Star Wars - BOINC - calcul partagé

Base Azzameen


Centre d'opération principal et foyer de la famille Azzameen

  Lorsque les deux frères Azzameen, Tomaas et Antan, fondèrent leur société de Services de Transport des Soleils Jumeaux, ils savaient que s'ils voulaient se bâtir une réputation plus que crédible, il leur fallait certes des vaisseaux, mais également une base d'opération qui serait le centre névralgique des affaires familiales. S'ils possédaient des aires de stockage importantes et des stations annexes telles que la Station des Soleils Jumeaux, leur chantier de réparation principal, la Base Azzameen restait le cœur de l'entreprise familiale.

  Cette station spatiale est reconnaissable entre toutes de par sa forme si particulière; en effet, cette dernière se compose, d'une part, d'une zone massive comportant le hangar principal, les bureaux et les quartiers d'habitations de la famille et de l'équipage, d'autre part de deux bras, qui ne sont autres que des docks d'accostage dotés de sas de connexion pressurisés, qui forment à partir du volume principal un cercle quasi parfait, l'ensemble du complexe spatial possédant un diamètre de 1400 mètres. Si un équipage de 120 personnes était amplement suffisant pour faire fonctionner et entretenir la station, cette dernière pouvait accueillir 325 personnes supplémentaires dans ses quartiers, essentiellement des employés en transit ou des clients de passage.

  Plus que centre principal des affaires de la famille, la Base Azzameen était également le foyer de cette dernière. En effet, c'est sur le tarmac du hangar et dans les coursives métalliques de ce monstre de duracier que les quatre enfants de Tomaas, Galin, Emon, Aeron et Ace Azzameen passèrent le plus clair de leur temps lorsqu'ils étaient enfants ; et c'est également cette station qui vit les enfants grandir jusqu'à ce qu'ils deviennent de jeunes gens capables de piloter leurs propres vaisseaux. Tout aurait pu continuer pour le mieux si les Azzameen n'avaient pas eu continuellement maille à partir avec leurs rivaux de toujours, les Viraxo.

  C'est d'ailleurs à cause de ces derniers que les Azzameen durent abandonner leur foyer : en transportant un jour du bacta à destination de l'Alliance Rebelle, le destroyer stellaire Corrupteur fit irruption dans le système où se trouvait l'hôpital rebelle où les Azzameen devaient livrer leur bacta. Si des vaisseaux parvinrent à s'échapper au cours de la bataille, Tomaas et son fils Galin furent portés disparus, sans doute capturés par l'Empire. Et l'on sait qu'un malheur n'arrive jamais seul.

  En effet, très peu de temps après, Antan annonça au reste des Azzameen que les membres de la famille avaient été déclarés hors-la-loi : devant cette situation, Antan demanda à sa nièce et à ses neveux de récupérer certains avoirs dispersés dans les différentes aires et stations appartenant aux Azzameen, après quoi ils se donneraient rendez-vous à la Base Azzameen afin de fuir les Impériaux ensemble vers la Bordure Extérieure.

  Malheureusement, Antan fut capturé durant l'opération et ne put rejoindre Aeron, Emon et Ace au rendez-vous convenu pour leur transmettre les coordonnées de leur destination d'origine. Alors que la situation ne pouvait pas être plus désespérée, le Corrupteur fit son apparition aux abords de la base familiale et ordonna aux Azzameen de se rendre; alors, en désespoir de cause, tout en étant conscients de ce qu'ils abandonnaient, les deux frères et leur sœur allèrent trouver refuge auprès de l'Alliance Rebelle, tandis que les Impériaux investissaient la station avec leurs escouades de spacetroopers.
Si les Azzameen avaient perdu cette bataille, ils n'avaient pas perdu de leur combativité et savoureraient bientôt leur vengeance.

