SunGem


Vaisseau personnel du grand Maître Jedi Arca Jeth d'Arkania

  Près de 4000 ans avant la Guerre Civile Galactique, la République Galactique était dans une phase d'expansion presque constante qui amenait sans cesse de nouveaux mondes dans son giron. Avec des peuples et des systèmes stellaires nouveaux venaient également plus de difficultés et plus d'opposants à la paix et à la stabilité que souhaitaient promouvoir les républicains. Criminels, autonomistes, peuples hostiles ne manquaient pas. Très impliqués dans la sécurité des peuples de la République, les Jedi de cette époque devaient voyager constamment pour prévenir toute menace  et faire appliquer les lois de la République, alors que leur nombre était bien évidemment insuffisant pour couvrir tous les secteurs affiliés à la République ou voisins de son espace.

  De fait, les Jedi et plus particulièrement les Maîtres avaient des obligations envers leur Ordre parallèles à celles envers la République. Notamment, ils se devaient de former des apprentis pour assurer la perpétuation et l'avenir de leur organisation. A cette époque, les Maîtres avaient sous leur tutelle au moins plusieurs disciples, la règle imposant à chaque Maître Jedi de ne former qu'un seul apprenti à la fois n'ayant été instaurée qu'à la suite de la Grande Guerre des Sith. Il était donc hors de question pour des Jedi tels qu'Arca Jeth d'abandonner leurs disciples au quartier général de l'Ordre alors qu'ils effectuaient des missions, fréquentes et souvent de longue durée, à l'autre bout de la galaxie. C'est ainsi que les Maitres itinérants furent autorisés à posséder un transporteur léger pour emmener leurs disciples avec eux, même si la possession matérielle n'était théoriquement pas autorisée par le Code Jedi. Le choix d'Arca se porta sur un transporteur long-courrier de classe Delaya qu'il baptisa le SunGem.

  Comme nombre de ses collègues avec leurs propres navires, Jeth l'arkanien utilisa le SunGem comme base opérationnelle mobile  ainsi que comme foyer pour ses élèves parmi lesquels on comptait Ulic et Cay Qel-Droma, ainsi que Nomi Sunrider. Les aménagements internes durent en conséquence être quelque peu modifiés pour les besoins de ses nouveaux occupants. Arca Jeth sélectionna son long-courrier en raison principalement de ses qualités aérodynamique (qui lui offrait une vitesse atmosphérique exceptionelle de 950 km/h) ainsi que de sa très grande maneuvrabilité, proche de celle d'un chasseur stellaire, due en partie à ses ailes à géométrie variable reliées au système informatique du vaisseau.

SunGem


  Le SunGem était équipé de 21 moteurs subluminiques Hoersch-Kessel, regroupés en nacelles de trois pour fournir une poussée vectorielle accrue, chaque nacelle de moteurs était fixée sur un support mobile contrôlé par l'ordinateur de bord pour permettre des virages serrés.
En combat, le pilote pouvait déployer des sections extensibles blindées de la coque, dont il pouvait régler l'inclinaison afin d'arrêter les tirs de canons laser ennemis, faisant ainsi office de blindage supplétif aux boucliers déflecteurs conventionnels. D'ailleurs, un opérateur chargé des boucliers agissait en synchronisation avec les panneaux extensibles, créant ainsi un double système de défense modulable et sélectif.

  Arca Jeth avait toujours préféré la furtivité, la vitesse et l'agilité à la force brute. Cependant, si les armes n'étaient pas légion sur le transporteur, les quelques-unes que l'on pouvait y trouver possédaient une puissance de feu plus que raisonnable. L'arme principale du SunGem était un lance-torpilles à proton améliorées, monté à la proue directement devant l'habitacle. Ses torpilles à proton améliorées étaient plus dangereuses que les modèles standards grâce à un taux de pénétration plus élevé, bien que cette gamme d'armes encore peu répandue se soit avérée très onéreuse. La chambre des torpilles du SunGem était assez importante pour contenir 12 torpilles améliorées ou 24 torpilles standards.
  
  Le vaisseau possédait, sur le rebord extérieur de chacune des deux ailes principales, deux paires de canons laser montés sur des tourelles rotatives asservies à un système de ciblage automatique. Sur chaque tourelle, les deux canons pointaient dans des arcs de tir opposés permettant au SunGem de faire feu dans plusieurs directions à la fois. Tous les systèmes du vaisseau d'origine furent déplacés et regroupés dans le cockpit, qui n'offrait que la place nécessaire pour un pilote et deux artilleurs. Le reste du compartiment habitable du SunGem fut aménagé pour répondre aux attentes du Maître Jedi, à savoir accueillir et entraîner ses Padawans. Les quartiers d'habitations centraux comprenaient des couchettes pour huit personnes, mais la majorité du volume métrique était occupé par des soutes pour l'entraînement au sabre-laser, des chambres de méditation isolées, ainsi que par une salle à pesanteur et à atmosphère variables afin de simuler toutes les conditions planétaires hostiles, susceptibles d'être rencontrées par les Jedi. Bien évidemment, la connaissance étant l'un des piliers de la vie des Jedi, la mémoire de l'ordinateur du vaisseau rassemblait une multitude de textes Jedi, dont Maître Arca était particulièrement fier, et que ses disciples pouvaient consulter à volonté.

  Avec de tels aménagements, il n'y avait presque plus d'espace de stockage à bord de l'illustre vaisseau ; toutefois, Arca réussit à loger un speeder de reconnaissance dans une zone située près de la rampe d'embarquement. Le Sun Gem était également équipé de deux capsules de sauvetage standard. Afin de ne pas être confondu avec un autre transporteur de classe Delaya, Arca prit l'initiative de peindre son symbole personnel sur la coque du vaisseau. Ainsi, plus qu'un simple moyen de transport, le SunGem permit à Arca Jeth de faire grandir la réputation des Chevaliers Jedi tout en accomplissant sa responsabilité de Maître envers ses apprentis Padawan, qui l'accompagnèrent dans de nombreuses missions plus ou moins périlleuses.

  C'est d'ailleurs le SunGem qui emmena le vénérable Maître Jedi vers sa dernière destination, Deneba, où devait se tenir une assemblée des Jedi pour évaluer la menace des Krath. C'est durant cette assemblée qu'Arca trouva la mort, tué par un droïde de guerre krath.
Informations encyclopédiques
SunGem
Nom
SunGem
Classe
Appareil unique
Constructeur
Taille
70 m
Equipage
1 pilote
2 artilleurs
Armement
Troupes
8 passagers (Jedi)
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
17 033


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.