Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Avatar du membre
Lod Dorz
Messages : 502
Enregistré le : 16 octobre 2013, 13:31
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Taris
Affiliation : Contrebandier

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Lod Dorz » 23 décembre 2017, 17:46

chak'huel'lidabo a écrit :Je pense que c'est pour annoncer une nouvelle génération de Jedi après avoir anéanti la dernière (dont Luke était le dernier représentant en vie).
C'est une envie clairement visible de Disney/Lucas Films de se détacher des anciens héros pour un imposer de nouveaux avec Kylo et Rey.
100% d'accord, c'est d'ailleurs ce que j'ai posté il y a quelques jours. C'est une volonté d'ouvrir la saga à d'autres protagonistes. Faire comprendre que Star Wars ne se résume pas à la lignée Skywalker.
"- No one said this job was supposed to be easy.
- Nobody said it's supposed to be that hard, neither!"

Avatar du membre
chak'huel'lidabo
Messages : 12
Enregistré le : 22 décembre 2017, 15:12
Sexe : Masculin
Espèce : Chiss
Planète natale : Csilla
Affiliation : Ascendance Chiss

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par chak'huel'lidabo » 23 décembre 2017, 19:00

Dark Asmodeus a écrit : À moins que le Snoke tué dans le 8 ne soit qu’un clone et que le vrai soit présent dans le 9.
Quand à Snoke, je suis aussi déçu par le manque de background. Le réalisateur a clairement dit que c'était une nécessité afin de faire évoluer Kylo et de ne pas en faire un Empereur bis avec sa mort en fin de trilogie. Il a également ajouté qu'il serait intéressant de développer son histoire dans d'autres formats (série ? bouquins ? comics ? anime ?).

Sauf si nous avons à faire à Dark Plagueis et qu'il déjoue une nouvelle fois la mort (mais je pense que ce serait un peu gros et malhabile même si c'était ma théorie préférée avant la sortie de l'épisode VIII concernant l'identité de Snoke) il est bel et bien décédé cher ami.
Une théorie circule comme quoi ce serait Mace Windu mais je n'y crois pas même si les arguments avancés peuvent tenir plus ou moins la route :D



Quand à le revoir sous forme de clone je ne pense pas...

Le plus vraisemblable reste qu'il est bel et bien mort...
Modifié en dernier par chak'huel'lidabo le 24 décembre 2017, 12:42, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Ewan
Messages : 797
Enregistré le : 16 mai 2009, 18:51
Sexe : Féminin
Espèce : Humain
Planète natale : Coruscant
Affiliation : Indépendant
Contact :

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ewan » 23 décembre 2017, 20:41

chak'huel'lidabo a écrit :
Dark Asmodeus a écrit : À moins que le Snoke tué dans le 8 ne soit qu’un clone et que le vrai soit présent dans le 9.
Quand à Snoke, je suis aussi déçu par le manque de background. Le réalisateur a clairement dit que c'était une nécessité afin de faire évoluer Kylo et de ne pas en faire un Empereur bis avec sa mort en fin de trilogie. Il a également ajouté qu'il serait intéressant de développer son histoire dans d'autres formats (série ? bouquins ? comics ? anime ?).

Sauf si nous avons à faire à Dark Plagueis et qu'il déjoue une nouvelle fois la mort (mais je pense que ce serait un peu gros et malhabile même si c'était ma théorie préférée avant la sortie de l'épisode VIII concernant l'identité de Snoke) il est bel et bien décédé cher ami.

Une théorie circule comme quoi ce serait Mace Windu mais je n'y crois pas même si les arguments avancés peuvent tenir plus ou moins la route :D
Il est mort et enterré ! Et puis Snoke c'est Snoke. Toutes ces théories pour l'imaginer avec un autre nom... Comme si Disney ne pouvais pas inventer un personnage. Et après on râle parce que "holala, c'est une copie du 4, quelle manque d'originalité".

