Local Mobile de Service Public 850.AA


Véhicule d'entretien renfermant plusieurs dizaines de droïdes

  Si l'on fait exception des Ugor et des Squibs, presque tous les êtres intelligents de la galaxie considèrent la collecte et le nettoyage des ordures et les travaux de maintenance publics comme des tâches ingrates, automatiquement dévolues aux droïdes. C'est d'ailleurs dans ce but premier que les droïdes furent créés : accomplir les tâches dont personne ne voudrait s'occuper sauf sous la contrainte. Tout d'abord, on créa des centaines d'unités spécialisées telles que l'IC-M ou le MN-2E pour s'occuper de l'entretien public, mais cette méthode s'avéra quelque peu coûteuse, et n'empêchait pas des êtres organiques de se mêler aux ordures et aux encombrants pour désigner aux droïdes ce qu'ils devaient débarrasser.

  C'est alors qu'une silhouette fit son apparition sur les boulevards des plus grandes métropoles planétaires : une base de commandement mobile destinée au service des éboueurs baptisée le local mobile de service public 850.AA, qui devint par la suite la meilleure arme des municipalités dans la guerre contre la décrépitude urbaine. Si des routes lézardées apparaissaient ou des poubelles s'entassaient jusqu'à troubler la vue et l'odorat des habitants d'un quartier, le 850.AA déployait ses bataillons de droïdes reliés au cerveau-droïde de l'engin, tous équipés de tuyaux d'assainissement, de soudeuses laser et de balais, afin de rendre les villes plus agréables à vivre; il faut dire que chaque ville comptait au moins un bataillon d'une douzaine de ces engins, car il est vrai que dans les grandes métropoles, les quartiers délabrés ne manquent pas.

  Le 850.AA fut construit par l'entreprise urbaine Publictechnic, cette dernière profitant d'un créneau engendré par le fait que les ventes de droïdes d'entretien spécialisés étaient plutôt en baisse, et lança pour devancer les autres concurrents une unité ambulante fonctionnant de façon autonome, avec un rendement de travail supérieur. Une partie de son efficacité provient peut-être de sa taille imposante, le local mobile 850.AA se caractérisant par une forme cubique en duracier de 13 mètres d'arête, rendant son coût de fabrication considérable, mais qui est néanmoins amorti par son rapport prix/quantité et qualité très avantageux, car capable d'effectuer une somme de travaux de nettoyage en un temps record. Cette caractéristique le rend tout à fait approprié pour opérer sur les planètes industrialisées des Mondes du Noyau, des Colonies et du Secteur Corporatif, où sa réputation n'est plus à faire.

  La coque extérieure du 850.AA est conçue pour résister aux chocs d'une vie dans la rue et est si blindée qu'elle peut encaisser les chutes de matériaux de construction dans les zones délabrées. En dépit d'une apparence simpliste au premier coup d'oeil, le 850.AA est un microcosme en lui-même, divisé en trois étages compartimentés abritant les droïdes, l'équipement et des véhicules, le rendant plus complexe qu'il n'y paraît. Le niveau 1, situé à la base de l'engin, abrite un bataillon de 30 droïdes, pas seulement des unités dédiées au nettoyage, mais également des droïdes de soutien technique, nécessaires au bon fonctionnement du 850.AA : ce bataillon comprend dix robots de maintenance de divers types, cinq drones J9, cinq droïdes énergétiques EG-6 et dix droïdes passe-partout WED. Chaque droïde est stocké sur un port de chargement, toujours parés pour effectuer leurs tâches au premier ordre du cerveau-droïde. Dans ce cas, les droïdes empruntent des rampes d'accès rétractables situées de chaque côté du 850.AA, n'étant autorisés à revenir à l'intérieur que lorsque le cerveau-droïde estimera le travail accompli.

  La section médiane horizontale, appelée le niveau 2, est un garage pour les véhicules terrestres de type landspeeder, utilisés par les membres et les contremaîtres organiques stationnant souvent à bord du local mobile, car même si son autonomie lui permet d'accomplir les travaux les plus courants que l'on puisse rencontrer dans une ville, certaines fonctions particulières nécessitent néanmoins un degré d'assistance intelligente que seuls les êtres vivants tels que les humains peuvent apporter. C'est pour cela que le 850.AA a été conçu pour accueillir, de manière à garder assez d'espace, deux véhicules de plus de 10 mètres de long, les engins pouvant quitter le local mobile via une écoutille située à l'arrière du niveau 2, prolongée par une rampe escamotable pour faciliter les décollages.

  Le niveau 3 quant à lui n'est autre qu'une aire d'atterrissage à ciel ouvert pour les airspeeders, les véhicules fraîchement posés étant acheminés par un monte-charge jusqu'au niveau 2. Pour que les techniciens puissent travailler sur le toit du droïde, même lorsque celui-ci est en mouvement, une rambarde de protection fut installée sur la périphérie du niveau 3 afin de prévenir d'éventuelles chutes. Toujours pour prévenir des accidents, mais dont les causes seraient extérieures, le local 850.AA est équipé de feux clignotants, de panneaux de signalisation et d'une sirène d'avertissement pour informer les citoyens à proximité de sa présence, bien qu'il soit difficile de ne pas apercevoir cet engin aussi grand qu'un Béhémoth.

