Speeder de classe Flitknot


Le speeder de classe Flitknot était un petit véhicule utilisé par les drones géonosiens et par Dooku.

  Pour s'enfuir de l'arène de Géonosis afin de se rendre au hangar d'accostage abritant son voilier solaire personnel, le comte Dooku ne dut pas se montrer difficile, malgré son rôle important de chef de la Confédération des Systèmes Indépendants, et dut se contenter d'un speeder géonosien de classe Flitknot, légèrement modifié par l'ajout de quelques accessoires pour répondre aux besoins d'un non-Géonosien. Si le speeder s'avéra quelque peu petit par rapport à l'imposante stature du comte, c'est parce qu'il ne s'agissait pas d'un modèle unique fabriqué pour le chef charismatique des Séparatistes, mais simplement d'un engin standard. En comparaison du voilier solaire qui représente le meilleur exemple de technologie géonosienne adaptée, le speeder de Dooku n'a subi presque aucune modification majeure, hormis le guidon et l'écran de contrôle se trouvant dessus.

  À l'origine, le speeder géonosien emprunté par le comte fut fabriqué par la compagnie Huppla Pasa Tisc Shipwrights Collective. Si les castes supérieures de Géonosis utilisent des véhicules confortables pour leurs déplacements officiels, les drones faisant office de soldats et de gardes n'ont pas droit à tant de luxe, leurs engins étant d'abord conçus pour la rapidité, élément crucial en cas d'intrusion ou d'invasion. C'est dans cette optique que fut conçu le speeder géonosien.

  Contrairement au speeder Sith utilisé par son prédécesseur Dark Maul, aux formes parfaitement adaptées pour accueillir un être humanoïde, le comte Dooku dut utiliser un des nombreux engins des patrouilleurs de la ruche Stalgasin et ne se permit pas du tout le luxe de se faire fabriquer un engin de la sorte. Il aurait été plus simple pour Dooku d'amener un speeder sur Géonosis, adapté à la morphologie humaine, et faire en sorte qu'il soit adapté à l'atmosphère poussiéreuse de la planète, ce qui aurait augmenté grandement le confort du comte. Mais Dooku ne le fit pas pour plusieurs raisons : d'une part, il était moins onéreux de se procurer un speeder déjà adapté aux conditions de Géonosis, d'autre part, Dooku ne se déplaçait que rarement en speeder, préférant garder son argent pour d'autres choses plus utiles qu'un moyen de transport qu'il n'utiliserait quasiment jamais.

  Une autre raison, qui survint durant la Bataille de Géonosis, vint conforter le choix de Dooku : comme tous les drones utilisaient cet engin de transport, Dooku ne verrait pas pourquoi les Jedi et l'Armée Clone de la République se préoccuperait d'un tel engin dans le chaos de la bataille... ce qui ne l'empêcha pas toutefois d'être poursuivi par Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker.

  Tout comme l'utilité à laquelle il était destiné, les modifications apportées sur le speeder étaient d'ordre purement pragmatique. À la base, et à l'instar des chasseurs géonosiens Nantex, le speeder d'Huppla Pasa Tisc était équipé d'un indicateur de phéromones, informant le pilote des performances de l'engin et de ses systèmes par la stimulation de son odorat. Mais ce système s'avérait inutile pour un humain, qui a plus tendance à se fier à des systèmes électroniques pour ce genre d'informations.

  Ainsi, les indicateurs de phéromones, les systèmes de communications géonosiens furent remplacés par un simple comlink, intégré à la proue du véhicule, les informations sur les systèmes et le terrain étant retransmises à un écran placé sur le guidon, ce qui nuisait à l'aérodynamisme de l'engin. Puisque Dooku ne parlait que quelques mots de Géonosien, et que le speeder n'intégrait pas de logiciel de traduction, le comte communiquait par gestes avec les chasseurs de son escorte et les alertait en envoyant un signal de son comlink. C'est de cette manière, après avoir repérer la cannonière TIO/BA qui le filait, qu'il ordonna à son escorte de se débarrasser de ses poursuivants.

