Senseur


Un senseur est un système de détection utilisé partout dans la galaxie, et revêtant des formes variées.

    I - Généralités
 
Le terme de "senseur" désigne l'ensemble des systèmes électroniques de détection, utilisés un peu partout dans la galaxie pour les usages les plus divers, qu'il s'agisse d'équipement personnel comme les scanners portables ou de systèmes plus lourds comme ceux qui équipent les plus importants bâtiments de guerre comme les Destroyers Stellaires de classe Impériale.
 
  En raison de leur utilité stratégique, les senseurs sont très importants dans le domaine militaire car ils permettent de repérer des formes de vie, aussi bien que des radiations ou des équipements militaires ennemis. Nombre de sociétés travaillent dans ce domaine, comme Viper Sensor Intelligence Systems, Arakyd, SoroSuub, Fabritech ou encore Loratus Manufacturing, et il existe une importante gamme d'équipements et de droïdes spécialisés -les plus connus étant les fameux droïdes sondes Viper.
 
  Les senseurs sont des équipements si indispensables à la vie courante qu'on en trouve en fait dans pratiquement tous les véhicules bien équipés, et dans tous les vaisseaux spatiaux. Il s'agit en fait du meilleur système de détection existant à ce jour, qu'il s'agisse de ne pas voler en aveugle ou de repérer toutes sortes de caractéristiques sur les appareils voisins - les senseurs de niveau militaire étant évidemment les plus performants dans ce domaine.
 
  Plus un vaisseau est de grande taille, plus il dispose de senseurs performants. Toutefois ça ne veut pas dire qu'il repérera toujours un vaisseau de plus petite taille avant qu'eux-mêmes ne le détectent. En effet, plus un vaisseau est grand, plus il est facilement repérable, à cause par exemple d'émissions d'énergies plus importantes pour ne citer que ce facteur.
 
  Il arrive que les senseurs aient des ratés. Dans de rares cas de figure, un senseur ne réussira pas à détecter ce qu'il aurait dû, ou au contraire, il détecte quelque chose qui n'existe pas : une image « fantôme ». Il peut aussi bien s'agir de problèmes techniques relatifs à l'appareil ou des conséquences d'anomalies spatiales.
 
  II - Fonctionnement
 
  La majorité des senseurs disposent de deux modes de fonctionnement : passif et actif. Le mode passif permet l'analyse des émissions d'énergies à courte portée et  consomme peu d'énergie. Le mode actif est le plus précis des deux, mais son fonctionnement a pour conséquence de le rendre facilement détectable. Ce mode marche selon un phénomène d'émission d'une onde et de réception du « rebond ». Il est très précis à courte et moyenne distance, mais la précision baisse sur les longues distances.
 
  Il existe aussi différents types de balayage. Le plus simple est un « scan » dans toutes les directions, il peut être programmé de diverses façons, et peut par exemple agir de façon lente et approfondie ou de façon rapide et sommaire. Le mode « recherche » permet de concentrer les senseurs sur un certain type de signal (chaleur, ondes, etc.) ou de structure (vaisseau, planétoïde, etc.) à analyser. Enfin, le mode « concentration » permet d'aligner les senseurs sur l'étude d'une direction ou d'une zone restreinte. Il permet des relevés très précis, mais au détriment du reste.
 
