Transport naval de classe Endurance


Le transport naval de classe Endurance était un vaisseau capital qui fut développé par le Corporation Technique Républicaine pour le compte de la Nouvelle République.

  S'inscrivant pleinement dans la doctrine militaire poursuivie par la Nouvelle République dans ses jeunes années, le transport naval de classe Endurance fut avec le Destroyer Stellaire de classe Defender l'un des deux piliers principaux du programme des Nouvelles Classes. Lancé par les autorités néo-républicaines peu après la fin de l'Opération Main de l'Ombre, ce programme était destiné à remplacer les vaisseaux hétéroclites de l'ancienne Alliance Rebelle par une gamme de nouveaux vaisseaux capitaux dont le cahier des charges respecterait à la lettre le livre blanc des forces armées.
La Nouvelle République souhaitant articuler ses forces de projection autour d'une chasse stellaire moderne et à long rayon d'action, le programme des Nouvelles Classes fit donc la part belle aux porte-vaisseaux et aux transports de moyen tonnage de faible autonomie tandis que les traditionnels destroyers et cuirassés furent réduits à des rôles de protection et de patrouille. De ce fait, deux modèles, le transport d'assaut de classe Defender et le transport naval de classe Endurance, sortirent des ateliers de la Corporation Technique Républicaine ; alors que le premier ( initialement programmé dans le cadre du programme Defender ) avait été ressorti des cartons de la compagnie au bout de plusieurs années, le second était en revanche totalement inédit… ou presque…

  Tout comme le croiseur lourd de classe Majestic fut inspiré des plans du transport d'assaut de classe Defender, le transport de classe Endurance fut conçu sur la base des plans du Destroyer Stellaire de classe Defender à quelques différences notables près. Affichant la même silhouette triangulaire que son ainé, l'Endurance conserve les principales innovations du Defender comme l'ajout de répulseurs latéraux destinés à améliorer sa manœuvrabilité. Néanmoins, étant donné son rôle, l'Endurance fut complètement réaménagé pour pouvoir accueillir une aile supplémentaire de chasseurs stellaires.
Ainsi, un peu à la manière du Destroyer Stellaire de classe Venator, le corps central du navire fut réorganisé en un immense hangar ouvert sur trois baies de lancement, l'une à la proue, l'autre à bâbord et la dernière à tribord. Ce besoin pressant de libérer de l'espace, bien que justifié, explique sans doute pourquoi, la seconde innovation du Destroyer Stellaire de classe Defender fut passée à la trappe : la tourelle de commandement. En effet, alors que les concepteurs du Defender avait supprimé ce point faible hérité des Destroyers Stellaires de classe Impérial-I et Impérial-II, les concepteurs de l'Endurance furent probablement bien obligés de la réintroduire ne sachant où caser le reste des systèmes du vaisseau : de forme circulaire et aplatie, la passerelle de commandement de l'Endurance fut placée à mi-chemin entre la poupe et le milieu de l'arrête centrale de manière à surplomber les hangars. Dans le même temps, trois petites tours de contrôle furent ajoutées de part et d'autre des baies de lancement, peut être pour suppléer la passerelle de commandement pour les opérations de lancement et d'appontage.

  Comme cela a été dit précédemment, les transports de classe Endurance et leurs deux ailes de chasseurs devaient symboliser la puissance offensive de la marine républicaine. Assurant à la fois le rôle de vaisseau amiral et de vaisseau de commandement pour les officiers supérieurs de la flotte, ce vaisseau d'une autonomie de 5 mois était capable de frapper des cibles à plusieurs parsecs de distance grâce à une aile complète de chasseurs à long rayon d'action, pour l'essentiel des X-Wings upgradés, des A-Wings et des E-Wings.
Dans le même temps, ce vaisseau, généralement déployé au cœur d'un groupe de combat, était parfaitement à même de se défendre. Couvert par les cuirassés et les destroyers qui l'escortaient, le transport de classe Endurance pouvait également compter sur sa seconde aile de chasseurs, des chasseurs à courte portée comme le Defender et le K-Wing ; tandis que les premiers assuraient un écran de protection rapprochée, les seconds étaient chargés de frapper avec précision les vaisseaux capitaux ennemis. Le cas échéant, le transport de classe Endurance pouvait compter sur son armement propre, ce bien que l'arsenal originel du Defender ait été considérablement réduit en raison du manque de place mentionné plus haut : 12 turbolasers, 20 canons lasers, 8 batteries ioniques et 4 rayons tracteurs.