Speeder de classe Flitknot


  De plus, les leviers de contrôle et les poignées du guidon furent adaptés aux mouvements spécifiques des humains, ceux-ci différant grandement de ceux des Géonosiens, surtout pour les manœuvres latérales. Les pédales servaient à régler la vitesse du véhicule tandis que le guidon servait à la direction et à l'assiette de l'appareil : tiré vers le haut, le plafond de vol augmentait alors qu'il descendait si le guidon était poussé vers le bas. Si la vitesse de croisière à ras du sol ne dépassait pas en général les 393 km/h, soit à peine plus rapide qu'un swoop Zéphyr-G, il était possible pour le speeder d'atteindre une vitesse maximale de 634 km/h, à condition de se trouver à son plafond de vol maximum de deux kilomètres d'altitude.

  Par souci d'économie, et puisque ce modèle de speeder n'était censé être utilisé que part des Géonosiens, les ingénieurs d'Huppla Pasa Tisc utilisèrent de nombreux composants des chasseurs Nantex pour construire ses speeders. Exemple type, le compensateur d'inertie et le générateur de gravité intégré au siège, faisant office de ceinture de sécurité invisible retenant le pilote, étaient identiques à ceux que l'on pouvait trouver sur les chasseurs stellaires. Par contre, si l'ordinateur de vol et les scanners de terrain étaient dotés des mêmes spécificités, ils étaient néanmoins moins complexes pour les speeders, mais fonctionnaient avec le même logiciel pour la reconnaissance du terrain. Naturellement, comme la plupart des engins géonosiens, le speeder n'avait pas de bouclier, Dooku comptant uniquement sur son escorte et la capacité du speeder à se fondre dans le paysage orangé de Géonosis grâce à ses couleurs marron et grise. Aspect esthétique excepté, le speeder remplit parfaitement son rôle, n'ayant été utilisé qu'une fois par le comte avant que celui-ci n'abandonne les Géonosiens à leur sort, après avoir auparavant mit le feu à cette poudrière qui donnera lieu à la terrible Guerre des Clones ...


Actualités en relation

LEGO Star Wars : Présentation du Sandspeeder

Les visuels officiels du set 75204 - Sandspeeder ont été mis en ligne, et cela nous permet de vous le présenter, et d'en discuter un peu le contenu... Les données de la boîte nous orientent d'emblée...


Holonet : 10 nouvelles fiches du Nouveau Canon !

Ca faisait longtemps qu'on avait pas publié des fiches non ? Alors c'est vrai, on vous avait parlé d'un mois spécial JDR. Pour ça, on vous a quand même publié 3 packs de fiches sur le th...


[MAJ] Holonet : Et 8 de plus !

Maj du 15 Octobre Et non, Boba Heet n'en a pas fini avec son pack spécial JDR. Il faut dire qu'on vous avait promis un mois JDR, alors on s'y tient ! Voici donc 8 nouvelles fiches...


Star Wars VIII : Lucasfilm présente deux nouveaux véhicules du film !

La rentrée approche, ce qui signifie que la première vague de jouets et de produits dérivés des Derniers Jedi s'apprête à arriver partout autour de vous à partir de la semaine prochaine. C'est donc sans doute...


HoloNet : 20 nouvelles fiches vaisseaux rejoignent l'encyclopédie

Si vous avez un peu suivi ce qui a pu se dire sur les différents réseaux de l'HoloNet, ce nouveau pack de fiches ne vous surprendra pas. Pour les autres, le bruit courait qu'un pack sur les...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Speeder de classe Flitknot
Nom
Speeder de classe Flitknot
Classe
Landspeeder
Constructeur
Taille
2 m
Equipage
1 conducteur
Armement
Comlink intégré
Senseurs de terrain
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
13 961


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.