Plate-forme d'artillerie lourde


La plate-forme d’artillerie lourde est un véhicule sur répulseurs de l’Empire Galactique tirant des obus à longue portée.

  L'Empire disposait de différents moyens de bombardement. Il y avait bien sûr la méthode radicale du bombardement orbital par destroyer, la méthode plus classique par vagues de bombardiers TIE, et puis des moyens plus modestes, bien que très efficaces, directement sur le terrain. Après la plate-forme d'artillerie mobile, on trouvait la plate-forme d'artillerie lourde. Deux fois plus blindée, aux plus grandes dimensions, cette plate-forme mobile disposait d'un armement bien plus puissant.
  Comparée à son homologue réduite, la plate-forme d'artillerie lourde avait une cadence de tir amoindrie puisqu'elle ne pouvait tirer en moyenne que 13 coups par minute (soit 3 de moins que la mobile), et n'était capable de faire feu qu'à grande portée. Elle était également plus lente et compliquée à déplacer - plus longue et rectangulaire. Toutefois, elles avaient la même vitesse de déploiement, c'est-à-dire 6 secondes avant de pouvoir tirer.

  La plate-forme d'artillerie lourde était un cauchemar pour les bâtiments et mortelle pour l'infanterie. Là où les obus de l'artillerie mobile faisaient des dégâts majeurs, la lourde pouvait en un seul coup décimer des rangs entiers grâce au large champ d'action de ses obus énergétiques. Sa longue portée finissait d'en faire une terreur pour les fantassins et les véhicules légers ou lents. De plus, là où un lance-torpille de la Rébellion pouvait emporter un échange avec une artillerie mobile, le fait que la plate-forme d'artillerie lourde inflige deux fois plus de dégâts en étant doublement blindée la rendait de facto victorieuse, même en laissant des coups d'avance à l'ennemi. De plus, elle disposait de l'avantage de la distance si on lui communiquait les coordonnées de l'ennemi, car le lance-torpilles rebelle avait une portée moindre.
  Contrairement à la plate-forme d'artillerie mobile, ce véhicule ne nécessitait pas de "pieds" pour se stabiliser au cours des tirs et parvenait à rester en place rien qu'avec ses répulseurs. Son armement se situait à l'arrière, au-dessus des réacteurs, et se déployait verticalement en Z pour faire feu avec cinq canons alignés. Elle pouvait tirer à 360° avec plus de visibilité par rapport à l'artillerie mobile, cette-dernière ayant sa "tête" qui pouvait obstruer le visuel.

Plate-forme d'artillerie lourde

Une artillerie lourde prête à tirer.
Image tirée du jeu vidéo Star Wars - Force Commander.


  Mais cette efficacité avait un coût. En effet, c'était une unité chère à développer, et donc utilisée uniquement sur des fronts importants. Elle se faisait débarquer à bord des barges de TB-TT et, à cause de ses grandes dimensions, il ne pouvait y en avoir que deux par transporteur. De plus, elle était incapable de se défendre contre des attaques aériennes ou proches mais, étant souvent utilisée en soutien et donc rarement vue en première ligne, elle avait surtout besoin de l'appui de quelques AA-TT pour repousser d'éventuelles approches de vaisseaux.

  Malgré la taille et l'apparente complexité de ce véhicule, il apparut qu'une seule personne pouvait suffire pour le piloter entièrement.

Plate-forme d'artillerie lourde

Les pilotes d'artillerie lourde.
Image tirée du jeu vidéo Star Wars - Force Commander.


  On remarque tout de même la protection plus poussée de l'uniforme comparée à celle de la plate-forme d'artillerie mobile, ce qui laisse présager de la dangerosité de cette arme.

  La plate-forme d'artillerie lourde se montrait améliorable sur certains points, grâce à un contrôle auxiliaire relié à un centre de commandement. Elle pouvait augmenter sa cadence de tir de 7,5% (14 tirs/minute au lieu de 13), sa vitesse de déplacement, ainsi qu'acquérir jusqu'à 30% de blindage supplémentaire, ce qui pouvait faire la différence lors d'une retraite par exemple.

  On trouvait peu de ces unités sur le champ de bataille. Des rumeurs assuraient cependant que des artilleries lourdes étaient déployées lors de la première bataille d'Abridon, quelques-unes à la base impériale du système Trasse et surtout lors de la bataille de Coruscant pour tenter désespérément de repousser l'Alliance Rebelle sur son chemin vers le Palais Impérial.


En savoir plus

  La plate-forme d'artillerie lourde a été créée et est vue pour la première fois dans le jeu vidéo de stratégie en temps réel Star Wars - Force Commander. Elle coûte 750 points de commandement, c'est la troisième unité la plus chère de l'Empire après la BM-TT et le TB-TT. On peut la trouver également dans le jeu vidéo Star Wars - Galactic Battlegrounds sous la même appellation ; mais dans ce jeu, elle est considérée comme l'évolution de l'artillerie mobile et au design différent. Nous avons gardé la version initiale de Force Commander qui en fait une unité à part entière.
  Une plate-forme d'artillerie lourde garde une partie de la base impériale qui gardait le bunker de bouclier de l'Étoile de la Mort sur Endor, dans la mission L'Alliance Contre-Attaque. Comme il n'en est pas fait mention dans le film Le Retour du Jedi et que des libertés ont été prises dans le jeu par souci de gameplay, nous avons décidé de ne pas donner cette information pouvant être fausse vis-à-vis du film ou de l'Univers Étendu Legends antérieur à Force Commander.
  La présence d'artillerie lourde lors de la première bataille d'Abridon n'est pas obligatoire, le joueur peut simplement les commander, elle ne fait pas partie des unités données dès le début de la mission. C'est pour cette raison qu'il est écrit que des "rumeurs" font état de leur présence.


Actualités en relation

Star Wars Rebels : Une bande-annonce pour les ultimes épisodes de la série!

Après une longue pause marquée par la sortie des Derniers Jedi, la série d'animation Star Wars Rebels s'apprête à revenir sur le devant de la scène dans les prochaines semaines, afin de clore sa quatri...


Star Wars Rivals : Un nouveau shooter mobile annoncé

Alors que le jeu de stratégie Star Wars : Rise to Power, annoncé l'été dernier n'est toujours pas sorti, voilà qu'un nouveau titre à destination des plateformes mobiles vient d'être dévoilé par Disney et Lucasfilm. Star Wars...


HoloNet : On fête la nouvelle année avec les Derniers Jedi !

Pour commencer, tout le staff de Star Wars HoloNet se joint à moi pour vous souhaiter une belle année 2018, tout plein de belles et de bonnes choses et bien sur de bonnes aventures Starwarsiennes. J'en profite aussi, au nom...


Concours Star Wars Holonet : The Force Unleashed I & II à gagner !

On continue dans les concours avec cette fois-ci un concours réservé aux amateurs de jeux vidéo. Et c'est du côté de GOG.com que nous nous sommes tournés afin de vous proposer 2 clés...


Star Wars VIII : Le réalisateur dévoile quelques images du tournage

Vous l'avez peut-être remarqué hier si vous suivez notre Twitter : le réalisateur des Derniers Jedi, Rian Johnson, a eu l'occasion de participer à une petite session de questions-réponses avec les internautes sur la plateforme à l'oiseau...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Plate-forme d'artillerie lourde
Nom
Plate-forme d'artillerie lourde
Nom original
Heavy artillery
Classe
Landspeeder
Equipage
1 pilote
Armement
Canon
Troupes
Aucune
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
01/01/2017

Date de modification
17/04/2017

Nombre de lectures
3 450


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Force Commander

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.