Drol


Drol était le nom donné à un champ d'énergie séparatiste qui empêchait les habitants de Iego de quitter la planète.

  "Drol" était le nom donné par les habitants de Iego à un fantôme, à une puissance supérieure, qui empêchait les locaux de sortir en-dehors de l'atmosphère du système solaire. Selon les croyances, c'était une sorte de force impalpable qui décidait du sort de la population comme elle l'entendait. Cet être diabolique avait néanmoins une existence matérielle, en ce qu'il se manifestait par le scintillement de lumières dans l'espace pouvant être observées depuis la surface.

Le prétendu fantôme [haut]



  Sous le règne des chanceliers suprêmes, quand l'Ancienne République déclinait, durant la Guerre des clones, nombre de pilotes essayèrent de défier ce fantôme tout-puissant en montant à bord d'un vaisseau et en quittant Iego. Mais, une fois dans l'espace, le pouvoir de l'être se révélait ; le navigateur était comme happé par un déferlement d'énergie. Il n'avait ordinairement pas le temps de réagir et son appareil allait s'écraser sur l'une des innombrables épaves qui entouraient la planète.

  C'est ainsi que tous ceux qui tentèrent d'entrer dans l'atmosphère périrent, dont Taquito, un Rodien, dont il ne restait qu'un enregistrement holographique le représentant dans ses dernières heures. Jamais personne n'osa comprendre le phénomène qui causait la mort de tant de pilotes ; la population, absolument traumatisée par ces catastrophes, nourrit dès lors une peur de Drol ; les habitants, conscients qu'ils allaient mourir sur Iego, restèrent cloîtrés chez eux. Ce monde demeura donc totalement isolé à cette époque.

Drol

C'est au-dessus de Iego que Drol est censé décider du sort des habitants.
(Star Wars: The Clone Wars: Mystery of a Thousand Moons)


  Toutefois, ce fantôme n'était pas seulement considéré comme un malin génie ne désirant que le mal et la souffrance. Il était en même temps un dieu, respecté, vénéré ; une puissance tutélaire qui veillait au bon déroulement de la vie sur la planète. En ce sens, il était surnommé l' "esprit des milles lunes", car c'était dans l'espace extra-atmosphérique, riche en lunes et en épaves de vaisseaux, qu'il exerçait son pouvoir de protection sur les habitants.

Le dispositif de la Confédération [haut]



  Seuls les Diathim, plus fréquemment appelés "anges", connaissaient la vérité sur ce prétendu esprit. En réalité, il s'agissait ni plus ni moins d'un dispositif sophistiqué appartenant à la Confédération des systèmes indépendants. Dès le début du conflit qui éclata après la crise séparatiste, l'organisation belliqueuse menée par le Comte Dooku entreprit de concevoir un certain nombre d'engins susceptibles de maintenir des planètes dans son giron.

  Dans ce contexte, les planètes de la Bordure extérieure, dont Iego, furent menacées. La Confédération décida de ne pas lancer ses troupes là-bas, comme elle l'avait l'habitude de le faire ailleurs ; au lieu de cela, elle chargea ses ingénieurs de construire un dispositif, semblable à une cage, qui pourrait en quelque sorte emprisonner les habitants à la surface et, surtout, empêcher la République d'y exercer quelque influence.

Drol

Aperçu des émetteurs en coupe.
(Site officiel)


  Les Séparatistes eurent alors l'ingénieuse idée de se servir des lunes qui entouraient le monde. Ils commencèrent par chasser les habitants - les Diathim - de l'une d'entre elles, Millius Prime, sans leur demander, évidemment, leur consentement. Ils creusèrent en sa surface un gigantesque trou, à l'intérieur duquel ils installèrent l'émetteur principal d'un rayon d'énergie de couleur jaune. Ils procédèrent de la même façon sur quelques dizaines d'astéroïdes qui flottaient dans l'espace, perçant les cavités des rochers les plus stables.

