Juggernaut HAVw


Le Juggernaut HAVw était un véhicule d’assaut lourd largement utilisé durant la Guerre des Clones, puis par l’Armée Impériale sous l'Empire Galactique.

  Bien que depuis des siècles les véhicules à répulsion et les walkers aient été universellement reconnus comme étant les moyens de transport les plus standards et les plus sûrs qui soient, les Chantiers Navals de Kuat firent le choix plutôt curieux et incongru de doter leur gamme de tanks d'assaut lourds, les Juggernauts HAVw (Heavy Assault Vehicule wheeled), de roues, mode de traction jugé pour le moins préhistorique. Ce choix, contestable ou non, a néanmoins le mérite de protéger le véhicule des attaques électromagnétiques. Quoiqu'il en soit, la série des Juggernauts se caractérise par son incroyable longévité et son caractère prolifique puisque pas moins de six modèles furent développés au fil des siècles, chacun d'eux apportant son lot de nouveautés par rapport aux précédents ; Même si, malheureusement, il semble que les détails techniques concernant les premières versions de ces véhicules aient été égarés dans les méandres de l'Histoire.

1. Le Juggernaut HAVw A4 :

  Déjà vieux de plusieurs siècles du temps des dernières années de l'Ancienne République, le Juggernaut HAVw A4 faisait alors figure d'antiquité et avait depuis bien longtemps été remplacé par des modèles bien plus modernes. Les rares encore en service à cette époque avaient pour la plupart été lourdement modifiés et même détournés de leurs fonctions originelles : en effet, il existe même un cas où l'un d'eux, tombé dans les mains d'un civil, avait été reconverti avec succès en une sorte de capsule de sauvetage à bord de son vaisseau spatial qui lui servait à nouveau de véhicule de combat quand de rares occasions se présentaient en lui offrant une puissance de feu correcte ainsi qu'une vitesse convenable (100 kilomètres par heure).

- Taille : Longueur : 20 mètres, Hauteur : 12 mètres
- Equipage : -
- Armement : 3 canons lasers lourds, 2 canons blasters moyens
- Troupes : 20 soldats, 2 motojets
- Cargaison : 500 kg

2. Le Juggernaut HAVw A5 :

  Succédant au Juggernaut A4, le Juggernaut HAVw A5 fut commissionné par l'Ancienne République pendant les prémices de la guerre des clones pour face à la menace grandissante des séparatistes. Nombre de gouvernements locaux, avec le soutien financier de la République, équipèrent alors leurs troupes de ce tout nouvel engin, ce qui valut au A5 de se retrouver en première ligne lorsque la guerre éclata. Partageant plusieurs avancées technologiques du TR-TT, le Juggernaut A5 a été conçu, à l'instar de ce dernier puis du TB-TT, pour faire perdre de leurs superbes à ses adversaires ; et même s'il souffre de plusieurs défauts de conception, il a tout de même eu le mérite d'exister et de combler un vide dans le domaine des véhicules d'assaut lourds en affichant des performances qui firent de lui l'un des véhicules les plus puissants de son époque.

  Surnommé par la troupe le "Rolling Slabs", littéralement le pavé roulant, en raison de son apparence massive et quelque peu basique, le Juggernaut, du long de ses 21,8 mètres et 15 mètres de haut, peut aisément franchir des terrains rocailleux et très accidentés grâce à ses dix gigantesques roues connectées chacune à un système d'amortisseurs et de mécanismes asservis hautement perfectionnés; qualité appréciée par les nombreux commandants qui opèrent sur les planètes peu développées voire totalement sauvages de la Bordure Extérieure.

Juggernaut HAVw


  L'autre particularité pour la moins surprenante de cet engin réside dans la présence de deux cabines de pilotage, l'une située à l'avant, l'autre à l'arrière. Cette spécificité propre au Juggernaut permet ainsi à l'équipage d'inverser le sens de la marche du véhicule en un temps record, l'avant du véhicule devenant l'arrière et inversement. Toutefois, cet ingénieux système s'accompagne assez logiquement d'une contrepartie car la paire de roues avant et la paire de roues arrière du véhicule doivent être maniées séparément par deux pilotes, chacun depuis leurs cabines respectives.

  Si ce système de pilotage ne pose pas trop de problèmes sur des terrains peu accidentés, il faut, dans le cas contraire, que la synchronisation entre les pilotes et le mouvement des deux paires de roues soit quasi parfaite ; car quand cela n'est pas le cas, il n'est pas rare que les deux essieux se retrouvent dans des angles opposés bloquant ainsi momentanément le véhicule. Et si pendant de simples manœuvres d'entraînement, ce genre d'incident se contente d'assurer un joli ridicule aux pilotes, il peut par contre s'avérer mortel dans la confusion d'une bataille, où une telle bourde peut coûter la vie à l'équipage voire même saboter ou tout du moins ralentir un plan d'attaque tout entier.

