Vaisseau Donjon Lictor


Vaisseau pénitencier impérial servant au convoyage de prisonniers divers

  Construit par Rendili Propulsion Stellaire, le vaisseau donjon de classe Lictor est un appareil aux courbes plutôt lugubres, dont la conception semble être avant tout d'origine mandalorienne. Mis en service à l'époque de l'Ancienne République, les vaisseaux Lictor furent surtout utilisés par l'Empire Galactique durant les Purges Jedi, ou encore lors de la résurrection de Palpatine six années après la Bataille d'Endor, pour le transport de prisonniers plus ou moins spéciaux.

  Ces immenses vaisseaux prisons de 764 mètres de long, comprenant un équipage de 860 hommes et de 46 canonniers, sont prévus en réalité pour accueillir pas moins de 8000 détenus en cellule normale, plus 1000 en cellule de haute sécurité. Le navire est donc équipé d'une multitude de sections différentes, pouvant se configurer sur demande pour accueillir diverses espèces selon les conditions de leur mondes natals : la luminosité, la gravité, l'atmosphère, l'humidité, la température ambiante et autres caractéristiques de ce genre. Ces conditions, à la limite du viable, étaient atroces pour chaque patient, tout ceci dans l'optique de maintenir les prisonniers totalement affaiblis et d'obtenir de cette façon un état de docilité permanent durant le voyage. Il ne faut pas oublier que les systèmes de survie de ces sections ne sont utilisés qu'à leur plus bas niveau de fonctionnement.

  Le navire dispose en outre d'une garde qui se compose de 400 hommes et droïdes geôliers, très bien armée, qui assure une parfaite sécurité à bord d'un Lictor. Ils ont d'ailleurs ordre de malmener continuellement les prisonniers, et d'exécuter sans avertissements un quelconque révolté. Néanmoins, si cela ne suffit pas, des systèmes de sécurité sont disséminés un peu partout sur le vaisseau donjon, tels que des cloisons émettant des décharges d'électricité intenses, des parois lâchant des gaz hallucinogènes et asphyxiants ou encore des alarmes stridentes, capables de briser la volonté de n'importe quelle créature. De plus, pour éviter que d'autres prisonniers ne se rebellent à la vue de leurs compagnons de cellule en fuite, autrement dit qu'un mouvement d'insurrection ne s'amplifie, les gardes ont la possibilité d'augmenter la gravité des cellules, en vue de les clouer littéralement au sol de leur chambre de détention. Très peu de révoltes et de tentatives d'évasions ont été répertoriés à bord de ces vaisseaux donjons.

  Disposant d'un bon blindage aussi bien à l'intérieur que sur sa coque, les "maigres" défenses extérieures d'un Lictor se résument pourtant à dix batteries de turbolasers quadruples, redoutables contre les navires stellaires de gros tonnage, mais inefficaces contre les chasseurs, et à deux projecteurs de rayons tracteurs. L'un des rares points faibles du navire n'est autre que son ventre, mal défendu par l'armement et ne devant compter que sur la résistance du bouclier déflecteur du vaisseau. Celui-ci, bien que d'une puissance raisonnable, ne fait cependant pas le poids face à un bâtiment de guerre et ne peut résister bien longtemps en cas d'attaque soutenue. De toute manière, la protection des prisonniers n'est pas vraiment la priorité absolue, et en cas d'abordage, le plus simple pour le capitaine est d'enclencher l'autodestruction avant d'évacuer l'équipage. Les autres caractéristiques du vaisseau ne sont pas extraordinaires : sa vitesse de 30 MGLT est assez faible, son accélération est quasi nulle, sa manœuvrabilité est excessivement réduite et il ne possède qu'un hyperdrive de classe 2. D'ailleurs, le Lictor ne possède même pas d'hyperdrive de secours, la perte de prisonniers pouvant être jugée comme négligeable, et sa soute ne peut embarquer que 1500 tonnes métriques de fret. Bref, du point de vue de ses capacités, rien ne semble rendre ce vaisseau intéressant, si ce n'est l'accueil réservé à sa cargaison.

Vaisseau Donjon Lictor  Cependant, le Lictor reste un navire quelque peu complexe dans son ensemble. En fait, tout est scrupuleusement pensé afin d'effacer toute lueur d'espoir dans le cœur des détenus, et de faire en sorte que l'idée d'une échappatoire devienne illusoire et relève de l'impossible. Pour compliquer la tâche d'un éventuel évadé, l'ordinateur de navigation qui équipe le navire est des plus rudimentaires, et ne peut enregistrer que deux coordonnées pour les sauts en vitesse luminique : le lieu de départ et la destination finale. En conséquence, la tâche devient plus qu'ardue quand il s'agit d'effectuer des sauts multiples pour arriver à destination lors d'un voyage en plusieurs étapes; évidemment, ce système ne peut pas empêcher quelqu'un de faire dévier le Lictor de sa trajectoire, mais il contribue à le ralentir. Pour couronner le tout, le poste de commandement de la partie dorsale, qui contient un important nécessaire de survie, peut se détacher du reste de l'appareil en cas de problème majeur et émettre un signal de détresse pour être récupéré, agissant ainsi comme une sorte de grande capsule de sauvetage pour l'équipage. De cette manière, le reste de l'appareil, qui contient les cellules, est irrémédiablement voué à un sort funeste, ainsi que les détenus.