Divers types de senseurs (surtout à usage militaire) existent, les plus répandus étant :
  :: Electro-photo récepteur (EPR) : Collecte des données visuelles à partir de récepteurs de lumière visible, infrarouge et ultraviolette, afin de proposer une représentation sur écran ou holographique. N'est utile qu'à faible portée.
  :: Emetteur-récepteur à spectre complet (ESC) : Bien que présentant une sensibilité réduite, ce système de senseur permet d'obtenir des données sur à peu près tout ce qui passe à sa portée. Cette polyvalence fait qu'on appelle communément les ESC des senseurs universels, ce sont d'ailleurs les plus répandus. La portée de l'appareil est proportionnelle à sa taille.
  :: Récepteur énergétique dédié (RED) : Représentant le principal senseur passif d'un vaisseau militaire, le RED recueille des données sur les émissions électromagnétiques (transmissions comlink, balise de navigation, chaleur, laser, rayonnement cosmique, etc.). Seul un opérateur expérimenté pourra tirer les bonnes informations de l'importante masse de données produite par ce système de senseur.
  :: Piège gravitationnel à cristaux (PGC) : Ce système recueille des données sur les fluctuations de champs gravitationnels grâce à une grille de cristaux synthétiques, dont la complexité et la qualité détermine l'efficacité du PGC. Il possède un important défaut : il n'arrivera pas à discerner un champ gravitationnel faible (un vaisseau) d'un champ gravitationnel très important (une planète) si les deux sont trop proches. Ce système est très rare.
  :: Intercepteur de signal hyperonde (ISH) : Ce système peut détecter deux types de données : les fluctuations du champ hyperespace et les transmissions hyperradio. Ainsi ce système de senseur peut détecter les entrées et les sorties de vaisseaux en hyperespace, avec plus ou moins de précision en fonction de la taille et de la vitesse des dits vaisseaux, mais ne peut déterminer leur destination ou leur origine.
  :: Indicateur de forme de vie (IFV) : Sans vraiment être un système de senseur le IFV est en fait un programme de traitement de données venant d'autres senseurs dont le but est de déterminer si oui ou non des formes de vie sont présentes. La qualité des senseurs et du programme détermine la précision des données, les meilleurs appareils étant capables de faire la différence entre différentes espèces.
 
  III - Contremesures
 
  S'ils permettent de détecter l'environnement plus ou moins proche de l'émetteur, certains senseurs possèdent également les capacités nécessaires pour faire office de brouilleur - comme notamment les équipements installés sur les navettes de classe Theta. Ils existent aussi d'autres moyens de contremesures.
 
  Un vaisseau cherchant à passer totalement inaperçu dispose d'un moyen simple ne nécessitant pas de sous-systèmes particuliers contrairement aux autres moyens de contremesures. Il lui suffit pour cela de réduire ou de couper tous (ou presque) les systèmes du vaisseau, ainsi que les systèmes de senseurs actif et ceux de communication. Ainsi, le vaisseau n'émet alors plus d'émissions énergétiques, mais se retrouve en position de vulnérabilité, aveugle et sourd. Cette méthode ne peut être utilisée trop longtemps, car éteindre certains systèmes importants comme le support vital peut se révéler fatal. Toutefois, elle présente deux avantages importants : le vaisseau qui l'emploit peut échapper à une patrouille ou tendre une embuscade.
 
  La contremesure la plus commune est le brouilleur, qui fonctionne en saturant de larges zones avec des signaux statiques et aléatoires pour « aveugler » les senseurs de l'ennemi. Si le brouilleur présente l'avantage de pouvoir « aveugler » plusieurs vaisseaux, ses effets s'appliquent aussi bien sur les ennemies que les alliés présents dans la zone d'effet. Qui plus est, le vaisseau disposant d'un brouilleur embarqué et actif sera facilement repéré par tout autre vaisseau.
 
  Un vaisseau peut aussi tenter de leurrer les senseurs de l'ennemie en employant des modules ou des navettes. Celles-ci, à l'écart du vaisseau, émettrons des signaux identiques au vaisseau principal, se faisant passer pour lui. Toutefois, cette méthode ne trompe que quelques systèmes de senseurs, certains comme les EPR verrons la différence, mais ceux se basant sur des lectures de fluctuations énergétiques et autres le seront s'ils ne sont pas assez précis.
 
  Le dernier système de contremesure, le plus rare, mais le plus efficace, est celui de dissimulation complète. Coûtant environ un milliard de crédits, ce genre d'appareil est apparu vers la fin de la République Galactique et a continué à être développé sous l'Empire Galactique, mais n'équipa qu'une minorité infime de vaisseaux, conservant un statut expérimental. Plusieurs appareils produisent cet effet, comme le dispositif de camouflage de cristaux Stygium ou le manteau-bouclier. Seul un système de senseur de type PGC peut découvrir un appareil sous camouflage.
Informations encyclopédiques
Senseur
Nom
Senseur
Classe
Vaisseaux - Véhicules
Constructeur
Variable
Type
Système de repérage
Fonction
Détection
Brouillage
Affiliation
Tout le monde

Informations administratives
Auteur principal

Co-auteur(s)

Date de création
04/03/2009

Date de modification
08/10/2019

Nombre de lectures
8 872


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Senseur" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.