Swoop Zéphyr-G


Véhicule monoplace à répulseur, de conception obsolète

  Bien avant de tomber en désuétude, le swoop Zéphyr-G fut construit par Mobquet près de 40 ans avant que le cultivateur d'humidité Owen Lars ne fasse l'acquisition d'un de ces modèles, et fut dès sa sortie très répandu sur les circuits de course des Mondes du Noyau et parmi la jeunesse des hautes classes de la République, qui en fit un transport personnel populaire pour tout jeune qui se respecte.

  Mobquet, une filiale de la Compagnie Tagge, est réputé dans toute la galaxie pour ses véhicules à répulsion de grande qualité, allant du landspeeder aux moto-jets en passant par de nombreux airspeeders et, dans une moindre mesure, les vaisseaux spatiaux; il était donc indéniable que cette compagnie ait été toute désignée pour concevoir le swoop Zéphyr-G, engin qu'elle sponsorisa par ailleurs dans les ligues de courses du Noyau en guise de publicité pour son nouveau modèle.

  Même si à l'époque de la crise séparatiste le Zéphyr-G était largement dépassé par d'autres modèles plus performants ou en vogue, les innovations dont Mobquet dota ce modèle contribuèrent grandement au développement et à la fabrication de modèles de swoop de compétition beaucoup plus puissant, tels le Nébulon-Q et le Flare-S.

  Mesurant un peu moins de quatre mètres de long, le Zéphyr-G entrait peut-être dans la catégorie des swoops, c'est-à-dire les moto-jets spécialement conçues pour la vitesse, mais il n'en avait pas les aptitudes réelles. En effet, le Zéphyr-G n'atteignait qu'une vitesse maximale de 350 km/h, ce qui le rendait à peine plus rapide qu'une moto-jet, mais nettement inférieur aux autres swoops qui sont capables de dépasser aisément les 500 km/h; de plus, le swoop n'était doté ni de compensateurs inertiels, ni de déflecteur léger, ce qui faisait que le pilote de l'engin devait compter uniquement sur sa force et sa vitalité pour résister aux poussées les plus fortes, et pouvait atteindre une accélération substantielle maximale de seulement 2 G. Pour cette raison, le pilote devait adopter une position de conduite basse, penché en avant, pour rester en selle.

  Le Zéphyr-G flottait à environ 30 centimètres du sol grâce à un moteur à répulsion compact logé à l'arrière du fuselage, le système de projection antigravité étant installé directement sous la selle pour une diffusion équilibrée du champ répulseur. Le générateur du moteur à répulsion fonctionnait grâce à une sorte de barre énergétique comportant un noyau radioactif, suffisamment puissant pour durer une bonne dizaine d'années en continu avant d'être remplacé; pour ce faire, un port d'accès doté d'une trappe s'ouvrait à l'arrière et permettait une recharge rapide.

  Ainsi, grâce à ce système de répulsion, ce dernier pouvait supporter à la fois le poids du swoop et 100 kilos de charge supplémentaire au maximum, le poids du pilote y compris. Pour pouvoir obtenir le maximum d'espace de transport possible lors des longs parcours, Owen Lars ajouta deux sacoches sur les côtés, chacune ayant une capacité de 50 kilos : dans leur section supérieure, les sacoches étaient équipées de systèmes refroidissant Coolth afin de stocker et conserver des bouteilles d'eau et de la nourriture; la partie inférieure, quant à elle, servait de compartiment utilitaire, contenant un blaster pour tenir les Tuskens à l'écart, des outils multifonctions, des macrobinoculaires, des cellules d'énergie en cas d'urgence, ainsi qu'un moulinet pour extraire et capturer des animaux duodécipèdes vivant dans les rochers de Tatooine. En général, les colons de Tatooine emportaient avec eux des masques antipoussière pour se protéger des tempêtes de sables.

  Avec son réservoir de carburant plein, le Zéphyr-G pouvait parcourir 3.000 kilomètres, ce qui était une nécessité plus que vitale sur Tatooine où cette autonomie permettait aux colons de parcourir quotidiennement des distances considérables afin de faire leur marché dans la ville la plus proche.
  Bien qu'il ait été conçu comme un véhicule monoplace, car étant dédié aux courses, le Zéphyr-G peut néanmoins transporter, assez peu confortablement, un unique passager, à condition que celui-ci ne soit pas sujet à l'embonpoint. Mais ce dernier cas de figure était assez rare, car, avec les nombreux dangers dont regorge la planète désert, seule la vitesse du swoop peut faire la différence entre la vie et la mort.

  Pour se mouvoir, le swoop Zéphyr-G employait un moteur à turboréacteur, d'une conception assez archaïque par rapport à la propulsion ionique plus moderne, mais néanmoins efficace et d'entretien simple. L'air était aspiré par une admission d'air située à la proue de l'engin, cette dernière étant protégée par une grille antipoussière, et passait dans une chambre de stockage et un compresseur à sept étages. L'air ainsi densifié se mélangeait ensuite à un carburant liquide et était injecté dans une chambre de combustion, s'enflammant à des températures extrêmes pour produire la poussée gazeuse dont l'expulsion était canalisée via des tuyères de poupe.
  Mais comme beaucoup d'autres engins sur Tatooine, poussiéreuse à souhait, le Zéphyr-G exigeait un entretien constant, notamment au niveau des conduits d'aspiration. Owen se chargeait de cette tâche quasi quotidienne, mais était heureusement en partie aidé par un petit parasite rôdeur appelé le Leesbie qui avait élu domicile sous le capot, près du filtre à sable protégeant l'admission : en effet, lorsque le swoop était à l'arrêt, le petit animal se nourrissait des insectes piégés dans la grille du filtre; ainsi, les allers et retours d'Owen assurait des repas quotidiens au Leesbie.