Plus sérieusement, le Visual Dictionary donne quelques infos sur Snoke. On y apprend qu'il n'est ni Jedi, ni Sith, qu'il est, comme Rey, une personne capable de maitriser la Force (et c'est possible), mais qu'il est très lié au côté obscur. Du coup, ce n'est ni Plagueis, ni Windu. C'est juste une personne avoir une mort de mer**, un Captain Phasma homme en gros^^

Quand à l'idée de le revoir, je ne vois pas l'intérêt. Le 8 nous en apprend plus sur les personnages principaux et leurs psychologie. Cette trilogie est tournée sur la nouvelle génération, Rey, Finn, Poe et Kylo, c'est frappant dans ce film. Rey apprend à maitriser la Force et elle est la dernière, du bon côté, à savoir le faire vu Luke. Finn, bon il sert un peu à rien lui encore... Poe, il va prendre la place de leader de la Résistance à la place de Leia, on voit son personnage évolué comme ça et vu qu'il n'y aura plus de personnage fort (Leia ne pouvant être dans le film), on se concentre sur lui.
Et bha Kylo c'est pareil. On voit notre petit adolescent se rapprocher d'un homme, tirailler par ses sentiments ? A moitié, il sait juste ce qu'il veut. Et ce qu'il veut, c'est comme son grand père, régner sur la galaxie. A partir de là, on ne peut pas garder Snoke à l'écran sinon ça serait faire de l'ombre au protagoniste, et je pense pas que ce soit dans l'idée.

Protool
Messages : 2
Enregistré le : 20 mars 2013, 09:02

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Protool » 24 décembre 2017, 01:58

excusez moi mais après le magnifique Rogue One comment peut on apprécier un tel navet ? j'veux dire ...il y a rien dans ce film , je me demande comment ils ont fait pour laisser Ryan tourner ce film , c'est certes un succès commercial mais certainement dû à la curiosité plus qu'au contenue , ce film me rappel la planete terre ... quand je vais voir star wars je vais voir un autre monde pas un film moral sur l'argent la politique et les armes sujets très important mais qui franchement n'ont rien a faire dans un star wars quand je part en voyage en corse c'est justement parce que c'est différent sinon pour voir des building je reste en France ...bref nul bidon sans intérêt les chois du petit soldat Ryan son bien crade qu'il retourne tourner des séries... j'ai 44 piges j'aurais jamais cru pensé ça d'un star wars les dernieres images m'ont donner l'impression d'être dans un film modèle d'Hollywood ou tout le monde il est gentil...

Avatar du membre
darinze
Messages : 600
Enregistré le : 16 décembre 2015, 23:37
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Metellos
Affiliation : Indépendant
Localisation : 4° lune du système de Montpellier

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par darinze » 24 décembre 2017, 11:04

PTAIN, EWANN, SIRE TOKITO ET CHAK'HUEL'LIDABO : LES BALISES SPOILERS BORDEL !!! Image


J'adhère plus ou moins aux considérations précédentes, je ne les reliste pas, donc. J'ajoute juste deux centimes de considérations persos:
"Laisse mourir le passé, tue-le s'il le faut."
Bon ben ayé, c'est fait. L'épisode 8 achève la tabula rasa amorcée dans le 7 en se permettant même de niquer pas mal de trucs du 7. Non seulement deux des trois héros initiaux plus un big du nouveau canon sont maintenant deads, mais pas mal des éléments mythiques du SW originel ont aussi bien fondu, pour pas dire disparu pour laisser place à la nouvelle vision. Il en résulte que cet épisode 8 n'est pas un mauvais film en soi ; mais question je-m'attendai-à-un-Star-Wars-comme-avant, on repassera. Il ne fonctionne que si on adhère au nouveau Canon.
Il y a du coup des bonnes choses dans cet opus, et aussi des mauvaises, ce qui me laisse très mitigé au final, dubitatif, avec toutefois un léger penchant vers la déception, et ce n'est là que mon avis personnel qui n'engage que moi. Le Nouveau Canon ne me plaît pas, c'est tout et y a pas mort d'homme, ce ne sont que des films, après tout.

