Répulseur


Système de sustentation et de propulsion très répandu

  À l'origine, lorsque ce système de sustentation aérienne fut créé, les ingénieurs qui le conçurent ne devaient pas se douter qu'il aurait une influence considérable sur le quotidien des habitants de la galaxie. Élaborés en des temps bien trop éloignés pour que la date de son invention soit répertoriée dans un quelconque livre, le principe des répulseurs est, d'une façon assez déroutante si l'on considère ce qu'ils sont capables d'accomplir, un concept simple dont les applications sont quasi illimitées; et les répulseurs sont largement préférés par les utilisateurs car, lorsqu'ils sont montés sur des véhicules, ils sont propres, silencieux et efficaces, tout cela pour une consommation en énergie presque insignifiante, rendant ainsi les autres moteurs obsolètes.

  Le principe de fonctionnement est très facile à comprendre : le répulseur créé un champ de gravité négative sous un véhicule, une sorte de contrepesanteur, cette "bulle" gravifique permettant aux véhicules et vaisseaux de se sustenter et, s'il est suffisamment puissant, de se propulser. Évidemment, pour fonctionner de façon optimale, le répulseur doit être monté sur un engin ayant du poids, mais pas trop, pour que le champ produit soit efficace; et il ne peut évidemment pas fonctionner dans le vide stellaire ou dans tout autre environnement à apesanteur.

  Pour varier la force d'un champ répulseur, des panneaux de contrôles sont généralement installés à portée de l'utilisateur pour le configurer afin que son engin atteigne l'altitude choisie, cela allant du ras du sol jusqu'à son plafond de vol. Habituellement, l'altitude maximale est un paramètre que les constructeurs règlent avant qu'un engin ne sorte des chaînes de montage, devant prendre en compte la masse initiale du véhicule et le poids de son chargement maximal. Même si leur fonction la plus répandue est la sustentation, en marche comme à l'arrêt, des appareils de déplacement, la technologie des répulseurs peut servir à la propulsion d'un engin à une vitesse raisonnable d'une ou plusieurs centaines de km/h, même si la majorité des fabricants préfèrent ajouter des moteurs ioniques pour amplifier les performances de l'engin jusqu'aux environs de 1.000 km/h au maximum.

Les véhicules de type landspeeders sont équipés de répulseurs qui les propulsent au-dessus du sol à une altitude comprise dans une fourchette de 50 centimètres à 3 ou 4 mètres, alors que les engins de type airspeeders ou chasseurs stellaires sont équipés de dispositifs plus puissants leur permettant d'atteindre les couches supérieures d'une atmosphère planétaire. Pour les chasseurs stellaires, ces derniers ont recours aux répulseurs uniquement lors de l'atterrissage et du décollage, n'activant leurs moteurs subluminiques, dont les émissions radioactives sont mortelles pour les êtres vivants, que lorsqu'ils se trouvent hors d'atteinte des installations et infrastructures. Mais en situation de combat atmosphérique entre chasseurs, ces règles tombent littéralement à l'eau, l'instinct de survie prévalant sur le reste; toutefois, dans cette dernière situation, il est possible de coupler les deux systèmes de propulsion pour une manoeuvrabilité accrue. Certains véhicules sont même équipés d'une sorte de bulle répulsive entourant le vaisseau qui, couplée avec les compensateurs d'inertie, permet une sécurité accrue lors d'un atterrissage.

