Remorqueur spatial de transfert à quadrimoteur


Le remorqueur spatial à quadrimoteur était un petit vaisseau compact utilisé pour décharger les immenses cargos de leurs marchandises dans les ports orbitaux.

  Pour des raisons évidentes d'optimisation des coûts, les marchandises étaient très souvent transportées à travers la galaxie dans de grands conteneurs, eux-mêmes embarqués par des cargos non moins imposants. L'inconvénient de ces vaisseaux était leur incapacité fréquente à entrer dans une atmosphère pour livrer leur chargement. Par conséquent, les conteneurs étaient généralement retirés sur des plates-formes orbitales où des appareils plus petits veillaient à déplacer les marchandises dans des soutes ou à les descendre au sol. Le remorqueur spatial de transfert à quadrimoteur avait été conçu dans ce but.

  Fruit des ingénieurs de Subpro, ce petit vaisseau d'à peine huit mètres de long pouvait quasiment se résumer à un assemblage de quatre moteurs, comme son nom l'indiquait. En effet, ses quatre turbines, destinées à lui fournir la puissance nécessaire à un remorquage en atmosphère, représentaient près de quatre-vingts pour cent du volume total de l'appareil. Ce qui ne l'empêchait pas d'être très maniable : ses moteurs disposaient d'échangeurs thermiques pour éviter la surchauffe dans des conditions difficiles et pas moins de six ailerons stabilisateurs étaient répartis sur la coque.

  Les parties habitables étaient situées sur le dessus du remorqueur, ce qui impliquait de gravir une longue passerelle d'embarquement pour monter à bord, le vaisseau étant presque aussi haut que long. Les quartiers étaient sommaires. La petite entrée laissait place à une couchette pour l'équipage, localisée de façon peu rassurante immédiatement au-dessus du réservoir de carburant, puis au cockpit. Cette cabine abritait trois sièges, celui du pilote étant situé en avant des deux autres et englobé par une verrière en transparacier conférant une visibilité optimale à cent-quatre-vingts degrés.

  Cet aspect était indispensable : la récupération des conteneurs et l'approche des immenses cargos, parfois regroupés en une concentration frôlant la démence dans certains endroits de la galaxie, requéraient une précision et une anticipation extrêmes de la part des pilotes. Ils pouvaient également s'appuyer sur leurs rayons tracteurs, leurs détecteurs de distance et leurs phares puissants pour affiner leurs manœuvres. Grâce à cela, les pilotes pouvaient diriger leur remorqueur sous les conteneurs pour les saisir au moyen des puissantes attaches magnétiques situées sur le dessus du vaisseau.

Remorqueur spatial de transfert à quadrimoteur

Vue en coupe partielle d'un remorqueur spatial de transfert à quadrimoteur
Source : Le Réveil de la Force : Vaisseaux et véhicules


  Ces attaches et la grande manœuvrabilité du remorqueur en firent une acquisition très prisée des marginaux tels que les contrebandiers. En effet, ses performances en vol pouvaient être des plus utiles dans leur vie chaotique, tandis que les attaches magnétiques lui conféraient une grande modularité : armes, soute, équipement illégal pouvaient être ajoutés. C'était certainement pour cette raison que le remorqueur quadrimoteur stationné à l'avant-poste de Niima intéressait Unkar Plutt en dépit de l'absence de plate-forme de transfert digne de ce nom sur Jakku. Toutefois, ses velléités d'acquisition volèrent en éclat en même temps que le vaisseau lorsque le Premier Ordre le fit exploser afin d'empêcher Rey et Finn de quitter la planète désertique.


Actualités en relation

Solo : La presse française, entre curiosité et désenchantement

Dévoilé en avant-première au Festival de Cannes, mardi dernier, Solo : A Star Wars Story a vite eu droit à ses premières critiques et retours francophones, publiés tout le long de la semaine. Une fois n'est pas...


Solo : L'avis (sans spoilers) d'Exar Kun

Comme certains de mes collègues d'autres sites internet Star Wars francophones, j'ai eu le plaisir et la chance d'être invité par Disney à assister à la projection de Solo : A Star War Story au Festival de Cannes le 15...


Solo Shot First : SWU de retour au MK2 Bibliothèque

La sortie de Solo approchant à grand pas (encore 12 jours à tenir), divers événements vont s'annoncer pour que nous puissions profiter du film dans les meilleures conditions possibles. Du côté de Paris et ce pour la 3ème édition...


Holonet : 24 nouvelles fiches pour vous remettre du May The 4th

C'est lundi, c'est le début d'une lonnnnnnngue semaine qu'il va vous falloir occuper comme il se doit non ? Pour se faire, pourquoi pas un petit peu de lecture en tout genre avec ces 24 nouvelles...


Solo : Empire dévoile une magnifique couverture pour son numéro spécial

Comme à son habitude, le magazine britannique Empire va consacrer un numéro spécial au sujet du prochain Star Wars, en l'occurence Solo : A Star Wars Story, quelques semaines avant la sortie du film en salle. En attendant la sortie...


Informations encyclopédiques
Remorqueur spatial de transfert à quadrimoteur
Nom
Remorqueur spatial de transfert à quadrimoteur
Nom original
Quadrijet transfer spacetug
Autre(s) nom(s)
Quadjumper
Classe
Navette & Transporteur
Constructeur
Taille
7,98m
Equipage
1 pilote
2 passagers
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
16/02/2016

Date de modification
26/06/2016

Nombre de lectures
4 974


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Episode VII : Le Réveil de la Force (roman)
  • Le Réveil de la Force : L'encyclopédie illustrée
  • Le Réveil de la Force : Vaisseaux et véhicules
  • Star Wars Episode VII : Le Réveil de la Force

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.