Générateur orbital de gravité


Un générateur orbital de gravité est un dispositif spatial permettant de générer un puits de gravité et ainsi contrôler le trafic hyperspatial d'une vaste zone.

  Alors que l'hyperpropulsion est l'unique moyen de déplacement entre différents systèmes stellaires, un Etat capable de contrôler les allées et venues dans l'hyperespace pouvait aisément devenir la faction dominante dans la Galaxie. Pour cette raison, l'Empire investit massivement dans les puits de gravité artificielle. En effet, Sienar, entreprise largement pro-impériale, développait ses systèmes qui simulaient la présence d'un corps céleste suffisamment gros pour faire sortir d'hyperespace n'importe quel navire. Ainsi, on développa les croiseurs interdicteurs de classe IM-418 ou, plus tard, les modèles Dominator.

  Longtemps utilisés pour préparer des embuscades en faisant sortir un convoi ou une flotte d'hyperespace, ils pouvaient aussi servir à les bloquer en espace conventionnel. Dans ce but, l'Empire mit en place des stations capables de générer un champ suffisamment grand pour isoler toute l'orbite d'une planète. Cette technologie fut donc très utilisée par la Marine Impériale pour lutter contre les tactiques de guérilla de l'Alliance Rebelle. En effet, celle-ci manquait cruellement de moyens et de vaisseaux, elle devait donc se contenter de frappes chirurgicales pour repartir immédiatement vers ses bases secrètes. Mais avec un générateur orbital de gravité, l'Empire pouvait les retenir suffisamment pour s'organiser, appeler des renforts et éliminer totalement les renégats.

  Tout laisse à croire que cette technique fut très efficace dans un premier temps. Néanmoins, plusieurs éléments pouvaient empêcher sa mise en œuvre à grande échelle. Premièrement le coût prohibitif de ses installations. De plus, elles étaient très vulnérables puisque sans boucliers, donc, il suffisait juste de savoir qu'il y avait une station de ce type en orbite pour la détruire avant de mener le raid. Il est donc fort probable que ces plates-formes orbitales ne servirent que sur quelques planètes importantes mais ne bénéficièrent pas d'un déploiement à grande échelle. D'ailleurs, on peut aussi supposer que ces générateurs reçurent certaines améliorations comme des boucliers déflecteurs, voire des canons lasers.


Actualités en relation

LEGO Star Wars : Les annonces du salon du jouet de New York 2019

Le salon du jouet de New York, qui se déroule jusqu'au mardi 19 février, a dévoilé quelques nouveaux sets LEGO Star Wars prévus pour le second semestre 2019. Et on commence avec du lourd à savoir 3...


Informations encyclopédiques
Générateur orbital de gravité
Nom
Générateur orbital de gravité
Classe
Station spatiale
Constructeur
Armement
Aucune
Troupes
Aucune (vraisemblablement)
Soute
Aucune
Hyperpropulsion
Aucun
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
27/05/2010

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
15 676


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Générateur orbital de gravité" 4 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Empire at War
  • Empire at War : Forces of Corruption

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.