Base Azzameen


  Moins d'un an plus tard, une rencontre au sommet secrète entre la délégation bothan et les représentants de l'Alliance faillit être avortée par l'intervention d'une force mercenaire composée d'une corvette Maraudeur, de patrouilleurs Skipray et de chasseurs IRD. Si l'incident fut évité de justesse, Borsk Fey'lya demanda au Haut Commandement de mener son enquête pour découvrir la base d'opération des mercenaires. Ace et Aeron furent chargés de cette mission en apparence simple : ils devaient accoster le Redhawk, un vaisseau chargé de ravitailler la base des mercenaires, et télécharger ses coordonnées de vol dans l'ordinateur de leur YT-2000, l'Otana. Si les Azzameen purent accomplir leur mission en ne se heurtant qu'à une faible escorte d'Oiseaux de Proie, ils constatèrent que les coordonnées avaient été falsifiées et, lorsqu'ils sortirent de l'hyperespace, ils se retrouvèrent au beau milieu d'une formation de destroyers stellaires, en orbite lointaine de Carida.

  S'ils purent s'en sortir en limitant la casse, Aeron et Ace parvinrent également à récupérer les vraies coordonnées de la base en s'introduisant dans l'ordinateur de la station où était arrimé précédemment le Redhawk. Mais quelle ne fut pas leur surprise lorsqu'ils découvrirent que la base mercenaire, baptisée Nid du Faucon, n'était autre que leur propre maison !
En effet, sitôt après que l'Empire ait capturé la Base Azzameen, cette dernière fut donnée aux Viraxo en guise de récompense pour bons services rendus à l'Empire en dénonçant les Azzameen comme étant des sympathisants de la Rébellion. Après avoir récupéré tout ce qu'ils pouvaient juger utile, K'Armyn Viraxo et les siens revendirent la station à une bande de mercenaires qu'il employa pour semer le trouble parmi les rangs de l'Alliance.

  Sitôt les coordonnées et les informations relatives à la base des mercenaires, ou plutôt leur maison, récupérées, les Azzameen revinrent auprès de l'Alliance afin de mettre au point un plan pour neutraliser les mercenaires. Si l'Alliance accepta de prêter main forte aux Azzameen en envoyant une force de frappe pour neutraliser les mercenaires une bonne fois pour toutes, c'était certes pour rendre leur foyer aux Azzameen, mais également pour une autre raison d'ordre stratégique : en effet, la Base Azzameen se situait dangereusement près de la route hyperspatiale menant droit à Sullust où l'Alliance devait rassembler l'intégralité de sa flotte, et il est plus que probable que les mercenaires auraient considérablement retardé les préparatifs à la future Bataille d'Endor, luxe que le Haut Commandement ne pouvait s'offrir en ces heures sombres, si leur base d'opération n'était pas neutralisée.

  Ainsi, lors de l'affrontement qui suivit aux abords de la Base Azzameen, ces derniers purent prendre leur revanche sur les Viraxo en récupérant ce qui était à eux, mais la tâche ne fut pas aussi aisée que l'on pourrait le croire. Certes, les chasseurs et les défenses statiques furent rapidement dominés, mais les mercenaires avaient laissé un petit cadeau dans la station en guise d'adieu au cas où les Rebelles parviendraient à les vaincre : une bombe à retardement.

  Heureusement, et même si les techniciens de l'Alliance ne surent comment débrancher le dispositif dans les temps, Aeron Azzameen connaissait par cœur chaque programme de l'ordinateur de la station et put sans problème désamorcer la bombe. Ainsi, la base passa sous le contrôle de l'Alliance, juste le temps de s'assurer que la flotte réunie à Sullust était au grand complet et parée à affronter l'Empire en orbite d'Endor, après quoi les Azzameen purent la récupérer et reprendre leurs activités.

  Même si après la Bataille d'Endor, les Azzameen se firent plus discrets, il est probable qu'ils aient repris leurs activités commerciales tout en continuant de soutenir la jeune Nouvelle République dans son effort de guerre pour reconquérir l'espace impérial, à présent divisé entre différents seigneurs de guerre.

Les catégories suivantes peuvent vous intéresser




Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Base Azzameen
Nom
Base Azzameen
Classe
Station spatiale
Constructeur
Taille
1.400 m
Equipage
120 personnes
Troupes
325 passagers de transit
Affiliation
Famille Azzameen
Mercenaires
Alliance Rebelle

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
08/01/2011

Nombre de lectures
23 362


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Fiches en relation

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire