Bus volant Magnaline 3000


Le Bus volant Magnaline 3000 est un appareil de transport public couramment utilisés sur Coruscant.

  La capitale Coruscant abritait plus de 1.000 milliards de formes de vie intelligentes, et en raison de la forte concentration urbaine qui, au fil des millénaires, a transformé la planète en une gigantesque métropole, il n'existait pas d'autre moyen de se déplacer qu'en airspeeder pour traverser le dédale tortueux formé par les immeubles de bureaux. Mais tout le problème résidait dans les transports.
  En effet, il était inconcevable pour les autorités, ainsi que pour les personnes responsables du trafic aérien, que tout ce monde se déplace en airspeeders privés, ce qui engendrerait un engorgement des couloirs aériens qui, à son tour, serait cause d'un nombre inimaginable d'accidents : c'est dans cette optique que furent instaurées les lignes de bus volants.

  En général, c'étaient les citoyens moyens, c'est-à-dire la majorité de la population planétaire, qui empruntaient les transports en commun, qui comprenaient non seulement les bus volants, les trains souterrains et quelques compagnies de Robo-Hacks, bien que les bus volants soient le moyen de déplacement le plus courant, car couvrant tous les axes de communications principaux quadrillant la ville-planète. Convoyant des millions de personnes par jour, les bus servaient surtout aux gens qui souhaitaient se rendre à leur travail; en raison de cette utilité seulement pratique, le confort à l'intérieur de ces engins était assez rudimentaire, afin d'être également adaptable à la morphologie des différentes espèces composant la population cosmopolite de Coruscant.

  L'un des modèles que l'on pouvait rencontrer, particulièrement dans les terminaux des spatioport, était le transport volant Magnaline 3000 de Go-corp/Utilitech, reconnaissable à sa forme parallélépipédique aux angles arrondies. S'il était l'un des modèles les plus petits (14 mètres) alors que certains pouvaient atteindre facilement les 200 mètres, il n'en demeurait pas moins efficace et rapide grâce son système répulseur, six au total répartis par paire, une à la proue, une à la poupe et une sous la cabine de contrôle; si ces six répulseurs étaient suffisants pour le maintenir en sustentation, ils étaient suppléés par quatre moteurs à combustion assez primitifs car utilisant du carburant fossile, mais la vitesse qu'ils procurent fait oublier leur côté archaïque. De plus, la lumière produite par les tuyères fait office de feux de signalisation. Toutefois, même sans sa propulsion, le bus volant 3000 est capable de se mouvoir, certes beaucoup plus lentement, grâce à ses répulseurs.

  Pour donner le plus de place possible aux passagers, la cabine de pilotage du bus était placée à l'arrière au-dessus des moteurs de poupe, dans une espèce de bulle de transparacier, où le pilote, malgré le nom de sa fonction, s'occupait plus de surveiller les systèmes de navigation, ne dirigeant l'engin quasi automatisé que pendant les manoeuvres de décollage et d'atterrissage ou dans les cas d'urgence. Le contrôleur quant à lui était chargé de surveiller qu'il n'y avait pas de resquilleurs montant dans le bus, mais restait autrement aux côtés du pilote.

  Celui qu'emprunta la sénatrice Padmé Amidala lorsqu'elle dut quitter précipitamment et incognito la capitale suite aux tentatives d'assassinats la visant, fut loué exclusivement pour elle et ceux qui l'accompagnaient. Même si un anonymat procuré par une foule de passagers aurait été approprié, le capitaine Typho, plus que méfiant, préféra louer un de ces véhicules plutôt que d'accompagner la sénatrice en compagnie d'une foule d'inconnus, dont l'un d'eux aurait pu être un tueur potentiel. La décision fut avisée, car Amidala put voyager de ses appartements jusqu'au spatioport sans être remarquée à bord du bus, tout en étant protégée efficacement. Ce bus servit d'ailleurs de salle de briefing pour Obi-Wan, qui fit ses dernières recommandations à son Padawan Anakin Skywalker.

  La qualité des bus volants de Coruscant variait beaucoup selon l'ancienneté des moyens de transports, mais la sénatrice et les Jedi eurent la chance de pouvoir louer un bus fraîchement refait, plus propre que la moyenne des véhicules en circulation et dont les équipements avaient été remis au goût du jour. Ouverts et aérés, les bus volants étaient ornés de vitres en transparacier qui bordaient leurs côtés, et ce pour deux raisons : d'une part, permettre aux passagers de bénéficier d'un panorama d'exception sur le paysage urbain et, d'autre part, minimiser le sentiment de claustrophobie. Mais ces fenêtres n'avaient pas que des avantages, et augmentaient l'angoisse des individus souffrant de vertiges lorsqu'ils regardaient dehors, mais cela ne concernait qu'une tranche infime de la population; et puis, à force d'utiliser ces transports, certains s'y habituaient facilement.

