Chasseur d'attaque longue portée BTS-A2


Le H-Wing était un chasseur-bombardier qui fut conçu comme un remplaçant au Y-Wing vieillissant et comme un concurrent au B-Wing.

  Cet impressionnant chasseur-bombardier fut conçu par la firme Koensayr à l'époque de la Guerre Civile Galactique pour remplacer le très vénérable Y-Wing duquel il s'inscrivait dans la droite lignée. Plus communément connu sous le nom de H-Wing, ce chasseur reprenait en effet dans sa conception tous les éléments qui avaient fait le succès du Y-Wing à son époque tout en les améliorant -d'aucun pourra dire en faisant dans la surenchère. Extérieurement très similaire au Y-Wing, le H-Wing fut conçu comme un chasseur-bombardier à très long rayon d'action chargé de mener des missions d'interdiction ; missions qui consistaient à pénétrer très loin derrière les lignes mener des missions d'intérêt stratégique : destruction d'installations militaires, de complexes miniers, convois de marchandises, etc.

  À cet effet, doté d'un armement, d'un blindage, de systèmes de navigation et de contrôle du feu tous nettement supérieurs à ceux du Y-Wing, l'H-Wing avait comme ce dernier conservé la particularité d'être un chasseur multi-places avec ses trois membres d'équipage. Ressemblant à un tandem s'articulant autour de deux nacelles -l'une à bâbord et l'autre à tribord-, ce chasseur, malgré sa taille et son poids, ne présentait que peu de surface aux tirs défensifs ennemis qu'il pouvait recevoir de front et était également remarquablement rapide. Cette dernière qualité étant essentiellement due à la présence d'une paire de moteurs ioniques de dernière génération de Koensayr lui-même, des Ion Jet Engines R440 auxquels furent également adjoints les meilleurs moteurs de poussée verticale de la même compagnie.

  Doté d'équipements similaires à l'Y-Wing donc - on citera notamment cette version améliorée du senseur ANx-Y de Fabritech et le successeur du système de commandes de vol NH-7 de SubPro, le H-Wing était à cet effet facile à prendre en main pour n'importe quel technicien ayant travaillé de près ou de loin sur un Y-Wing. Pour autant, il n'oubliait pas ses pilotes. Les missions longue distance étant généralement très éprouvantes pour les pilotes -l'étroitesse des cockpits y étant pour beaucoup, le H-Wing leur offrait le luxe de pouvoir se "relaxer" et de s'étirer un tant soit peu chacun leur tour durant toute la durée du voyage vers leur cible. Les 3 pilotes pouvaient en effet à loisir rejoindre un compartiment coincé entre les deux nacelles et les moteurs ; ce dernier, bien que très rudimentaire et exigu, disposait d'une couchette, d'un système de recyclage chimique et d'un système d'insonorisation, proximité des moteurs oblige. Comble du luxe, les pilotes pouvaient admirer les étoiles tout en dormant grâce à une petite lucarne installée là.

  Une fois revenu dans l'espace normal et leur cible en vue, l'équipage reprenait alors son poste. Tandis que dans la nacelle de gauche, le pilote alignait le chasseur sur sa cible, les deux autres membres d'équipage procédaient à l'activation des systèmes d'armes du vaisseau depuis les deux cockpits de la nacelle de droite. Disposant de tout l'armement dévolu à un chasseur-bombardier, le H-Wing avait un large éventail de choix avec d'un côté des armes énergétiques standards et de l'autres des armes à munitions et dont le maniement passait par deux systèmes de contrôle de tir distincts. Tandis que le cockpit avant permettait d'actionner une paire de canons ioniques légers ArMek ainsi que deux lance-torpilles à proton Arakyd toutes deu montées à la proue du chasseur, le second cockpit, monté sur une tourelle, était dédié au maniement d'un canon laser Taim & Bak KY12 de moyenne puissance excellent pour lutter contre les vaisseaux ennemis, De ce fait, son armement combiné à ses puissant boucliers, à sa robustesse, à sa fiabilité en enfin à ses capacités longue portée ( 1 mois d'autonomie ), le H-Wing était indéniablement un excellent chasseur-bombardier et tenait toutes les promesses que ses concepteurs avaient placées en lui.

