Transport d'Assaut Bantha


Vaisseau de débarquement armé utilisé par l'Alliance, puis la Nouvelle République

  Au cours de la Guerre Civile Galactique, l'un des navires qui a représenté l'une des acquisitions les plus populaires de la Flotte Rebelle n'est autre que le modeste transport d'assaut de classe Bantha. Aussi dénommé transport de troupes Bantha ou encore navette d'assaut Bantha en raison de ses diverses capacités offensives et défensives, ce poids lourd de 45 mètres de long est né d'une étroite collaboration entre quelques ingénieurs des chantiers navals de Mon Calamari et designers sullustains de la Corporation SoroSuub. À cette époque, la Rébellion avait besoin d'un transport de troupes bien à elle, d'où l'arrivée du Bantha, car se fournir sur le marché des grandes corporations revenait bien trop cher pour les maigres ressources financières dont l'organisation rebelle disposait.

  Conçu  pour évoluer derrière un écran tactique de chasseurs dans une zone de combat, son rôle, assez simple en réalité, consiste à débarquer ses contingents armés le plus rapidement possible. Disposant d'une soute de 75 tonnes métriques digne d'un cargo stellaire léger, avec une capacité d'emport de 80 soldats et d'un petit nombre de véhicules de soutien, une poignée de ces appareils suffit amplement à déployer une force de frappe terrestre aussi importante qu'impressionnante, et ce en quelques minutes seulement. Bien qu'automatisé au maximum puisque disposant d'une unité centrale droïde des plus avancées, le transport Bantha requiert tout de même un équipage minimum de 2 navigateurs et de 2 canonniers. Sorte de grande coupole aux bords anguleux, équipée de part et d'autre de deux bras blindés et d'imposants ailerons arrières directionnels, l'allure grotesque et patibulaire du transport Bantha ne dévoile en rien le formidable matériel qui la compose. De plus, le poste de pilotage en forme de tête de Dianoga, situé sur le dos de la poupe, se détache nettement du reste de l'appareil puisque plus exposé, et devient par conséquent un  point vulnérable de l'appareil qu'il ne faut pas négliger.

  Étant donné que les troupes entrent et sortent par une baie de débarquement située à l'avant de l'engin par trois sections de portes blindées, cette  partie du vaisseau est, par conséquent, largement protégée par une couverture de deux tourelles turbolasers quadritubes de Golan Armements, qui bénéficient d'un angle de tir de 120 degrés. Ainsi, pendant que l'immense trépied se déploie pour l'atterrissage et le débarquement des troupes, les batteries laser délimitent un périmètre de sécurité et peuvent tenir à l'écart, voire pulvériser, d'éventuels ennemis. Les capacités offensives et défensives du transport Bantha, notamment son bouclier déflecteur à la résistance des plus acceptables, lui permettent de prendre pour cible n'importe quelle position adverse, bunkers ou bâtiments de garnison, sans avoir à craindre pour la survie de ses passagers ou de dommages importants. Disposant d'une assez bonne manœuvrabilité et d'une accélération moyenne, le transport Bantha est alimenté en énergie par une série de puissantes unités génératrices fournies par les chantiers navals de Sullust. Dans l'espace sidéral, la vitesse subluminique du Bantha avoisine les 50 MGLT, et reste tout à fait excellente en milieu atmosphérique si l'on considère sa carrure. De plus, le transport est équipé d'un excellent hyperdrive de classe 1, lui permettant de brefs voyages à travers l'hyperespace quand cela s'avère indispensable, ce qui lui confère un long rayon d'action et une possibilité d'effectuer des raids éclairs, chose très appréciée par les généraux.

Transport d'Assaut Bantha


  Les pilotes, bien qu'à l'étroit dans le petit cockpit du Bantha, se représentent comme étant chauffeurs d'autobus, mais avouent apprécier entièrement leur vaisseau, à tel point qu'ils disent partager des relations très proches avec l'engin, comme les Pillards Tuskens avec leurs montures traditionnelles que sont les Banthas. Ayant fait ses débuts au cours de l'assaut d'Oradin durant la Bataille de Brentaal, et y prouvant sa valeur par la même occasion, les capacités admirables et la robustesse du transport Bantha lui valurent une bonne réputation forgée en peu de temps, ainsi qu'une place de choix dans les rangs de l'Alliance Rebelle, puis de la Nouvelle République. Le gouvernement néo-républicain étant son principal acquéreur, ce dernier passa bon nombre de commandes de ce transport, puisque étant convaincu de son entière utilité au sein de ses armées. Se révélant meilleur que son homologue impérial qu'est la navette de débarquement de classe Sentinelle sur bien des points, il n'était pas alors rare de trouver des transports Bantha disséminés un peu partout dans les flottes néo-républicaines et dans les forces de défense planétaires, participant à  une multitude de conflits et de batailles importantes pendant les nombreuses années au cours desquelles la Nouvelle République affronta les Vestiges de l'Empire.


Actualités en relation

HoloNet : 45 fiches sur le Canon rejoignent l'encyclopédie

C'est dimanche, c'est jour de fiche ! Et aujourd'hui, si vous êtes amateur de Canon, on vous a prévu un peu de lecture avec 45 nouvelles fiches qui viennent rejoindre l'encyclopédie. On y retrouve un peu...


Mort de Gary Kurtz, producteur des deux premiers Star Wars

Producteur du tout premier Star Wars puis de L'Empire Contre-Attaque, Gary Kurtz est mort dimanche dernier, le 23 septembre, à l'âge de 78 ans. Collaborateur de George Lucas depuis American Graffiti, en 1973, puis sur les deux premiers films...


LEGO Star Wars 75222 : Trahison à la Cité des Nuages, un nouveau gros set

On reste dans les annonces, avec l'apparition sur le site LEGO d'un tout nouveau set Star Wars de la catégorie Master Builder. Intitulé Trahison à la Citée des Nuages, ce set n°75222 de 2812 pièces, incluant...


HoloNet : De nouvelles fiches canon pour l'encyclopédie !

En ce lendemain de fête et en ce début de nouvelle semaine qui s'annonce bien chaude on s'est dit qu'on allait vous proposer un peu de lecture sur l'univers Canon histoire de reparler un petit...


Solo : Le caméo de fin expliqué

Le nouveau spin-off de la saga Star Wars, Solo : A Star Wars Story vient tout juste de sortir en France, six mois à peine après la sortie des Derniers Jedi. Parmi les différentes questions que se posera le spectateur...


Informations encyclopédiques
Transport d'Assaut Bantha
Nom
Transport d'Assaut Bantha
Classe
Navette & Transporteur
Constructeur
Taille
45
Equipage
2 pilotes
2 canonniers
Armement
2 turbolasers quadritubes
Troupes
80 soldats
Soute
75 tonnes métriques
Hyperpropulsion
x1 (de secours : x8)
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
16 980


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Handbook 1 : X-wing Rogue Squadron

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.