Au niveau des bonnes choses, quelques passages oldschool qui font du bien, comme Leia qui dit à 3PO de "pas faire cette tête", avec l'autre ahuri et son mouvement de tête si particulier, le trollage en règle de Luke par Yoda, y compris les coups de bâton gimer assortis de quelques "jeune Skywalker". J'espérais vivement (et vivement n'est pas un vain mot) le ghost d'Anakin-Christensen : sa présence à la Convention 2017 m'avait particulièrement ému, et je me disais que ça ne pouvait être fortuit. J'espérais même, presque comme un cadeau, celui de Ben-Guinness, où j'aurais volontiers pardonné un chouille de CGI à la Tarkin dans Rogue One. Bon, ah pas. S'pas grave, on peut pas non plus constamment regarder vers le passé.
Au niveau des bonnes choses également, la paire de machins en fonte brute que Johnson a quand même posé sur la table, concernant les persos et le déroulement de l'histoire. D'abord buter Snoke. Ah nandidiou, personne l'avait vue venir celle-là! je repense à Johnson déclarant il y a peu que "les fans n'avaient pas encore trouvé le twist principal du flim", tu m'étonnes. Gros posage de sa part, là, mais... que reste-t-il à Abrams à bouffer? Kylo en super méchant pour le 9? Pouah... (désolé, mais pouah).
Le master coup de jedi trick de Luke à la fin. Je me demandais pourquoi il avait tenu à se faire teindre la bebar et les cheveux pour revenir se battre. Je ruminais des "coup de bluff de merde" avant de commencer à comprendre sur la fin.
Pi de bien belles images. Oui le sacrifice d'Holdo oui, magnifiquement mis en scène, grandiose. Mais y a un plan particulier, une seconde où j'ai tilté quelque chose de puissant: c'est Leia, sur Crait, une seconde avant les images d'elle qu'on voit dans le trailer. Elle est avec son grand manteau, à l'entrée de la base, et au moment dont je parle est le tout début de la séquence ; on la voit quasi de face, le col relevé jusque sous ses yeux... ses yeux.... PUTAIN CES YEUX! Image c'est ceux de notre Leia, ils ont pas changé! le visage de l'actrice a certes vieilli, mais son regard est resté le même!

