Unités Standards des Vaisseaux


Les unités standards de vaisseaux désignent les systèmes de mesure servant à comparer les capacités des vaisseaux - MGLT, TAMG, DPF, RU, SBD notamment

  Note introductive : parmi les questions qui nous sont le plus souvent posées, revient inlassablement celle des unités de mesure utilisées pour les simulateurs de vol Star Wars, de X-wing à X-wing Alliance, en passant par TIE Fighter and X-wing Vs TIE Fighter. A ces mesures viennent également s'ajouter celles utilisées de manière plus générale pour décrire les capacités des vaisseaux spatiaux, dans les Essential Guides ou les Dossiers Officiels d'Atlas par exemple.

  Nous avons donc décidé de nous pencher sur cette épineuse question, en nous aidant de plusieurs sources :
- les Essential Guide & Dossiers Officiels Atlas.
- les jeux vidéos sus-nommés (aide intégrée et livret descriptif).
- les Technical Commentaries de TheForce.net, qui ont une page consacrée aux unités standards de l'univers Star Wars (http://www.theforce.net/swtc/units.html). Cette page est non-officielle, en anglais, mais elle apporte quelques explications intéressantes.

Attention : les informations ci-dessous peuvent être sujettes à caution car reposant pour certaines sur des déductions non-officielles ou des suppositions. Nous n'avons repris que les informations les plus logiques, en précisant à chaque fois dans quelle mesure elles sont fiables. Par ailleurs, ce qui suit ne concerne que les simulateurs de vol et pas le Jeu de Rôle, qui dispose de sa propre échelle et de ses propres mesures.

I. Liste des acronymes [haut]



1. MGLT [haut]



  Le MGLT symbolise la vitesse d'un vaisseau. Le MGLT est sans conteste l'unité la plus controversée et complexe, car on la considère soit comme une vitesse, soit comme un coefficient d'accélération. Selon TheForce.net, le terme de MGLT a été pour la première fois utilisé par ILM dans un diagramme comparant les capacités de propulsion de différents appareils, durant la production du Retour du Jedi, soit bien avant la sortie du jeu X-wing, en 1993. Lucasarts aurait donc par la suite adapté cette notion pour ses jeux, mais les deux échelles (ILM et Lucasarts) sont différentes, ce qui vient encore compliquer la chose.

  Le terme MGLT ne désigne à cette époque (1993) rien de précis. On peut supposer qu'il s'agit d'un acronyme mais aucune définition n'est apportée avant la sortie du jeu X-wing Alliance, dont le livret précise qu'il signifie "megalights per hour", sans toutefois dire s'il s'agit d'une vitesse pure, ou d'un coefficient d'accélération (le terme MGLT influant sur ces deux caractéristiques, selon les calculs ci-dessous). Nous savons donc ce que signifie le terme MGLT. Mais qu'en est-il de la correspondance de cette notion avec une mesure parlante pour nous ? En somme, à quelle vitesse volerait un X-wing dans notre espace ?

  Équivalent d'un MGLT en vitesse réelle : toujours selon les Technical Commentaries, plusieurs essais ont été fait sur les simulateurs Star Wars par des fans : en survolant un vaisseau de grande taille, dont les dimensions sont connues, à une vitesse de 100 MGLT, on peut chronométrer le temps nécessaire pour parcourir la distance allant de la proue à la poupe du vaisseau, et en déduire l'équivalence réelle d'un MGLT. Ainsi, il semblerait que 100 MGLT = 100 mètres par seconde. Il s'agit là de la vitesse pure d'un vaisseau ; en ce qui concerne le coefficient d'accélération, 1 MGLT vaudrait 1m/s².

  Vitesse de croisière : nous venons de voir que 1 MGLT = 1 mètre par seconde (3,6 km/h). Un vaisseau volant à 100 MGLT, comme le X-wing, volerait donc à 360 000 mètres par heure, soit 360 kilomètres à l'heure. On a souvent débattu de la vitesse des appareils Star Wars, en avançant notamment le fait que, dans un univers aussi moderne, les chasseurs et les vaisseaux devaient atteindre des vitesses folles. Il est vrai qu'on pourrait trouver étrange qu'un chasseur stellaire aille moins vite dans l'espace qu'un avion de chasse de la Seconde Guerre mondiale (même si, en atmosphère, les chasseurs de Star Wars sont bien plus rapides, dans des proportions allant grosso modo de 3 pour 1 : le X-wing vole ainsi à plus de 1000 km/h en atmosphère). Cependant, une vitesse subluminique de 360 km/h ne semble pas spécialement incohérente quand on observe les simulateurs et les films : dans Le Retour du Jedi, la Bataille d'Endor et ses combats de chasseurs donnent un bon aperçu de la vitesse relative des vaisseaux, ce qui semble logique étant donné que la vitesse des chasseurs est avant tout conditionnée par les réflexes des pilotes.

  Pour information, voici la vitesse subluminique comparée de quelques chasseurs célèbres, du plus rapide au plus lent (les statistiques diffèrent légèrement selon les sources) :
- A-wing : 120 MGLT (432 km/h)
- Intercepteur TIE : 110 MGLT (396  km/h)
- X-wing : 100 MGLT (360 km/h)
- Chasseur TIE : 100 MGLT (360 km/h)
- B-wing : 90 MGLT (324 km/h)
- Y-wing : 80 MGLT (288 km/h)
- Bombardier TIE : 80 MGLT (288 km/h)

  Le problème des vaisseaux lourds : la vitesse des vaisseaux lourds est, elle, beaucoup plus sujette à caution car elle diffère énormément selon les sources. Dans les simulateurs X-wing et dérivés, tous les bâtiments lourds, de la corvette CR90 au super Destroyer Stellaire, sont beaucoup plus lents comparé aux chasseurs (bien que tous les vaisseaux lourds n'aillent pas à la même vitesse, mais si l'on se fie à la poursuite du Tantive IV par le Devastator, dans l'Episode IV, on peut en déduire qu'un Destroyer Stellaire va aussi vite qu'une corvette corellienne, pourtant réputée être un vaisseau rapide). En moyenne, ces vaisseaux lourds ont une MGLT de 8-10 dans les jeux vidéos, avec une échelle relativement simpliste : grosso modo, plus un vaisseau est gros, plus il est lent, ce qui ne peut se justifier là encore que pour des raisons de jouabilité. Dans le Jeu de Rôle en revanche, les vaisseaux lourds ont une vitesse plus proche de celle des films (60 MGLT pour le Destroyer Stellaire).

  Cependant, dans les films, on voit que les Destroyers Stellaires impériaux sont quasiment aussi rapides que le Faucon Millenium (qui est pourtant censé voler à environ 80 ou 100 MGLT selon les sources), qui n'arrive pas vraiment à se débarrasser de ses poursuivants. Si on prend en compte le fait que le Faucon est considéré comme le vaisseau le plus rapide de la flotte rebelle et qu'il s'agit d'un cargo léger customisé, on peut en déduire que les croiseurs voleraient en théorie quasiment à la même vitesse que les chasseurs (mais sans pour autant être aussi maniables, comme on peut le voir lorsque deux destroyers entrent en collision frontale en poursuivant le Faucon, ou quand la Flotte Rebelle stoppe son attaque sur la seconde Etoile de la Mort et change de trajectoire de manière plutôt pataude).

  Pour ceux qui auraient vraiment du mal à imaginer qu'un Destroyer Stellaire soit aussi rapide que le Faucon, ce qui semble a priori, il est vrai, assez étrange, on peut imaginer que, lors de la fuite de Tatooine, dans l'Episode IV, les deux destroyers aient bénéficié de la force d'attraction de la planète autour de laquelle ils orbitaient pour se catapulter dans l'espace réel et qu'ils aient ainsi bénéficié d'un surcroît de vitesse. Cette théorie, qui a le mérite d'être réaliste et plaisante, est cependant battue en brèche dans l'Episode V, lorsqu'un autre destroyer, l'Avenger, poursuit (encore) le Faucon après la Bataille de Hoth. Dans cette scène, on peut constater que le destroyer se trouve juste derrière le Faucon pendant toute la durée de la poursuite, ce qui laisse supposer encore une fois que les vaisseaux lourds sont capables de naviguer à de grandes vitesses.

  On peut supposer que Lucasarts a pris le parti de ralentir les vaisseaux lourds dans l'unique but de rendre leur simulateur plus jouable : j'imagine mal qu'on puisse remplir une seule mission dans X-wing Alliance en se faisant courser par un Destroyer Stellaire, pas vous ? De ce fait, on doit considérer que les destroyers, croiseurs, frégates et autres corvettes, volent quasiment aussi vite qu'un chasseur stellaire en vitesse de pointe, mais que leur manque de maniabilité conduit vraisemblablement à ne pas exploiter tout ce potentiel dans une bataille "normale" afin d'éviter les collisions : imaginez la Bataille d'Endor avec les deux flottes se rencontrant à pleine vitesse sans pouvoir manœuvrer efficacement, et vous conclurez comme nous qu'il serait impossible de mener un combat avec des dizaines de vaisseaux lourds volant presque aussi vite que des chasseurs tout en ayant une maniabilité de bantha. Seule la poursuite d'un appareil en ligne droite pourrait donc permettre à un croiseur de voler à pleine vitesse sans prendre le risque d'entrer en collision avec un objet quelconque, mais il s'agit là d'une déduction personnelle qui n'engage que nous et, à notre connaissance, ce sujet reste assez imprécis.

2. TAMG [haut]



  Il s'agit apparemment de la transcription du terme MGLT en français, mais aucune traduction ne semble exister.

3. DPF [haut]



  Symbolise la manœuvrabilité d'un vaisseau. Plus la valeur de DPF est élevée, plus le vaisseau est maniable, et donc difficile à toucher. Seuls les appareils légers comme les chasseurs stellaires ou les cargos sont en fait concernés par ce facteur, car les bâtiments lourds sont peu maniables et leur DPF est quasiment nul. On ignore toujours ce que signifie le terme DPF. Selon les Technical Commentaries, il pourrait s'agir de "Degree Per Frame", mais il semblerait qu'aucune définition officielle n'existe.