  Toutefois, si les ingénieurs de Kuat ont éprouvé le besoin de doter le Juggernaut de cockpits intervertibles et d'une double direction au prix d'un système de pilotage pour le moins périlleux dans certaines circonstances,  cela n'est pas par fantaisie ; mais bien parce que ce véhicule souffre d'un gros problème de maniabilité et de puissance : en raison de son poids phénoménal et bien qu'il ait une vitesse de pointe pouvant avoisiner les 200 kilomètres à l'heure sur des trajectoires rectilignes, ce qui est légèrement supérieur à la vitesse des derniers modèles de TB-TT, le Juggernaut est extrêmement lent à manœuvrer (8 à 25 Km/h) lorsqu'il s'agit de tourner ses énormes roues pour effectuer un simple virage. De plus, malgré ses qualités d'engin tout terrain indéniables, le Juggernaut reste dans ce domaine inférieur aux TB-TT, car la traction du Juggernaut manque singulièrement de puissance et l'absence de modules de traction auxiliaires individuels pour chacune des dix roues se fait cruellement sentir sur des terrains denses comme des forêts ou des jungles.

  Bien que la tâche des pilotes soit pour le moins ardue, elle n'est pas par contre la plus dangereuse : en effet, pour scanner le champ de bataille et ainsi obtenir rapidement des données tactiques sans trop dépendre des informations relayées par les troupes au sol, le Juggernaut a été équipé d'une sorte de tour d'observation abritant ses systèmes de senseurs. Toutefois, ce dispositif ne fonctionne pas tout seul et requiert la présence d'un membre d'équipage qui aura la tâche ingrate de se poster au sommet de la tour. Seulement voilà, il s'agit du genre de point faible qui ne tarde pas à être exploité par un tacticien un tant soit peu expérimenté;  ainsi, il n'est pas rare que cette tour soit prise pour cible lors des premiers instants d'une attaque, l'ennemi espérant de ce fait "aveugler" le Juggernaut et le rendre incapable de détecter toutes tentatives d'embuscades ou d'attaques aériennes.

  En ce qui concerne l'armement, le Juggernaut n'est pas non plus dépourvu de qualités : capable de transporter près de cinquante hommes de troupes, il peut être reconfiguré pour transporter environ une tonne de matériel en tout genre (Motojets, speeders d'assaut et autres véhicules légers à répulsion). Il est muni d'un blindage quasi impénétrable et est également truffé de canons laser qui lui confèrent une puissance de feu équivalente à celle des TB-TT ; Il dispose de trois canons laser lourds rotatifs, d'un canon blaster moyen anti-aérien et de deux lance-grenades à concussion rétractables qui, montés sur les parties latérales et le sommet de sa carapace, lui permettent d'arroser toute la zone qui l'entoure sur un rayon de près de deux kilomètres (soit les 2/3 de la portée des meilleurs canons équipant les TB-TT). Toutefois, tous ces systèmes d'armement ne sont pas automatisés et nécessitent tout de même pas moins de six artilleurs ce qui est énorme quand on sait que le TB-TT n'en a besoin que d'un seul.

  Dans les années qui suivirent la guerre des clones, l'Empire continua à utiliser ces véhicules ce qui explique pourquoi le Juggernaut ait été si répandu dans les nombreuses garnisons impériales installées dans les mondes de la Bordure Extérieure, et ce malgré l'existence de véhicules d'assaut bien plus modernes et raffinés dans le noyau galactique. Toutefois, il semble que le Juggernaut se soit petit à petit fait éclipsé par le TB-TT principalement en raison de ses qualités tout terrain inférieures. Ce désamour des militaires impériaux eut pour conséquence un arrêt progressif de la production de pièces de rechange au point que pendant l'invasion des Yuuzhan Vong, les quelques Juggernauts encore en service nécessitaient un entretien constant et ce de la part de techniciens très expérimentés.

