Airspeeder Hot Rod


Airspeeder du Sénateur Greyshade, utilisé par Anakin sur Coruscant

  Le sénateur Simon Greyshade, représentant du Secteur Vorzyd au Sénat, prit ses fonctions pendant les années turbulentes qui précédèrent la Guerre des Clones, et avait acquis, au moment de la Bataille de Géonosis, la réputation d'être un personnage vraiment neutre au sein de l'hémicycle sénatorial divisé entre les Loyalistes et les Séparatistes. Mais contrairement à beaucoup de sénateurs, Greyshade était encore un jeune homme lorsqu'il débuta sa carrière politique et aimait, lorsqu'il n'était pas encombré de dossiers administratifs, s'adonner à sa passion : la course de vitesse aux commandes d'un airspeeder personnel, puissant et voyant.

  Souhaitant piloter un engin surclassant toutes les autres catégories d'airspeeders en activité à cette époque, Greyshade ne voulait pas se contenter d'un modèle standard modifié, mais de son propre modèle que les mécaniciens de son atelier privé concevraient selon ses désirs, et c'est ce qu'ils firent. Le résultat final donna naissance à l'airspeeder Hot Rod, un modèle unique en son genre, luxueux, fabriqué sur mesure, et bien sûr peint de la couleur jaune, distinctive de tous les transports privés de Greyshade. Sur la coque à la peinture légèrement écaillée en raison de toutes les acrobaties que lui faisait subir le jeune sénateur, différents autocollants, disséminés un peu partout sur la carrosserie, commémoraient les différents évènements sportifs auxquels Greyshade avait participé avec son airspeeder. Si l'engin était doté d'une telle vélocité c'était en raison de ses moteurs à turbopropulsion jumeaux, à l'origine destinés à propulser, par groupes de cinquante, de gros camions à répulsion de la planète Aargau, qui conféraient au véhicule une vitesse maximale de 720 km/h, soit bien supérieure à celle de l'airspeeder Koro-2 de Zam Wesell.

  Pour atteindre une telle vitesse, l'air ambiant était aspiré par les turboventilateurs des énormes réacteurs afin d'être acheminé jusque dans une chambre de compression à l'avant de l'engin, juste derrière le pare-chocs. Ainsi, toutes ces turbofusées, fonctionnant sur le principe du moteur à explosion, comprimaient l'air entrant grâce à des batteries de pistons, l'enflammaient et l'expédiaient dans d'étroits conduits de propulsion, permettant ainsi au Hot Rod d'atteindre des vitesses transsoniques. Les conduits principaux, servant surtout à la locomotion sur le plan horizontal, étaient intégrés aux parois latérales de la cabine, le conducteur et le passager s'installant dans l'airspeeder en sautant par-dessus les rebords, tandis que les conduits secondaires, servant à changer l'assiette du véhicule, étaient placés sous le véhicule et refroidis par l'air extérieur.
  Pour les brusques changements de direction, le flux des conduits secondaires était expulsé par un système de postcombustion centrifuge dont la puissance était dirigée par des volets directionnels arrières. Une autre batterie de volets internes pouvait également rediriger le courant ou freiner le véhicule.

  Lorsque Greyshade n'effectuait pas ses folles escapades à bord de son Hot Rod, il laissait son airspeeder garé sur un parking de la zone sénatoriale où il le croyait en sûreté ... mais à passionné de vitesse, passionné de vitesse et demi, et ce sont sans doute les capacités apparentes de l'engin qui firent qu'Anakin Skywalker jeta son dévolu sur l'appareil. Lors de la seconde tentative d'assassinat à l'encontre de la sénatrice Amidala, l'un de ses gardes du corps Jedi, Obi-Wan Kenobi, réussit à s'accrocher au droïde-assassin ASN-121 qui avait infiltré les Kouhuns dans ses appartements, et le Maître Jedi fut emmené malgré lui au beau milieu du trafic aérien de Coruscant. Son Padawan Anakin décida de se lancer à sa poursuite et de sauver son maître, et comme il n'avait pas de temps à perdre, le jeune homme se rendit au garage sénatorial le plus proche, qui contenait de nombreux airspeeders luxueux qu'empruntaient les dignitaires et les officiels gouvernementaux. C'est alors qu'Anakin remarqua un airspeeder doté d'énormes turboréacteurs proéminents, idéal pour la vitesse, et décapotable pour un accès facile à l'intérieur.

