Intrépide


Premier exemplaire des Inexpugnables qui devint le vaisseau-amiral de Saul Karath après la perte du Courageux et dont Dark Hayze prit le contrôle pendant Justification

  Afin d'augmenter ses ventes de croiseurs de classe Hammerhead, Rendili Hyperworks mit au point un nouveau type de vaisseau pour la Marine républicaine : le vaisseau de commandement tactique de classe Inexpugnable. Le prototype, baptisé l'Intrépide (Swiftsure en VO), fut construit dans les chantiers navals de Rendili Hyperworks sur Corellia en étroite collaboration avec Vanjervalis Systems qui se chargea d'équiper le vaisseau en technologies informatiques de pointe. Un nouveau système, développé par Vanjervalis, lui permettait notamment de coordonner les attaques de 64 croiseurs de classe Hammerhead en même temps.

  Le concept du vaisseau fut approuvé et cinq autres Inexpugnables furent construits et mis en fonction peu de temps avant le début des Guerres Mandaloriennes tandis que l'Intrépide demeurait à quai sur Corellia. Après la destruction du Courageux suite à la Bataille de Serroco (-3.963), l'Amiral Saul Karath reçut le commandement de l'Intrépide. Le Corellien travailla avec Rendili/Vanjervalis afin d'apporter des améliorations à son nouveau vaisseau en se basant sur son expérience avec le Courageux. Les modifications de l'Intrépide furent ensuite incorporées à tous les modèles en production.

  Quelques temps plus tard, Lucien Draay, un membre du Haut-Conseil Jedi aux importantes connexions politiques et économiques au sein de la République, contacta Saul Karath pour l'avertir que Zayne Carrick, en qui Karath voyait un espion mandalorien, prévoyait d'effectuer un raid contre Coruscant pour le compte de ses "employeurs". Même s'il était intéressé par la perspective de capturer l'ex-Padawan, l'Amiral estimait qu'il était plus important de profiter du fait que les Mandaloriens avaient suspendu leur invasion suite à de mystérieux événements sur Jebble mais Draay utilisa probablement ses relations pour affecter l'Intrépide et toute une flotte de croiseurs de classe Hammerhead à la défense de la planète-capitale et envoya le Maître Jedi Xamar comme consultant sur l'Intrépide. La flotte forma alors un cordon qu'elle pensait infranchissable autour de la planète et attendit.

Intrépide

L'Intrépide et sa flotte forment une chaîne autour de Coruscant pour empêcher toute tentative d'infiltration
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 5 : Sans pitié !


  Finalement, le vaisseau à bord duquel on avait signalé la présence de Carrick, le Moomo Williwaw fut repéré par l'Escadron Lance qui tenta de l'intercepter afin de le capturer. Le vaisseau tenta d'entrer dans le trafic pour les semer mais il se retrouva face aux tirs coordonnés des Hammerhead qui formaient la Chaîne de Vanjervalis autour de Coruscant. La victoire semblait acquise pour la flotte de Karath lorsque soudain le Moomo Williwaw changea de direction et se dirigea droit vers l'Intrépide. Le vaisseau atterrit en catastrophe dans un des hangars de l'Inexpugnable et Karath, épaulé par plusieurs de ses hommes, se rendit sur place pour capturer Carrick… et ne le trouva pas. La manœuvre du Moomo Williwaw avait en effet pour but de permettre au jeune homme et à plusieurs de ses amis de changer de vaisseau afin de pouvoir rejoindre la planète sans être inquiétés par la flotte. Néanmoins, l'Amiral pu capturer plusieurs des compagnons de Carrick qui étaient volontairement restés en arrière.

