Électrobinoculaires


Système de détection visuelle informatisé assez courant dans la galaxie

  Les équipements connus sous le nom d'électrobinoculaires ont toujours joué un rôle important, que ce soit en temps de guerre ou de paix, et ce depuis des milliers d'années. Le principe des électrobinoculaires est assez simple en somme, puisque cet équipement portatif est destiné à distinguer des éléments éloignés et ce dans pratiquement n'importe quelle condition d'éclairage. L'un des modèles les plus célèbres d'électrobinoculaires est le TD2.3 de Neuro-Saav, qui fut notamment utilisé par les forces de l'Alliance Rebelle sur Hoth. Équipées d'un mode de vision stéréoscopique, les électrobinoculaires sont également dotées d'amplificateurs visuels informatisés afin de fournir à l'utilisateur des images d'objets distants avec une grande clarté et une grande précision de détails.

  Avec de tels composants informatiques compris dans sa structure, les électrobinoculaires sont fournies dans un boîtier fait de matériaux plastiques pour protéger les modules optiques des chocs, le coût d'un de ces équipements ne dépassant pas en général les 100 crédits. Pour en revenir au TD2.3 de Neuro-Saav, l'utilisateur peut passer d'un objet observé à un autre, pouvant être situés à des distances différentes, en se servant d'une fonction de mise au point instantanée. Le moniteur des électrobinoculaires indiquent à l'utilisateur la position exacte et relative d'un objet, son altitude et son éloignement. Les lentilles télescopiques de l'ordinateur avancé interne peuvent grossir jusqu'à 500 fois des objets visés, tandis que des processeurs d'affichage ajustent la vision et permettent à l'utilisateur de voir aussi bien en plein jour que dans la pénombre. Les électrobinoculaires comme le TD2.3 sont aussi équipées de protecteurs spéciaux automatiques afin de préserver l'utilisateur d'une lumière aveuglante, comme celle d'une grenade flash ou d'une fusée éclairante.

  Par ailleurs, des systèmes de contrôle plus généraux sont utilisés sur les électrobinoculaires pour permettre néanmoins à l'utilisateur de régler manuellement l'ajustement, la mise au point des lentilles et la compensation de lumière. Les boutons de calibrage de l'image sont situés entre les deux lentilles par lesquelles l'utilisateur regarde et permettent d'entamer une routine d'autodiagnostic sur les images électroniques pour vérifier leur qualité. Par ailleurs, un utilisateur d'électrobinoculaires peut aussi préprogrammer jusqu'à huit zooms et les activer en appuyant sur le bouton d'initialisation, lui aussi se trouvant entre les deux lentilles par lesquelles l'utilisateur observe sa cible. Pour alimenter les composants électroniques des électrobinoculaires, ces équipements ont besoin de cellules énergétiques rechargeables qui ont une durée de six mois. Néanmoins, l'appareil est aussi doté de lentilles secondaires non électroniques qui offrent un agrandissement par 100 en cas de panne d'énergie.

Électrobinoculaires


  La majorité des électrobinoculaires possèdent un port de données conçu pour accepter un câble de branchement, et ce afin que l'utilisateur puisse enregistrer sur un datapad ou un enregistreur holographique les images prises. Certains modèles comme le TD2.3 incluent un logiciel qui leur permet d'être reliés à des blasters pour faire office de viseurs pour les attaques à longue portée. Une croix de visée électronique apparaît alors sur les électrobinoculaires, correspondant à la mire du canon du blaster pour une plus grande chance de faire un coup au but. Un nombre limité d'électrobinoculaires parmi les plus coûteuses, comme le modèle TT-4 de Neuro-Saav, sont équipées d'un système interne holographique et d'un enregistreur visuel qui peut stocker jusqu'à trois heures d'images sur une datacarte standard. En général, ces modèles atteignent aisément le prix plus qu'onéreux de 2000 crédits. Parmi d'autres modèles très sophistiqués d'électrobinoculaires, on peut compter celles de Dark Maul : outre les fonctions habituelles des électrobinoculaires, celles du Sith sont équipées de senseurs de radiations pour repérer une activité ou une ville dans la plus noire des nuits, de capteurs de lumière pour l'observation à longue distance, d'une mémoire stockant un balayage du paysage à 360 degrés, d'un filtre pour les interférences atmosphériques et d'un projecteur de grille de navigation sur le moniteur. Ces électrobinoculaires avancées peuvent aussi se connecter à des scanners de cartographie se trouvant sur le vaisseau de Maul.

  Mais habituellement, les gens de diverses conditions préfèrent le modèle standard d'électrobinoculaires coûtant environ 100 crédits, qui offre de bonnes performances pour un coût tout sauf prohibitif. Même les fermiers de la lointaine Tatooine sont capables de s'offrir de tels équipements, comme en témoigne le jeune Luke Skywalker. Pendant sa jeunesse, Luke emportait souvent une paire d'électrobinoculaires à sa ceinture, ce genre d'appareil étant très pratique pour surveiller les étendues de la ferme des Lars et voir venir les Hommes des Sables ou un char des sables jawa. Peu de temps avant la victoire rebelle à Yavin, Luke utilisa même ses électrobinoculaires pour admirer les échanges de tirs entre la corvette corellienne Tantive IV et le destroyer stellaire Devastator en orbite de Tatooine. Utilisant ce genre d'appareil pour retrouver R2-D2 en pleine nuit, le petit droïde s'étant échappé, les électrobinoculaires servirent aussi à Luke pour repérer le lendemain un Tusken près de deux Banthas, mais ne le prémunirent pas de l'attaque d'un autre Tusken situé hors de son champ d'observation. Sur Hoth, peu avant l'attaque menée par l'Empire, les électrobinoculaires TD2.3 servaient aux patrouilleurs à dos de tauntauns et permirent par la suite de repérer les TB-TT marchant sur la Base Écho. Bien que les électrobinoculaires soient très utiles et peu onéreuses, il existe sur le marché une version moins avancée des électrobinoculaires et appelée macrobinoculaires.
Informations encyclopédiques
Électrobinoculaires
Nom
Électrobinoculaires
Classe
Equipement individuel
Constructeur
Type
Système de visualisation informatisé
Fonction
Repérage longue distance avancé
Affiliation
Variable

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
10 088


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.