Profundity


Le Profundity était le vaisseau amiral de Raddus, qui joua un rôle clé lors de la bataille de Scarif.

  

I. Introduction [haut]


  Lorsque la Guerre des Clones prit fin avec l'avènement de l'Empire, les Mon Calamari, éprouvés par les conflits, eurent la sagesse de rester sur leurs gardes. Grand bien leur prit : lorsque l'Empire s'intéressa à leur planète, pour la puissante flotte de vaisseaux civils lourds dont ils disposaient, les Mon Calamari ne se laissèrent pas surprendre. Les vaisseaux en question, camouflés en villes, tours, et autres buildings apparemment anodins, prirent de court les Impériaux, qui n'avaient pas décelé le subterfuge, et eurent le temps de s'enfuir avant d'être capturés.

  L'une de ces constructions, la tour de Nystullum, devint le Profundity. Raddus en devint alors l'amiral, après avoir été maire. Très vite, par accointance, les Mon Calamari rejoignirent la Rébellion. Pour ces nouveaux alliés, ils entreprirent alors de convertir leur flotte en exode en une véritable armada de croiseurs militaires. L'alliance venait de gagner un atout inespéré, avec probablement les seuls vaisseaux de la galaxie aptes à se mesurer aux implacables destroyers de l'Empire, ainsi que leurs équipages, aussi compétents que déterminés. Le Profundity fut le premier croiseur Mon Calamari opérationnel en tant que vaisseau de guerre, et devint par conséquent le vaisseau amiral de la flotte rebelle, Raddus ainsi nommé amiral en chef.

Profundity

Le Profundity, vaisseau amiral de la flotte rebelle au-dessus de Scarif


II. Description technique [haut]


  Le Profundity affiche un design typique des vaisseaux Mon Cal. A l'opposé des destroyers de l'Empire, profilés comme des dagues, affichant des lignes droites et géométriques pour un effet intimidant et oppressant, le Profundity était au contraire dessiné tout en finesse, tel un prédateur marin. Ce n'est pas un hasard lorsqu'on sait que la ville sous-marine qu'il était autrefois se servait de cette forme inquiétante pour effrayer et éloigner les véritables prédateurs. Ainsi la coque du navire, effilée en goutte d'eau, arborait deux ailerons centraux : l'un, sur le dos, abritait tout une batterie de senseurs dont l'exposition facilitait l'efficacité. L'aileron ventral, démesuré, soutenait la passerelle de commandement à son extrémité. Cette position ventrale, atypique, et surtout très éloignée du corps du vaisseau, permettait à l'amiral Raddus d'avoir une vue imprenable sur les événements se déroulant en dessous de lui : cette situation fut particulièrement avantageuse lors de la bataille de Scarif, où le Profundity en orbite basse soutenait indirectement les troupes au sol.

  La nacelle excentrée et le design en lignes fluides n'étaient finalement pas sans rappeler le croiseur de classe Providence, fer de lance des flottes séparatistes durant la Guerre des Clones, et de conception Quarren. Il peut donc être considéré que les destroyers de classe Imperial ont succédé au Venator républicain et que le Profundity hérite du Providence.

  Si l'on regarde de plus près la structure du croiseur reconverti, les modifications s'avèrent relativement visibles : au milieu du corps en goutte d'eau du croiseur, les ailerons dorsal et ventral sont fixés sur un carcan central, renforçant la protection au niveau des générateurs des armes et des boucliers.

  A l'arrière de ce cœur blindé, le vaisseau s'étire en une longue poupe aboutissant aux 12 réacteurs subluminiques dont 4 moteurs à ions KDY Gemon-15. Bien qu'imposant avec ses mille deux cents mètres, le Profundity est étonnamment rapide pour un vaisseau de sa taille. Suffisamment en tout cas pour suivre et garder le contact avec sa flottille de chasseurs embarqués.

  Car conformément à la doctrine militaire de l'Alliance, le Profundity se veut transport et soutien de chasseurs, là où les destroyers impériaux font parler la puissance de leurs armes lourdes, eux-mêmes soutenus par l'agilité de leurs chasseurs.

  En cela, s'il est relativement rapide, le Profundity est sous-armé. Du moins comparé à son ennemi direct, le destroyer impérial. Il l'est d'autant plus que cet armement est concentré sur le fameux carcan de renforcement qui entoure le milieu du vaisseau, et non réparti sur toute la coque, ce qui n'arrange pas les capacités offensives du vaisseaux. Le fait est que le Profundity reste un vaisseau civil reconverti, contrairement au destroyer, entièrement pensé, conçu et taillé pour la guerre.