  En définitive, une véritable cage énergétique retenait les habitants prisonniers, car aucune issue n'était envisageable. En effet, si tant est qu'il y eût un vide par lequel le pilote voulait passer, celui-ci était immédiatement gêné par un nouveau faisceau ou par une épave de vaisseau. De cette façon, il était impossible d'en sortir simplement en volant ; il fallait trouver un autre moyen. Néanmoins, tous les navigateurs qui découvrirent la vérité sur Drol ne purent la communiquer aux habitants angoissés, puisqu'ils périssaient lorsque leur vaisseau, pris dans un rayon, était détérioré, puis abandonné.

  Mais ce champ d'énergie n'était pas toujours allumé. En vérité, il ne s'enclenchait automatiquement qu'au moment où les capteurs, placés sur un astéroïde particulier, surprenaient un pilote qui se hasardait dans l'espace de Iego ; un bruit caractéristique était alors diffusé. Cela entraînait une sorte de réaction en chaîne, au cours de laquelle les rayons surgissaient progressivement, par quelques sinuosités, reliant les rochers les uns aux autres, formant une cage impénétrable qui semblait une multitude de constellations depuis la surface.

Drol

Le Twilight essaie d'éviter les débris dans la cage laser.
(Star Wars: The Clone Wars: Mystery of a Thousand Moons)


  C'est seulement s'il faisait demi-tour que le pilote pouvait survivre ; car, quand il dépassait les capteurs sur l'astéroïde, mais cette fois en sens inverse - c'est-à-dire pour regagner Iego -, le champ d'énergie disparaissait, et ses rayons laser étaient comme absorbés par leurs émetteurs circulaires reconnaissables à leurs points verts lumineux. Le générateur principal, sur Millius Prime, répartissait ces laser dans toutes les directions, pour que la cage fût impénétrable. Comme ces détails techniques étaient méconnus par les habitants, en particulier ceux de Cliffhold, Drol restait l'esprit énigmatique et cruel qui les privait de leur liberté de circulation.

  En général, quand un visiteur arrivait sur Iego à bord d'un vaisseau spatial, une partie de la population se doutait qu'il était condamné. Une effroyable alternative se présentait en effet : soit il essayait de repartir, ce qui était fréquent, car, de toute évidence, le voyageur n'avait que faire de ce qu'il croyait être des superstitions locales ; soit - mais c'était un fait rare - il s'établissait sur la planète pour toujours.

Drol

Le Twilight doit faire demi-tour.
(Star Wars: The Clone Wars: Mystery of a Thousand Moons)


  C'est pourquoi les plus tourmentés croyaient que Iego était hantée ; parmi eux, un fonctionnaire quarren, nommé Amit Noloff, était devenu quasiment fou. Il avertissait tous les étrangers du danger que représentait Drol, débitant les risques qui pesaient sur eux. L'amphibien n'était presque jamais écouté ; et, en définitive, le malheur s'abattait sur les visiteurs sitôt qu'ils reprenaient leurs vaisseaux - ce fut du moins ce qui se produisit pour cinquante d'entre eux, y compris pour les meilleurs pilotes de la galaxie.

Destruction [haut]



  Cette situation ne pouvait durer plus longtemps. Durant la Guerre des clones, par le concours des circonstances, Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker, deux des protagonistes du conflit, durent bientôt se rendre sur Iego. En effet, sur Naboo, on découvrit qu'un virus, le Blue Shadow, avait été mis au point un sinistre scientifique au teint blafard et au visage allongé, le Dr Nuvo Vindi.

Drol

Les habitants de Iego croient que Drol se manifeste.
(Star Wars: The Clone Wars: Mystery of a Thousand Moons)


  Or, Padmé Amidala, ainsi que plusieurs autres Républicains, parmi lesquels Ahsoka Tano, furent malencontreusement contaminés par le virus. Leur santé se dégradait peu à peu, et il ne restait que peu de temps aux Jedi pour trouver quelque antidote qui pût restaurer leur santé. Ils allèrent consulter le Capitaine Typho, qui leur fit savoir que le seul remède était une racine de reeksa, qui ne pouvait être trouvée que sur Iego.