Après.... que de "pfff" et de "tssss" comme même :(
Le trollage de Hux par Dameron... Bon, comment dire. Disons que Hux passe trop vite trop bien pour un gros blaireau. En soi, pourquoi pas... mais zut, ce type est général en chef des troupes du Premier Ordre! et même si Snoke dit de lui que c'est un boy scout, moi j'imagine pas au sommet de la hiérarchie un mec qui en impose aussi peu. C'est pas parce qu'on gueule fort et tout le temps qu'on est très méchant! Tout ça est un peu "trop facile" comme situation... et je parle de ça parce que c'est un exemple des nombreuses situation d'humour un peu trop appuyé qui parsèment le flim, un humour parfois pas franchement élevé. Ca fait sourire les gamins, mai c'est pas crédible deux secondes pour les plus grand.
Le deuxième gros reproche, c'est que ce film est aussi un énorme support publicitaire pour peluches trop krognons. Avec les situations kromimi qui vont avec, des porgs "Te plaît, Chou'i, mange pas mon copain, s'te plaît s'te plaît" et "je fais mon nid dans le Faucon avec mes bébés dedans parce que c'est krokawaï" aux lamas de course de Canton Bith "te plaît, sauve-moi, je suis enfermé, regarde mes longues noreilles qui tombent de chagrin, s'te plaît s'te plaît", bon pffff même si le message est honorable, un SW est pas forcément le décor pour la cause animale.
Holdo. Ptain non mais d'où qu'è vient celle-là? Pourquoi pas avoir ramené Mon Mothma à sa place? C'eût été plus logique en ce qui concerne la prise de commandement. Ch'veux Mauves c'est la première fois qu'on la voit, on sait rien d'elle, inconnue totale qui accède à la place la plus importante sur un claquement de doigts. Pi, non mais c'est quoi ce sacrifice tiré de nulle part à la fin :shock: ? Les mecs y sont dans une galaxie, ils ont des IA de ouf dans leurs droïdes, des mécanos, des chirurgiens, des accoucheurs, des droïdes de combat, des droïdes de protocoles qui pratiquent couramment plus de 6 millions de formes de communication, et y sont pas capabs de faire un pilote automatique? Fallait-il vraiment sacrifier la soi-disant Seconde de la Rébellion (enfin ce qu'il en reste) plutôt qu'une télécommande, dans le poste de pilotage, voire un droïde lambda? Mais ptain ma Leioune Image mais ça te vient pas à l'esprit quand t'y dis que t'as trop perdu d'amis, qu'elle vaut plus qu'un droïde astropilote?
Luke y meurt. A pas compris. Image Déjà le comment, puisque Ren ne se bat finalement que contre un ghost. Mais pourquoi Luke meurt? Et au niveau du récit, Ren valait-il vraiment la mort du dernier vieux Maître Jedi?
Me parlez pas de la fuite des derniers rebelles grâce aux petits renards tropkrognons. Putain je me suis cru dans Rebels Image mais quelle ficelle scénaristique de merde, sans dec. Les mecs investissent une base, trouvent en 2 temps le passage que des occupants avant eux n'ont jamais trouvé, passage genre tunnel tu y passes tranquille avec un quadripode, qui débouche sur un éboulis de pauvre où on voit à travers les cailloux. Et personne n'a jamais trouvé ça avant eux. Non mais!
Autre incohérence de niveau onze ans: la bataille Reylo contre la Garde Prétorienne de Suprême Leader, des mecs hyper affûtés qui attendent sagement que leur Maître soit bien canné avant d'intervenir. Eh les gars, vous savez ce que c'est un service d'ordre rapproché? :lol:
Et puis bon, pour terminer la liste des reniflements, quand même. On assiste à un savatage en règle du Star Wars d'avant. Les aliens de Canto Bight sont tropp vite passés pour en profiter vraiment, et de toutes façons, il n'y a plus de bounty hunters, plus de vieilles connaissances ou espèces aliens. Tandis que pour compenser, au travers de Luke, les Jedi restent strictement toujours les mêmes, y changent jamais ni de robe ni de barbe: en témoigne le Luke à 40 piges quand il affronte Ben. Il aurait pu pour l'occasion se raser (et j'imagine les photo leaks inévitables et les spéculations qui en auraient suivi), mais ça l'aurait peut-être un peu trop rapproché du Luke d'avant.
Et quitte à savater l'OT, pourquoi pas savater l'épisode 7 aussi : j'ai remarqué après coup, l'absence totale des preux Chevalier de Ren. Pas un mot, pfuittt, tabula rasa! Avec Snoke désormais en tranches, en saura-t-on plus un jour sur eux?

Donc pour moi: un bon film, mais un pas si bon Star Wars que ça - à mon point de vue.

Pour finir j'ai une question : quelqu'un SVP pour m'expliquer la référence des dés que Luke ramasse dans le Faucon pour donner à Leia ?
Modifié en dernier par darinze le 24 décembre 2017, 12:56, modifié 1 fois.
daRinze, ClownTrooper de 1er ordre.

