Destroyer stellaire de classe Victoire-II


Le Destroyer stellaire de classe Victoire-II est la seconde version du destroyer stellaire de classe Victoire.

Continuité : Legends


  Version améliorée du Destroyer Stellaire Victoire Mk I, le Destroyer Stellaire de classe Victoire II ne fut pourtant pas produit à grande échelle comme son prédécesseur, cet état de fait s'expliquant par le contexte historique dans lequel le Victoire Mk II vit le jour. En effet, en l'an 19 avant la Bataille de Yavin, année où ce modèle de destroyer vit le jour, la terrible Guerre des Clones venait de s'achever avec la défaite de la Confédération des Systèmes Indépendants, mais aussi l'avènement de l'Empire Galactique.

  En cela, et avec l'arrivée sur le marché de nouveaux modèles pour supplanter les destroyers de classe Venator tels que le Destroyer Stellaire de classe Impériale, le nombre de destroyers Victoire fut restreint à un nombre opérationnel assez limité. Cependant, comme tout modèle de deuxième génération, le destroyer Victoire Mk II a bénéficié d'une amélioration sensible par rapport au modèle Mk I : ses moteurs subluminiques. En effet, sur le modèle antérieur, les moteurs ioniques LF9 ne conféraient pas une poussée suffisante pour qu'un destroyer Victoire Mk I puisse bénéficier d'une vitesse optimale lors de combats spatiaux. Aussi, les ingénieurs remédièrent à ce défaut sur le modèle Mk II pour que le Victoire puisse désormais être un vaisseau de combat spatial performant, cette vitesse se couplant bien entendu avec ses boucliers et sa coque résistants et sa puissance de feu.

  D'ailleurs, en ce qui concerne cette dernière, l'arsenal a quelque peu changé d'un modèle à l'autre : celui d'un destroyer Victoire Mk II se compose de 20 turbolasers, 20 turbolasers doubles, 10 batteries ioniques et de 10 projecteurs de rayons tracteurs. On remarque ainsi que les rampes lance-missiles à concussion ont été enlevées, sans doutes parce les missiles à concussion constituent des projectiles, certes destructeurs, mais en quantité limitée, alors qu'avec des turbolasers on possède une puissance de feu qui ne risque pas de s'épuiser au bout de quelques salves. Enfin, parmi les différences majeures existant entre les modèles Mk I et Mk II, c'est que la deuxième génération du destroyer Victoire, contrairement à son prédécesseur, est incapable de rentrées dans l'atmosphère d'une planète, ce qui dédie uniquement ce vaisseau aux assauts spatiaux et non planétaires.

  En dehors de ces caractéristiques, les autres différences entre les deux modèles de destroyers Victoire sont assez minimes : le nombre de membres d'équipage ne varie pas sensiblement, de même que les vaisseaux embarqués ou encore la taille du destroyer lui-même. Comme son prédécesseur, outre ses deux escadrons de TIE et ses cinq navettes de classe Lambda, un destroyer Victoire Mk II peut embarquer à son bord, en complément de troupes, six barges de débarquement, 10 TB-TT et 10 TR-TT, tout cela pour une autonomie opérationnelle de quatre ans. Ainsi, les destroyers de classe Victoire II sont avant tout des vaisseaux capitaux destinés aux patrouilles sectorielles, agissant en général avec d'autres modèles de vaisseaux pour une plus grande polyvalence afin de débusquer et éliminer quand ils en ont l'occasion des pirates et toute cellule de l'Alliance Rebelle potentielle.


Actualités en relation

Battlefront II: Une Celebration Edition disponible et des mises à jour présentées

Alors que l'année s'apprête doucement à toucher à sa fin, Electronic Arts et DICE viennent de présenter le contenu des deux mises à jour prévues pour Battlefront II ce mois-ci ainsi que l'arrivée d'une...


Star Wars 9 : La critique de Jek Vengelis

Cet avis est biaisé. Disons-le clairement, je fais partie de ceux qui n'aiment pas l'univers Canon (aux exceptions notables de The Clone Wars et Rebels, et dans une moindre mesure Rogue One). Ainsi, le fait que Solo (l...


[MAJ] Star Wars 9 : Le scénario point par point du film, selon les rumeurs

Mise à jour du 15/12/2019 À trois jours de la sortie du film en salle, nous mettons une dernière fois à jour ce récapitulatif de l'ensemble rumeurs et des fuites concernant le scénario de L'Ascension de Skywalker...


Battlefront II: Le bilan sur le jeu deux ans après sa sortie

Sorti le 17 novembre 2017, le jeu Star Wars Battlefront II fête aujourd'hui ses deux ans ! À l'occasion de ce cet anniversaire, Star Wars Holonet vous propose donc un petit bilan sur l'évolution du jeu depuis sa sortie...


HoloNet : Critique des 15 premiers romans du nouveau canon

La critique est facile, l'art est difficile. » Ce n'est pas faute de le savoir, c'est pourquoi nous tâchons sur HoloNet de critiquer de façon constructive. Aujourd'hui, c'est mon tour, et je vous propose une...


Informations encyclopédiques
Destroyer stellaire de classe Victoire-II
Nom
Destroyer stellaire de classe Victoire-II
Classe
Vaisseau de Combat lourd
Constructeur
Taille
900 m
Equipage
5.881 hommes d'équipage
226 canonniers
Armement
20 turbolasers
20 turbolasers doubles
10 batteries ioniques
10 rayons tracteurs
Troupes
1.600 soldats
24 TIE
5 navettes Lambda
6 barges de débarquement
10 TB-TT
10 TR-TT
Soute
8.100 tonnes métriques
Hyperpropulsion
x1 (de secours : x15)
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
08/10/2019

Nombre de lectures
55 322


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.