Croiseur de bataille de classe Bulwark


Le Croiseur de bataille de classe Bulwark est un croiseur de TransGalMeg utilisé par l'Alliance Rebelle et la Nouvelle République.

  Véritables titans stellaires de trois kilomètres de long et de deux de haut, ces croiseurs de bataille furent principalement utilisés par l'Alliance Rebelle et les gouvernements qui lui succédèrent au fil des époques. La courbe monstrueuse du Bulwark rappelle étrangement celle d'une créature aquatique, probablement inspirée d'un énorme poisson, ce qui engendra de nombreuses confusions, puisqu'il est souvent pris pour un bâtiment naval de conception Mon Calamari. Développés par la manufacture TransGalMeg, les Bulwark entamèrent leur service actif en tant que transporteurs lourds, pour le propre compte de la firme, comme tant d'autres de leurs produits.

  TransGalMeg, après s'être aperçu de la fiabilité de ses créations, s'inséra sur le marché public, très lucratif, pour essayer de s'y établir une place importante dans l'optique de vendre un maximum de ses produits. Cela fut très probablement le cas des Bulwark et, bien qu'une quantité non négligeable fut produite, ils ne rencontrèrent apparemment pas le succès tant escompté par la firme. Quelques-uns de ces anciens navires furent récupérés par l'Alliance Rebelle lors de la Guerre Civile Galactique et armés à leurs propres frais. Bien que leur coût de maintenance soit faramineux, les Rebelles, dans leur lutte contre l'Empire Galactique, ne pouvaient se passer de tels vaisseaux en état de fonctionnement. Aussi, à l'instar des frégates d'assauts, les croiseurs Bulwark furent automatisés au maximum, pour avoir une faible dépendance de l'équipage, qui peut être réduit à 1400 âmes au strict minimum. Un nombre pour le moins ahurissant, étant donné qu'en temps normal un engin de cette taille exige pour un fonctionnement optimal plus de 16 000 membres d'équipage et 322 canonniers. Bien que les problèmes d'électroniques et de senseurs des Bulwark soient devenus légendaires, il n'en reste pas moins le type de vaisseau le plus fiable et le plus robuste qui puisse exister. L'Alliance Rebelle trouva par ailleurs que le Bulwark constituait un vaisseau idéal comme centre de décisions stratégiques.

  Malheureusement, ses moteurs subluminiques ne lui accordent qu'une vitesse relativement faible avec une poussée variant de 10 à 20 MGLT, et son hyperdrive de classe 2 ne sauve pas vraiment la mise. Au contraire, son bouclier déflecteur est particulièrement adapté et puissant pour un navire de cette extraordinaire carrure. Son armement reste quant à lui restreint mais sensiblement correct, comprenant seulement 132 turbolasers lourds, 10 projecteurs de faisceaux tracteur, et 58 batteries ioniques, ce qui est tout à fait suffisant pour rivaliser en statistique avec deux destroyers de classe Impériale. Mais sa véritable puissance se trouve en fait dans ses immenses baies d'accostages, placées à l'avant du navire telles la bouche d'une horrible créature, qui peuvent contenir une dizaine d'escadrons de chasseurs, en plus d'une panoplie de navettes de soutien, d'assaut et de débarquement. Il peut donc rivaliser sur ce point là avec un super destroyer stellaire impérial sans toutefois pouvoir soutenir le feu des trop nombreuses pièces d'artilleries de ce dernier.

  De plus, le Bulwark a la possibilité de transporter entre 12 000 et 20 000 tonnes métriques de cargaison selon l'ancienneté du modèle, et sûrement bien plus en tant que simple transport, ce qui représente un atout très précieux lors d'un conflit. Sans compter qu'en cas d'assaut planétaire, ou tout autre manœuvre requérant des troupes, il emporte avec lui 4000 soldats en plus d'une vingtaine de véhicules blindés. La Nouvelle République, appréciant les capacités du Bulwark, en incorpora dans ses flottes, malgré sa politique militaire de vaisseaux de petit et moyen tonnage, et, tout comme l'Alliance Rebelle, les utilisa lors d'opérations de grande envergure en tant que bases mobiles fortifiées de commandement, ou encore pour appuyer les croiseurs MC80 et MC90. On peut cependant remarquer qu'aucun Bulwark ne participa à de grandes batailles comme celle d'Endor, de Bilbringi ou encore de N'Zoth. Visiblement, on préféra leur faire éviter le plus possible de se retrouver en plein cœur d'un rude combat ou d'une escarmouche sanglante malgré leurs capacités offensives.

  En effet, bien qu'ils soient largement adéquats pour le combat et largement utilisés par leurs détenteurs, leur fonction est avant tout d'ordre symbolique, c'est pourquoi ils ne disposent pas d'une place directe en première ligne dans une bataille rangée. Ils furent donc probablement positionnés à des endroits stratégiques, dans des zones de tensions ou encore à des carrefours importants de routes commerciales. Il faut dire que la perte d'un seul de ces navires est tout simplement une catastrophe, autant en ressources matérielles qu'humaines, surtout au vu des moyens astronomiques mis en œuvre pour les déployer et les garder en état de fonctionnement. Les croiseurs Bulwark devinrent ainsi presque irremplaçables, d'où la nécessité d'en sauvegarder le plus possible. Nul doute que certains de ces mastodontes furent détruits durant la terrible invasion des Yuuzhan Vong qui, dans ses incessantes avancées, éprouva durement et éroda en partie chacune des flottes néo-républicaines. Il existait également une autre version de ces croiseurs Bulwark, légèrement différente et améliorée : le croiseur de guerre porte-étendard Bulwark II.


Actualités en relation

HoloNet : 20 nouvelles fiches vaisseaux rejoignent l'encyclopédie

Si vous avez un peu suivi ce qui a pu se dire sur les différents réseaux de l'HoloNet, ce nouveau pack de fiches ne vous surprendra pas. Pour les autres, le bruit courait qu'un pack sur les...


[MAJ] Holonet : Et 8 de plus !

Maj du 15 Octobre Et non, Boba Heet n'en a pas fini avec son pack spécial JDR. Il faut dire qu'on vous avait promis un mois JDR, alors on s'y tient ! Voici donc 8 nouvelles fiches...


[MAJ 4] Star Wars VIII : Le méga-vaisseau amiral de Snoke dévoilé !

Mise à jour 4 Un nouvel aperçu du Supremacy s'est retrouvé en ligne. On peut cette fois l'observer d'un peu plus loin et davantage apprécier la répartition des moteurs tout le long de la poupe...


HoloNet : On fête la nouvelle année avec les Derniers Jedi !

Pour commencer, tout le staff de Star Wars HoloNet se joint à moi pour vous souhaiter une belle année 2018, tout plein de belles et de bonnes choses et bien sur de bonnes aventures Starwarsiennes. J'en profite aussi, au nom...


L'équipe vous souhaite un Joyeux Noël !

Et voilà, une nouvelle année est sur le point de se terminer. Et si la fin de l'année a été marquée par la sortie en salle de Star Wars : Les Derniers Jedi, qui a fait couler beaucoup...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Croiseur de bataille de classe Bulwark
Nom
Croiseur de bataille de classe Bulwark
Classe
Vaisseau de Combat lourd
Constructeur
Taille
3.200 m
Equipage
16.700 hommes d'équipage (1.400 minimum)
322 canonniers
Armement
Troupes
10 escadrons de chasseurs
15 navettes
20 véhicules d'assaut
Soute
20.000 tonnes métriques
Hyperpropulsion
x2
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
51 963


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Rebellion

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.