Vaporateur d'Humidité


Système de récupération de l'humidité atmosphérique, très répandu sur Tatooine

  L'eau fraîche est un élément essentiel pour la survie des espèces vivantes, à quelques exceptions près. Mais des mondes comme Tatooine sont si peu propices à la vie que les colons qui s'y installent sont obligés d'extraire cette eau de l'atmosphère grâce à des équipements spéciaux connus sous le nom de vaporateurs. En gardant l'exemple de Tatooine, les colons parviennent en général à surmonter les conditions environnementales dues à l'ensoleillement des soleils jumeaux et à tirer profit du peu d'humidité qu'ils peuvent produire. Le vaporateur d'humidité est à vrai dire l'élément central de la culture d'humidité ou hydroponique.

  Le modèle le plus connu à ce jour reste le vaporateur GX-8 fabriqué par Pretormin Environmental. Pour son principe de fonctionnement, le vaporateur d'humidité projette un champ ionisé de basse puissance et utilise des cylindres de réfrigération afin de refroidir l'air environnant, et ainsi créer de la condensation par la différence de température entre le vaporateur et l'environnement aride de la planète où il se trouve. En général, on utilise surtout les vaporateurs sur des mondes où le taux d'humidité est égal ou inférieur à 1,35 %. L'humidité réfrigérée est ensuite récupérée dans un réservoir, où elle est filtrée et purifiée avant d'être pompée dans des citernes de stockage souterraines. Pour un fonctionnement optimal, l'ordinateur du GX-8 ajuste automatiquement les niveaux d'ionisation et de réfrigération en fonction de la vitesse du vent et de la température extérieure, l'énergie des unités de réfrigération étant fournie par des cellules énergétiques qui se rechargent par des panneaux solaires rétractables.

  En considérant l'exemple de Tatooine, les vaporateurs d'humidité doivent être espacés de 250 à 500 mètres pour un rendement optimal, ce qui explique les tailles de plusieurs kilomètres carrés de certaines fermes d'humidité. Dans de bonnes conditions, un vaporateur GX-8 peut produire jusqu'à un litre et demi d'eau par jour. Une fois la récolte obtenue, la précieuse eau peut soit être vendue en ville ou servir à irriguer les cultures souterraines des fermes. Il est à noter que l'humidité récupérée sur les vaporateurs favorise la pousse de champignons sur ces systèmes, ce qui est une double aubaine pour les fermiers. Les vaporateurs sont si précieux qu'ils nécessitent un entretien constant, ce qui explique que des fermiers embauchent beaucoup de droïdes et de travailleurs agricoles pour veiller au bon fonctionnement de l'exploitation. Mais en plus du personnel agricole et des droïdes d'entretien, il est parfois nécessaire d'utiliser des droïdes plus sophistiqués pour traduire le langage des vaporateurs. Les GX-8 ayant des fonctions assez limitées, ces machines utilisent un langage binaire pour communiquer, ce qui n'est pas au goût des êtres organiques. C'est d'ailleurs pour sa capacité à comprendre le langage binaire qu'Owen Lars acheta C-3PO.

Vaporateur d'Humidité  Les fermiers achètent et revendent des robots au gré des saisons et suivant leurs besoins, se fournissant souvent auprès de Jawas, même si le risque de se faire revendre un droïde en mauvais état n'est pas absent. Mais les droïdes défectueux n'étant pas le cadet des soucis des fermiers, ces derniers ne font généralement pas la fine bouche devant ce que leur proposent les Jawas. Hormis la possibilité d'une faible production d'eau et d'une récolte ratée, l'un des plus grands problèmes des fermiers est le sable. En effet, le sable peut s'incruster dans les composants d'un vaporateur et rendre inutilisables les systèmes de réfrigération. Luke Skywalker passa d'ailleurs la majeure partie de son adolescence à maintenir en état les vaporateurs de son oncle, qui commençaient déjà à faire leur âge. Mais le véritable danger pour les fermiers reste les Tuskens : il est arrivé à l'occasion, comme ce fut le cas pour Shmi Skywalker, que les natifs de Tatooine aient agressé des fermiers faisant leur récolte sur les vaporateurs.

  C'est pourquoi, il est recommandé d'être armé d'un fusil blaster et d'une vigilance permanente, et si possible d'un speeder pour décamper au plus vite, lorsqu'on inspecte des vaporateurs. Les attaques de la part des Tuskens contre les fermiers a une raison précise : la demande croissante en eau sur Tatooine, les fermes devant répondre à ce besoin en étendant leur superficie, ce qui vient empiéter sur les territoires des tribus tuskens. Pour décourager les attaques contre les vaporateurs de Tatooine, des systèmes de verrouillage de l'équipement ou des scanners de reconnaissance vocale sont installés dans les GX-8. Par ailleurs, l'eau récoltée peut être entreposée dans des citernes adjacentes à la ferme d'un cultivateur, afin que ce dernier puisse récupérer l'eau sans avoir à être inquiété par une attaque des Tuskens en s'aventurant au dehors.

  Toutefois, la menace des Tuskens n'a en rien entamé la détermination des fermiers dans la généralisation de la culture hydroponique sur Tatooine. En effet, avec des fermes qui doivent obligatoirement s'étendre sur des kilomètres carrés pour un rendement optimal des vaporateurs, chaque parcelle de terrain peut parfois faire la différence entre une bonne récolte et la faillite. L'un des seuls exploitants de Tatooine à pouvoir se targuer d'être à l'abri d'une récolte perdue est bien Huff Darklighter, qui possède une exploitation recouvrant des centaines, peut-être même des milliers, de kilomètres carrés. Toujours dans le domaine des chiffres, la ferme des Lars, dont l'exploitation entre dans la moyenne, comprend 63 vaporateurs dispersés sur toute la propriété.

  Les vaporateurs d'humidité sont très répandus sur Tatooine, y compris dans des villes ou des spatioports tels que Mos Eisley, dans lesquels ils récoltent la vapeur exhalée par les habitants en respirant. Mais loin d'être l'apanage des fermiers de mondes désertiques, les vaporateurs peuvent aussi se décliner en versions plus petites pour être emportés par des explorateurs dans leurs kits de survie. Et on en retrouve également à bord de capsules de sauvetage au cas où les survivants auraient besoin d'eau fraîche. Pour l'anecdote, la Grande Armée de la République utilisa des vaporateurs durant la Guerre des Clones afin de réduire la quantité d'eau que les transporteurs devaient convoyer sur un champ de bataille. Ceci permettait de produire de l'eau en continu pour les soldats quel que soit l'environnement rencontré, et faisait gagner de la place sur les transports pour acheminer plus de troupes ou de matériel de guerre supplémentaire.


Actualités en relation

The Mandalorian : Un premier alien aperçu sur le tournage !

Le tournage de The Mandalorian, la première série live-action Star Wars, continue tranquillement sans trop se laisser perturber par les différentes rumeurs et par les fuites. La toute dernière en date, justement, nous vient comme...


Informations encyclopédiques
Vaporateur d'Humidité
Nom
Vaporateur d'Humidité
Classe
Médical - Industriel
Constructeur
Type
Système de récolte d'humidité
Fonction
Récupération de l'humidité atmosphérique
Pousse de champignons
Affiliation
Variable

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
11 773


Note de la fiche
2 membres ont noté la fiche "Vaporateur d'Humidité" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.