Canonnière d'assaut lourde de classe Vanguard


La canonnière d’assaut lourde de classe Vanguard est une création de la Corporation Technique Corellienne qui ne rencontra que peu de succès pour des raisons logistiques.

  Fabriquée par Corporation Technique Corellienne durant la longue phase de déclin traversée par l'Ancienne République, la canonnière d'assaut lourde de classe Vanguard a été conçue avec un armement impressionnant destiné à mener des assauts frontaux contre des vaisseaux capitaux de lourd tonnage ou des raids d'interdiction stratégiques loin derrière les lignes ennemies. D'une taille réduite pour une canonnière avec ses 47 mètres de long, tout comme le Décimateur VT49 et l'intercepteur INT-66 de la même compagnie, la Vanguard fleuretait donc comme ses consœurs avec la catégorie des bombardiers lourds d'attaque à laquelle appartenaient des chasseurs comme le B-Wing.

  A la différence des autres vaisseaux de sa catégorie néanmoins, un accent particulier fut mis sur les capacités offensives du vaisseau. En effet, dotée d'un puissant armement, la canonnière de classe Vanguard, outre une tourelle blaster bitube montée sur le toit de sa passerelle centrale, disposait à sa proue de deux turbolasers et de 4 quatre lance-torpilles à proton avec un magasin de 8 torpilles chacun, la rendant ainsi diablement efficace contre les vaisseaux capitaux. En outre, sa relative rapidité ( 1000 km/h en atmosphère ), sa robustesse et la redondance systématique de ses systèmes de bord -ce qui incluait tout autant les systèmes d'armes que les consoles de contrôle- faisait de la Vanguard un adversaire terriblement coriace capable de contre-attaquer aussi sec même après avoir subi de sérieux dommages.

  Pour autant, malgré toutes ces qualités, la Corporation Technique Corellienne échoua à imposer ce nouveau modèle sur le marché galactique. Ce pour des raisons principalement logistiques. L'abondance des systèmes d'armes embarqués à bord nécessitait en effet la présence d'un nombre anormalement élevé de membres d'équipage pour les manier efficacement et le double si l'on comptait les postes de contrôle de tir de secours. Cet inconvénient couplé à la faible maniabilité du vaisseau et à sa vulnérabilité contre les chasseurs stellaires ennemis leva de nombreuses interrogations dans les milieux militaires. En effet, dans ces conditions, pourquoi risquer la vie de douze membres d'équipage d'une canonnière de classe Vanguard et celles des pilotes de ses nécessaires chasseurs d'escorte quand un escadron complet de bombardiers lourds parviendrait au même résultat avec beaucoup moins de risques ?

  Au bout du compte, la Vanguard parvint tout de même à se constituer une petite clientèle fidèle au fil des années et à l'époque de la Guerre Civile Galactique, certaines de ces canonnières servaient dans les flottes de défense de planètes de la Bordure Extérieure ou bien participèrent aux règlements de compte auxquels pouvaient se livrer certains syndicats du crime de haut vol. Quelques très rares exemplaires furent également modifiés dans l'optique de remplacer leur chargement en torpilles en proton par leur équivalent en missiles à concussion : à même de surprendre les chasseurs ennemis, ces modifications étaient néanmoins peu fiables et sujettes à faire s'enrayer le système de chargement des missiles.

Canonnière d'assaut lourde de classe Vanguard

Une canonnière d'assaut lourde de classe Vanguard sur la planète Atzerri.
Image extraite du Comic Star Wars - Blood Ties - Boba Fett is Dead


  Articulée autour du poste de commandement principal, la canonnière de classe Vanguard était un vaisseau relativement étroit et spartiate :

La passerelle de commandement :
  De forme semi-circulaire, la passerelle de commandement abritait les six principales consoles permettant de superviser et contrôler l'ensemble des systèmes du vaisseau : au centre, les consoles réservées au pilote et au commandant, directement à leur côté, deux consoles réservées aux artilleurs et enfin à tribord et bâbord, les stations permettant de contrôler les moteurs. On notera également, que le sol de la passerelle logeait l'écoutille d'accès principale du vaisseau.

La salle des machines :
  Localisée juste derrière la passerelle de commandement, cette zone abritait les principaux équipements de la canonnière ce qui comprenait notamment le générateur de puissance alimentant les moteurs ainsi que le système d'hyperpropulsion confiné dans un compartiment blindé et antichoc. Une console de secours permettait également de contrôler la tourelle blaster située juste au-dessus au cas où la passerelle de commandement viendrait à être endommagée ou neutralisée.