Avatar du membre
Ewan
Messages : 797
Enregistré le : 16 mai 2009, 18:51
Sexe : Féminin
Espèce : Humain
Planète natale : Coruscant
Affiliation : Indépendant
Contact :

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ewan » 24 décembre 2017, 12:13

Ca fait deux semaines que le film est sorti, on va pas mettre des balises spoiler jusqu'à l'année prochaine quand même ? A un moment donné faut arrêter de trainer sur internet et aller le voir^^

En plus tu râles mais tu l'a vu le film maintenant non ? Vu que tu as posté un message juste pour dire que tu y allais avec ta fille. Alors bon, ton message en maj et en rouge, je pense pas trop qu'il ait sa place hein :D

Avatar du membre
darinze
Messages : 600
Enregistré le : 16 décembre 2015, 23:37
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Metellos
Affiliation : Indépendant
Localisation : 4° lune du système de Montpellier

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par darinze » 24 décembre 2017, 12:59

Ah ben désolé, javé pas vu que l'utilisation des balises spoiler avait été officiellement levée Image moi je disais ça pour les autres, oui je l'ai vu le film.
Effectivement j'ai gueulé en rouge à tort.
daRinze, ClownTrooper de 1er ordre.

Avatar du membre
Kir Kanos
Messages : 1309
Enregistré le : 30 octobre 2012, 19:18
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Fornax
Affiliation : Empire Galactique

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Kir Kanos » 24 décembre 2017, 13:00

Protool a écrit :excusez moi mais après le magnifique Rogue One comment peut on apprécier un tel navet ? j'veux dire ...il y a rien dans ce film , je me demande comment ils ont fait pour laisser Ryan tourner ce film , c'est certes un succès commercial mais certainement dû à la curiosité plus qu'au contenue , ce film me rappel la planete terre ... quand je vais voir star wars je vais voir un autre monde pas un film moral sur l'argent la politique et les armes sujets très important mais qui franchement n'ont rien a faire dans un star wars quand je part en voyage en corse c'est justement parce que c'est différent sinon pour voir des building je reste en France ...bref nul bidon sans intérêt les chois du petit soldat Ryan son bien crade qu'il retourne tourner des séries... j'ai 44 piges j'aurais jamais cru pensé ça d'un star wars les dernieres images m'ont donner l'impression d'être dans un film modèle d'Hollywood ou tout le monde il est gentil...
Et bah tu vois, j'ai préféré Les Derniers Jedi à Rogue One, qui pour moi est surestimé. Au moins Les Derniers Jedi prend des risques et développe ses personnages. Faut aussi faire un peu d'effort pour comprendre ce qu'elle film propose et laisser de côté toutes ses attentes et fantasmes.

Ha et enfin sur Rian Johnson, à part quelques épisodes de Breaking Bad, il n'a fait que des films. Je pense qu'il y a confusion avec Ryan Murphy.
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
Arthur C. Clark

"ALLOCINE C TTE MA KULTUR"

Avatar du membre
Evan Lupin
Messages : 356
Enregistré le : 17 mars 2012, 11:22
Sexe : Masculin
Espèce : Shistavanéen
Planète natale : Nam Chorios
Affiliation : Chasseur de Primes
Localisation : Quelques parts dans la bordure exterieur

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Evan Lupin » 24 décembre 2017, 18:48

Pour les porg, j'a lu une explication très intéressante dernièrement :

Les images de Arch to ont été filmé sur une ile avec plein de sorte de oiseau pingouin (oui j'ai oublié comment ça s'appelle), et vu qu'il pouvait pas les virer, ils les ont transformé ^^
Il n'y a pas d'ombre sans lumière, ni de lumière sans ombre.

