Chasseur UT-60D U-Wing


L’U-Wing était un vaisseau d’insertion et de support aérien conçu par Incom et utilisé par l’Alliance Rebelle.

  
Chasseur UT-60D U-Wing

U-wing en combat sur Scarif


Le chasseur de soutien UT-60D U-wing représentait chez l'Alliance Rebelle le mariage étonnant mais réussi d'un chasseur et d'un transport d'infanterie. Dans sa lutte à un contre cent face à l'Empire, la Rébellion a toujours dû compter sur la polyvalence et le double-emploi de ressources rares. Au contraire de la machine de guerre impériale, et de sa surenchère incessante dans la démesure, le gigantisme, la spécialisation et l'interdépendance de ses armes, la Rébellion doit pouvoir, avec peu de moyens, frapper loin, vite, et fort, et si besoin savoir s'adapter à des situations très souvent imprévues. Pour cette raison, la force armée rebelle était largement construite autour de chasseurs puissants et adaptables, tels que le Y-wing, puis le X-wing. C'est donc sans surprise que l'Alliance s'est dotée d'un hybride inattendu entre un chasseur et un transport.

  L'U-wing était issu du même constructeur spatial que le X-wing qui constituait le fer de lance de la Rébellion, à savoir Incom. Très peu de temps après la sortie de l'U-wing, l'entreprise s'est vue nationalisée par le régime autoritaire impériale, ce qui a provoqué l'arrêt quasi instantané de la production du chasseur, pourtant à peine abouti. Pour cette raison, l'U-wing était excessivement rare, car jamais produit en masse.

  C'est Bail Organa, sénateur d'Alderaan et partisan, sinon fondateur, de la Rébellion, qui a permis à celle-ci de se procurer une cargaison d'U-wings : Organa a manipulé les archives sénatoriales pour que ladite cargaison s'«égare" avant d'être récupérée par l'Alliance.

  Ainsi la Rébellion se dota d'un appareil idéal selon ses critères : le U-wing consistait en un grand appareil d'interception robuste et bien défendu, doté d'un hyperdrive et de quatre propulseurs qui lui assurent une propulsion plus que correcte.

  Mais surtout, l'U-wing se distinguait par sa soute, pouvant accueillir jusqu'à huit passagers en plus des deux membres d'équipages. Si la capacité faisait pâle figure en comparaison des navettes impériales destinées aux mêmes missions, c'est amplement suffisant pour les effectifs réduits de l'Alliance.

  L'armement standard de l'U-wing se résumait à ses deux canons laser de proue, armement plutôt léger en comparaison des capacités offensives impressionnantes des autres chasseurs de l'Alliance. Il était conçu avant tout pour débarquer puis soutenir l'infanterie qu'il transporte. Sa faible maniabilité cantonnait ces deux canons lasers à de l'attaque au sol. Le U-wing n'avait pas l'agilité pour faire face à des chasseurs tels que les TIE de l'Empire.

  Cela étant, la Rébellion, comme à son habitude, sut adapter ses outils à ses besoins : la plupart des U-wings profitèrent en effet des larges portes de leurs soutes pour se voir installer des canons sur tourelles qui transforment le transport en une véritable canonnière. Ces armes additionnelles sont essentielles pour les missions d'exfiltration dans lesquelles l'U-wing est tout indiqué. Des spécialisations d'artilleurs ont même vu le jour dans les unités rebelles employant des U-wings, tels que Bistan, l'Iakaru.

  Au sol, l'U-wing a ses ailes démesurées repliées vers l'avant, lui conférant la silhouette caractéristique qui lui a donné son nom. Cette configuration permet de gagner de la place à l'atterrissage, et favorise la discrétion. Il prend également cette forme lors d'un saut en hyperespace.

  En vol, ces ailerons, plus long que le corps du vaisseau lui-même, pivotent vers les côtés, légèrement jusqu'en arrière, donnant une envergure démesurée à l'appareil. Dans ce mode de vol, le refroidissement des moteurs et la répartition des boucliers est améliorée, ce qui renforce les capacités de combat de l'U-wing. S'il n'est pas conçu pour les duels aériens, l'U-wing peut tout de même se défendre face à une menace modérée.

Chasseur UT-60D U-Wing

U-wing en configuration repliée


  En tant qu'appareil polyvalent, l'U-wing excella dans les missions d'infiltration, de largage, d'exfiltration : sa qualité de chasseur et les performances en conséquence lui permirent aisément de se faufiler derrière les lignes impériales, en plein cœur des installations, pour y déposer un commando rebelle, sans avoir à limiter la taille du groupe. Par la suite, l'U-wing restait suffisamment puissant et agile (pour un transport) pour assurer une couverture si le besoin s'en faisait sentir.

