Chasseur stellaire X-Wing FurtiX


Le chasseur X-Wing FurtiX était un appareil utilisé par le Nouvel Ordre Jedi qui se basait notamment sur leurs pouvoirs pour être d’une furtivité sans égal dans la galaxie.

  À l'époque de sa grandeur, l'Ordre Jedi possédait sa propre flottille de chasseurs et de vaisseaux d'intervention ou d'exploration. Au cours de la Guerre des Clones, nombre de Jedi combattirent à bord de leurs Aethersprite Delta-7 ou de leurs Actis Eta-2. Mais, après leur chute et leur extermination, les quelques membres du Nouvel Ordre de Luke Skywalker durent longtemps se contenter de X-Wings fournis gracieusement par la Nouvelle République, l'Alliance Galactique, ou de riches sponsors.

  Après la terrible Guerre des Yuuzhan Vong, le gouvernement remercia les Jedi pour leur rôle en leur fournissant notamment un nouveau modèle de X-Wing : le FurtiX. Cette évolution du X-Wing XJ3 fut conçue pour devenir le chasseur furtif parfait, se reposant très fortement sur les pouvoirs des Jedi. Moins armé, moins résistant, il n'en était pas moins sans égal sur le plan de la furtivité et un escadron complet représentait une force redoutable à gérer.

  La forme d'un FurtiX était globalement la même que celle universellement reconnue des X-Wings rendus célèbres par l'escadron Rogue, mais sa coque était recouverte de fibroplast d'un noir mat à la surface irrégulière. Cette surface anguleuse était complétée par des pointes de couleur bleu, rendant le vaisseau presque impossible à distinguer sur le fond de l'espace par un observateur extérieur. Les seules manières de se trahir visuellement étaient d'être suffisamment proche pour voir le pilote - si la verrière n'est alors pas teinté pour protéger de l'éblouissement - ou que son déplacement masque transitoirement de véritables étoiles.

  Mais il ne s'agissait pas des seuls atouts du FurtiX. Il possédait également un vaste panel de technologies de pointe classifiées visant à le rendre indétectable même à des senseurs de classe militaire. L'un des trois réservoirs de torpilles à protons fut remplacé par un modulateur de gravité, supprimant son empreinte gravifique. Des absorbeurs de photons parsemèrent l'appareil, des dissipateurs thermiques camouflèrent l'énergie émise par les systèmes vitaux et de nombreux autres systèmes contribuèrent à l'occulter de tout détecteur. Enfin, même le carburant fut modifié, remplacé par un isotope nommé TibannaX qui avait la particularité de noircir en une milliseconde lors de sa combustion, effaçant la traînée des moteurs. Le chasseur était donc invisible, un cauchemar pour un adversaire dont les alarmes de ciblage sonnaient sans qu'il puisse identifier la menace.

  En contrepartie de cette furtivité, les boucliers déflecteurs avaient dû être revus à la baisse et les nombreux systèmes étaient si gourmands en énergie que le chasseur avait besoin d'un ravitaillement fréquent. Il était en effet très dangereux pour un non-Jedi d'effectuer une mission de plus de trois jours, mais un Jedi formé pouvait sans peine aller jusqu'à une dizaine de jours grâce à leur technique d'hibernation. De plus, les communications étaient impossibles à moins de vouloir abandonner tout semblant de discrétion, ce qui n'était pas un handicap lors des missions de reconnaissance dans la mesure où les senseurs embarqués étaient d'une sensibilité inégalée qui épargnait l'effort de s'approcher. Avec une limite : il était impossible de détecter d'autres FurtiX.

  En revanche, la vitesse de vol était intacte, tout comme la maniabilité grâce aux micropropulseurs de stabilisation situés au bout des ailes. Cette célérité rendait par ailleurs indiscrète toute entrée dans une atmosphère, avec un bang sonique inévitable. Au combat, la résistance qui avait permis aux X-Wings de l'emporter face aux chasseurs TIE n'était donc plus de mise et tout l'arsenal reposait sur la furtivité et l'usage de la Force. Les lanceurs de torpilles pouvaient abriter une variété étonnante d'armes : forceur de bunker, bombe globule, détonateur thermique de précision

Chasseur stellaire X-Wing FurtiX

Au premier plan, cinq FurtiX plongent pour attaquer l'Anakin Solo en orbite de Kashyyyk.
Image extraite du guide The Essential Guide to Warfare.


  Mais le FurtiX avait avant tout été conçu pour exploiter deux techniques découvertes pendant la guerre contre les Yuuzhan Vong. Tout d'abord la fusion mentale Jedi, une forme de télépathie globale qui apportait une coordination sans égale et permettait à un escadron de FurtiX d'évoluer au combat sans risquer de se percuter. Ce qui était extrêmement périlleux pour un pilote normal. Ensuite, l'armement principal était la bombe furtive, un concept développé par Kyp Durron se résumant en une ogive de baradium propulsée par la Force plutôt qu'un moteur. Malgré les seulement huit emplacements disponibles pour de telles armes, la puissance du baradium permettait aux Jedi d'embarquer une puissance de feu suffisante pour anéantir des frégates voire des croiseurs.