Grand protecteur des Loups
Image

Avatar du membre
Ismaren
Messages : 173
Enregistré le : 03 octobre 2014, 10:34
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Mandalorien

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ismaren » 25 décembre 2017, 17:52

Ewan a écrit :Ca fait deux semaines que le film est sorti, on va pas mettre des balises spoiler jusqu'à l'année prochaine quand même ? A un moment donné faut arrêter de trainer sur internet et aller le voir^^
ça ne me concerne pas vraiment, puisque les spoils ne me gênent en rien et justement j'espère qu'ils me seront utiles à adopter un point de vue plus objectif lors de mon premier visionnage, mais pour prendre mon exemple, le film n'est pas encore sorti chez moi - seulement à partir de mercredi - , donc je ne l'ai toujours pas vu. Cette sortie retardée de deux semaines a lieu dans beaucoup de cinémas indépendants ou d'arts et essais*, ainsi beaucoup de gens n'ont peut-être pas encore eu l'occasion d'aller le voir, les balises spoilers ne sont donc pas totalement inutiles encore. Surtout que l'année prochaine n'est plus si loin. Remercions tout de même Darinze de ses considérations.

*oui ces cinémas ont besoin de diffuser Star Wars pour survivre financièrement.
"Les meilleures lames restent dans leur fourreau"

Avatar du membre
Ravaak
Messages : 168
Enregistré le : 25 mars 2016, 16:07
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Naboo
Affiliation : Empire Galactique

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ravaak » 27 décembre 2017, 18:47

J'ai vu le film hier soir, et je suis encore pas mal perplexe...
Alors les spoilers, ça va y aller. De toute façon si on ne veut pas se faire dévoiler l'intrigue, on ne vient pas sur le sujet qui en parle.

Je ne sais pas du tout quoi penser de ce film. Il y a eu des moments où je me suis dit "Quoi ?!" et d'autres "Oh ouais !"

D'abord et avant tout, dans les nouveautés apportées par le film, c'est qui cette amirale aux cheveux violets ? Elle ne sert à rien dans le sens où elle aurait pu être remplacée par un personnage plus connu ; notamment l'amiral Ackbar qui a eu une mort complètement expédiée, on ne le voit même pas mourir, on dit "Il est mort" et en plus tout le monde a l'air de s'en tamponner. C'est l'amiral Ackbar ! Monsieur "C'est un piège", un vétéran, héros de la bataille d'Endor !
Il aurait très bien pu remplacer ce personnage Kleenex qui n'a que naissance et mort dans cet unique film, au comportement bizarre (alliée, puis ennemie ? Ah non, alliée en fait), il n'y a aucune sympathie pour elle, et comme pour se faire "pardonner" de ses actions fumeuses 10 minutes plus tôt, elle décide de se sacrifier.
Mais quoi, ce sacrifice ne fait naître aucune émotion (à part le superbe plan après, qui reste détaché du personnage qui crée le sacrifice). Quitte à tuer Ackbar, ç'aurait eu beaucoup, BEAUCOUP plus d'impact que ce soit lui qui fasse cette action ; et il méritait largement une mort avec ce panache.
En serais-je à devenir complotiste en disant que cette random-amirale était là pour caresser des féministes dans le sens du poil en montrant une femme forte capable de prendre des décisions et sauver tout le monde ? .... Oui. Et si je suis à 100% dans la volonté de l'égalité des sexes, ce personnage fait partie des abus qui ne sont pas utiles à un film ou une continuité (je maintiens que ce sacrifice appartenait à Ackbar). Pas de problème pour Rey comme perso principal N°1 de la trilogie (même si over-cheatée dans le VII), très bien pour l'héroïne de BF2, pourquoi pas les Forces du Destin, mais ce perso "arrêtez les conneries, svp".


Bon à part ça, j'aimerais qu'on m'explique Leia parce que je veux bien que la Force ait d'innombrables facettes, mais au point de survivre dans l'espace autant de temps alors que Leia n'a pas eu de formation dans son utilisation (du moins rien ne le laisse penser), c'est très étrange. Oui, une situation critique ou quoi pour que l'usage soit inconscient je veux bien, et c'est d'ailleurs une bonne chose de rappeler que Leia est sensible à la Force, mais là c'est peut-être un peu trop critique.
Leia est une politicienne, c'est son frère qui tient le rôle du mage-guerrier.