Airspeeder Hot Rod


  Il décida de l'emprunter, se fiant à la Force et à ses talents innés pour la mécanique pour contourner les systèmes de sécurité, comprenant des senseurs de mouvements antivol, et court-circuita le système d'allumage pour démarrer le véhicule. Jetant un bref coup d'oeil aux contrôles de propulsion à huit vitesses et à la direction, Anakin se cala dans son siège, allumant les moteurs et partit à la recherche de son maître. Lorsque Greyshade retourna au garage, il ne put que constater avec impuissance que son Hot Rod avait disparu.
  Se fiant à ses dons surnaturels, se laissant griser par la vitesse, sentiment qu'il n'avait plus éprouvé lorsqu'il pratiquait la course de podracers à la Classique de la Boonta, le jeune Padawan dompta rapidement l'airspeeder et réussit à manoeuvrer habilement l'engin pour récupérer son maître en chute libre.

  Au grand désarroi d'Obi-Wan, Anakin conduisait à une vitesse effroyable, zigzaguant au milieu de la circulation, manquant d'entrer en collision avec plusieurs engins, et ce afin de ne pas perdre de vue le Koro-2 de la chasseuse de primes. Même s'il ressentait un frisson glacé dans son dos à chaque fois qu'Anakin effectuait une manoeuvre périlleuse, le Maître Jedi dut admettre que l'engin était d'une grande maniabilité grâce à ses gouvernes de direction, celles-ci étant contrôlées par les deux manettes du conducteur.
  Pour être sûr que personne à bord du Hot Rod ne soit éjecté malgré les acrobaties, les mécaniciens de Greyshade installèrent de puissants rayons tracteurs et compensateurs d'inertie insérés dans les dossiers, faisant office de ceintures de sécurité; cet atout fut précieux pour les deux Jedi, surtout lorsque Anakin effectua une descente verticale, manquant de percuter un transporteur, au grand dam de son maître.

  Si Obi-Wan fut quelque peu malmené lorsque Anakin était aux commandes, faisant passer l'airspeeder dans un arc à haute tension d'un coupleur d'énergie municipal, il put prendre les commandes et conduire de façon plus prudente lorsque son Padawan sauta par-dessus bord pour atterrir sur le toit de l'engin de Zam Wesell. Même si sa conduite était plus tempérée que celle de son apprenti impulsif, le Maître Jedi réussit néanmoins à pister l'airspeeder de Zam jusqu'à ce que celui-ci se crashe dans les bas-fonds sordides de la ville-planète, Obi-Wan réussissant en même temps à récupérer le sabre-laser que son apprenti avait perdu en tentant d'ouvrir le toit de l'engin de la fuyarde. D'une bonne hauteur, Obi-Wan parvint à voir où la chasseuse de primes s'était cachée, poursuivie à pied par son Padawan, et entama une descente en douceur afin de garer le Hot Rod; à partir de là, il le délaissa pour accompagner Anakin jusque dans le night-club le Barbare.

  À ce jour, on ne sait pas si Greyshade parvint à récupérer son airspeeder ou s'il demanda à son équipe de mécanos de lui en fabriquer un nouveau ...


Actualités en relation

Episode IX : Le tournage a commencé, une première photo dévoilée !

a y est : le tournage de l'Episode IX a officiellement commencé ! Comme annoncé lors du dévoilement du casting principal, la semaine dernière, le dernier opus de la nouvelle trilogie Star Wars vient d'entrer, hier, en production, sous...


Solo : Une nouvelle vidéo sur la photographie, les costumes et les aliens !

Si tous les projecteurs sont aujourd'hui tournés sur l'avant-première de Solo : A Star Wars Story au Festival de Cannes, la campagne promotionnelle du film, elle, continue sur les internets. Le quotidien américain USA Today, partenaire...


Solo : Les premiers produits dérivés sont là !

Comme le veux désormais la tradition, ainsi que la mécanique bien huilée du système marketing mis en place par Disney et Lucasfilm, une première vague de produits dérivés aux couleurs de Solo : A Star...


Star Wars Resistance : Quelques détails officiels et un visuel en fuite

Quelques mois après avoir été dévoilée, au printemps dernier, voilà que Star Wars Resistance, la prochaine série d'animation de Lucasfilm, refait parler d'elle ! En effet, il a été annoncé, à l'occasion du rendez-vous annuel...


Solo : L'avis (sans spoilers) d'Emilie

Une fois n'est pas coutume, et bien qu'il soit devenu plutôt périlleux de passer au travers, c'est vierge de toute information concernant le film, n'ayant vu aucun teaser, aucune bande annonce, ni lu le moindre...


Informations encyclopédiques
Airspeeder Hot Rod
Nom
Airspeeder Hot Rod
Classe
Airspeeder
Constructeur
Mécaniciens du sénateur Simon Greyshade
Taille
6.23 m
Equipage
1 conducteur
Armement
Scanners et détecteurs de proue
Moteurs à turbopropulsion jumeaux
Troupes
1 passager
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
20 590


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.