Chasseur d'attaque longue portée BTS-A2

Vue rapprochée d'un chasseur d'attaque longue portée BTS-A2 "H-Wing"
Image extraite de la preview du guide Stay on Target sur le site de Fantasy Flight Games


  Ceci dit, les ambitions Koensayr se heurtèrent assez durement aux réalités. Les ingénieurs de Koensayr, qui espéraient raisonnablement positionner l'H-Wing comme un remplaçant crédible à l'Y-Wing et comme un concurrent sérieux au B-Wing, se heurtèrent aux difficultés financières de l'Alliance Rebelle. Extrêmement performant certes, l'H-Wing était contrepartie extrêmement cher à l'entretien, complexe et encombrant. Nécessitant des installations et du personnel conséquents - les quelques structures existantes de l'Alliance à même d'entretenir ne serait-ce qu'un seul escadron se comptant sur les doigts d'une main - le H-Wing ne parvint finalement pas à s'imposer. D'autant que l'Alliance ayant déjà considérablement investi dans le déploiement des tout nouveaux B-Wings n'était pas prête à remettre la main à la poche. Au bout du compte, les quelques exemplaires de H-Wing qui furent déployés, trop précieux pour être perdus au front, furent cantonnés à des missions d'escorte pour des convois marchandises ou de surveillance dans les quelques systèmes tenus par l'Alliance.


Actualités en relation

Battlefront II: Le bilan sur le jeu deux ans après sa sortie

Sorti le 17 novembre 2017, le jeu Star Wars Battlefront II fête aujourd'hui ses deux ans ! À l'occasion de ce cet anniversaire, Star Wars Holonet vous propose donc un petit bilan sur l'évolution du jeu depuis sa sortie...


Marvel : Sortie de Star Wars Allegiance #4

Nous sommes mercredi, c'est donc jour de sortie aux États-Unis pour les comics Star Wars de chez Marvel ! En plus de Doctor Aphra Annual #3, c'est aussi au tour de Star Wars Allegiance #4 de paraître aujourd...


HoloNet : Critique des 15 premiers romans du nouveau canon

La critique est facile, l'art est difficile. » Ce n'est pas faute de le savoir, c'est pourquoi nous tâchons sur HoloNet de critiquer de façon constructive. Aujourd'hui, c'est mon tour, et je vous propose une...


Star Wars 9 : Les premiers jouets sont là !

Certains l'attendaient de pied ferme, d'autre le redoutaient de longue date : le Force Friday 2019 - c'est-à-dire le jour d'arrivée des nouveaux produits dérivés Star Wars - est enfin là ! Vu que nous sommes d...


Star Wars 9 : Le scénario point par point du film, selon les rumeurs

Moins de trois mois avant la sortie en salle de L'Ascension de Skywalker, on ne peut que constater que les rumeurs concernant l'ensemble du film commencent à se faire légion depuis la rentrée ! En effet, entre les diff...


Informations encyclopédiques
Chasseur d'attaque longue portée BTS-A2
Nom
Chasseur d'attaque longue portée BTS-A2
Nom original
BTS-A2 long range strike starfighter
Autre(s) nom(s)
H-Wing
Classe
Chasseur stellaire
Constructeur
Equipage
1 pilote
2 artilleurs
Armement
1 canon laser moyen en tourelle
2 canons ioniques légers
2 lance-torpilles à proton
Troupes
1 passager
Hyperpropulsion
Oui
Prix
225 000 crédits
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
15/10/2015

Date de modification
25/10/2015

Nombre de lectures
34 462


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Chasseur d'attaque longue portée BTS-A2" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.