TriHexalophine 1138


Défoliant conçu par les Séparatistes durant la Guerre des Clones

  Durant la Guerre des Clones, les Séparatistes mirent au point plusieurs armes biologiques afin de miner en profondeur la République. La première d'entre elles fut ce qu'on appela le gaz des marais et qui fut testé sur Ohma-D'un, une des lunes habitées de Naboo, en prévision d'une attaque contre la planète. Heureusement, Obi-Wan Kenobi et quatre autres Jedi parvinrent à s'emparer de l'antidote sur Queyta. La République enrôla les experts de l'Enclave Génétique Lurrienne afin d'étudier l'antidote du gaz des marais récupéré sur Queyta, ce qui lui permit de déchiffrer la signature de l'arme biologique de l'ennemi. Dès lors, la République pensa avoir durablement émoussé la menace de guerre biologique de la part des Séparatistes.

  Mais à l'insu de la République, les Séparatistes possédaient un autre laboratoire sur la face opposé de Queyta, qui fut évacué lorsque la planète ne fut plus un endroit sûr. Celui-ci fut installé sur un vaisseau, le Géhenne. Le vaisseau se déplaça durant deux ans dans la Bordure Extérieure. Dans ce laboratoire mobile, un commandant séparatiste se démena pour créer une toxine qui ne pourrait jamais être traitée. Le Géhenne avait développé un défoliant toxique, la TriHexalophine 1138, et se dirigea vers Naboo pour terminer la mission planifiée qui avait vu la dévastation d'Ohma-D'hun. Mais les services secrets de la République découvrirent le sinistre projet des Séparatistes et un croiseur Acclamator parvint à intercepter le Géhenne au-dessus d'un monde oublié du nom de Honoghr. La bataille fut terrible, et au terme des combats, le Géhenne s'écrasa sur la surface d'Honoghr, libérant l'arme biologique qui commença son œuvre funeste. Un Jedi, Rii'ke En, se rendit avec ses soldats sur la planète pour trouver des preuves des intentions des Séparatistes et de l'existence du 1138. Il lui fallait pour cela trouver le Pack d'Informations Scientifique qui était à bord du vaisseau et qui contenait tous les détails sur le complot de la TriHexalophine 1138.

  Cependant les autochtones de la planète, les Noghri, avaient trouvé le P.I.S. et l'avaient placé au cœur d'un temple sacré bâti là trente millénaires plus tôt par les anciens Rakata. Face à des Noghri plus combattifs que jamais, tous les droïdes de la Confédération encore présents, ainsi que les soldats clones et le Chevalier Rii'ke En, furent rapidement éliminés. Les Séparatistes comme la République envoyèrent des hommes pour retrouver le précieux P.I.S. C'est ainsi que Quinlan Vos se dirigea vers le temple pour retrouver le P.I.S. sur l'ordre du Comte Dooku. Il eut pour adversaires Aayla Secura et le commandant Bly, un des plus récents commandants clones venant de Kamino. Les deux bords durent faire équipe pour franchir les mécanismes piégés du temple, mais Quinlan trahit son ancienne Padawan et tenta de filer avec le P.I.S. En forçant Quinlan à se mettre dans une position où il allait devoir la tuer, Aayla lui fit réaliser que son obsession à démasquer le deuxième Sith ne pouvait excuser les choix qu'il avait fait. Doutant de lui-même pour la première fois depuis des mois, Quinlan s'échappa de Honoghr les mains vides.

TriHexalophine 1138


  Honoghr souffrit de dommages mortels quand les toxines du Géhenne s'échappèrent des laboratoires éventrés et dévastèrent l'écosystème, ne laissant presque aucune flore, à part les plaines sèches de l'herbe kholm. Oubliés par la République, les Noghri endurèrent leur calvaire dans un silence stoïque sans en connaître les circonstances. Des années plus tard, Dark Vador vint sur Honoghr et fascina les Noghri par ses talents de combattant et ses pouvoirs. Lui-même impressionné par les redoutables guerriers, le Seigneur Sith décida d'utiliser le désastre écologique qui les avaient frappés pour en faire ses troupes d'élites personnelles. Pour cela, il prétendit que le vaisseau qui avait contaminé la planète appartenait à l'Alliance et qu'il allait les aider à "guérir" Honoghr. Mais en vérité, les Impériaux modifièrent l'herbe kholm pour entretenir le cycle infernal et garder la planète dans un état quasi stérile permanent.

  Quatre à cinq ans après la mort de Vador, le Grand Amiral Thrawn vint sur Honoghr et poursuivit le jeu cruel du Seigneur Sith, qui lui avait présenté ses serviteurs noghri et lui avait accordé le droit d'en user pour ses services. Mais Leia Organa se rendit en secret sur Honoghr en utilisant sa filiation avec Vador et éclaira les Noghri, qui finirent par lui jurer fidélité. Par la suite, les Noghri réussirent à cultiver de nouveau l'herbe kholm dans les Terres Propres, mais le sol d'Honoghr restait souillé en profondeur par la TriHexalophine 1138 et de nombreux clans noghri finirent par émigrer sur Wayland le temps que leur planète guérisse. Bien qu'ils n'aient pas atteint leur cible, les Séparatistes ont atteint leur but car plus de quarante ans après les faits, la TriHexalophine 1138 ronge toujours le monde sur lequel elle s'est répandue. Paradoxalement , le seul espoir de guérison de Honoghr repose peut-être sur la biotechnologie avancée des Yuuzhan Vong qui leur permettrait de transformer un écosystème.



Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
TriHexalophine 1138
Nom
TriHexalophine 1138
Classe
Autres Technologies
Constructeur
Type
Défoliant
Fonction
Destruction durable de l'écosystème d'une planète
Affiliation
Confédération des Systèmes Indépendants

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
06/05/2017

Nombre de lectures
11 516


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • La Croisade Noire du Jedi Fou, Vol. 1 : L'Héritier de l'Empire
  • La Croisade Noire du Jedi Fou, Vol. 2 : La Bataille des Jedi
  • La Croisade Noire du Jedi Fou, Vol. 3 : L'Ultime Commandement
  • La Main de Thrawn, Vol. 1 : Le spectre du passé
  • La Main de Thrawn, Vol. 2 : Vision du futur
  • Republic 68 : Armor
  • The New Essential Chronology

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.