre l'objet. Certains passages étaient simples, mais d'autres s'apparentaient à des traités métaphysiques.

  Il y avait de simples descriptions de Tython, de sabres laser… ainsi que les réflexions de grands sages Jedi. Le Maître Mott Corbet y développa son mantra, "ce qui est, est sans", en tionese ancien. Il y avait ce qui semblait être l'original du théorème irrésolu de Maître Thorpe, une épreuve destinée aux Padawans. Sa réponse, dite des phases de Mortis, s'y trouvait également, avec les remarques personnelles du célèbre Odan-Urr. Le lecteur attentif pouvait même se plonger dans des pages entières au sujet du Monde entre les Mondes, cet endroit si particulier qu'Ezra Bridger explora.

Informations encyclopédiques
Aionomica
Nom
Aionomica
Classe
Religion - Philosophie
Constructeur
Type
Recueil millénaire
Fonction
Compiler les archives et manuscrits des anciens Jedi
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
06/01/2020

Date de modification
07/01/2020

Nombre de lectures
1 036


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.