Station de la Roue


Le plus grand casino spatial jamais construit dans la galaxie

  La Grande Roue (plus communément appelée "La Roue" dans certains milieux) est un monument unique érigé durant les dernières années de la République. Il s'agit du plus gigantesque casino de la galaxie et le seul endroit exploité du système désertique de Besh Gorgon dans la Bordure Intérieure. La Grande Roue est dirigée par un consortium d'investisseurs privés qui employa plusieurs administrateurs, le dernier en date étant l'ancien sénateur Simon Greyshade, autrefois connu pour son opportunisme. Greyshade sut démissionner de ses fonctions diplomatiques et se reconvertir quelques mois avant la dissolution du Sénat Impérial.

  La Grande Roue est connue pour être une des rarissimes Zones d'Immunité Impériales existantes : l'Empire ne peut y exercer son autorité et n'y a aucun pouvoir, par choix délibéré. La Roue assure son propre maintien de l'ordre et tous les visiteurs quelle que soit leur race ou leur passé y sont les bienvenus du moment qu'ils peuvent payer. Des gens fortunés (ou souhaitant le devenir) viennent de tous les horizons et la multitude de nobles, industriels, financiers et libres entrepreneurs souhaite pouvoir dépenser des sommes folles sans que l'on pose trop de questions sur les origines de leur argent. Chasseurs de Primes et représentants des forces de l'ordre n'ont aucune autorité sur la Roue qui gère ses petites affaires toute seule.

  Malgré de nombreux gagnants conséquents et plusieurs fortunes spectaculaires obtenues à bord de la Grande Roue, les profits qu'elle génère par le biais de tous les joueurs malchanceux et des diverses commodités et installations mises à disposition des visiteurs sont gigantesques. Ce sont d'ailleurs ces profits qui expliquent la situation particulière de la Grande Roue par rapport à l'Empire. Le Consortium de la Grande Roue verse en effet une part conséquente de ses gains à l'Empire sous forme de taxes et cet apport financier sert grandement les programmes militaires impériaux. De fait, l'Empire se moque pas mal de l'origine de l'argent ainsi collecté et il ne voit pas non plus d'objections à ce que des millions de visiteurs humains et non-humains approvisionnent indirectement ses caisses avec des sommes d'argent qu'ils préfèrent le reste du temps dissimuler aux services fiscaux.

  Pénétrer sur la Grande Roue demande un minimum de solvabilité financière. Les personnes utilisant des lignes régulières payent en effet le prix fort (environ deux fois le tarif normal) et ceux qui se rendent à la Roue par leurs propres moyens doivent posséder des avoirs financiers supérieurs à 10.000 crédits pour pouvoir accoster. Les frais de stationnement et de ravitaillement sont très élevés (environ 150 cr/jour pour le stationnement et 160 cr de taxe de base pour le ravitaillement). Un quai spécial est réservé à l'accostage des navires impériaux car l'Empire a veillé à conserver un droit d'accès à la Roue même si officiellement il ne peut agir dans l'enceinte de la Sphère d'Immunité.
Comme de juste, les hôtels et restaurants de la Roue ne sont pas vraiment bon marché bien qu'un minimum de recherches puisse permettre de trouver des établissements ciblant une clientèle issue de milieux relativement modestes. L'ensemble des systèmes vitaux et des installations sont supervisés par Master-Comm, un super-ordinateur qui peut également agir par le biais de droïdes subsidiaires dont il peut entièrement prendre le contrôle. Master-Comm est cependant soigneusement programmé pour ne pas pouvoir agir contre des êtres organiques et les systèmes de sécurité de la Roue qui sont sous son contrôle ne sont pas mortels. Master-Comm sert en fait essentiellement de superviseur, de secrétaire personnel et de conseiller auprès de l'administrateur du complexe.

  Le Consortium de la Grande Roue possède plusieurs navires intrasystèmes bien armés et en dehors de la sphère d'immunité qui s'étend sur quelques millions de kilomètres autour de la station, les patrouilles impériales veillent sur cette aubaine financière qui n'est dépassée que par les plus grands groupes galactiques et le Secteur Corporatif en termes de profits générés. La Roue dispose de ses propres services de sécurité habillés de vert et dont les membres sont recrutés de manière très rigoureuse. Ils veillent à ce que ni armes, ni explosifs ne pénètrent sur la station.