Les salles des moteurs :
  Situées directement au niveau des moteurs subluminiques, les salles des moteurs tribord et bâbord disposaient chacune d'une écoutille circulaire permettant de grimper à l'extérieur des moteurs en cas de réparation d'urgence à mener mais aussi de deux consoles interconnectées qui permettaient de contrôler leur régime voire même de piloter le vaisseau en cas d'urgence. Les deux endroits abritaient également les deux générateurs de boucliers déflecteurs du vaisseau.

Les salles des torpilles :
  Confinées à la proue du vaisseau, dans les ailes bâbord et tribord, ces zones abritaient les consoles secondaires permettant de contrôler les quatre lance-torpilles à proton et les deux turbolasers adjacents de la canonnière. On notera que si le système de chargement des torpilles de chaque chambre réarmait alternativement l'un des deux tubes lorsque l'autre faisait feu, les quatre tubes pouvaient être au préalable armés simultanément afin de délivrer une volée de quatre puissantes torpilles dans les premiers instants d'un engagement.

Les quartiers de l'équipage :
  Pour terminer, chose rare sur ce type de vaisseau, les 6 membres d'équipage disposaient de leur propre cabine individuelle, toutes logées dans les  ailes de la canonnière. Faute d'être spacieuses, ces dernières leur permettaient de s'isoler et se concentrer un tant soit peu avant chaque combat et pouvaient accueillir une seconde couchette pour les missions nécessitant du personnel supplémentaire. Quoiqu'il en soit, ces cabines permettaient tout juste d'y dormir et la plupart du temps l'équipage au repos se retrouvait à la poupe du vaisseau dans une pièce encastrée entre les salles des moteurs et la salle des machines.
  Servant autant de salle de réunion pour la préparation des missions que de salle de distraction, la pièce, étroite, avait été optimisée en conséquence : les consommables et les denrées nécessaires aux longs voyages dans l'hyperespace étaient stockés dans des rangements encastrés dans le sol et le plafond, la salle d'eau adjacente avait été réduite à son strict minimum et l'équipage ne pouvait venir s'y restaurer que par roulement.

Canonnière d'assaut lourde de classe Vanguard

Vue d'une canonnière d'assaut lourde de classe Vanguard.
Image extraite du complément Starship of the Galaxy dans le magazine Polyhedron #161



Actualités en relation

The Old Republic : Perspectives pour la suite

L’année 2018 n’est pas terminée et, chez Bioware, ils sont prêts à nous le montrer avec les mises à jour de The Old Republic à venir. Axons cela en 3 points d’importances :   Le JCJ Le JCJ (joueur...


Mort de Gary Kurtz, producteur des deux premiers Star Wars

Producteur du tout premier Star Wars puis de L'Empire Contre-Attaque, Gary Kurtz est mort dimanche dernier, le 23 septembre, à l'âge de 78 ans. Collaborateur de George Lucas depuis American Graffiti, en 1973, puis sur les deux premiers films...


Resistance : De nouveaux héros présentés en vidéo !

Lucasfilm vient de mettre en ligne une nouvelle vidéo de présentation des différents héros de Star Wars Resistance, sa prochaine série d'animation. La vidéo en question arrive deux semaines après un premier tour...


Star Wars : X-Wing, la version 2.0 prête au décollage

A quelques jours de la sortie de la seconde édition du jeu Star Wars : X-Wing, on s'est dit qu'il serait bon de faire une petite présentation de cette seconde édition. Pour ceux qui ne connaîtraient pas...


QILINN annonce un nouveau livre Star Wars pour novembre 2018

Spécialiste des livres LEGO Star Wars (Ultimate LEGO Star Wars, Ma première encyclopédie LEGO Star Wars), l'éditeur QILINN annonce la sortie d'un nouveau livre sur notre univers favoris. Intitulés Star Wars : Créatures et Alien...


Informations encyclopédiques
Canonnière d'assaut lourde de classe Vanguard
Nom
Canonnière d'assaut lourde de classe Vanguard
Nom original
Vanguard-class Heavy Assault Gunship
Classe
Vaisseau de Combat léger
Constructeur
Taille
42 m
Equipage
6 personnes
Armement
1 tourelle blaster bitubes
2 canons turbolasers
4 lance-torpilles à proton
Troupes
6 personnes
Soute
220 kilogrammes
Hyperpropulsion
x2 (De secours : x14)
Prix
Neuf : 115 700 crédits
Occasion : 69 500 crédits
Affiliation
Forces de défense planétaires
Indépendants

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
10/11/2015

Date de modification
10/11/2015

Nombre de lectures
28 090


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Blood Ties 05 : Boba Fett is Dead, Part 1
  • Polyhedron 161 (Starships of the Galaxy, ...)

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.