Croiseur léger de classe Guardian


Le croiseur léger de classe Guardian était, à l'époque de la Guerre Civile Galactique, un croiseur douanier polyvalent essentiellement employé par les forces de l'ordre qu'elles soient impériales, locales ou privées

Continuité : Legends


  Maintenir l'ordre au quotidien dans chaque système planétaire arborant la bannière impériale fut toujours pour l'administration impériale un problème conséquent. Ne pouvant pas compter sur la Marine Impériale, aussi puissante et vaste soit-elle, car trop occupée à traquer la Rébellion et à protéger les secteurs les plus stratégiques, les gouvernants impériaux confièrent cette tâche aux gouvernements locaux, à des forces de maintien de l'ordre sectorielles comme les Rangers Sectoriels mais surtout au Bureau des Douanes Impériales. En effet, pour assurer le respect des lois de taxation impériales, cet office maintient dans chaque système où il est présent une importante flotte de patrouilleurs légers inter-système à la fois rapides, robustes, agiles et surtout armés.

  Dès lors, et bien qu'ils ne puissent rivaliser avec le moindre vaisseau capital, ces patrouilleurs légers sont idéaux lorsqu'il s'agit d'arraisonner voire de détruire des cargos - souvent armés - de contrebandiers ou de pirates locaux. De plus, ils seraient tout à fait capables de repousser une attaque de chasseurs stellaires y compris ceux de l'Alliance Rebelle. Pour l'essentiel, ces navires comptaient dans leur rang trois types de modèles : les Corvettes Légères et les Frégates Douanières Impériales de Rendili StarDrive mais aussi le croiseur léger de classe Guardian conçu, lui, par Sienar Fleet Systems.

  Étant sans doute le plus performant des trois en terme de vitesse, de robustesse et de puissance de feu - 2 canons lasers frontaux et 2 autres en tourelle - le Guardian a été conçu pour patrouiller des systèmes relativement isolés - comme Nalool - et ainsi rappeler aux habitants la présence de l'Empire sans pour autant utiliser la force. Patrouillant généralement en groupe, les croiseurs légers de classe Guardian, outre la dissuasion, s'occupent également de gérer le trafic ou d'occuper un ennemi par trop puissant dans l'attente de renforts. Il arrive également que l'on envoie des Guardian loin de leur système d'attache attendre d'éventuels vaisseaux contrebandiers ou rebelles qui pourraient sortir de l'hyperespace.

  Long de 42 mètres, requérant un équipage de 16 personnes et 4 artilleurs, le principal défaut du Guardian réside dans l'absence à son bord de la moindre équipe d'abordage. Ainsi, bien qu'il puisse accueillir 6 prisonniers, il doit donc, lors de l'arraisonnement de vaisseaux suspects, se faire assister de Corvettes Légères ou de Frégates Douanières Impériales. Malgré ce handicap, le Guardian devint un navire très répandu dans les rangs Impériaux.

  Bien entendu, l'emploi de croiseurs légers de classe Guardian ne fut pas exclusivement réservé aux Douanes Impériales. Certaines forces gouvernementales locales l'adoptèrent comme la Maison Pelagia (Le Reprise), mais aussi des particuliers comme la Station de la Roue dans le système Besh Gorgon qui utilisait dix de ces appareils pour assurer la sécurité et coordonner le trafic spatial aux alentours. D'autres néanmoins tombèrent dans les mains de gens peu fréquentables comme le pirate Shanto Dihl et son Avatar's Needle, qui opérait dans le secteur Tapani à l'époque de la Guerre Civile Galactique.

  Il est à noter qu'il existait une seconde configuration du Guardian dotée d'un meilleur armement (6 canons turbolasers doubles), d'un meilleur blindage, d'un bouclier plus résistant et de rampes extérieures pour emporter jusqu'à 6 chasseurs TIE ; cette dernière modification ayant bien sûr pour effet de rendre le vaisseau moins manœuvrable. Par la suite, pour remédier à l'absence d'équipe d'abordage à bord du croiseur léger de classe Guardian, Sienar Fleet Systems mit sur le marché le croiseur léger de classe Guardian-344. Une autre version plus spécialisée, le croiseur léger de classe Warden vit également le jour.


Actualités en relation

Star Wars 9 : La critique de Kir Kanos

nbsp; De moi à vous Avant de vous proposer mon avis sur Star Wars : L'Ascension de Skywalker, je pense qu'il est bon de vous donner mon rapport à la saga, puisque l'on va parler de son film de clôture...


Battlefront II: Une Celebration Edition disponible et des mises à jour présentées

Alors que l'année s'apprête doucement à toucher à sa fin, Electronic Arts et DICE viennent de présenter le contenu des deux mises à jour prévues pour Battlefront II ce mois-ci ainsi que l'arrivée d'une...


Battlefront II: Le bilan sur le jeu deux ans après sa sortie

Sorti le 17 novembre 2017, le jeu Star Wars Battlefront II fête aujourd'hui ses deux ans ! À l'occasion de ce cet anniversaire, Star Wars Holonet vous propose donc un petit bilan sur l'évolution du jeu depuis sa sortie...


HoloNet : Critique des 15 premiers romans du nouveau canon

La critique est facile, l'art est difficile. » Ce n'est pas faute de le savoir, c'est pourquoi nous tâchons sur HoloNet de critiquer de façon constructive. Aujourd'hui, c'est mon tour, et je vous propose une...


Holonet : Critique de Star Wars Tome 9 - La Mort de l'Espoir

Le neuvième volume de la série Star Wars, La Mort de l'Espoir, est sorti chez Panini le 27 novembre 2019. La critique n'arrive que maintenant à cause de l'actualité très chargée des dernières semaines...


Informations encyclopédiques
Croiseur léger de classe Guardian
Nom
Croiseur léger de classe Guardian
Classe
Autre
Constructeur
Taille
42 m
Equipage
16 personnes
4 artilleurs
Armement
4 canons lasers
OU
6 canons turbolasers doubles
Troupes
6 prisonniers
6 chasseurs TIE (optionnel)
Soute
200 tonnes métriques
Hyperpropulsion
x1 (de secours x10)
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
13/10/2011

Date de modification
22/01/2015

Nombre de lectures
39 712


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.