Grande Roue


  Pour ceux qui en ont les moyens, la Roue peut offrir un logement luxueux, des menus personnalisés, des boissons exotiques et surtout une multitude de loisirs ou l'on peut miser et gagner gros. Pratiquement toutes les formes de paris, de jeux d'argent, de jeux d'adresse et de courses sont possibles sur la Roue, la seule limite étant la place disponible.
Il est même possible de parier sur des combats entres êtres intelligents. Une bonne partie des candidats est d'ailleurs recrutée parmi les joueurs malchanceux qui ont besoin d'argent pour pouvoir quitter la station (ou retourner à la table de jeu la plus proche). On y trouve aussi quelques combattants professionnels et certains matchs n'ont rien de très sportif. Certains combats sont au premier sang et d'autres jusqu'à la mort. Il est possible de participer à autant de combats qu'on le souhaite.

  Le plus célèbre est l'Open des Douze, dans lequel douze combattants sont rassemblés dans une arène à gravité zéro. Cette arène est aménagée de manière à ressembler au vide spatial avec plusieurs planétoïdes qui explosent au moindre contact. Chaque gladiateur est armé d'un blaster paramétré sur une fréquence spéciale et d'un bouclier à main réfléchissant capable de faire rebondir les décharges d'énergie de fréquence identique à celles des blasters utilisés durant l'Open. Un seul candidat doit ressortir vivant de l'arène et il peut espérer empocher 100.000 crédits s'il y parvient, voire plus si l'on a parié sur lui dés le début du combat puisque la Roue lui reverse alors une partie des gains. Les Douze sont sélectionnés parmi les combattants des autres tournois qui ont le plus de victoires bien que des professionnels venus d'autres systèmes fassent parfois une apparition comme guest-stars.

  La Grande Roue finit par tomber sous la coupe directe de l'Empire quelques mois après la Bataille de Yavin, alors que Simon Greyshade assurait sa direction depuis à peine une année. Les impériaux avaient monté un complot visant à faire croire à la clientèle que l'Alliance Rebelle s'attaquait aux yachts des gagnants qui quittaient la Zone d'Immunité pour s'emparer de leurs richesses. En réalité, l'Empire visait à inciter la clientèle et le Consortium a réclamer sa protection, ce qui lui aurait permis d'annuler les privilèges de la Sphère d'Immunité Impériale avec l'assentiment même de ses bénéficiaires. Un groupe d'agents rebelles parvint à diffuser la vérité sur les écrans de la Roue et la petite garnison impériale qui venait de s'installer quelques heures auparavant grâce au complot fut violemment prise à partie et attaquée par des hordes de riches citoyens qui n'avaient pas du tout apprécié qu'on les prenne pour des idiots. L'Empire décida donc d'agir ouvertement et plaça la Grande Roue sous loi martiale pendant que l'on nationalisait le Consortium. L'ex-sénateur Simon Greyshade périt durant les affrontements, de même que Strom, le commandant impérial à l'initiative du complot.
  
  Après sa nationalisation, la Grande Roue perdit la majeure partie de sa clientèle comme on pouvait le redouter bien que l'Empire soit parvenu à saisir directement les avoirs de nombreux clients arrêtés durant les troubles. En l'espace de quelques années, les navires à destination de la Roue se firent de plus en plus rares et l'Empire dut autoriser la création d'autres sphères d'immunité entourant d'autres établissements similaires opérant à une échelle plus réduite afin de récupérer une partie de ces profits. Il avait un temps été envisagé de rendre son statut protégé à la Grande Roue mais l'affaire avait fait trop de bruit et trop de victimes, dont bon nombre avaient des proches ou des associés disposant d'une certaine influence. Les propagandistes impériaux jugèrent plus prudents de préciser qu'ils ne pouvaient garantir l'accueil que la galaxie ferait à l'annonce d'une telle nouvelle. L'Empire considéra que la Roue lui avait déjà coûté bien assez cher sur le plan politique et qu'il serait peu judicieux de titiller encore davantage ses principaux soutiens financiers et politiques.
  
