Croiseur lourd de classe Majestic


Le croiseur lourd de classe Majestic est un vaisseau de combat lourd utilisé par la Nouvelle République et issu du programme des Nouvelles Classes.

  Des huit vaisseaux du programme des Nouvelles Classes lancé par la Nouvelle République après la mort de Palpatine sur Ondéron six années après la Bataille d'Endor, le croiseur lourd de classe Majestic est, de fait, avec le destroyer stellaire de classe Defender, le seul vaisseau lourd de toute la gamme à être entièrement dédié au combat. Il faut dire que la Marine Néo-républicaine n'avait pas pour ambition d'être aussi imposante que la Marine Impériale ou encore d'être présente à tout moment aux quatre coins de la galaxie. Considérant que les chasseurs stellaires devaient rester le fer de lance de ses forces, le haut commandement préféra donc miser sur toute une série de transports d'assaut et de vaisseaux de légers et moyens tonnages spécialisés à outrance dans l'optique de pouvoir projeter rapidement les dits chasseurs sur les théâtres d'opérations et autres points chauds du moment.

  Bâti autour du même châssis que le transport d'assaut de classe Defender par souci de standardisation, le Majestic, long de 700 mètres et conçu par la Corporation Technique Républicaine - c'est d'ailleurs là que s'arrête la comparaison avec le transporteur -, est à lui seul un véritable petit arsenal : disposant de trente batteries de turbolasers lourds et de vingt canons laser pour la lutte anti-chasseurs, le Majestic peut également s'appuyer sur une vingtaine de canons ioniques, huit tubes de missiles à concussion à têtes chercheuses, et pour finir de quatre rayons tracteurs. Ne nécessitant en outre qu'un équipage de 4.050 personnes et de 132 artilleurs, le croiseur lourd de classe Majestic est en vérité un vaisseau de ligne tout à fait polyvalent et performant, sans compter qu'il peut également embarquer à son bord près de 640 soldats.

  Bien que les précédents chiffres restent en deçà de ceux affichés par les destroyers stellaires de classe Impérial-I, on aurait tort de croire les Majestic incapables de mettre hors d'état de nuire l'un de ces mastodontes, bien au contraire, car ils ne constituent en fin de compte que la partie émergée de l'iceberg. En effet, disposant d'un armement de bien meilleure qualité que ceux des vaisseaux impériaux tant en terme de puissance, de portée et de précision, le Majestic et le Defender excellent dans les duels à longue distance; ainsi, il est admis que le Majestic, avec bien moins de turbolasers, porte autant de coups au but que ne le ferait un destroyer stellaire impérial à moyenne distance. Si l'on ajoute à cela la nette supériorité du vaisseau en terme de manœuvrabilité et de vitesse, le croiseur peut aisément conserver l'initiative et continuer à se maintenir hors de portée de l'ennemi tout en le mitraillant de puissantes salves.

  Et quand bien même le Majestic se verrait contraint d'engager le vaisseau ennemi en combat rapproché, il ne serait pas démuni pour autant, puisque son épais blindage et son bouclier déflecteur sont aussi puissants que ceux que l'on pouvait trouver sur les premières générations de destroyers stellaires impériaux. D'une autonomie de cinq mois, nombre de ces nouveaux vaisseaux furent assignés à la toute nouvelle Cinquième Flotte - essentiellement composée de vaisseaux des Nouvelles Classes - et eurent à souffrir des engagements contre les Yevethas durant la Crise de la Flotte Noire. Ils s'illustrèrent ainsi brillamment et dans les honneurs à la bataille de Prildaz dans le système ICL-905 et à la bataille finale de N'zoth, et continuèrent sans doute à servir fidèlement la Nouvelle République bien après la signature du traité de paix avec les Vestiges de l'Empire.


Actualités en relation

Battlefront II : Les droidekas dévoilés, Felucia annoncée !

Même si les projecteurs risquent d'être centrés cette semaine sur Jedi : Fallen Order, les équipes de DICE sont encore loin de s'avouer vaincus et viennent ainsi de lever quelque peu le voile sur les prochaines mises à jour...


HoloNet : Poe Dameron et l'escadron Black sur l'encyclopédie

A l'occasion de la sortie chez Panini du 6ème et dernier volume de la série Poe Dameron centrée sur le personnage du même nom, pilote talentueux de la Résistance, je vous propose aujourd'hui et...


Star Wars 9 : Rumeur sur un important flashback

Un mois après la Star Wars Celebration, et en attendant l'arrivée cet été des différents magazines mettant l'Episode IX à l'honneur, l'actualité officielle est redevenue bien calme ces derniers temps. Heureusement, le site américain...


Panini Comics : Review du tome 3 d'Aphra

Au début du mois je vous donnais mon avis sur le tome 7 de Star Wars et je vous expliquais les difficultés pour écrire une review sur un tome dont l'histoire est très intéressante, mais o...


Pocket : Avis sur Riposte - Chute de l'Empire

Il y a un mois, Raventorn revenait sur la série Riposte afin de faire le point sur cette trilogie et aussi donner son avis sur la dernière publication Pocket, Riposte : Chute de l'Empire. Je profite donc d'avoir...


Informations encyclopédiques
Croiseur lourd de classe Majestic
Nom
Croiseur lourd de classe Majestic
Nom original
Majestic-class heavy cruiser
Classe
Vaisseau de Combat lourd
Constructeur
Taille
700 m
Equipage
4.050 hommes d'équipage
132 artilleurs
Min : 1.350 personnes
Armement
30 turbolasers lourds
- Proue : 5
- Poupe : 5
- Tribord/Bâbord : 20
20 canons lasers
- Proue : 5
- Poupe : 5
- Tribord/Bâbord : 10
20 canons ioniques
- Proue : 5
- Poupe : 5
- Tribord/Bâbord : 10
8 tubes lance missiles à concussion
- Proue : 3
- Poupe : 1
- Tribord/Bâbord : 4
4 rayons tracteurs
- Proue : 1
- Poupe : 1
- Tribord/Bâbord : 2
Troupes
640 soldats
Soute
12.000 tonnes métriques
Hyperpropulsion
x1 (de secours : x10)
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
04/05/2019

Nombre de lectures
43 609


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • La Crise de la Flotte Noire, Vol. 3 : Le Défi du Tyran
  • The Essential Chronology
  • WEG - Cracken's Threat Dossier

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.