Destroyer léger de classe Recusant


Le destroyer léger de classe Recusant est le vaisseau le plus polyvalent de toute l'armada de la Confédération des Sytèmes Indépendant.

  Avec la création de la Confédération des Systèmes Indépendants, nombre de ressources et de vaisseaux furent mis à la disposition de l'organisation séparatiste alors désireuse de se constituer une importante flotte de guerre. C'est dans ce contexte que les destroyers légers Recusant firent leur toute première apparition. Fabriqués par le Techno-Syndicat avec le support matériel et financier de la Guilde du Commerce, d'où ils tirent leur surnom de croiseurs de la Guilde du Commerce, ces destroyers furent massivement utilisés pendant toute la durée du conflit. Etant donné leur nombre, certains tel le Poing du Patriote furent même produits par des tiers comme la junte séparatiste de Minntooine avec l'aide d'exilés quarren. Constituant donc l'une des colonnes vertébrales de la flotte séparatiste en faisant office de vaisseaux à tout faire, ces navires furent présents sur la plupart des champs de bataille de l'époque, dont la 7ème Bataille de Coruscant au cours de laquelle Grievous tenta de kidnapper le Chancelier Palpatine.

  Dans la droite lignée de la philosophie des Séparatistes en matière de construction navale,  le Recusant, à l'apparence minimaliste et squelettique, avait été largement automatisé, ce qui fait que malgré ses 1 187 mètres de long, il ne nécessitait qu'un équipage de 300 hommes; conception si squelettique par ailleurs que ses trois propulseurs n'étaient reliés au reste du vaisseau et à son réacteur central que par un mince tube d'accès. Très peu coûteux donc, les stratèges séparatistes l'avaient d'ailleurs fort bien compris, les innombrables destroyers de classe Récusant perdus tout au long de cette guerre étaient aisément remplacés vu la cadence de production des chantiers navals de la Confédération.

Destroyer léger de classe Recusant

Vue en découpe du destroyer léger de classe Recusant


  Lourdement armé pour un vaisseau bon marché, le Recusant était équipé comme la frégate Munificent d'un canon laser de proue, de quatre turbolasers lourds, de six tourelles turbolaser lourdes, de cinq turbolasers, trente canons laser doubles, douze canons laser légers doubles et pour finir de 60 canons laser destinés à défendre certaines zones sensibles du navire; chaque vaisseau de cette classe pouvait par ailleurs embarquer à son bord environ 40 000 droïdes de combat. Enfin, comme les frégates stellaires Munificent, les Recusant ne disposaient pas non plus de hangars à chasseurs mais leur coque, creuse à certains endroits, offrait aux chasseurs séparatistes de multiples cachettes en cas de problèmes.

  Ces destroyers furent souvent employés pour harasser les convois commerciaux républicains et gagnaient davantage en puissance et en efficacité à être utilisés en petits groupes. Ainsi les statistiques voulaient que quatre à six de ces vaisseaux fussent capables de mettre hors d'état de nuire les plus gros vaisseaux républicains de l'époque tels que les destroyers stellaires Venator ou Victoire. On murmure même qu'il aurait fallu au moins 1000 de ces vaisseaux pour détruire l'un des cuirassés stellaires de classe Mandator II, qui protégeaient alors les Chantiers Navals de Kuat. Il est bien sûr peu probable que les stratèges séparatistes se soient risqués à un tel gâchis et ce malgré l'importance stratégique de Kuat ou la rapidité de remplacement de ces destroyers.

Destroyer léger de classe Recusant


  Quoiqu'il en soit, il semble qu'à la fin du conflit, avec la dissolution et le désarmement de la Confédération des Systèmes Indépendants et des factions qui la composaient, ces destroyers de même que les frégates stellaires Munificent ou les destroyers stellaires Providence furent sans doute pour la plupart démantelés.


Actualités en relation

Star Wars : X-Wing, la version 2.0 prête au décollage

A quelques jours de la sortie de la seconde édition du jeu Star Wars : X-Wing, on s'est dit qu'il serait bon de faire une petite présentation de cette seconde édition. Pour ceux qui ne connaîtraient pas...


Star Wars HoloNet se dote d'un logo

Vous l'avez peut-être aperçu si vous étiez à la convention Générations Star Wars et Science-Fiction ce week-end et que vous avez assisté à notre conférence : l'HoloNet dispose (ENFIN) d'un vrai logo ! Et pour...


The Old Republic : Perspectives pour la suite

L’année 2018 n’est pas terminée et, chez Bioware, ils sont prêts à nous le montrer avec les mises à jour de The Old Republic à venir. Axons cela en 3 points d’importances :   Le JCJ Le JCJ (joueur...


QILINN annonce un nouveau livre Star Wars pour novembre 2018

Spécialiste des livres LEGO Star Wars (Ultimate LEGO Star Wars, Ma première encyclopédie LEGO Star Wars), l'éditeur QILINN annonce la sortie d'un nouveau livre sur notre univers favoris. Intitulés Star Wars : Créatures et Alien...


Solo : La presse française, entre curiosité et désenchantement

Dévoilé en avant-première au Festival de Cannes, mardi dernier, Solo : A Star Wars Story a vite eu droit à ses premières critiques et retours francophones, publiés tout le long de la semaine. Une fois n'est pas...


Informations encyclopédiques
Destroyer léger de classe Recusant
Nom
Destroyer léger de classe Recusant
Classe
Vaisseau de Combat lourd
Constructeur
Hoersch-Kessel Drive
Volontaires libres de Dac
Taille
1 187 m
Equipage
300 hommes d'équipage
Armement
1 canon laser de proue
4 turbolasers lourds
6 tourelles turbolaser lourdes
5 turbolasers
30 canons laser doubles
12 canons laser légers doubles
60 canons laser de défense localisée
Troupes
Soute
10 000 tonnes métriques
Hyperpropulsion
x2 (de secours : x12)
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
72 872


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Destroyer léger de classe Recusant" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - Databank
  • Incredible Cross-Sections : Revenge of the Sith
  • Star Wars Episode III : La Revanche des Sith

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.