  En fait, le plus gros défaut de l'U-wing, prix de cette merveilleuse polyvalence, était sa taille : pour arriver à faire rentrer un transport de troupes dans un chasseur, le sacrifice s'opéra sur la capacité en carburant et en oxygène : l'U-wing était trop petit pour des opérations longue distance avec les besoins respiratoires de dix personnes et sa propre capacité en carburant.

  Malheureusement, cette contrainte va à l'encontre direct des nécessités de l'Alliance : les opérations sur Scarif, Eadu et surtout Jedha prouvèrent que celle-ci devait passer outre les recommandations. Il n'est pas étonnant qu'un appareil de l'Alliance soit lourdement sollicité, et il est plus que probable que l'usure qui découle de cette utilisation forcée ait accentué encore davantage la rareté des U-wings, ou du moins celle de leur usage.

  S'intégrant à merveille dans la flotte militaire de l'alliance, l'U-wing fit le lien entre les deux forces militaires phares de l'Alliance Rebelle : le Corps des Intercepteurs, fer de lance de l'Alliance et les Forces Spéciales, composante essentielle de l'infanterie spécialisée dans l'infiltration et les tactiques de guérilla.

  L'U-wing a joué un rôle fondamental dans la bataille de Scarif, en débarquant des renforts aux éclaireurs rebelles : grâce à leur action, la diversion des troupes de l'Empire a pu être suffisamment prolongée pour permettre la transmission des plans volés de l'Etoile de la Mort.
  Parallèlement, la vélocité de l'U-wing a permis de se faufiler en même temps que d'autres chasseurs sous le bouclier de la planète.

  Alors que les escadrons Rouge et Or de l'Alliance étaient composés uniformément de X et Y-wings, respectivement, l'escadron Bleu, beaucoup plus hétéroclite, rassemblait les 3 types d'appareils, sous le commandement du général Merrick, chef de l'aviation rebelle en tant que Leader Bleu. Pour cette raison, l'escadron bleu fut dépêché au sol pour aider l'équipe Rogue One sur Scarif alors que les deux autres restaient en orbite pour la bataille spatiale.
  La Bataille de Scarif, première victoire de l'Alliance sur l'Empire, reste un lourd tribut à l'Alliance, et la perte de vaisseaux aussi précieux que l'U-wing n'est pas des moindres dans le prix à payer pour voler les plans de l'Etoile de la Mort.

  Même s'il restait des U-wings dans les rangs de l'Alliance, l'on comprend aisément que l'Alliance ait recherché d'autres alternatives au transport de ses escouades de forces spéciales, comme par exemple l'emploi d'une navette impériale volée.

Chasseur UT-60D U-Wing

Cassian Andor, Jyn Erso et KS-SO décolle pour Jedha à bord de leur U-wing



Actualités en relation

Star Wars X-Wing : Les nouveautés de l'Episode VIII

Star Wars : X-Wing, le jeu de table à base de figurines de vaisseaux de la saga annonce la vague 13, en lien avec l'Episode VIII : Les Derniers Jedi. Et si l'actualité date un peu, la sortie de l'Episode...


Delcourt : Sortie de X-Wing Rogue Squadron - Intégrale Tome 3

Sortie aujourd'hui même de X-Wing Rogue Squadron - Intégrale Tome 3, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 18/04/2018. Description officielle : Wedge Antilles, l'as des pilotes de l'Alliance...


LEGO Star Wars : Le Set Y-Wing UCS 75181 sera disponible le 4 mai

Le très attendu Y-Wing UCS (Ultimate Collector Series) sortira donc chez LEGO sous le numéro de set 75181 le 4 mai prochain, pour un prix annoncé de 199 €. Il sera composé de 1967 pièces. Voici le descriptif...


LEGO Star Wars : Visuels exclusifs des nouveautés Eté 2018

Alors oui, les photos piquent un peu les yeux... Mais ces images issues d'un catalogue interne LEGO montrent bien quels sets seront proposés dans les rayons en août 2018. Il s'agit vraisemblablement d'un catalogue édité par...


Solo : Empire dévoile une magnifique couverture pour son numéro spécial

Comme à son habitude, le magazine britannique Empire va consacrer un numéro spécial au sujet du prochain Star Wars, en l'occurence Solo : A Star Wars Story, quelques semaines avant la sortie du film en salle. En attendant la sortie...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Chasseur UT-60D U-Wing
Nom
Chasseur UT-60D U-Wing
Nom original
UT-60D U-Wing starfighter
Classe
Chasseur stellaire
Constructeur
Taille
3,35m (hauteur), 24,98m (longueur, ailes repliées)
Equipage
2 pilotes
8 passagers
Armement
2 canons lasers standard (modifié : 0 à 2 emplacements d'arme sur socles)
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
11/08/2016

Date de modification
23/04/2017

Nombre de lectures
26 558


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Rogue One: A Star Wars Story

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.