Explorateur E-9


Vaisseau d'exploration armé construit par Loronar peu de temps avant l'Empire

  Introduit sur le marché peu avant la fin de la Guerre des Clones, l'Explorateur E-9 de Loronar est un vaisseau d'exploration à long rayon d'action requérant un équipage relativement réduit - un pilote, un copilote, et deux artilleurs - et reconnaissable à son profil aérodynamique, conçu pour optimiser les vols atmosphériques. Ce bâtiment, capable d'opérer en totale autonomie sur une période de deux années, trouva acquéreurs principalement chez les voyageurs au long cours, les aventuriers, mais aussi divers petits groupes de mercenaires. Son prix est d'environ 325.000 crédits neuf.

  Le cockpit dispose de tout l'équipement nécessaire aux quatre membres d'équipage pour contrôler l'ensemble des systèmes de bord. Les quartiers d'habitation, situés entre le cockpit et la structure principale, sont assez spacieux et apportent un certain confort à l'équipage et aux quatre passages supplémentaires que le vaisseau peut embarquer à son bord; confort justifié par les voyages théoriquement longs que le E-9 est amené à faire. L'équipage dispose d'un autochef capable de subvenir aux besoins nutritionnels des hommes du bord, ainsi que d'une table de jeu holographique et d'autres systèmes de divertissement pour occuper les habitants du vaisseau durant les voyages.
  
  La section principale du vaisseau renferme en outre la zone de fret divisée en trois ponts, capable d'emporter jusqu'à trente tonnes métriques de marchandises et matériel divers, ainsi qu'un petit véhicule à répulsion - en général un CS-1 - dont les allées et venues passent par l'élévateur central du vaisseau.

  Afin de favoriser les réparations et la maintenance sur un appareil pouvant se trouver fort loin de tout spatioport moderne pendant de longues périodes, les ingénieurs de Loronar ont créé à l'intérieur de la structure du E-9 un vaste réseau de petits tunnels permettant aux techniciens d'accéder à n'importe quelle système du vaisseau. Malgré son intérêt indéniable, ce réseau de maintenance ne dispose que d'un seul point d'entrée, en face de la zone de fret, ce qui peut constituer un avantage pour la sécurité des système de bord, mais aussi un problème si, pour une raison ou pour une autre, le point d'entrée est bloqué. Dans une telle hypothèse, il faudrait alors découper une entrée avec une torche-laser.

  En raison de sa nature de vaisseau d'exploration pacifique, le E-9 n'est que faiblement armé : deux canons laser, l'un dorsal et l'autre ventral. Si le manque de puissance de feu peut s'expliquer, il ne fut pas du goût de nombreux capitaines, lesquels découvrirent avec plaisir que le E-9 pouvait aisément être modifié sur ce point. Nombre de propriétaires de ces vaisseaux remplacèrent les canons classiques par des tourelles doubles ou quadruples, voire même par des canons laser lourd. Le nez de l'appareil, sous le cockpit, est également un endroit de choix pour l'ajout d'un ou plusieurs lance-torpilles à proton. Ces modifications sont toutefois considérées d'un mauvais oeil tant par Loronar que par les autorités impériales, et sont connues pour inciter ces dernières à saisir les E-9 trop lourdement armés...

  Bien que ses performances soient plutôt intéressantes, le E-9 faillit bien connaître un sort funeste car Loronar n'avait pas jugé, à sa conception, de le doter d'un quelconque armement. Dans une galaxie en proie à des troubles plus ou moins intenses selon les secteurs, le E-9 apparut rapidement comme trop exposé aux raids de pirates et autres menaces. Ainsi, quelques années après son introduction sur le marché, le E-9 survivait péniblement avec des ventes très moyennes, à peine suffisantes pour que Loronar continue sa production et son service après-vente. Lorsqu'il apparut que la plupart des constructeurs de vaisseaux commençaient à doter tous leurs transports légers d'un armement plus ou moins conséquent, Loronar décida à son tour d'armer ses vaisseaux, le E-9 étant l'un de ses premiers modèles à bénéficier de cette nouvelle politique. Grâce à la campagne marketing qui suivit, les ventes de E-9 explosèrent enfin...

  Le succès fut toutefois de courte durée, car l'Empire décida rapidement de mettre le holà sur cette prolifération de vaisseaux armés, qui représentaient évidemment une menace pour sa propre Marine de guerre - ou tout du moins pour les plus petits bâtiments qui la composaient comme les vaisseau de patrouille et des douanes. Loronar engagea une véritable bataille juridique contre le Bureau Impérial des Constructions Navales ("Imperial Bureau of Shipyards and Construction"), qui fut si longue qu'elle faillit entraîner l'arrêt total de la production de E-9. Finalement, Loronar obtint gain de cause et put continuer la production de ses appareils légers armés, justifiant la présence d'arme par le fait que l'Explorateur E-9 avait pour principale mission d'explorer des secteurs où aucun appareil impérial ne pouvait assurer sa protection.

  Suite à cette décision et à la reprise des ventes, Loronar développa d'autres améliorations pour le E-9, notamment au niveau des détecteurs, et débuta une nouvelle campagne publicitaire dans laquelle le E-9 était clairement présenté comme un vaisseau d'exploration armé. Bien que les ventes ne furent pas pour autant extraordinaires, le E-9 fut assez profitable pour demeurer en production jusque dans les premières années de la Nouvelle République.

Explorateur E-9




Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Explorateur E-9
Nom
Explorateur E-9
Classe
Navette & Transporteur
Constructeur
Equipage
1 pilote
1 copilote
2 artilleurs
Armement
Troupes
4 passagers
1 CS-1
Soute
30 tonnes métriques
Hyperpropulsion
x1 (de secours x12)
Affiliation
Explorateurs
Mercenaires
Pirates
Marchands
Divers autres propriétaires

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
19/09/2008

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
32 175


Note de la fiche
2 membres ont noté la fiche "Explorateur E-9" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Wizards of the Coast

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.