Local Mobile de Service Public 850.AA


  Lorsque le 850.AA avance, il garde ses batteries de senseurs en alerte constante, montés à la proue du local mobile, pour scanner les rues et les installations publiques afin de guetter le moindre signe de saleté ou de délabrement; et lorsqu'il détecte une anomalie, il cherche la solution la plus adaptée à la situation. S'il s'agit d'un simple travail de nettoyage de rue, le 850.AA se place à son plafond de vol opérationnel à 1.50 mètre pour déployer ses rampes, le local mobile pouvant néanmoins atteindre une altitude maximale de 20 mètres. Quasiment à ras du sol, si l'on considère sa taille de mastodonte, le 850.AA déclenche ses trois brosses abrasives dont l'intensité de frottement varie suivant les niveaux de saleté, les fanons des brosses acheminant les ordures et la poussière directement dans le corps du droïde où elles sont détruites ou compactées. Pour suppléer les brosses et se débarrasser immédiatement des débris moindres qui viendraient encombrer inutilement le compacteur interne, une batterie de huit rayons nettoyeurs, regroupés par quatre, sont installés sur chaque coin de proue.

  En revanche, s'il s'agit d'un travail plus délicat, le local mobile 850.AA se gare et envoie ses droïdes, qu'il guide tout en éditant des ordres via son antenne de communication à ondes courtes; il peut également bénéficier d'actualisations de ses banques de données en temps réel pour opérer de façon optimale dans les secteurs prioritaires d'une ville. Contrairement aux droïdes spécialisés qui doivent impérativement regagner leur base pour recharger leurs batteries, le 850.AA est une base en lui-même, et fut donc conçu, ce qui d'ailleurs fait la fierté de ses concepteurs, pour posséder un système de conservation et de réutilisation de l'énergie remarquablement efficace, lui permettant de sillonner les agglomérations pendant des semaines, voire des mois.

  Tout l'équipement que pouvait emporter un 850.AA, et sa conception fiable d'une grande durabilité, en firent un candidat idéal pour des usages multiples, autres que le nettoyage : sur certaines planètes, les vieux 850.AA ont été modifiés et reconvertis pour servir de base aux sapeurs-pompiers ou d'unités de construction bon marché.
  
  Mais évidemment, il y a toujours une exception qui confirme la règle, et le local mobile 850.AA fut corrompu et détourné de son utilisation première au moins dans un cas enregistré sur la planète Carratos, où l'ordre civique avait fait place à l'anarchie : un gang de rue détourna une de ces unités en s'introduisant par l'aire d'atterrissage et le monte-charge, et la transforma en une sorte de char d'assaut improvisé, ravageant ses cibles en les défonçant littéralement, le local mobile ne souffrant d'aucun dommage en raison de sa coque épaisse. Les ingénieurs de Publictechnic n'escomptaient pas cet effet-là, et réalisèrent à leurs dépens qu'ils avaient trop bien conçu leur automate.
  
  Néanmoins, ce ne fut qu'un cas isolé, et les habitants de la galaxie connaissant la réputation des planètes telles que Carratos, les ventes de l'unité mobile n'en souffrirent pas, et il est clair que le local mobile de service public 850.AA a encore de beaux jours devant lui...


Actualités en relation

The Old Republic : Déploiement de la mise à jour 5.4

D’abord prévue pour le 22 août puis repoussée de deux jours, la mise à jour 5.4 de Star Wars : The Old Republic, intitulée "Umbara en crise", a enfin été déployée par Bioware. Vous pouvez...


Star Wars Rise to Power : Un nouveau jeu mobile annoncé !

Nous l’avions un peu vu venir le mois dernier, Lucasfilm vient d’annoncer un tout nouveau jeu mobile intitulé Star Wars : Rise to Power. Édité par Electronic Arts (à qui l’on doit déjà le jeu mobile tactique Galaxy of...


Star Wars Rivals : Un nouveau shooter mobile annoncé

Alors que le jeu de stratégie Star Wars : Rise to Power, annoncé l'été dernier n'est toujours pas sorti, voilà qu'un nouveau titre à destination des plateformes mobiles vient d'être dévoilé par Disney et Lucasfilm. Star Wars...


Panini Comics : Couvertures des prochaines publications

Voilà presque un mois que je rédigeais la dernière actualité littérature concernant les couvertures de Panini Comics. Depuis, les magazines sont sortis, le Père Noël est passé, la nouvelle année a sonné... Bref, de quoi...


Holonet : Mise à jour de l'encyclopédie sur The Old Republic

A l'occasion des 6 ans du jeu Star Wars: The Old Republic on s'est dit qu'une petite mise à jour de certaines de nos fiches étaient de mise. Ces mises à jour prennent en compte l'avancée du jeu...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Local Mobile de Service Public 850.AA
Nom
Local Mobile de Service Public 850.AA
Classe
Landspeeder
Constructeur
Taille
13 m
Equipage
1 cerveau-droïde
1 pilote
Armement
8 rayons nettoyeurs
3 brosses rotatives
Senseurs de terrain
Antenne à ondes courtes
Troupes
30 droïdes de réparation et de maintenance
5 à 10 contremaîtres
Affiliation
Services municipaux planétaires

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
10 108


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.