  Très peu de détails ont filtré sur les états de services des transports de classe Endurance. Il semble toutefois qu'ils soient très tôt rentrés en service actif puisque le premier vaisseau éponyme de cette classe, l'Endurance, participa à la campagne d'Orinda, 12 ans après la bataille de Yavin. Si cette série d'affrontements qui opposa la flotte de l'amiral Gilad Pellaeon à la Nouvelle République pendant un an déboucha sur un statu quo, elle mit néanmoins en échec la doctrine militaire adoptée par cette dernière. En effet, les partisans de cette stratégie qui considéraient que les combats entre cuirassés appartenaient à un autre temps, avaient également totalement méjugés de l'état des forces impériales : mettant à profit les trois cuirassés stellaires nouvellement à sa disposition et ses talents tactiques indéniables, Pellaeon infligea de sérieux revers à la Nouvelle République et, ultime camouflet, vaporisa l'Endurance lors de la seconde bataille d'Orinda.
  Mis devant le fait accompli, les stratèges militaires de la Nouvelle République furent bien obligés de revoir leur doctrine en profondeur ou tout du moins de la rééquilibrer en faveur des cuirassés et des destroyers. Ainsi, le mérite des campagnes victorieuses menées ultérieurement par la Nouvelle République revint sans doute autant aux transports de classe Endurance qu'aux vaisseaux de combat lourds ; tandis que les transports de classe Endurance obtinrent plusieurs succès au sein de la Cinquième Flotte du général Etahn A'baht pendant les combats contre les Yevethas (On citera notamment l'Intrépide et l'Aventure), ce sont les super Destroyers Stellaires Lusankya et Gardien qui firent la différence lors des derniers combats contre les Vestiges.

Transport naval de classe Endurance

Vue rapprochée d'un transport naval de classe Endurance
Image extraite du guide Del Rey The Essential Guide to Warfare



Actualités en relation

Battlefront II : Déploiement de la mise à jour avec Felucia et les commandos clones !

Vous étiez nombreux à l'attendre avec impatience depuis l'annonce du mois dernier : la mise à jour de septembre de Battlefront II est enfin là, et avec elle la belle jungle de Felucia et les fameux commandos clones de l'armée...


Star Wars Armada : Des cartes custom HoloNet

Star Wars Armada est un jeu de figurines lancé par Fantasy Flight Games en 2014, et permettant de vous placer dans la peau d'un commandant de flotte. Axé notamment autour de figurines représentant des vaisseaux, et de cartes permettant...


HoloNet : Critique de l'extension Offensive de The Old Republic

Pour commencer, faisons un rapide point en arrière. Les deux dernières extensions de The Old Republic offraient à l'époque un nouveau système : une histoire en épisodes disponible pendant la durée de l'abonnement, ce que l'on...


[MAJ 3] Jedi Fallen Order : Quelques concept-arts pour le jeu

Mise à jour du 24/10/2019 À trois semaines de la sortie du jeu, c'est au tour de Lucasfilm de nous présenter de nouveaux concept-arts pour Jedi : Fallen Order ... et pour une fois on change enfin de décor...


The Old Republic : Sortie de l'extension Offensive

L'extension Offensive de The Old Republic, qui avait été retardée d'un mois, sort enfin aujourd'hui. À cette occasion, nous vous proposons un résumé de toutes les nouveautés qu'apporte le patch 6.0. L'histoire, tout...


Informations encyclopédiques
Transport naval de classe Endurance
Nom
Transport naval de classe Endurance
Nom original
Endurance-class Fleet Carrier
Classe
Vaisseau de Combat lourd
Constructeur
Taille
1.040 m
Equipage
6.795 personnes
76 artilleurs
Min : 2.265 personnes
Armement
12 turbolasers:
- Proue : 4
- Poupe : 4
- Tribord / Bâbord : 4
20 canons lasers:
- Proue : 5
- Poupe : 5
- Tribord / Bâbord : 10
8 batteries ioniques:
- Proue : 5
- Poupe : 1
- Tribord / Bâbord : 2
4 rayons tracteurs:
- Proue : 1
- Poupe : 1
- Tribord / Bâbord : 2
Troupes
1.600 soldats
120 chasseurs
Soute
15.000 tonnes métriques
Hyperpropulsion
x1 (Hyperdrive de secours : x10)
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
22/11/2012

Date de modification
08/10/2019

Nombre de lectures
9 592


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Transport naval de classe Endurance" 4 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.