  Pour le contrôler, les commandes du Zéphyr-G étaient relativement simples à maîtriser et consistaient en une paire de poignées de direction qui pivotaient pour changer l'orientation des ailerons directionnels du bout de fourche, et par conséquent la direction de l'engin. Il était également possible au pilote de faire virer le véhicule en déplaçant le poids de son corps, mais les risques d'éjection de la selle en étaient alors augmentés.
  Mais servant plus que la manœuvrabilité de l'appareil, les poignées étaient équipées de leviers contrôlant l'admission d'air et l'embrayage du compresseur, de même que la force et la diffusion du champ répulseur. Des instruments de mesure étaient situés sur un panneau au milieu du guidon, faisant office d'écran de surveillance, et consistaient en deux jauges indiquant le niveau du carburant, deux injecteurs de régulation du flux, ainsi que des voyants lumineux rendant compte de l'état du générateur de répulsion.

Swoop Zéphyr-G


  Bien avant de devenir la propriété d'un fermier, le swoop Zéphyr-G d'Owen Lars avait eu une vie fonctionnelle bien remplie, et ce dès sa sortie des chaînes de production de Mobquet. En effet, le swoop d'Owen fut d'abord le jouet d'un jeune oisif et aisé vivant sur un des Mondes du Noyau, avant d'être revendu à un marchand revwien, son premier propriétaire voulant rester in alors que le Zéphyr-G était complètement démodé. Lorsque Owen se rendit un jour dans la ville de Mos Nytram, une colonie éloignée de la ferme des Lars, assez près de la Station Tosche, le jeune homme fut littéralement fasciné par le véhicule, les swoops ne courant que très rarement les rues sur Tatooine, et l'acheta lors d'une vente aux enchères. Ignorant totalement son aspect cabossé, Owen réalisa que ce swoop était d'une conception robuste et durable, l'aspect pratique prévalant plus pour lui que le côté esthétique, inutile sur une planète aux conditions hostiles.
  En rentrant chez lui, Owen mit à profit ses dons de mécanicien pour remettre à neuf le swoop et l'adapter à ses besoins pour les travaux de la ferme : hormis les deux sacoches de transport, il supprima quelques ailerons décoratifs, enleva la rouille et remplaça le générateur principal.

  Pour Owen Lars, comme pour de nombreux membres de la jeune génération de Tatooine à cette époque, un véhicule personnel était une possession et une marque sociale très importante : c'était à la fois un signe de maturité et un moyen d'indépendance dans une communauté où les grands déplacements étaient fréquents; c'était également une marque de richesse et le Zéphyr-G, bien que datant de plusieurs décennies, faisait figure d'engin à la mode parmi les jeunes de Tatooine. Beaucoup d'adolescents des communautés, en mal de distractions dans cet environnement désertique, passaient leur temps libre à modifier leurs swoops et à se lancer dans des courses de vitesse dans les canyons du désert. Si le swoop d'Owen servait surtout pour son travail, à savoir tracter une citerne sur répulseur contenant l'eau qu'il récupérait sur les vaporateurs d'humidité, le jeune homme aimait également se mesurer à d'autres coureurs lors de compétitions. Pourtant, les mentalités évoluent, et c'est probablement pour cette raison qu'Owen n'appréciait pas lorsque son neveu Luke Skywalker participait à des courses dans son T-16 Skyhopper.

  Lorsque l'apprenti Anakin Skywalker arriva sur Tatooine à la recherche de sa mère Shmi, Owen lui proposa d'utiliser son Zéphyr-G pour partir à sa recherche, mais il était dubitatif quant au résultat de cette quête. Anakin fonça à travers le désert, au plus profond des Plaines du Jundland, glanant des informations auprès de Jawas pour finalement retrouver les Pillards Tuskens dans leur campement; il préféra laisser le swoop à bonne distance du camp, au sommet d'une falaise, pour ne pas alerter les sentinelles. Arrivant trop tard pour sauver sa mère, Anakin, sous le coup du chagrin et de la colère, massacra la tribu et détruisit le campement. Lorsque les Lars et Padmé virent que le swoop était de retour, ils ne purent que constater qu'il transportait à l'arrière de la selle la dépouille de Shmi. Quelque temps après le drame, Owen se maria avec sa petite amie Beru Whitesun, et échangea son swoop Zéphyr-G contre un transport familial plus pratique : un landspeeder V-35 de SoroSuub.


Actualités en relation

Holonet : De nouvelles fiches pour les Derniers Jedi

Pas de repos pour les rédacteurs de Star Wars Holonet qui continue d'écrire des fiches. Aujourd'hui, nous continuons la publication de fiches sur Les Derniers Jedi avec 23 nouvelles fiches qui viennent s'ajouter au pack de fin...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Swoop Zéphyr-G
Nom
Swoop Zéphyr-G
Classe
Landspeeder
Constructeur
Taille
3.68 m
Equipage
1 conducteur
Armement
Réacteur à combustion
2 sacoches de transport
Troupes
1 passager
Soute
100 kg de fret
Affiliation
Variable

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
14 740


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.