  Si les unités de répulseurs pour les véhicules terrestres et ceux de l'espace sont l'utilisation la plus courante, l'imagination a pensé et conçu des produits bien plus fascinants à partir de cette technologie, ce qui fait que les répulseurs ne se rencontrent pas seulement dans le domaine du transport, mais également celui de la robotique ! En effet, certains modèles de droïdes tout-terrain emploient des répulseurs comme l'alternative la plus pratique aux roues, aux chenilles et aux jambes pour se mouvoir. Des dispositifs similaires peuvent équiper des ceintures, des bottes ou des paquetages dorsaux pour que les êtres vivants puissent se déplacer en volant jusqu'à des hauteurs vertigineuses. Ce genre de système fait partie de l'équipement des joueurs d'un des sports les plus populaires de la galaxie : le grav-ball. Le principe de ce jeu, inventé sur la planète Rodia pour être un entraînement à la chasse, est de marquer un but en envoyant une balle équipée de répulseurs lui conférant des trajectoires et des vitesses erratiques; les joueurs, pour parvenir à l'attraper, sont équipés de ceintures et de bottes à répulsion les propulsant parfois jusqu'à 220 km/h. Inutile de préciser qu'un choc à une telle vitesse n'est pas sans conséquences pour les malencontreux joueurs.

Répulseur


  Utilisation assez inhabituelle, pour ne pas dire incongrue, l'un des appareils basés sur la répulsion n'est autre qu'une arme, un pistolet-grappin conçu et fabriqué par la compagnie Em-Zed Ltd. En effet, cette arme proche d'un blaster s'adapte à l'avant-bras de son utilisateur, et lorsque le grappin est tiré, il est possible pour l'utilisateur de guider la tête de celui-ci grâce à une petite manette qui contrôle un répulseur intégré à l'arme, faisant déplacer le grappin aussi vite ou aussi lentement que son utilisateur le désire, dans la direction qu'il souhaite; malheureusement, la cellule d'énergie alimentant ce répulseur n'a qu'une durée de vie de trente secondes, après quoi elle doit être systématiquement remplacée.

  Avec cette technologie, il faut dire que les militaires, et particulièrement les Impériaux, ne sont pas en reste, et ces derniers mirent au point, en se basant sur les caractéristiques du champ gravifique produit par les répulseurs, un système artificiel imitant à la perfection l'ombre gravifique d'une planète, projetant un puits de gravité grâce à des vaisseaux jamais vus avant la Guerre Civile Galactique : les croiseurs interdicteurs. Ainsi, comme bon nombre d'inventions avant lui, le répulseur fut corrompu et détourné de son usage originel pour servir de rouage à cette machine destructrice qu'est la guerre.

  Avec l'Empire, on pensait que l'on avait vraiment atteint le fond en détournant ainsi les répulseurs... seulement, le pire était encore à venir. À une époque avancée de la Nouvelle République, on découvrit aux dépens de millions de personnes que les répulseurs, ainsi que les champs gravifiques qu'ils produisaient, étaient bien pire que le superlaser d'une Étoile de la Mort, lors de l'Insurrection Corellienne qui eut lieu quatorze ans après la Bataille d'Endor. En effet, le plus grand répulseur de l'histoire de la galaxie, la station Centerpoint, fut réactivé par la Triade Sacorrienne dans le but de menacer la Nouvelle République en affirmant, et à juste titre, qu'elle ferait sauter des étoiles, ce que la Triade fit par deux fois. Heureusement, grâce à un anneau répulseur découvert sur Drall, le troisième tir de la station fut stoppé de justesse par Anakin Solo.

  Une fois la crise terminée, la découverte des anneaux répulseurs sur chaque planète du Système Corellien, et de la fonction de la station Centerpoint, permit de répondre à plusieurs questions jusqu'alors sans réponse : le système fut bel et bien assemblé par une race alien aujourd'hui disparue, les cinq mondes (Corellia, Selonia, Drall, Talus et Tralus) ayant été amené par Centerpoint; de plus, même si l'on est encore incapable de déterminer la date exacte, on a la confirmation que la technologie des répulseurs est bien plus ancienne que celle de l'hyperdrive, donc que la fondation de l'Ancienne République.

  Avec ce tour d'horizon des différents usages de la technologie des répulseurs, qu'ils soient bien ou mal intentionnés, il est clair que celle-ci ne sera pas abandonnée de sitôt.



Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Répulseur
Nom
Répulseur
Classe
Vaisseaux - Véhicules
Constructeur
Variable
Type
Propulseur et sustentateur gravifique
Fonction
Génération de champ antigravité
Affiliation
Variable

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
23 641


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.