Pazaak


Le pazaak était un jeu de cartes extrêmement célèbre durant l'époque des Chevaliers de l'Ancienne République.

  Apparu dans les temps reculés de l'Ancienne République (dans le cinquième millénaire avant la destruction de l'Étoile Noire), le pazaak était un jeu de cartes qui connut son heure de gloire à l'époque de la Guerre Civile des Jedi et des Guerres Noires et on le pratiquait encore vers l'an -1.000 où les Nouvelles Guerres Sith déchiraient la galaxie. Véritable jeu de stratégie passionnant, de nombreuses parties étaient disputées partout dans la galaxie et plus particulièrement dans les bars, les cantinas et les astroports. On jouait au pazaak pour se détendre, pour faire passer le temps et, bien entendu, pour gagner des crédits. Il existait même un tournoi professionnel galactique et les sommes qu'on pouvait remporter étaient phénoménales. Il y avait deux types de joueurs : celui qui jouait pour l'argent et celui, plus rare, qui jouait pour le plaisir. Bien évidemment, ces deux notions étaient la plupart du temps liées.

I.-Matériel [haut]


  Le pazaak se joue à l'aide d'un jeu principal de 40 cartes, numérotés de 1 à 10 et d'un jeu d'appoint pouvant contenir 10 cartes, numérotées de -6 à +6. De ces deux jeux, seul celui d'appoint peut être amélioré par le joueur en achetant de nouvelles cartes.

Pazaak


Types de cartes du jeu d'appoint :
1 -    Carte ajoutant la valeur indiquée au total du joueur
2 -    Carte enlevant la valeur indiquée au total du joueur
3 -    Carte enlevant/ajoutant la valeur indiquée au total du joueur
4 -    Carte d'inversion

II.-Règles [haut]


  Les bases du pazaak sont simples : la valeur cumulée des cartes retournées (mélange de cartes principal et du jeu d'appoint) doit être supérieur à celle de l'adversaire, sans toutefois excéder un total supérieur à 20. Lorsque l'un des deux joueurs obtient un total supérieur à 20, il perd automatiquement la manche. Il faut trois manches pour empocher la mise.

  Les règles, au nombre de douze, sont les suivantes :
1 - Chaque joueur tire 4 cartes de son jeu d'appoint au hasard, ce qui constitue sa main. Ces cartes sont disponibles pour toutes les manches de la partie, mais une main ne peut être jouée qu'une fois par partie.
2 - Le premier joueur tire une carte de son jeu d'appoint et la pose sur la table face visible, ce qui débute le tour.
3 - A ce moment, il a la possibilité de jouer une carte de sa main, mais ce n'est en rien obligatoire.
4 - On ne peut jouer qu'une seule carte de sa main lors d'un tour donné. NOTE IMPORTANTE : le joueur conserve sa main de quatre cartes durant toutes les manches de la partie.
5 - Le joueur a le choix entre décider qu'il est servi ou passer la main. S'il choisit la première option, il ne peut plus joueur de carte de sa main, ni tirer de carte de son jeu principal jusqu'à la fin de la manche. L'adversaire peut continuer normalement jusqu'à ce qu'il décide lui aussi qu'il est servi (à moins qu'il ne perde automatiquement en dépassant le total de 20).
6 - Si le joueur décide de passer la main, c'est à son adversaire de jouer. Dès que l'un des joueurs décide qu'il est servi ou passe la main, c'est à l'autre de jouer, et il commence en tirant une nouvelle carte de son jeu principal avant de la poser face visible sur la table.
7 - Les tours se succèdent jusqu'à ce que les 2 joueurs décident qu'ils sont servis ou que l'un d'eux obtienne un total supérieur à 20 (auquel cas il perd automatiquement).
8 - En cas d'égalité, on rejoue la manche sans tirer de nouvelles cartes du jeu d'appoint.
9 - Un joueur ne peut avoir plus de neuf cartes en jeu au cours d'une manche donnée (ce qui inclut les cartes posées sur la table mais aussi celles qui composent sa main). Au bout de 9 cartes, on est automatiquement servi.
10 - Une carte de jeu d'appoint assortie du signe +/- doit être jouée comme une carte + ou - (au choix du joueur). Une fois ce choix effectué, il est impossible de la modifier.
11 - Les cartes dorées ont une fonction spéciale. Certaines changent de valeur avant d'être jouées, d'autres vous assurent la victoire malgré une égalité, changent les cartes en jeu, ou doublent la valeur de la dernière carte jouée.
12 - Le premier joueur à remporter 3 manches empoche la mise.

III.-Conseils [haut]


  Au pazaak, les bons joueurs savent qu'il est extrêmement rare de l'emporter avec un total de 17 ou moins. Un excellent moyen de remporter la manche est de pousser l'adversaire à la faute, en l'incitant à dépasser la limite de 20. Il faut aussi savoir résister à la tentation d'utiliser ses cartes très tôt : en général, mieux vaut conserver les cartes de sa main pour les dernières manches. Il est possible d'améliorer son jeu à l'aide de cartes vendues par des marchands spéciaux ; cela permet d'avoir un jeu secondaire très diversifié avec un savant mélange de cartes positives et négatives.

IV.-Quelques joueurs de pazaak célèbres... [haut]



Pazaak

Une partie très disputée de pazaak dans la cantina de Javyar, dans la Ville Basse tarisienne
Image extraite du jeu vidéo Knights of the Old Republic


  Le pazaak peut se targuer d'être un jeu réunissant tout le monde, du simple contrebandier au Maître Jedi. En effet, on sait que Revan et l'Exilée Meetra Surik étaient de grands champions de ce jeu, tout comme Atton Rand qui écuma quelques bars en quête de parties avant de rejoindre l'Ordre. Il attirait aussi les plus jeunes comme l'espiègle Mission Vao. Avant le bombardement de la planète, Taris et ses cantinas accueillirent des joueurs comme le vieux Garouk, le mauvais perdant Niklos, Gelrood l'exclu ou encore le vendeur de cartes Uriah. Les joueurs se trouvaient aux quatre coins de la galaxie, que ça soit dans une station spatiale abandonnée comme Suvam Tan, dans les astroports à l'image de Jolan Aphett, de Fodo Medoo et de Toll Apkar et bien évidemment sur la lune des contrebandiers, Nar Shaddaa, avec Dahnis, Geredi, le droïde S4-C8 et le Champion coin. Même l'homme qui deviendrait le fameux Seigneur Noir des Sith Dark Bane, connu pour avoir instauré la Règle des Deux, était un amateur de ce jeu de cartes stratégique.
Informations encyclopédiques
Pazaak
Nom
Pazaak
Classe
Arts - Us et Coutumes
Type
Jeu de cartes
Fonction
Divertissement
Affiliation
Variable

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
10/08/2012

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
5 936


Note de la fiche
2 membres ont noté la fiche "Pazaak" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Dark Bane #1 : La Voie de la Destruction
  • Knights of the Old Republic (jeu vidéo)
  • Knights of the Old Republic II : The Sith Lords

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.