TIE, Char Century


Char d'assaut terrestre inspiré du célèbre Chasseur TIE/ln

  Lorsque l'on annonça la mort de l'Empereur Palpatine à bord de la deuxième Etoile de la Mort lors de la Bataille d'Endor, cela eut pour conséquence un morcellement de l'Empire entre les différents Moffs impériaux, mais cela ne mit pas un terme à la guerre entre l'Alliance Rebelle, entre-temps devenue la Nouvelle République, et les Vestiges Impériaux. Ces derniers devaient également combattre sur un deuxième front les seigneurs de guerre comme Zsinj qui décidèrent de tenter leur chance en dehors de la hiérarchie impériale. La société Santhe/Sienar Technologies, dirigée par la famille Santhe, sauta sur ce marché lucratif qui se présenta.

  Dès l'époque de l'Ancienne République, l'énorme conglomérat faisait partie de l'infrastructure industrielle galactique et connut une certaine renommée, bien triste, lors de l'avènement de l'Empire grâce à une de ses sous-divisions, Sienar Fleet Systems, en devenant le fournisseur attitré de l'Empire pour les navettes armées, les véhicules d'assaut légers, et sa célèbre série des TIE. A la suite des évènements post-Endor, bon nombre de sociétés, jusque-là exclusivement liés à l'Empire, décidèrent d'étendre leurs marchés. Santhe/Sienar fit partie du lot et décida de vendre ses produits aux Vestiges de l'Empire en profitant de son nouveau statut de société émancipée pour élargir sa gamme de produits, donc ses ventes, choisir ses clients et fixer ses propres prix. Pour ce faire, la société créa une filiale baptisée Sienar Army Systems, spécialisée dans l'armement terrestre, dont le char Century fut la première vraie réussite.

  Le char léger Century de Santhe/Sienar Technologies, ou plus communément appelé char TIE en raison de son cockpit sphérique emprunté à la gamme de chasseurs stellaires du même nom, est un véhicule d'attaque monoplace qui connut une certaine popularité vers la fin de la Guerre Civile Galactique lorsqu'il sortit des chaînes de production. Spécialement dédié aux opérations de combat léger, comme la structure de son châssis, plus conçue pour la vitesse que pour la solidité, peut le démontrer, le char TIE était un engin relativement simple à construire et à piloter. En effet, puisqu'ils furent conçus et fabriqués par la même société, le chasseur TIE et le char TIE partageaient non seulement le même cockpit sphérique relié par des pylones à leur moyen de locomotion, des ailes à panneaux solaires pour le chasseur et une paire de chenilles pour le char, mais également certains composants électroniques afin de minimiser les coûts de production, ce qui explique pourquoi le char Century est un véhicule bon marché.

  L'armement du char TIE est une version améliorée de celui que l'on retrouve sur les modèles stellaires. Il comprend les deux canons blasters moyens habituels montés à l'avant, fixés tous les deux à la base du cockpit modulaire, mais également un turbolaser rétractable qui se déploie à partir d'une petite tourelle rotative située dans la partie inférieure du cockpit, ce qui confère à l'engin une possibilité de tir accrue. Néanmoins, à cause de la conception de l'appareil, le turbolaser ne peut faire feu que dans des couloirs de tir de 30 degrés de largeur à l'avant comme à l'arrière, les arcs de tir latéraux étant entravés par les chenilles tribord et bâbord, ce qui limite ainsi son potentiel de destruction. Pour permettre de tirer le meilleur parti de ses armes, sans sacrifier sa maniabilité et sa vitesse par l'ajout d'un artilleur, des systèmes de recherches de cible assistés par ordinateur offrent la possibilité au pilote, simultanément, de manœuvrer le char TIE et de faire usage de ses armes sans le concours d'un autre membre d'équipage : des pédales servent à contrôler la vitesse et la direction et à appliquer un mouvement de rotation différentielle sur les chenilles lorsque le char doit tourner, alors que l'armement est relié à des manettes, ce qui exige une bonne coordination des mouvements de la part du pilote.

  L'électronique de bord, comprenant les senseurs, les dispositifs tactiques et les modules de visée, sont similaires à ceux des chasseurs et des intercepteurs TIE, des modules de scanner jumeaux disposés de chaque côté du hublot venant compléter cette panoplie de détecteurs pour des taux de désignation et d'accrochage des cibles optimaux. La puissance motrice du char Century est fournie par ses deux générateurs Santhe SSct, chacun d'eux prenant le plus gros de la place à l'intérieur de la structure des roues octogonales à chenilles, d'où une massivité démesurée de celles-ci en comparaison de la partie centrale de l'engin. Alimentés indépendamment par quatre réservoirs de carburant situés à l'arrière du module sphérique qui font également office de contrepoids à ce dernier pour offrir une plus grande stabilité à l'ensemble de l'engin, des moteurs propulsent le char TIE à des vitesses phénoménales pour un engin de cette catégorie, lui faisant effectuer des pointes allant jusqu'à 90 km/h sur terrain plat dans de bonnes conditions climatiques.

