Croiseur stellaire MC80b


Le Croiseur stellaire MC80b est un croiseur à mi-chemin entre le croiseur stellaire MC80 et le croiseur stellaire MC90.

  Alors que la Guerre Civile Galactique continua des années après la Bataille d'Endor, les tacticiens de la Nouvelle République décidèrent de changer de stratégie. Peu de temps après la proclamation du nouveau gouvernement, un mois après la mort de l'Empereur Palpatine et Dark Vador, les anciens membres de l'Alliance Rebelle ne pouvaient plus compter sur leur stratégie habituelle de guérilla, plus caractéristique d'un groupuscule terroriste ou de pirates de l'espace que d'un gouvernement qui vise le rétablissement des valeurs de l'Ancienne République.

  Leur nouveau plan de bataille devait reposer sur des opérations à grande échelle et la reconquête progressive sur les territoires impériaux dans toute la galaxie. En conséquence, les canonnières et corvettes corelliennes, les frégates Nebulon-B et d'autres petits engins d'assaut se retrouvèrent obsolètes. La flotte de la Nouvelle République serait désormais composée, à l'instar de la flotte impériale, de navires de guerre puissants comme les croiseurs calamari MC80 qui seraient à même de tenir tête aux destroyers stellaires impériaux, comme à Endor.

  Six mois après la destruction de la deuxième Étoile de la Mort, la Nouvelle République approuva les plans du croiseur MC90. Malheureusement, en raison de la logistique du projet et des faibles ressources du jeune gouvernement, les premiers vaisseaux ne seraient pas prêts avant quatre ans au moins. Heureusement, les chantiers de Mon Calamari possédaient un remplaçant idéal en attendant les nouveaux modèles, un croiseur de plaisance modifié au même titre que le MC80 : le MC80b, dont le premier modèle de la gamme fut le Mon Remonda.

  Comme tous les engins Mon Calamari, le Mon Remonda de 1200 mètres de long possédait une superstructure de coque "organique" soulignant sa nature unique. Cette conception étonnamment durable les rendait plus difficiles à réparer, mais elle les protégeait de bien des dommages généralement infligés aux vaisseaux capitaux de conception plus ordinaire. Et toujours à cause de cette conception particulière, deux modèles d'une même série étaient pourtant différents.
  Comme le MC80, les composants du Mon Remonda furent adaptés aux préférences physiologiques des Mon Calamari. Les moniteurs et affichages holographiques étaient illisibles pour bon nombre d'espèces et les commandes étaient activées par des sièges répondant à des réflexes typiquement Mon Calamari. Au grand soulagement des humains et d'autres espèces, le MC90 se passa de ces particularités, étant spécialement conçu pour être intégrés à la flotte de la Nouvelle République.

Croiseur stellaire MC80b


  Le MC80b se distinguait des croiseurs MC80 avec sa coque renforcée en forme d'os de seiche massif, ses générateurs de boucliers améliorés et son plus grand effectif de chasseurs. Grâce à ces modifications, il permit à la Nouvelle République de reprendre des territoires aux factions impériales dispersées.
  Si le MC80b était parfait contre des gros croiseurs, il souffrait également, comme tous les vaisseaux de sa taille, des faiblesses dues à ses angles morts. C'est pour cela que sa capacité à accueillir des chasseurs stellaires fut augmentée, ses quatre escadrons de chasseurs stellaires, un de A-wings, un de B-wings et deux de X-wings, lui offrant des défenses supplémentaires pour affronter les embuscades de chasseurs TIE. Le vaisseau servait aussi de base mobile de lancement dans l'espace pour les opérations de chasseurs. Des modèles plus récents du MC80b contiennent huit escadrons de chasseurs.

  Les capacités offensives du MC80b étaient virtuellement identiques à celles du MC80. Ses 48 turbolasers, alignés sur 12 rangées, et ses 20 canons ioniques, eux sur 4 rangées, déployaient une puissance de feu dévastatrice contre l'ennemi. Grâce au blindage et aux boucliers améliorés, l'engin était capable de supporter des tirs directs, tandis que ses batteries perforaient les défenses de l'adversaire. Évidemment, cette combinaison puissante à bord de chaque MC80b donna envie aux stratèges de conserver ce "remplaçant temporaire".


Actualités en relation

Star Wars Armada : Des cartes custom HoloNet

Star Wars Armada est un jeu de figurines lancé par Fantasy Flight Games en 2014, et permettant de vous placer dans la peau d'un commandant de flotte. Axé notamment autour de figurines représentant des vaisseaux, et de cartes permettant...


HoloNet : Un nouveau rédacteur rejoint l'équipe !

L'équipe Star Wars HoloNet est fière d'annoncer que Faie rejoint l'équipe encyclopédie. Bravo à lui et on lui souhaite de partager sa passion avec vous et nous aussi longtemps que possible! Faie est devenu fan de la...


HoloNet : Poe Dameron et l'escadron Black sur l'encyclopédie

A l'occasion de la sortie chez Panini du 6ème et dernier volume de la série Poe Dameron centrée sur le personnage du même nom, pilote talentueux de la Résistance, je vous propose aujourd'hui et...


Informations encyclopédiques
Croiseur stellaire MC80b
Nom
Croiseur stellaire MC80b
Classe
Vaisseau de Combat lourd
Constructeur
Taille
1.200 m
Equipage
5.156 hommes d'équipage
246 artilleurs
Armement
Troupes
1.200 soldats
1 escadron de A-wing
1 escadron de B-wing
2 escadrons de X-wing
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
43 813


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.