  Au moment de la Bataille de Hoth, la Grande Roue était donc en cours de démantèlement et les milliards de tonnes de la station spatiale ainsi que tout son mobilier vendus morceau par morceau à divers ferrailleurs, magnats, collectionneurs et récupérateurs. L'Empire parvint encore à dégager des fonds très conséquents de cette opération mais il est couramment admis que ses bénéfices auraient été beaucoup plus importants s'il avait continué à laisser la Grande Roue fonctionner toute seule. D'une certaine manière, le manque à gagner relatif consécutif à cette opération permit à la Nouvelle République de combattre par la suite contre un Empire affaibli qui ne disposait plus d'une de ses principales sources de financement.

  Mais, contre toute attente, et à une date indéterminée, la Station de la Roue fut rachetée par des entrepreneurs privés qui la remirent sur pied et en firent une nouvelle station spatiale neutre, comme elle l'avait toujours été. C'est ainsi qu'en +137, la Station de la Roue était redevenue un gigantesque casino galactique, et la plus grande zone d'immunité existante dans une galaxie située sous le joug du Nouvel Empire Galactique de Dark Krayt. Son administrateur d'alors, le Kel Dor Pol Temm, veillait à ce que la neutralité de la Roue ne soit pas par ailleurs bafouée et avait ainsi acquis une solide réputation de gérant intransigeant dans la galaxie.

  La Station de la Roue servit aussi à cette époque de terrain neutre pour des rencontres diplomatiques, comme ce fut le cas pour la rencontre entre le capitaine Mingo Bovark et l'amiral Gar Stazi, lesquels cherchaient à former une alliance dans le but de renverser les Sith et de réhabiliter l'Empire de Roan Fel et l'Alliance Galactique. Mais, découvert par les agents Morrigan Corde et Jor Torlin, qui sabotèrent les navettes des diplomates, ils furent contraints de quitter la station après que celle-ci fut très légèrement touchée par l'échange de tirs entre les deux navettes. Suivant son règlement, Pol Temm banni les deux factions de sa station, ne pouvant et ne voulant pas que la Roue perde son statut neutre.

Type : Station spatiale
Température : Tempérée - zones à températures différées
Atmosphère : Type I (respirable) - zones à atmosphères différées
Hydrosphère : non
Gravité : standard - zones à gravité différées
Journée : temps galactique standard
Année locale : temps galactique standard
Spatioports : collectivement, les installations de la Roue sont équivalentes à deux ports de classe Impériale
Population : 300.000 employés, environ 700 millions de visiteurs par an
Fonction : Loisirs
Gouvernement : consortium privé
Niveau Technologique : galactique
Exportations Principales : Taxes
Importations principales : nourriture, biens de consommation, articles de luxe


Actualités en relation

Les jeux Jedi Outcast et Jedi Academy bientôt sur Switch et PlayStation 4 !

Voilà une actu Star Wars qu'avait certainement pas vu venir et qui devrait intéresser les joueurs peu captivés par les productions vidéoludiques récentes : Lucasfilm vient d'annoncer que les jeux Jedi Knight II : Jedi Outcast et...


Star Wars Resistance : Un pack de fiches et un premier bilan à l'approche de la mi-saison

Certains l'ont peut-être oublié avec l'actualité très chargée de ses deniers temps, mais la deuxième et dernière saison de la série d'animation Star Wars Resistance est toujours en cours de diffusion en...


Dark Horse : Sortie de The Art of Jedi - Fallen Order

Quatre jours après la sortie du jeu éponyme, les lecteurs américains vont désormais avoir l'occasion de mettre la main sur le beau livre officiel, The Art of Jedi : Fallen Order ! L'ouvrage long de 240 pages regroupe...


Battlefront II: Le bilan sur le jeu deux ans après sa sortie

Sorti le 17 novembre 2017, le jeu Star Wars Battlefront II fête aujourd'hui ses deux ans ! À l'occasion de ce cet anniversaire, Star Wars Holonet vous propose donc un petit bilan sur l'évolution du jeu depuis sa sortie...


Les Stormtroopers impériaux débarquent sur Fortnite

l'occasion de la sortie de Jedi : Fallen Order, le tout nouveau jeu vidéo Star Wars, c'est un tout autre jeu vidéo qui fait aussi parler de lui aujourd'hui : les développeurs du très populaire Fortnite...


Informations encyclopédiques
Station de la Roue
Nom
Station de la Roue
Classe
Station spatiale
Constructeur
Divers groupes
Taille
1.900 m
Equipage
300 000 employés
Troupes
Forces de sécurité internes
Affiliation
Consortium indépendant
Empire Galactique

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
24 555


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Station de la Roue" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.