  Même s'il est moins rapide, agile et pratique qu'un landspeeder ou un autre véhicule à répulsion, il reste plus économique que cette dernière catégorie d'engins et peut franchir la plupart des obstacles et des terrains difficiles. Comme ses cousins stellaires, le char TIE n'est pas doté de boucliers déflecteurs pour renforcer sa protection. Conséquence, une attaque bien ciblée de la part de fantassins ou d'engins ennemis peut facilement pénétrer le faible blindage de sa coque, les moteurs et les chenilles étant des cibles faciles, très prisées car, une fois cette zone de l'engin endommagée, cela handicape sérieusement, voire annihile complètement, les capacités motrices du char jusqu'à qu'il soit réparé, et l'on sait que se retrouver dans un engin statique en plein combat peut s'avérer mortel.

  Le cockpit modulaire du Century comprend non seulement les mêmes systèmes de visée de ses homologues spatiaux, dont l'unité de contrôle de tir N-s6, mais aussi tous les autres composants du compartiment sphérique, notamment une version modifiée de la grav-chaise, un siège réglable selon la gravité locale pour offrir un certain "confort" au pilote. Il n'est pas non plus pressurisé ou climatisé, l'appareil opérant à la surface des planètes, mais le pilote peut intervenir sur des mondes sans atmosphère ou à l'environnement toxique, à condition de porter une combinaison pressurisée adaptée. À l'instar des autres TIE, le pilote entre et sort par une écoutille découpée dans le plafond du cockpit. S'il faut suivre une formation complémentaire pour manœuvrer dans les milieux terrestres plutôt que spatiaux, les points communs permettent aux cadets échouant à devenir pilote d'être directement transférés vers les unités de chars où l'adaptation est quasi instantanée, au grand contentement des commandants impériaux.

  Après la mort du Grand Amiral Thrawn, on croyait qu'il ne pouvait plus rien avoir de pire à redouter, jusqu'à ce que toutes les légions des seigneurs de guerre se rassemblent et lancent une offensive sur Coruscant, aux mains de la Nouvelle République, les Vestiges de l'Empire s'étant unis une nouvelle fois sous la bannière d'un chef unique : l'Empereur Palpatine ressuscité. Durant la prise de Coruscant, des milliers de chars TIE furent déployés comme soutien pour les centaines de milliers de stormtroopers qui composaient l'Armée Impériale réunifiée, mais même si les Impériaux avaient remporté la bataille, les chars Century ne jouèrent pas un rôle significatif au cours des combat, comme certains tacticiens l'avaient espéré, et l'on retrouva les coques éventrées de plusieurs de ces véhicules sur le champ de bataille encore fumant, certains équipages des chars cherchant des pièces détachées sur les épaves d'autres Century. De par leurs éléments basiques et leur structure simple, ces engins étaient aisément réparables, et les rafistolages à la va-vite sur une zone de combat était monnaie courante.
  Après la défaite des derniers résistants néo-républicains, et malgré une certaine inefficacité prouvée lors de leur baptême du feu, les escadrons de chars TIE furent livrés à des gouvernements planétaires pour servir d'unités défensives locales.


Actualités en relation

Panini Comics : Sortie de Mace Windu

Sortie aujourd'hui même de Mace Windu, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 20/06/2018. Description officielle : Mace Windu dirige un groupe de Jedi dans lequel on retrouve Kit Fisto pour une...


Delcourt : Sortie de Luke Skywalker - L'Arme du Jedi

Sortie aujourd'hui même de Luke Skywalker - L'Arme du Jedi, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 13/06/2018. Description officielle : Luke Skywalker est le héros de la Rébellion depuis...


Panini comics : Sortie de Star Wars #7

Sortie aujourd'hui même de Star Wars #7, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 06/06/2018. Description officielle : Contient les épisodes US Star Wars #36 et #37, Doctor Aphra #13 et #14...


Delcourt : Sortie de Star Wars Classic - Tome 8

Sortie aujourd'hui même de Star Wars Classic - Tome 8, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 06/06/2018. Description officielle : Ces récits se situent juste avant, pendant et juste après...


Panini Comics : Sortie de Solo - Le Guide Officiel

Sortie aujourd'hui même de Solo - Le Guide Officiel, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 25/05/2018. Description officielle : Plus d'information dans l'actualité   Cette parution concerne le pays suivant...


Informations encyclopédiques
TIE, Char Century
Nom
TIE, Char Century
Classe
Terrestre
Constructeur
Taille
6.70 m
Equipage
1 pilote
Armement
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
23 563


Note de la fiche
2 membres ont noté la fiche "TIE, Char Century" 4.5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.