Bus volant Magnaline 3000


  La décoration intérieure des bus était simple, donc bon marché, et était caractérisée par deux couleurs dominantes : le marron et crème, afin de ne pas incommoder la vue des passagers par des couleurs trop voyantes. Les tapis, les plafonds et les sièges possédaient une teinte rouge foncé et l'armature du bus était en blanc cassé, répondant toujours au besoin de sobriété des véhicules.
  Capable de transporter 32 passagers assis sur des rangées de sièges, ces dernières étaient divisées en deux sections, l'une de trois rangées et l'autre de cinq rangées de quatre sièges chacune, divisées en deux par la travée centrale parcourant le bus. Les sièges n'étant pas conçus pour l'agrément, ils étaient durs avec des dossiers bas et offraient peu de soutien, même au voyageur de taille moyenne. Il était également impossible d'étirer ses jambes, même au niveau des portes coulissantes, en raison d'un compartiment placé dans le passage.

  En dépit de ces quelques inconvénients, les bus volants 3000 avaient néanmoins des avantages; par exemple, ils possédaient tous un système de climatisation à haut rendement, très précieux lorsque l'on se déplace dans les couches supérieures polluées de Coruscant. Ajouté à cela, l'air conditionné était aussi nécessaire lorsque le bus embarquait des passagers n'appartenant pas en grande majorité à la même espèce, certaines races étant parfois incommodées par une odeur, qu'elles jugeraient fortes à leurs yeux, émise par un de leur voisin n'étant pas de leur peuple; mais ce cas de figure est assez rare et, comme pour tout le monde sur Coruscant, on s'habitue vite à la diversité.

Pour améliorer encore le bien-être des passagers, des écrans d'informations étaient disposés près des portes, offrant soit des programmes divertissants du réseau HoloNet, soit les détails des horaires et de l'itinéraire du bus emprunté. Lors des trajets, lorsque le bus change brusquement de couloir de navigation, les passagers peuvent souffrir de mal de l'air; aussi, les engins furent équipés de toute une série de compensateurs inertiels très puissants. Ces dispositifs sont si importants pour la commodité des usagers que les bus emportent toujours des unités de rechange en cas de panne. Mais même pendant les trajets courts, ces quelques équipements de distraction n'offraient qu'une mince compensation à l'inconfort du véhicule.


Actualités en relation

HoloNet : 20 nouvelles fiches vaisseaux rejoignent l'encyclopédie

Si vous avez un peu suivi ce qui a pu se dire sur les différents réseaux de l'HoloNet, ce nouveau pack de fiches ne vous surprendra pas. Pour les autres, le bruit courait qu'un pack sur les...


HoloNet : On fête la nouvelle année avec les Derniers Jedi !

Pour commencer, tout le staff de Star Wars HoloNet se joint à moi pour vous souhaiter une belle année 2018, tout plein de belles et de bonnes choses et bien sur de bonnes aventures Starwarsiennes. J'en profite aussi, au nom...


LEGO Star Wars : Un concours pour gagner un Porg de 8000 pièces

These ARE the Porgs you're looking for... C'est le titre du concours lancé par The LEGO Group à l'occasion de la sortie dans les salles de l'Episode VIII : Les Derniers Jedi, avec à la clé la possibilité de gagner...


Star Wars VIII : Rian Johnson réagit face aux critiques

Alors que Star Wars Episode VIII - Les Derniers Jedi vient de franchir le cap des 500 millions de dollars de recette, nombre de voix se sont élevées pour critiquer le dernier opus de notre saga favorite, réalisé par Rian...


Star Wars VIII : L'avis sans spoiler de Dark Sekot

Ayant enfin pu voir le film, me voici désormais apte à donner mon avis sur Les Derniers Jedi. Commençons sans spoiler, je détaillerai dans une version plus complète accessible à la fin de cette news. Pour résumer mon...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Bus volant Magnaline 3000
Nom
Bus volant Magnaline 3000
Classe
Airspeeder
Constructeur
Taille
14 m
Equipage
1 pilote
1 contrôleur
Armement
Compensateurs inertiels
Scanners de terrain
Interface HoloNet
Troupes
32 passagers
Affiliation
Services municipaux de Coruscant

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
07/12/2015

Nombre de lectures
13 914


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.