4. RU [haut]



  Le terme RU signifie Resistance Unit (Unité de Résistance). Représente la capacité défensive de la coque d'un vaisseau. Dans le premier X-wing, sorti en 1993, un tir de canon laser équivalait à 1 RU. Un vaisseau dispose en général de deux niveaux de résistance : son écran déflecteur (SBD) et sa coque (RU). Une fois le SBD arrivé à zéro, la RU prend le relais pour défendre le vaisseau contre une attaque. Une fois la RU arrivée à zéro, le vaisseau est détruit. Il est à noter que seuls les armes destructrices comme les torpilles à proton, les missiles à concussion ou les canons laser peuvent entamer la RU, les canons ioniques n'opérant aucun dommage physique de l'appareil, mais se concentrant sur les systèmes électroniques (symbolisés par le SYS dans les simulateurs).

5. SBD [haut]



  Shield Base Durability (Longévité/Résistance du Bouclier). Représente la capacité défensive d'un vaisseau face aux armes énergétiques tels que les canons laser, ainsi que les armes explosives comme les torpilles à proton et les missiles à concussion (bien que, en théorie, on distingue dans l'univers Star Wars deux types de boucliers, l'un pour les armes énergétiques, l'autre pour les objets physiques). Le SBD est aussi la seule défense face aux canons ioniques qui neutralisent les systèmes électroniques et immobilisent un vaisseau. Certains vaisseaux, comme les chasseurs TIE, ne possèdent pas de boucliers (SBD à zéro) : en dehors du fait que cela handicape grandement la résistance de l'appareil, cela empêche en outre sa neutralisation : la série des X-wing partant en effet du principe qu'un tir de canon ionique sur un vaisseau, ne possédant pas de SBD, détruit ce dernier au lieu de le neutraliser (disabled). Dans les simulateurs, on sait que 1 SBD = 1 RU en terme de résistance face aux armes.

II. Conclusion [haut]



  Vous aurez noté l'emploi intensif du conditionnel et le nombre important de suppositions dans cette fiche (ainsi que son style rédactionnel particulier). Car le fait est que les unités standards des vaisseaux Star Wars sont tout sauf un domaine clair et précis. Les sources sont nombreuses, elles se contredisent énormément, et sont en général assez obscures (notamment sur les acronymes). Ceci est probablement du au fait que ce domaine est avant tout utilisé par les jeux vidéos, qui nous ont habitués à souvent arranger l'univers Star Wars pour des raisons évidentes de jouabilité.

  Étant donné la particularité de ce domaine, il est fort possible que certaines erreurs se soient glissées dans cette fiche, et nous tenons par avance à nous en excuser. N'hésitez donc pas à nous contacter si vous avez des remarques ou des erreurs à signaler. Nous espérons néanmoins que vous aurez trouvé ici des informations intéressantes et qui répondront à pas mal de vos questions récurrentes sur ce sujet assez méconnu.


Actualités en relation

Star Wars Armada : Des cartes custom HoloNet

Star Wars Armada est un jeu de figurines lancé par Fantasy Flight Games en 2014, et permettant de vous placer dans la peau d'un commandant de flotte. Axé notamment autour de figurines représentant des vaisseaux, et de cartes permettant...


Star Wars 9 : Des plans inédits dévoilés dans un nouveau spot officiel

Parce qu'il serait sans doute bien dommage de passer ne serait-ce qu'un weekend sans nouveau clip pour L'Ascension de Skywalker, Lucasfilm vient d'en mettre un nouveau en ligne ! Long de 30 secondes, comme ses préd...


HoloNet : Mise en ligne du dernier pack canon de l'année !

C'est aujourd'hui le dernier pack Canon de l'année 2019 avant les traditionnelles fiches de Noël, mais ne vous en faites pas, vous ne manquerez pas de lecture avec les publications de fiches qui suivent l'actualit...


Star Wars 9 : Une nouvelle image des héros dévoilée

Le magazine britannique Empire continue ses publications d'images inédites de L'Ascension de Skywalker ! Faisant directement suite à la nouvelle image des Sith Troopers dévoilée hier, le magazine vient de mettre en ligne une photo exclusive des principaux...


Star Wars 9 : Une nouvelle image officielle des Sith Troopers

Un jour après nous avoir dévoilé les couvertures de son prochain numéro consacré à L'Ascension de Skywalker, le magazine britannique Empire vient de mettre aujourd'hui en ligne une toute nouvelle image des Sith Troopers ! Officiellement dévoil...


Informations encyclopédiques
Unités Standards des Vaisseaux
Nom
Unités Standards des Vaisseaux
Classe
Vaisseaux - Véhicules
Type
Unités de mesure des capacités des vaisseaux
Fonction
Comparer les capacités des vaisseaux
Affiliation
Variable

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
08/10/2019

Nombre de lectures
18 316


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Unités Standards des Vaisseaux" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.