  Avec douze turbolasers, quatre canons à ions lourds et douze lance-torpilles à protons, le Profundity dispose d'à peine du quart de la puissance de feu d'un destroyer. Et s'il se démarque par les lance-torpilles, il reste limité par les munitions. Le reste de l'armement, en une vingtaine de canons lasers défensifs, se cantonne à une défense anti-chasseurs.

  Mais le point fort du Profundity, s'il n'est évidemment pas son armement, réside dans sa proue. Elle-même renforcée, elle abrite un puissant émetteur de boucliers, confirmant la spécialité clairement défensive du vaisseau. Mais surtout, cette proue est dotée d'un immense atrium ventral devenu un hangar à vaisseaux. Pour s'intégrer pleinement dans la politique rebelle de prédilection de la chasse stellaire, le Profundity remplit ainsi à merveille le rôle de porte-vaisseaux. Mais la taille est telle qu'outre les chasseurs, ce hangar peut accueillir jusqu'à une corvette corellienne CR-90. Le hangar est assez pourvu pour assurer non seulement le transport mais également la maintenance de ses escadrons.

  De fait, Raddus était rarement sur Yavin 4, à la base rebelle, et passait au contraire beaucoup de temps sur le Profundity, ce qui indique que les hangars du vaisseau pouvaient tout à fait accueillir et entretenir durablement ses escadrons pour des missions de longue durée.

  A noter que ce hangar, point sur lequel le Profundity rivalisait enfin avec son pendant impérial, aurait été un point faible exposé s'il n'était pas puissamment défendu par les boucliers déflecteurs du vaisseau, boucliers déployés depuis l'avant, ce qui renforçait ainsi les capacités défensives frontales du vaisseau.

  La seule faiblesse du croiseur était finalement son armement limité, focalisé sur la défense, le vaisseau étant repensé comme un porte-chasseurs de soutien. En revanche, le Profundity s'avérait bien motorisé et bien défendu, qualités cruciales sur Scarif, sous le feu impérial. Le Profundity put encaisser et retenir suffisamment longtemps les tirs ennemis pour laisser le temps aux chasseurs Y-wing de neutraliser un des destroyers postés en défense du portail orbital de Scarif, puis à une frégate Hammerhead de l'éperonner pour abattre le second, preuve que la puissance des armes ne fait pas tout.

Profundity

Le Tantive IV s'échappe d'un Profundity en perdition, avec les plans de l'Etoile de la Mort.


  Lorsque le Dévastateur de Dark Vador arriva en renfort, cependant, le Profundity, déjà bien entamé, n'était hélas plus de taille : le vaisseau put être abordé par le seigneur Sith en personne, et ce n'est que la présence à bord du Tantive IV qui permit à quelques survivants de la bataille de s'échapper in extremis avec les plans. L'on ne sait ce qu'il advint du vaisseau amiral rebelle par la suite, le Dévastateur s'étant lancé immédiatement à la poursuite du Tantive IV. Il est cependant plus que probable que l'Empire s'en soit débarrassé définitivement. A la bataille de Scarif, le Profundity renfermait en effet le Tantive IV dans ses entrailles. Protégée par le vaisseau amiral qui reçut les plans durant la bataille, la corvette put ainsi s'enfuir avec la précieuse copie des plans au dernier moment, garantissant le succès de la mission malgré la perte du Profundity.

  Mais le sacrifice du Profundity n'avait pas été vain puisque, outre la destruction de l'Étoile de la Mort et la victoire rebelle dans cette suite de bataille, le Profundity donnera naissance à une nouvelle génération de croiseurs reconverti, et alors qu'à Raddus succèdera son compatriote Mon Calamari Ackbar, le Profundity cèdera sa place au croiseur Home One.

  Notons au passage que le Profundity appartient à la classe de croiseurs Mon Calamari MC75 : une classe de vaisseaux reconvertis antérieure aux MC80 de la bataille d'Endor, eux aussi reconvertis en croiseurs plus récents et plus modernes.
Informations encyclopédiques
Profundity
Nom
Profundity
Classe
Vaisseau de Combat lourd
Modèle
Constructeur
Ingénierie indépendante Mon Calamari
Taille
1204,44 m (longueur), 435,56 m (hauteur)
Equipage
3225 personnes
Armement
20 groupes de canons laser de défense
12 turbolasers d'attaque
4 canons à ions lourds
12 lance-torpilles à protons
6 projecteurs de rayons tracteurs
Affiliation
Amiral Raddus

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
21/04/2017

Date de modification
27/07/2019

Nombre de lectures
7 033


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.