  Bien que, selon Typho, une mission à deux fût trop dangereuse, Anakin, impétueux, insista pour sauver sa femme au plus vite, et Obi-Wan le suivit de bon cœur. Après avoir traversé l'espace à bord du Twilight, ils s'arrêtèrent devant le champ de débris qui flottaient autour de la planète. Skywalker manœuvra son vaisseau de façon à éviter les obstacles ; et ils atterrirent sans encombres sur Iego. À ce moment, ils ne savaient pas qu'ils étaient peut-être condamnés à une mort certaine, comme tant de pilotes avant eux.

Drol

Les Jedi parviennent à éviter les rayons laser.
(Star Wars: The Clone Wars: Mystery of a Thousand Moons)


  Les Jedi rencontrèrent d'abord un jeune garçon espiègle, Jaybo Hood, à qui ils expliquèrent leur problème périlleux. Toutefois, l'enfant ne semblait pas disposer à les aider, car il savait que le système était hanté par Drol - à ces mots, son armée de droïdes reprogrammés tressaillit -, et qu'il n'y avait donc aucun moyen d'y échapper. Il affirma que personne ne pouvait repartir de Iego vivant. À preuve : cinquante des meilleurs pilotes de l'univers avaient essayé de défier cet esprit maléfique, mais tous avaient été tués, ce qui expliquait la présence de nombreuses épaves de vaisseaux dans l'espace.

  Anakin rappela à son maître qu'il fallait avant tout trouver l'antidote, puis s'occuper de ce Drol dont il n'avait jamais entendu parler. Les Jedi, finalement aidés par Jaybo, mais aussi par un xandu, réussirent à arracher une racine de reeksa. Ayant l'antidote, ils ne leur restaient plus qu'à regagner Naboo. Pour cela, ils discutèrent, tout en parcourant les rues poussiéreuses de Cliffhold, avec le jeune Hood pour qu'il les éclairât un peu plus sur ce fantôme qui le hantait, lui et les autres habitants.

  Il leur révéla que tout commerce était impossible puisque que personne ne pouvait repartir vivant de Iego, et que, par conséquent, la planète était abandonnée. Tout à coup, un individu se manifesta : il s'agissait d'Amit Noloff, le fonctionnaire quarren. Il prétendit devant les Jedi qu'ils étaient tous hantés par Drol et prophétisa pour eux, d'un ton inquiétant, un sort malheureux. Ni Anakin ni Obi-Wan ne furent réellement bouleversés par les périls qui les menaçaient, car ils pensèrent que c'était une simple superstition, comme tous les autres pilotes.

Drol

L'émetteur principal du champ d'énergie se situe sur Millius Prime.
(Star Wars: The Clone Wars: Mystery of a Thousand Moons)


  Noloff s'attendait à leur réaction. Il apporta alors la preuve que leur dieu protecteur semait aussi la destruction : un enregistrement holographique dans lequel Taquito, un pilote rodien, naviguait au-dessus de Iego avant de se faire happer par quelque force mystique. Et le Quarren de conclure que, si les Jedi tentaient de quitter la surface, ils subiraient le même sort que cet innocent. Les Jedi n'étaient cependant pas convaincus : ils ne pouvaient négliger leurs amis contaminés sur Naboo.

  Déterminés, Anakin et Obi-Wan montèrent à bord du Twilight et repartirent, sans oublier de rester en communication permanente avec Jaybo Hood qui, lui, restait à la surface. Celui-ci, qui avait appris à apprécier la bravoure des Jedi, se douta qu'ils allaient mourir ; il ne pouvait d'ailleurs en aller autrement. En chemin, Kenobi et son apprenti se dirent qu'il était fort probable que Drol fût une superstition des habitants ; mais, quoi qu'il en soit, quelque chose de réel avait détruit les vaisseaux spatiaux des pilotes.

  Pour découvrir de quoi il s'agissait, ils pénétrèrent dans la multitude de débris de l'espace. Alors qu'ils approchaient de la sortie, l'astéroïde, où les capteurs étaient installés, résonna ; immédiatement, le centre de Milius Prime cracha un rayon d'énergie, bientôt relié à tous les rochers. La cage s'était déployée ; et les Jedi comprirent à cet instant que Drol était en fait un champ d'énergie élaboré par leurs ennemis séparatistes.

