Loi de Protection des Sites de Batailles Historiques


Loi de Protection des Sites de Batailles Historiques fut instaurée par la Nouvelle République pour protéger des lieux de mémoires et éviter les pillages.

  La Loi de Protection des Sites de Batailles Historiques a été adoptée par la Nouvelle République dans les années qui suivirent la Bataille d'Endor et la mort de l'Empereur Palpatine, très certainement entre l'an 13 et l'an 14 après la Bataille de Yavin. Avec le développement progressif de la jeune démocratie galactique ; la Libération de Coruscant, la dissolution progressive des Seigneuries Impériales, puis les campagnes du Grand Amiral Thrawn et de l'Empereur Ressuscité, le nombre des sites qui avaient accueilli une bataille spatiale s'étaient démultipliées au fil du temps et leurs vestiges laissés à l'abandon avec tous les trésors qu'ils pouvaient abriter. Pour éviter le pillage intensif de ces hauts lieux de mémoires de la Guerre Civile Galactique, la Nouvelle République avait décidé de veiller sur ces endroits et même pour certains d'en interdire l'accès.

  Mais ce choix n'avait pas tant un rôle de sauvegarde de l'Histoire que de sécurité galactique. Vers l'an 13 après la Bataille de Yavin, soit 9 années après la défaite impériale à Endor, la Nouvelle République s'était vu contrainte de faire face à nombre croissant d'affaires liées à du matériel militaire rebelle et impérial. Les enquêtes révélèrent que ces objets n'avaient pas été volés, mais bel et bien récupérés par des trafiquants sur les sites d'anciennes batailles avant de transiter par le marché noir. Et bien entendu avec toute les dérives que cela pouvait engendrer. Des kidnappeurs avaient questionné leur victime avec un ancien modèle de droïde de torture impérial, un luxueux quartier résidentiel Givin avait été détruit par un détonateur thermique. Il fallut la saisie de toutes les "pièces de collection" d'un antiquaire de Coruscant et l'arrestation du célèbre Uta, un revendeur Hutt, pour calmer le jeu. Cette politique visait surtout à ce que des des données ou des armes ne tombe pas en de mauvaises mains, comme les organisations criminels, les contestataires ou les groupements de mercenaires. Très vite, bien plus que de coutume, le Sénat parvint à classer une douzaine de zones de sécurité visant à protéger un certain nombre de lieux historiques. De plus, il avait été décidé que l'entière propriété des débris était dévolue au Musée des Guerres de l'Alliance. Cependant, la loi n'avait pas mis fin au pillage, elle ne fit que le rendre illégale. Là encore il fallut l'intervention de la Flotte Néo-Républicaine et la mise en place de patrouilles régulières atours des zones de protection, ces dernières mesures suffisants à faire fuir les collectionneurs et les curieux. Quatre des plus anciens vaisseaux qui officiaient déjà l'Alliance Rebelle furent d'ailleurs réaffectés à des tâches de recherches plutôt que d'être mis au rebut. Ils œuvrèrent conjointement à l'Opération Flotsam, qui visait à la récupération d'anciens matériels et de données "sensibles" issus de la Guerre Civile Galactique.

  S'il est vrai que ces règlementations avaient permis de réduire les trafics, nombre de sites avaient malheureusement déjà étaient visités par des pilleurs. Une des découvertes qui mérite d'être citée eut lieu peu de temps avant le la Crise de la Flotte Noir. Un ancien croiseur de la flotte, l'Inébranlable, eut pour mission fouiller l'épave d'un Destroyer Stellaire Impérial portant le nom de Gnisnal. Les équipes de fouilles y trouvèrent un cœur mémoire en parfait état de marche. Une fois ramené en laboratoire, les données cryptés qu'il contenait révélèrent l'existence de l'Escadron d'élite du Sabre Noir et la disparition inquiétante d'un certain nombre de vaisseaux de guerre depuis la Bataille d'Endor. Les évènements ont démontrés par la suite que la plupart de ces bâtiments de guerre étaient en fait tombés entre les mains des Yevethas, natifs de l'Amas de Koornacht, au cours de leur sanglante révolte.


Actualités en relation

Panini : Critique de Dark Vador, Seigneur Noir des Sith #3

Dark Vador, Le Seigneur Noir des Sith 3 – Mers de feu, est sorti le 5 juin 2019 chez Panini, et le résumé est disponible ici sur l’encyclopédie. Nous retrouvons au scénario Charles Soule et exceptionnellement Chuck Wendig...


Battlefront II : Déploiement de la nouvelle map de Kamino !

Les développeurs de chez DICE viennent de mettre en ligne une nouvelle mise à jour pour le jeu Battlefront II. Conformément à leur feuille de route de printemps, cette mise à jour va principalement rajouter une nouvelle map de planète Kamino...


Battlefront II : Déploiement de la nouvelle map de Kashyyyk

Comme les développeurs de DICE nous l'avaient annoncé le mois dernier, une nouvelle mise à jour pour le jeu Battlefront II vient d'être mise en ligne aujourd'hui ! Le principal ajout de cette mise à jour consiste en une toute...


Battlefront II : Des détails sur les mises à jour du printemps

Battlefront II n'en a pas encore terminé avec son public ! Alors que la mise à jour Suprématie Capitale, déployée la semaine dernière, est encore fraîche dans nos esprits, les équipes de DICE préparent d'ores...


Battlefront II : Déploiement de la mise à jour Suprématie Capitale

On vous en parle depuis quelque temps : la mise à jour gratuite Suprématie Capitale est désormais disponible pour Battlefront II ! On vous récapitule ci-dessous les différents ajouts de cette mise à jour : Ajout du nouveau mode de jeu...


Informations encyclopédiques
Loi de Protection des Sites de Batailles Historiques
Nom
Loi de Protection des Sites de Batailles Historiques
Nom original
Historical Battle Site Preservation Act
Classe
Autres Technologies
Fonction
Protéger les sites historiques des pilleurs, collectionneurs et des contrebandiers
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
24/07/2013

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
3 194


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.