  Furtivité, maniabilité, vitesse, adaptabilité, armement embarqué, le FurtiX possédait de nombreux atouts. Et quelques faiblesses en plus de ses boucliers déflecteurs. La dépense en carburant rendait toute mission de plusieurs jours dangereuse, surtout si le Jedi se trouvait contraint de sauter en hyperespace sans l'avoir planifié. La fragilité des moteurs était telle qu'ils risquaient d'être irréparablement ou à tout le moins d'être endommagés s'ils démarraient à froid. Et les systèmes embarqués étaient si complexes à gérer que seule une unité astromécano R9 pouvait s'y placer. La seule exception connue fut R2-D2, moyennant une extension de sa mémoire.

  Enfin, l'essentiel des atouts du FurtiX reposant sur l'usage de la Force, un sensitif pouvait aisément contrer une attaque en localisant les perturbations dans le champ d'énergie. Si cette contrainte en faisait un atout de poids dans une bataille, comme Nek Bwua'tu tenta de s'en servir sur Kuat, cela rendait les Jedi vulnérables quand ils affrontaient le Côté Obscur. De cette manière, Jaina Solo manqua d'être abattue par des Sith de la Tribu Perdue, et Jacen Solo extermina une partie des chasseurs des Jedi sur Kashyyyk en guidant ses artilleurs grâce à ses perceptions.

  Il est probable que l'augmentation du nombre d'adversaires capables d'utiliser la Force, avec l'apparition de la Tribu Perdue puis du Nouvel Ordre Sith, fut à l'origine de l'abandon du FurtiX par les Jedi. En effet, quelques décennies après son introduction, l'appareil emblématique de l'Ordre de Kol Skywalker était devenu le X-Wing X-83 TwinTail.


En savoir plus

  Les premières sources faisant état de ce chasseur sont les romans de la trilogie du Nid Obscur qui lui ont donné le nom de FurtiX. Dans les romans suivants des sagas L'Héritage de la Force puis Le Destin des Jedi, le terme anglais StealthX est retenu, au même titre que le terme X-Wing a progressivement remplacé le nom Aile-X. Dans un souci de cohérence avec d'autres fiches relatives aux périodes de ces sagas et considérant la pertinence de la traduction, le terme FurtiX a été retenu par l'auteur de cette fiche.

  Il ne s'agit pas de la seule occurrence où la traduction pose des problèmes : en effet, la version française définit que le TibannaX devient noir en une microseconde. Pourtant, la version originale mentionne explicitement une durée d'une milliseconde, mille fois plus long. Les nombres et les quantités sont fréquemment erronés dans les traductions, c'est pourquoi les rédacteurs de Star Wars Holonet se réfèrent pour cela aux versions anglophones et peuvent parfois énoncer des valeurs différentes de celles connues des lecteurs.

  L'image utilisée pour cette fiche est avant tout une représentation artistique visant à illustrer un guide, ce qui explique des incohérences au niveau de l'apparence du chasseur. Il est en effet dépourvu de taches bleutées et les réacteurs sont étonnamment visibles.


Actualités en relation

10 ans, 10 fiches pour Dark Sekot

Après les publications massives de Morgoth et Boba Heet, et le cap des 600 fiches par Dark Reivilo, voici que l'Holonet a encore quelque chose à fêter pour une personne en particulier. Permettez que je tire la couverture à moi...


Star Wars VIII : Des détails sur le vaisseau de Poe Dameron

Ca y est, nous sommes maintenant à moins de cent jours de la sortie des Derniers Jedi ! Et quoi de mieux pour fêter l'occasion qu'une petite actualité nous venant du magazine britannique Empire, qui vient de sortir un num...


Star Wars VIII : Les produits dérivés font leur rentrée !

Nous voilà (déjà!) début septembre ! Vous avez du mal à faire le deuil des vacances d'été et vous appréhendez la rentrée ? N'ayez crainte, Disney et Lucasfilm ont pensé à vous ! En effet, ce vendredi a marqué le...


Star Wars VIII : Une énième fuite dévoile le nom d’une nouvelle planète !

Moins de quatre semaines nous séparent de la rentrée et de l’arrivée de la première vague de produits dérivés des Derniers Jedi ; la masse infinie des centaines de modèles de jouets prévus...


Nouveau groupe de fiches : Les vaisseaux spatiaux

Après l’invasion criminelle qu’a subit l’encyclopédie avec le précédent groupe de fiches dédié aux Hutts, revenons à des choses plus saines, tel les vaisseaux spatiaux. Bon, bien sûr, avec Morgoth à la rédaction...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Chasseur stellaire X-Wing FurtiX
Nom
Chasseur stellaire X-Wing FurtiX
Nom original
StealthX X-Wing
Classe
Chasseur stellaire
Constructeur
Taille
30 mètres
Equipage
1 pilote
1 astromécano R9
Armement
Troupes
Aucunes
Hyperpropulsion
Classe militaire
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
07/07/2017

Date de modification
08/07/2017

Nombre de lectures
4 175


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • L'Héritage de la Force, Vol. 3 : Tempête
  • L'Héritage de la Force, Vol. 6 : Enfer
  • Le Destin des Jedi Vol. 06 : Vortex
  • Nid Obscur Vol. 1 : Le Roi des Affiliés
  • Nid Obscur Vol. 2 : La Reine Invisible
  • Nid Obscur Vol. 3 : La Guerre de l'Essaim
  • The Complete Star Wars Encyclopedia
  • The Essential Guide to Warfare

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.