  En ce qui concerne les Jedi, Palpatine a tout de suite sut tirer avantage de ces pénitenciers stellaires en y faisant enfermer bon nombre de ses ennemis, quels qu'ils soient. Les cages énergétiques universelles ayant déjà été inventées par l'ingénieur Umak Leth, des exemplaires dérivés de ces cages équipèrent quelques-unes unes des chambres des Lictor, car étant capables d'annuler les pouvoirs des adeptes de la Force et de ne leur laisser aucune possibilité de s'échapper. On obligeait généralement ces pratiquants de la Force à entrer en transe d'hibernation, faute de ressources vitales suffisantes, pour qu'ils se tiennent tranquilles. Mais il ne fait aucun doute que ces vaisseaux ont probablement dû servir aussi pour faire disparaître les réfractaires à l'Ordre Nouveau, qu'ils soient officiers et politiciens, bien que normalement prévus pour des criminels en tout genre. Les autres sections d'un Lictor incluent des cachots multi-serrures représentant des défis impossibles à relever de la part des prisonniers, même pour les as de la psychokinésie.
  Certaines cellules abritent même des sortes d'armures de détention où, enfermés, les prisonniers sont drogués pour être maintenus dans un état comateux, tandis qu'un disrupteur émet constamment des ondes afin d'atténuer les sens et déstabiliser les ondes cérébrales des prisonniers pendant une période de transfert prolongée.

  La plupart des niveaux du navire, notamment ceux de haute sécurité, sont placés sous l'entière surveillance des droïdes geôliers, tout à fait insensibles aux pouvoirs de suggestion des Jedi. Le reste de l'équipage humain se compose de techniciens et d'adeptes du Côté Obscur, qui utilisaient occasionnellement des niveaux additionnels, ouverts sur l'espace sidéral, pour leur activité de détente favorite : relâcher les prisonniers le temps d'un duel. Sorte de pavé d'aspect rudimentaire, d'allure antique et hideuse, le Lictor est entouré d'une aura malfaisante et sa présence n'est guère appréciée où qu'il se trouve. Et pour cause, les Impériaux ont largement contribué à forger sa sombre réputation, d'une part à cause du design de l'appareil qui inspire la terreur, et d'autre part en raison des rumeurs qui circulent à son propos : on raconte que ceux qui y sont emmenés n'ont jamais refait surface. Personne ne se pose de question sur ce qui s'y déroule, et on préfère généralement ne pas y penser. La simple apparition d'un de ces bagnes stellaires, accompagné d'une pléthore de navettes d'assaut et de petit navires de soutien, suffisait souvent à engendrer de véritables mouvements de panique parmi les populations et à produire une tentative d'évacuation spontanée.

Vaisseau Donjon Lictor


  Dix ans après la Bataille de Yavin, sur Coruscant, Luke Skywalker fut capturé et enfermé sur un vaisseau Lictor pour être emmené devant l'Empereur ressuscité sur le monde de Byss. Suite à la défaite du clone de l'Empereur, on ne sait pas vraiment ce que sont devenus les vaisseaux prisons de classe Lictor durant les derniers soubresauts de l'Empire. On suppose qu'une bonne partie de ces navires fut détruite dans l'explosion de Byss, et que les autres furent soit laissés à l'abandon, soit démantelés par les seigneurs de guerre impériaux pour contribuer à leurs misérables efforts de guerre. Toutefois, il semble qu'une poignée de ces appareils ait survécu sous l'égide des Vestiges de l'Empire, mais le sujet reste assez nébuleux.


Actualités en relation

HoloNet : Le plein de fiches The Clone Wars, Les Derniers Jedi, et d'autres !

C'est aujourd'hui le dernier pack de fiches avant la pause estivale de l'encyclopédie HoloNet, qui sera heureuse de vous retrouver dès mi-août pour de nouveaux packs de fiches Canon, Legends, et la présentation...


Star Wars Armada : Des cartes custom HoloNet

Star Wars Armada est un jeu de figurines lancé par Fantasy Flight Games en 2014, et permettant de vous placer dans la peau d'un commandant de flotte. Axé notamment autour de figurines représentant des vaisseaux, et de cartes permettant...


Battlefront II : La nouvelle mise à jour est là, les Droidekas attaquent !

Vous l'attendiez, les développeurs de DICE l'ont fait : la nouvelle mise à jour gratuite de Battlefront II arrive aujourd'hui et apporte donc avec elle les fameux Droïdekas ! Dévoilées en détail au début du...


Jedi Fallen Order : EA dévoile la vidéo complète du gameplay de l'E3

L'E3 a beau s'être terminé il y a une dizaine de jours déjà, voilà qu'Electronic Arts et Respawn se rappellent d'ores et déjà à notre souvenir en mettant en ligne la vidéo complète de...


HoloNet : Nouveau pack, nouveau rédacteur et plusieurs mises à jour !

Fidèle à sa dynamique des derniers mois, l’équipe des rédacteurs HoloNet vous propose cette semaine encore un nouveau pack sur le thème du Canon, fruit du labeur de 6 personnes qui ont travaillé comme si les fouets d...


Informations encyclopédiques
Vaisseau Donjon Lictor
Nom
Vaisseau Donjon Lictor
Classe
Autre
Constructeur
Taille
764 mètres
Equipage
860 hommes
46 artilleurs
Armement
10 turbolasers quadruple
2 projecteurs de rayons tracteurs
Troupes
400 gardiens
Soute
1500 tonnes métriques
Hyperpropulsion
x2
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
25 315


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.