  Quelques heures plus tard, alors que la flotte était toujours en orbite au-dessus de Coruscant, la Chaîne de Vanjervalis se mit soudain en action et bombarda la planète, et plus précisément le Domaine Draay. Karath incendia Dallan Morvis, mais celui-ci lui apprit alors qu'une personne avait infiltré le système tactique de la flotte et qu'ils ne contrôlaient plus les vaisseaux. Un de ses hommes informa alors l'Amiral que quelqu'un avait prit le contrôle de l'ordinateur de l'Intrépide qui permettait de coordonner la flotte et que le seul moyen d'y mettre un terme était de descendre la source, à condition de la connaître, ou de détruire l'Intrépide. L'amiral Karath ordonna alors l'évacuation du personnel non indispensable, mais heureusement pour lui, il n'eut pas à détruire son nouveau vaisseau. En effet, au Domaine Draay, Lucien Draay et Zayne Carrick s'associèrent pour vaincre Dark Hayze qui contrôlait la flotte. Après avoir mis son ancien Padawan et son ami Gryph à l'abri et s'être emparé du dispositif qui contrôlait la flotte, Lucien fit bombarder la position où se trouvait son adversaire, geste qui aux yeux de tous lui coûta également la vie…

Intrépide

Karath ordonne à Dallan Morvis de mettre fin au bombardement de la planète-capitale par sa propre flotte
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 5 : Sans pitié !


  Ces événements risquaient d'être grandement préjudiciables à la fois à la République et à l'Ordre Jedi : la flotte avait bombardé la planète-capitale sous une influence extérieure tandis que le Haut-Conseil Jedi avait découvert l'existence d'une cabale impliquant plusieurs de ses membres, cabale qui avait été fondé par un de leurs rares héros de la Grande Guerre des Sith, Krynda Draay et dont certains membres étaient en outre responsables du Massacre des Padawans de Taris qui avait à tort été imputé à Zayne Carrick. La République et l'Ordre Jedi décidèrent d'un commun accord d'étouffer le scandale et prétendirent que les actions combinées de la flotte et des Jedi avaient permis de déjouer un complot terroriste des Mandaloriens. Zayne Carrick et Gryph furent officiellement innocentés de meurtres des Padawans, sans que la véritable identité des coupables ne soit révélée au grand public. Seules les familles des victimes furent informées de l'implication du Covenant. Bien que leur rôle dans ces événements ait été peu glorieux, l'Amiral Saul Karath et l'Intrépide eurent le beau rôle aux yeux de la galaxie…


  (*) Note : les chiffres entre parenthèses sont les chiffres officiels donnés par l'édition SAGA du jeu de rôle. Cette édition utilise une autre échelle pour diverses caractéristiques, dont le nombre d'armes. Bien qu'il n'existe pas de guide de conversion officiel sur ce point précis, nous avons pu constater que, dans la majorité des cas, le nombre d'armes énergétiques était divisé par 6 (les armes cinétiques comme les torpilles ou missiles restent inchangées). Pour refléter davantage les proportions habituellement constatées, et pouvoir comparer avec des vaisseaux plus connus, nous avons donc pris la liberté de mettre un chiffre plus "réaliste", et d'indiquer entre parenthèses le chiffre officiel. Les chiffres indiqués par l'HoloNet ne sont donc pas officiels et ne sont fournis qu'à but indicatif.

  Note 2 : Le nom original du vaisseau Swiftsure fut d'abord traduit par Vif-Eclair dans le Handbook, disponible dans le magazine Star Wars : la Saga en BD #12 et dans le supplément La Liste de l'Amiral : Karath de retour sain et sauf disponible dans la bande dessinée Chevaliers de l'Ancienne Répulique, Tome 4 : L'invasion de Taris.



Actualités en relation

Etoiles Perdues : Traduction amateur du manga

Il y a un peu moins d'un an, nous vous proposions la traduction amateur de l'adaptation en manga du roman Etoiles Perdues de Claudia Gray. Un manga, pour le coup, dessiné par Komiyama Yuusaku. Cette traduction vous est propos...


Informations encyclopédiques
Intrépide
Nom
Intrépide
Classe
Appareil unique
Constructeur
Taille
3.100 mètres de diamètre
Equipage
4.300 hommes
Armement
30 (5*) batteries de double turbolasers
30 (5*) batteries légères de turbolaser
2 batteries légères de canon laser
2 batteries de rayons tracteurs
Troupes
2.000 soldats
114 chasseurs tactiques Aurek
24 Chasseurs Chela
24 Navettes de Débarquement de classe Conductor
6 Navettes orbitales de classe Ministry
Divers vaisseaux de soutien
Soute
50.000 tonnes
Hyperpropulsion
x2 (de secours x10)
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
10/12/2009

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
8 569


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.