Clonage


Le clonage est un procédé permettant la duplication physique d’un individu sir la base de son ADN.

  Au cours des millénaires, la majorité des civilisations de la galaxie ont fait des découvertes technologiques leur permettant d'accomplir de grandes prouesses. Parmi ces technologies on retrouve l'hyperdrive, le bacta ou encore les supers armes de l'Empire Galactique, mais aussi le clonage. C'est un procédé maîtrisé par un très petit nombre d'espèces et qui permet de dupliquer un individu ou une créature à l'infini (en théorie, mais tout dépend des moyens employés). Le clonage peut aussi servir en médecine pour le clonage d'organes.

  Les clones devraient - en théorie - être identiques au spécimen cloné, mais c'est une technologie dangereuse qui, si elle est mal employée, peut donner naissance à des aberrations. Au contraire, si les utilisateurs maîtrisent parfaitement le clonage ainsi que la génétique, ils peuvent modifier certains traits (physiques et psychologiques) du matériel génétique d'origine pour l'améliorer. On connaît surtout le clonage pour l'utilisation militaire qu'y en a été fait, les clones étant préférés aux droïdes car présentants plusieurs avantages évidents face à des droïdes de combat. Par exemple, un clone acquiert de l'expérience et continue de "fonctionner" quand il n'est plus en contact avec son centre de commandement grâce à ses capacités de prise de décisions autonomes.

  Pour employer le clonage, les cuves ou cylindres de clonages sont nécessaires. Elles permettent de maintenir en vie le clone en lui fournissant ce qu'il a besoin pour son développement et en vérifiant ses signes vitaux.

  Les Kaminoans sont connus pour être des maîtres cloneurs, c'est leur principale activité et ils excellent dans cette pratique. Ils vendent leurs services au plus offrant, c'est d'ailleurs ce qui se passa quand les Sith passèrent commande en -32 de l'Armée Clone destinée à l'Ancienne République, le tout pour permettre à leur plan de mettre à bas la démocratie de marcher. Ces clones (les meilleurs produits par les Kaminoans) furent basés sur le plus grand chasseur de primes de l'époque : Jango Fett. Les Kaminoans créèrent au moins 3 millions de clones de Jango à partir de la date de commande, mais ils ne furent pas tous engagés dans la Guerre des Clones (et on en retrouve encore quelques-uns durant l'Empire).

Clonage

  
  Ces clones furent améliorés : ils ne connaissaient pas la peur et respectaient les ordres à la lettre (bien que les soldats ARC et Null étaient très autonomes, tout comme les commandants clones). On sait aussi que leur croissance était artificiellement accélérée. Au final seul Boba Fett fut le clone non modifié de Jango Fett, qui voulait un fils pour lui transmettre son savoir et les traditions mandaloriennes.

  La Confédération des Systèmes Indépendants se servit aussi du clonage vers la fin de la Guerre des Clones. Sur le monde de Saleucami, le Comte Dooku fit installer des centres de clonage pour produire des guerriers Morgukai. Entraînés par des maîtres assassins Anzati ainsi que par leur modèle génétique : Bok, le dernier Morgukai (tout du moins avant l'arrivée de ses clones), les clones Morgukai se battaient selon les traditions Morgukai et possédaient donc en prime des techniques d'assassinat très développées.
  Malgré le temps que mettaient les clones à arriver à maturité (encore plus rapide qu'avec les techniques des kaminoans), les séparatistes ne purent pas les employer au combat dans la galaxie. En effet, la République découvrit rapidement les plans de Dooku et réussit à mettre fin à cette menace en envoyant des troupes sur Saleucami (Maître Tholme joua d'ailleurs un rôle très important dans cette bataille, tout comme Quinlan Vos).

  La Confédération permit également d'accéder au clonage à la société Cestus Cybernetics en lui donnant des cristaux de mémoire Gabonna pour cloner les anguilles Dashta et ainsi augmenter les nombres de droïdes TJ sortant des usines d'Ord Cestus. Le comte Dooku lui-même se créa un clone (plus faible) pour que ce dernier affronte Anakin Skywalker sur Metalorn. Le clone fut tué lors du duel, mais contribua à entrainer un peu plus Anakin vers le Côté Obscur.

