Navette de transport de classe Sheathipede


La navette de classe Sheathipede était un vaisseau à court rayon d'action utilisé par les officiels Neimoidiens.

  La majorité des dirigeants neimoidiens de la Fédération du Commerce géraient leurs affaires depuis les passerelles de commandement, certains d'être en sécurité, protégés par leurs imposants vaisseaux de combat droïdes. Toutefois, pour certaines occasions où leur présence était requise, les officiers supérieurs tels Nute Gunray devaient entreprendre de courts trajets depuis leur vaisseau capital en orbite jusqu'au sol d'une planète, ces voyages s'effectuant à bord de navettes dédiées exclusivement à cette tâche et bien caractéristiques des Neimoidiens. Construite sur les chaînes de montage de Haor Chall Ingénierie, concepteur de la barge de débarquement C-9979, la navette de classe Sheathipede suivait une forme inspirée d'un scarabée géant vivant sur Neimoidia, l'allure insectoïde de l'appareil se retrouvant jusqu'au train d'atterrissage en forme de griffe. D'ailleurs, ce type de train d'atterrissage permettait à la navette de se poser à même la coque des vaisseaux n'étant pas dotés de baies d'accostage.

  À l'instar de bon nombre d'appareils de la Fédération, la navette neimoidienne Sheathipede ne comprenait pas d'équipage organique à son bord, le pilotage reposant sur deux droïdes de combat programmés pour le pilotage; puisque ces êtres robotiques recevaient leurs instructions d'un ordinateur central les guidant, il n'était pas nécessaire que les deux pilotes mécaniques "voient" leur trajet, et c'est pour cela que l'habituelle verrière du cockpit en transparacier fut remplacée par une solide plaque de blindage pour n'offrir aucune zone vulnérable en cas d'attaque. Devant transporter des officiels de haut rang, la navette était dotée d'un salon meublé de façon luxueuse pour assurer au dignitaire et à ses subalternes un certain confort. Par ailleurs, ce salon servait de salle d'audience, les communications étant protégées par un système anti-espionnage. Si le salon ne laissait rien à désirer, il n'en allait pas de même pour le reste de l'appareil dont la décoration était beaucoup plus austère, car étant uniquement fréquenté par des droïdes. Pour décharger ses passagers, des portes bombées situées à la poupe de la navette s'ouvraient tout en laissant se déployer une rampe d'accès.

  En temps normal, la navette Sheathipede était capable d'accueillir cinq passagers humanoïdes, mais pouvait aussi en cas d'urgence en embarquer jusqu'à onze. Trait le plus reconnaissable de l'engin, son aileron dorsal qui, malgré la taille de la navette, abritait un puissant bouclier déflecteur qui, doublé à une coque extrêmement solide, confère une protection des plus rassurante à l'engin et à ses passagers. À l'avant de cet aileron se trouvait un mat d'antenne chargé de capter les signaux du réseau HoloNet pour les retransmettre au salon; en général, les communicateurs reliés à cette antenne étaient assez puissants pour autoriser les signaux en temps réel, même s'ils étaient émis à des centaines d'années-lumière de distance de la navette. Pour veiller à la confidentialité des messages, le mat comportait également des leurres électroniques et des systèmes de chiffrage performants.

  Comme son absence d'hyperdrive le montre, cette navette fut conçue comme un engin à court rayon d'action, n'étant chargée que de voyages de vaisseau à vaisseau ou d'une orbite à une planète et vice versa. D'ailleurs, ses moteurs subluminiques étaient de taille relativement modeste et leurs tuyères étaient cachées par des volets rétractables; mais l'essentiel de la puissance de propulsion de la navette Sheathipede se trouvait dans ses répulseurs : en effet, puisque l'engin effectuant le plus souvent des trajets vers des mondes, il disposait de toute une batterie de répulseurs qui l'emmenait jusqu'à une vitesse raisonnable de 870 km/h. Pour une protection rapprochée, la navette était en général accompagnée d'un trio de chasseurs droïdes Vautour. Sur le modèle standard, la navette Sheathipede ne comporte pas d'armement, mais certains officiels de la Fédération firent équiper leurs appareils d'un canon blaster situé au niveau du cockpit. La navette du vice-roi Gunray était équipée d'un tel armement mais il ne servit pratiquement jamais.

Navette de transport de classe Sheathipede


  Ce genre de vaisseau servit à Gunray et à son équipe à plusieurs occasions : lors de l'invasion de Naboo, suite à l'occupation de Theed, Gunray et Rune Haako firent une arrivée triomphale en débarquant de leur Sheathipede, bien que par la suite la victoire s'avéra de courte durée. Dix ans plus tard, au début de la Guerre des Clones, le vice-roi utilisa à nouveau sa navette pour s'enfuir de Géonosis, voyant la bataille tourner en faveur de l'Armée de la République; grâce à une manœuvre bien préparée, lui et ses congénères réussirent à quitter prestement la planète avant d'être interceptés par l'ennemi. À la fin de la guerre, même le Général Grievous utilisa une de ces navettes pour rejoindre Utapau depuis son orbite, suite à la Bataille de Coruscant; curieusement, la sienne comportait une verrière, ce qui indique soit la présence d'un équipage organique, soit que le Général la pilotait lui-même.


Actualités en relation

Holonet : C'est l'heure des fiches !

C'est dimanche, et c'est donc jour de fiche. Pour aujourd'hui, c'est Morgoth qui vous propose de vous plonger dans l'univers Légende avec la suite du pack sorti en juillet, centré sur la série des...


HoloNet : 45 fiches sur le Canon rejoignent l'encyclopédie

C'est dimanche, c'est jour de fiche ! Et aujourd'hui, si vous êtes amateur de Canon, on vous a prévu un peu de lecture avec 45 nouvelles fiches qui viennent rejoindre l'encyclopédie. On y retrouve un peu...


The Old Republic : Perspectives pour la suite

L’année 2018 n’est pas terminée et, chez Bioware, ils sont prêts à nous le montrer avec les mises à jour de The Old Republic à venir. Axons cela en 3 points d’importances :   Le JCJ Le JCJ (joueur...


Star Wars : X-Wing, la version 2.0 prête au décollage

A quelques jours de la sortie de la seconde édition du jeu Star Wars : X-Wing, on s'est dit qu'il serait bon de faire une petite présentation de cette seconde édition. Pour ceux qui ne connaîtraient pas...


LEGO Star Wars 75222 : Trahison à la Cité des Nuages, un nouveau gros set

On reste dans les annonces, avec l'apparition sur le site LEGO d'un tout nouveau set Star Wars de la catégorie Master Builder. Intitulé Trahison à la Citée des Nuages, ce set n°75222 de 2812 pièces, incluant...


Informations encyclopédiques
Navette de transport de classe Sheathipede
Nom
Navette de transport de classe Sheathipede
Classe
Navette & Transporteur
Constructeur
Taille
20 m
Equipage
Armement
Standard : aucune
Option : 1 canon blaster
Troupes
5 à 11 passagers
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
22 540


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.