Vaisseau de réparation de classe 7


Le vaisseau de réparation de classe 7 était un vaisseau d’exploitation minière fabriqué par les Chantiers Navals de Kuat.

Continuité : Legends


  Le vaisseau de réparation de classe 7 des Chantiers Navals de Kuat était un immense vaisseau de 560 mètres de long destiné à la réparation et au ravitaillement des installations minières. Entièrement automatisé, le vaisseau, en plus de ses 4 membres d'équipage, était capable d'emporter une dizaine de personnes pour assurer la relève des personnels des installations minières qu'il visitait ainsi qu'une quinzaine de droides chargés de réparer d'éventuels dégâts. Concernant le ravitaillement lui-même, le vaisseau disposait d'une large soute d'une capacité de 400.000 tonnes métriques ; soute qu'il pouvait également utiliser pour charger le minerai extrait de la mine avant de repartir.

Protégé par des droides de sécurité K4 de Rim Securities et par une batterie turbolaser en tourelle, le vaisseau de réparation de classe 7 était à même de rallier de lui-même plusieurs systèmes planétaires grâce à son hyperpropulsion, ses trois mois d'autonomie et sa capacité à plonger en atmosphère ( 850 km/h ). Pour le reste, on sait qu'au moins quelques exemplaires de ce vaisseau étaient en service à l'époque de la Guerre Civile Galactique ; comme le Hard Shell qui fut utilisé par le docteur Soron Hegerty et des agents rebelles pour évacuer la population Ssither de la planète Jatee.



Actualités en relation

Star Wars Armada | Une deuxième vague de cartes customs

Plus vous resserrerez l'étau impérial et plus vous aurez d'ennemis qui combattront votre dictature. » - Leia Organa Solo. Chose promise, chose due ! Sympathisants et officiers de la Rébellion, votre flotte se voie grossie et renforcée par l...


HoloNet | Un pack de fiches et une critique rétro de Force Commander

Qui, parmi vous, a entendu parler de Force Commander ? Et parmi vous qui en avez entendu parler, combien y a joué au moins une fois ? Levez la main, parce qu'on n'est pas nombreux. Il est temps de...


Battlefront II : Pour sa dernière mise à jour, Scarif (re)débarque dans le jeu !

Et c'est terminé pour les mises à jour de Battlefront II ! Après deux ans et demi passés à rajouter du contenu dans un jeu qui avait été beaucoup critiqué à sa sortie, EA et DICE ont confirmé hier que le d...


The Mandalorian : Une saison 3 serait d'ores et déjà en préparation

Alors que la diffusion de la première saison de The Mandalorian se poursuit en ce moment en France, sur Disney+, et que la saison 2 - actuellement en postproduction - nous a donné rendez-vous pour octobre, il semblerait qu'une troisi...


HoloNet : Un nouveau pack de fiches canons en ligne !

Vous êtes confinés chez vous ? Ce n'est pas bien grave puisque Star Wars HoloNet pense à vous avec ce pack de nouvelles fiches canons ! Boba Heet, Firegantelet, Revan, Islerding Minor et Raventorn vous proposent pas moins de 31 nouvelles fiches...


Informations encyclopédiques
Vaisseau de réparation de classe 7
Nom
Vaisseau de réparation de classe 7
Classe
Navette & Transporteur
Constructeur
Taille
560 m
Equipage
- 3 personnes
- 1 artilleur
Armement
Troupes
- 10 passagers
- 15 droides
Soute
400.000 tonnes métriques
Hyperpropulsion
x2 (secours : x10)
Prix
4.5 millions de crédits
Affiliation
Variable

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
16/12/2013

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
5 996


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.