SLV-16


Le SLV-16 était un sérum de vérité conçu et utilisé par les Services Secrets du Second Empire Sith. Il fut entre autre utilisé par un agent en charge d'empécher des attentats sur Dromund Kaas.

  Le Second Empire Sith capturait parfois des adversaires militaires ou politiques qui possédaient des informations précieuses. Pour les faire parler, les Services Secrets Impériaux avaient leurs propres techniques. Parmi celles-ci se trouvait la catégorie des sérums et autres psychotropes.

  De couleur verte, le sérum se cachant sous l'appellation SLV-16 s'avérait redoutable lors d'interrogatoires. Il s'agissait d'un puissant psychotrope qui soumettait la victime pour un laps de temps limité (environ une heure).

  Lorsqu'un agent impérial ayant pour mission de stopper des terroristes sur Dromund Kaas, on lui confia une dose de SLV-16. Il s'en servit contre le chef d'une révolte esclave afin de retrouver l'un d'entre eux, Jurithus, qui avait en sa possession des informations utiles pour les Services Secrets et pour la réussite de la mission.
Informations encyclopédiques
SLV-16
Nom
SLV-16
Classe
Médical - Industriel
Constructeur
Type
Psychotrope
Fonction
Sérum de vérité
Affiliation
Services Secrets du Second Empire Sith

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
08/11/2012

Date de modification
14/12/2015

Nombre de lectures
3 906


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.