Juggernaut HAVw


- Taille : Longueur : 21,8 mètres, Hauteur : 15 mètres
- Equipage : 2 pilotes, 6 artilleurs, 1 opérateur pour les senseurs
- Armement : 3 canons laser lourds, 1 canon blaster moyen, 2 lance-grenades à concussions (10 grenades chacun)
- Troupes : 50 soldats
- Cargaison : 1 tonne

3. Le Juggernaut HAVw A6 :

  Il faut savoir qu'une autre version du Juggernaut a été développée parallèlement au A5 pendant la guerre des clones : le Juggernaut HAVw A6. Cet engin est encore plus gigantesque que son homologue et ce sur tous les plans : il avoisine les 50 mètres de long et les 30 mètres de haut et si globalement, le A6 est quasiment identique au A5 tant au niveau de l'aspect extérieur qu'au niveau du système de pilotage, des cockpits intervertibles ou de la propulsion, avec les qualités et les défauts qui leur sont inhérents, il dispose d'une capacité d'emport et d'un armement bien plus impressionnants.

Juggernaut HAVw


  En effet, il est équipé d'un canon laser lourd, d'un canon laser à répétition, de deux canons laser anti-personnel, de deux canons laser jumelés et enfin de deux lance-grenades et roquettes, puissance de feu impressionnante pouvant être portée à plus de trente kilomètres aux alentours du mastodonte. Evidemment, le nombre d'hommes nécessaires à cette machinerie s'en ressent puisque pour le A6, l'on passe de six hommes à un effectif de douze personnes sans compter les artilleurs. Mais en contrepartie, il peut emporter jusqu'à 300 hommes de troupe ce qui est considérable pour un véhicule d'assaut et dispose à bord de nombreux équipements tels qu'une unité médicale.

  Hormis l'armement, les différences notables existant entre le A5 et le A6 se trouvent au niveau du positionnement des systèmes de senseurs et de la structure des roues. Ainsi, les systèmes de senseurs sont désormais abrités sous une sorte de dôme, situé sur le toit du véhicule, ce qui fait qu'ils soient beaucoup moins exposés aux tirs ennemis. Le A6 dispose toujours d'une tour, mais cette dernière a été réduite à sa plus simple expression puisqu'il ne s'agit plus que d'une simple tige verticale rétractable au sommet de laquelle se trouve une petite cabine à laquelle on accède par des échelons, eux aussi rétractables, situés tout le long de l'axe.

Juggernaut HAVw

Vue en découpe du Juggernaut HAVw A6.


  Pour ce qui est des roues, alors que celles du A5 ne sont au fond que d'énormes pneus, celles équipant le Juggernaut A6 sont en réalité un assemblage complexe de pièces de haute technologie : chaque roue est constituée de trois énormes disques, indépendants les uns des autres, qui peuvent tourner à des vitesses différentes voire dans des sens contraires. Cette particularité rend donc le A6 légèrement plus performant que le A5 en terme d'adhérence et de qualités tout-terrain bien qu'il ait une vitesse de pointe légèrement inférieure (160 kilomètres par heure).

  Au plus fort du conflit, le A6 fut donc abondamment employé et connut son heure de gloire sur Kashyyyk, où, sous le commandement de Yoda, ils constituèrent la majeure partie d'une force d'intervention destinée à chasser les forces séparatistes de ce monde stratégique.

- Taille : Longueur : 49,4 mètres, Hauteur : 30,4 mètres
- Equipage : 12 hommes d'équipage à l'exclusion des artilleurs
- Armement : 1 canon laser lourd, 1 canon laser à répétition, 2 canons moyens anti-personnels, 2 canons laser jumelés, 2 lance-grenades/roquettes
- Troupes : 50 à 300 soldats
- Cargaison : -

4. Autres modèles :

  Bien des années plus tard, il semble que plusieurs variantes du véhicule aient vu le jour et si l'on ignore s'il s'agit réellement de modèles officiels produits par Kuat, on peut fort bien soupçonner, que faute de pièces de rechange, certains aient été modifiés avec les moyens du bord. Un certain nombre de ces appareils modifiés faisait partie de la garnison impériale de Phaeda à l'époque où le conseil intérimaire impérial était sous le contrôle de Carnor Jax. Ainsi, certains d'entre eux étaient dépourvus de tour d'observation tandis que d'autres avaient vu leurs roues remplacées par de gigantesques chenilles.



Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Juggernaut HAVw
Nom
Juggernaut HAVw
Classe
Terrestre
Constructeur
Taille
20 à 49,4 m
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
56 986


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - Databank
  • Wizards of the Coast
  • Crimson Empire
  • Decipher - Customizable Card Game (CCG)
  • Incredible Cross-Sections : Revenge of the Sith
  • Star Wars Episode III : La Revanche des Sith
  • The Essential Guide to Vehicles and Vessels
  • The New Essential Guide to Vehicles and Vessels
  • WEG - Death Star Technical Companion
  • WEG - Imperial Sourcebook

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.