  La population de Cliffhold, cependant, regardait dans l'espace et pouvait apercevoir les rayons laser. Ils se doutèrent alors que les Jedi allaient mourir. Ce ne fut pas le cas : comme il était impossible pour le Twilight de passer à travers ce champ, ils firent demi-tour et atterrirent de nouveau sur Iego. Les deux hommes convoquèrent sur-le-champ une assemblée des fonctionnaires locaux, pour les informer quant à leurs découvertes : Drol n'était pas un fantôme, mais simplement un dispositif de sécurité utilisé par la Confédération.

Drol

Les Jedi parviennent à détruire le champ d'énergie.
(Star Wars: The Clone Wars: Mystery of a Thousand Moons)


  Noloff s'exclama aussitôt : cette affirmation n'avait aucun sens. Si les Jedi avaient survécu, c'était parce que Drol l'avait bien voulu. Un Diathim apparut et expliqua aux Républicains que son peuple était pacifique jusqu'à ce que les Séparatistes les contraignissent à abandonner leur planète. Ils occupèrent leur lune, Millius Prime. Anakin conclut que l'émetteur du champ d'énergie de la Confédération devait avoir été placé sur cette lune. Kenobi eut alors l'idée de demander à Jaybo de réactiver les chasseurs vautours qu'il conservait dans son entrepôt pour les piloter et s'en servir de leurre. Ainsi, ils pourraient atteindre Millius Prime et détruire la cage laser de l'ennemi.  

  Dans le Twilight, les Jedi étaient prêts à mettre en œuvre leur plan. Ils ordonnèrent à Jaybo, restait sur la planète, de faire fonctionner les chasseurs vautours. L'enfant obéit immédiatement et, grâce à sa télécommande, les automates se déplaçaient à distance. R2-D2 utilisa la borne du cargo d'épices pour diriger les vaisseaux séparatistes ; il les fit décoller et suivre le Twilight qui s'enfonçait dans le cimetière de ferraille de Iego.

  Comme prévu, le champ d'énergie s'alluma. R2 dirigea les vautours sur les rayons laser, de sorte qu'Obi-Wan et son apprenti pouvaient à loisir tirer sur le générateur de la cage bâti sur Millenius Prime. "Drol" explosa dans un concert de flammes et de scintillements, qui fut un véritable feu d'artifices depuis la surface ; le champ d'énergie n'existait dorénavant plus.

  Iego était libérée de l'empire de cette autorité qu'ils croyaient fantomatique, mais qui n'était en réalité qu'une machine de la Confédération destinée à permettre sa domination sur la galaxie. Jaybo et les habitants de Iego pouvaient désormais quitter Iego comme ils l'entendaient, tandis que, pendant ce temps, les Jedi parvenaient à sauver leurs amis contaminés par le virus.


Actualités en relation

Panini comics : Review de Phasma

Haaaaa Phasma... Après avoir été jetée dans un compacteur à ordures, que va t'il advenir de toi ? Comment vas-tu revenir dans Les Derniers Jedi, comment vas-tu réussir à te faire pardonner pour avoir permis à la résistance...


Solo : La presse française, entre curiosité et désenchantement

Dévoilé en avant-première au Festival de Cannes, mardi dernier, Solo : A Star Wars Story a vite eu droit à ses premières critiques et retours francophones, publiés tout le long de la semaine. Une fois n'est pas...


Solo : De nombreux plans inédits à découvrir dans une nouvelle vidéo officielle!

Avengers : Infinity War enfin sorti, voilà que Disney se trouve libre de redonner un coup de fouet à la campagne promotionnelle de Solo : A Star Wars Story ! Après la diffusion, hier, d'un nouveau spot TV pour le film, c'est...


Informations encyclopédiques
Drol
Nom
Drol
Classe
Autres Technologies
Type
Champ d'énergie
Fonction
Empêcher les habitants de quitter Iego
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
30/03/2009

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
6 969


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - The Clone Wars Episode Guides
  • The Clone Wars S01E18 - Mystery of a Thousand Moons

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.