Bouclier énergétique gungan


Le Bouclier énergétique gungan est un système de protection utilisé par les Gungans, notamment lors de la Bataille de Naboo.

  Bien des siècles avant la Bataille de Naboo, la race des Gungans ne formait pas un peuple uni, mais était composée de tribus nombreuses et la majeure partie du temps antagonistes. À cause de différends tribaux, il n'était pas alors rare à cette époque de voir des Gungans affronter d'autres tribus de leurs semblables, les situations allant des simples échauffourées aux guerres claniques, le tout étant ponctué de batailles plus ou moins violentes. Par conséquent, il n'est pas étonnant que les natifs de Naboo aient développé des armements, aussi bien pour l'attaque que pour la défense; le bouclier d'énergie gungan est le témoin le plus parlant de cette époque lointaine, mais n'en demeura pas moins efficace lorsque les Gungans affrontèrent la Fédération du Commerce.

  Relique d'une époque tumultueuse, le bouclier inventé par les Gungans, ainsi que le reste de leur arsenal, fut entretenu afin de conserver une présence militaire, et ce bien après la phase d'unification des Gungans. Si les Gungans, bien que réconciliés, tenaient tant à garder un potentiel militaire intact, c'est certes pour une raison de tradition, mais aussi pour une raison pratique : leurs villes sous-marines étaient parfois les cibles de monstres marins, d'où la nécessité d'une milice armée pour en venir à bout. Mais contrairement à ce que l'on pourrait penser, la Grande Armée gungan est une force essentiellement défensive, et le rôle du bouclier énergétique est alors primordial pour protéger l'infanterie afin que cette dernière puisse tenir une position.
  Usant d'une forme d'énergie liquide basée sur le plasma qui abonde dans les entrailles de la planète, la bulle créée par le bouclier est aussi efficace sous l'eau que sur terre, cet équipement pouvant repousser des tirs de canons laser lourds, les objets rapides comme les STAP ou même des engins n'offrant pas de prise à la terre tels que les CAB. Le seul inconvénient de ce bouclier, c'est qu'il pouvait laisser pénétrer des objets lents et en contact avec le sol dans son périmètre, comme cela fut le cas avec les légions de droïdes de combat de la Fédération.

  Prenant la forme d'une sphère pouvant mesurer jusqu'à un kilomètre de circonférence, le bouclier gungan se composait de deux éléments séparés mais interdépendants : l'émetteur et le tambour, chacun de ces deux dispositifs étant monté sur le dos d'un Fambaa.
  Système d'une taille relativement imposante, l'émetteur énergétique monté sur le Fambaa de tête stockait dans ses réservoirs une quantité déterminée mais substantielle de plasma pour alimenter le bouclier, le combustible étant envoyé vers la tête d'émission dirigée vers le tambour à l'arrière grâce à un sostor ionique et des aubes d'accumulation évitant qu'il ne s'enflamme avant d'être relâché. La surveillance du système était effectuée par un opérateur situé dans un cockpit sphérique transparent placé à l'avant de l'émetteur. Cependant, de temps à autre, le plasma étant un élément naturel de caractère assez versatile, il arrivait que le courant d'énergie généré devienne instable, mais en général une paire de rostres de déperdition se chargeait d'évacuer le surplus énergétique.

Bouclier énergétique gungan


Quant au deuxième élément qu'était le tambour, appelé aussi caisson, il était en grande partie creux mais comportait une série de bobines qui aidaient à contrôler la montée de la pression et à éviter une explosion, car malheureusement, les tambours souffraient de surtensions dues à des utilisations prolongées. Pour régler ce problème, tout comme les rostres de l'émetteur, une série de déperditeurs en forme de lances furent intégrés au caisson. Lorsque le rayon de l'émetteur frappait et pénétrait dans le tambour, il ricochait, sa poussée augmentant jusqu'à ce que finalement il ne jaillisse d'une chambre d'échappement pointée vers le ciel afin de produire un faisceau plasmatique.
  Ce même faisceau s'élevait alors dans l'air jusqu'à atteindre un point où la force de sa poussée initiale égalait la pression atmosphérique, après quoi il retombait en direction du sol en formant un dôme d'énergie liquide. La taille du faisceau, et par conséquent le diamètre du bouclier gungan, étaient régis par un contrôleur installé sur une nacelle latérale au tambour qui, en augmentant ou en diminuant la pression du jet du faisceau, faisait varier la taille du périmètre de protection.

  Lorsque le bouclier était désactivé, la force naturelle des Fambaas suffisait à le déplacer vers un autre terrain; les Fambaas étant des animaux qui se déplacent instinctivement en file indienne, il n'est pas étonnant que les Gungans les aient gardés comme bêtes de somme dédiées au transport des éléments du bouclier, l'émetteur et le tambour devant être parfaitement alignés pour fonctionner. Le seul inconvénient de ce système c'est que le tambour avait une fâcheuse propension à surchauffer en cas d'attaque soutenue, comme cela fut le cas lors de la Bataille de Naboo où plusieurs tambours finirent en fin de compte par exploser à cause du dégagement thermique. Ce genre de cas de figure n'arrive pas quand il est employé dans les mers de Naboo, l'eau servant de refroidissant naturel très efficace, alors que sur terre, le bouclier repose seulement sur ses déperditeurs et des systèmes d'aération à faible rendement pour réduire sa température.

Bouclier énergétique gungan


  Mais même si ce bouclier n'était pas efficace sur des périodes prolongées, il fut essentiel à la stratégie militaire des Gungans pour tenir l'artillerie lourde de la Fédération du Commerce en échec suffisamment longtemps pour permettre à la reine Amidala d'accomplir sa mission en capturant le vice-roi Nute Gunray. En effet, la stratégie du général Ceel porta ses fruits, obligeant la Fédération à combattre les Gungans pied à pied avec ses droïdes de combat au lieu de les massacrer purement et simplement avec ses CAB et ses TMT, et ce fut un vrai miracle que la série de boucliers énergétiques déployée par la Grande Armée ait tenu assez longtemps pour permettre à Ceel et à ses soldats de survivre jusqu'à la désactivation du signal émit par le vaisseau de contrôle droïde en orbite.
Informations encyclopédiques
Bouclier énergétique gungan
Nom
Bouclier énergétique gungan
Classe
Vaisseaux - Véhicules
Constructeur
Type
Système de protection de l'infanterie
Fonction
Génération d'un champ énergétique liquide
Affiliation
Grande Armée gungan

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
14 963


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.