  L'Empire parvint lui aussi à développer le clonage avec la technologie des cylindres Spaarti. La particularité de ces cylindres était que les clones arrivaient à maturité en une vingtaine de jours et étaient opérationnels grâce à un système d'apprentissage ultrarapide : un ordinateur qui envoyait directement des informations au cortex cérébral. Le problème de ce développement si rapide est que les clones étaient fous (c'est le cas de Joruus C'baoth, le clone de Jorus C'baoth). Ils servirent notamment à fournir en troupes l'armée du Grand Amiral Thrawn, qui clonait ses meilleurs soldats, pilotes, etc … Il contourna d'ailleurs le problème de folie des clones en découvrant que cette folie était due à des interférences de la Force. L'usage d'Ysalamiris régla cette question, mais les clones restaient tout de même émotionnellement limités et facilement contrôlables par les pouvoirs de Joruus C'baoth.

Clonage


  Les autres clones célèbres issus des cylindres Spaarti sont Luuke, l'Empereur ressuscité et Thrawn. Luuke fut cloné par Joruus C'Boath pour lui servir d'apprenti à partir de la main de Luke Skywalker tranchée par Dark Vador sur la Cité des Nuages de Bespin. L'Empereur lui-même utilisa les cylindres Spaarti pour tenter d'atteindre l'immortalité (en effet l'Empereur possédait le pouvoir de transférer son esprit ou celui d'une autre personne vers un autre corps), mais ça ne le sauva pas de l'inéluctable quand, en 11, il refit "surface" pour tenter de défaire la Nouvelle République. Quant à Thrawn, c'était un plan de secours, son clone se trouvant dans sa base secrète de Nirauan : la Main de Thrawn. Mais il fut détruit par Luke Skywalker et Mara Jade en l'an 19.

  On connaît aussi d'autres civilisations qui utilisèrent le clonage (et dans un but souvent non militaire). Les Lurriens, qui sont reconnus pour être des experts en génétique et assimilés, sont parvenus à maîtriser le clonage. Les Yuuzhan Vong avec leur biotechnologie utilisaient une certaine forme de clonage. Les Khommites sont un cas très spécial car ils utilisaient le clonage pour se "reproduire", les clones possédant le nom de l'original auquel on ajoute un numéro, par exemple la lignée de clone Dorsk : Dorsk 80, Dorsk 81, Dorsk 82, Dorsk 83, etc …
Informations encyclopédiques
Clonage
Nom
Clonage
Classe
Médical - Industriel
Constructeur
Divers
Fonction
Diverses
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
28 401


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - Databank
  • Insider #084 (Guide to the Grand Army of the Republic...)
  • La Croisade Noire du Jedi Fou, Vol. 1 : L'Héritier de l'Empire
  • La Croisade Noire du Jedi Fou, Vol. 2 : La Bataille des Jedi
  • La Croisade Noire du Jedi Fou, Vol. 3 : L'Ultime Commandement
  • La Guerre des Clones : Tempête sur Cestus
  • La Main de Thrawn, Vol. 1 : Le spectre du passé
  • La Main de Thrawn, Vol. 2 : Vision du futur
  • Republic 50 : The Battle of Kamino
  • Republic 72 : Trackdown, Partie 1
  • Republic 73 : Trackdown, Partie 2
  • Republic 74 : The Siege of Saleucami, Partie 1
  • Republic 75 : The Siege of Saleucami, Partie 2
  • Republic 76 : The Siege of Saleucami, Partie 3
  • Republic 77 : The Siege of Saleucami, Partie 4
  • Star Wars Episode II : L'Attaque des Clones
  • Star Wars Episode III : La Revanche des Sith
  • WEG - The Thrawn Trilogy Sourcebook

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.