Les "similitudes" avec les épisodes V-VI sont assez évidentes, mais à part les soldats qui s'alignent dans la tranchée d'une planète blanche face à des TB-TT (ainsi que la vue en macro-jumelles) et Snoke qui montre la flotte de la Résistance se faire décimer, j'ai trouvé qu'elles étaient intégrées dans un contexte qui les différenciait. Par exemple, l'ascenseur entre Rey et Kylo est comparé à celle de Vador/Luke, mais non seulement ils ne semblent pas avoir parlé, et en plus on peut dire que c'est une repompe de la scène dans la Main Invisible où Obi-Wan et Anakin retrouvent Palpatine sur la passerelle d'observation. Bref.

J'ai été agréablement surpris par la mort pas du tout prévue de Snoke, c'était un coup très couillu que de le tuer dès le deuxième épisode, même si après coup je peux comprendre que des gens soient déçus de ne pas avoir davantage d'infos à son sujet. J'aimais beaucoup la théorie de Dark Plagueis.
Et surtout, une certaine euphorie suite à cet événement, c'est le combat contre les gardes ! D'une rare violence d'ailleurs : Snoke se fait couper "à la Maul", il y a des décapitations, des égorgements, c'est un combat vraiment très brutal, même si Kylo et Rey ne se prennent pas plus de coups que ça.
L'après m'a paru sympa aussi mais un peu décevant, dans le sens où il aurait été intéressant que Ben soit vraiment revenu du Côté Clair et que le reste de l'épisode et le IX racontent la reprise de terrain contre le Premier Ordre (ce qui aurait permis de développer Hux et Phasma, qui sont toujours des bouche-trous dans cet épisode).
Il était intéressant de voir que Kylo n'avait pas agi pour sauver Rey mais pour se libérer de Snoke, et donc qu'il voulait encore s'enfoncer dans le Côté Obscur. Mais son appel à Rey, où il lui propose de le rejoindre "pour régner sur la galaxie", non... On a déjà eu Anakin-Padmé puis Vador-Luke, ils auraient dû éviter, c'était littéralement du vu et revu.

La scène dans la grotte ne m'a pas fait penser à celle de Luke. Disons que l'emballage était le même. Mais j'ai trouvé qu'on sortait complètement de l'univers Star Wars, ce qui n'est pas forcément un reproche. J'ai trouvé que ça faisait très jeu vidéo, ça m'a fait penser au didacticiel du premier Assassin's Creed dans l'Animus (le vide autour de soi).
Et quand Rey a demandé qui étaient ses parents pour finalement voir son propre reflet, je me suis demandé un instant : et si elle n'avait pas de parents du tout ? Si comme Anakin, elle était un produit pur et brut de la Force, sans "mère porteuse" et que ses parents (les "ferrailleurs" dont parle Ben) n'étaient qu'un couple qui l'a trouvée ? (ce qui expliquerait sa puissance énorme dans le VII)
L'autre hypothèse que j'ai depuis le VII, c'est qu'ils aient gardé les siblings Jacen/Jaina de l'UEL, sauf que Rey ne le sait plus et personne ne lui dit la vérité (oblitération inconsciente ou volontaire par quelqu'un d'autre), à l'instar de Ben Kenobi et Yoda. Et un duel à mort entre frère et soeur ça pourrait offrir une situation tellement dramatique.

En parlant de Yoda, ça m'a fait très plaisir de le revoir. Certains râlent qu'il peut "faire des éclairs" avec la Force. Déjà ce n'est pas lui qui les tire, il les provoque par les nuages. Il ne faut pas oublier que la Force est omnisciente, et que Yoda "ne fait qu'un avec la Force". Rien ne dit qu'apparaître en fantôme après la mort n'impose la limite. Yoda est à la fois sur son caillou face à Luke et dans les nuages, dans l'air, partout. Dans Rebels, même le Bendu qui était une entité plus ou moins physique pouvait se volatiliser et utiliser la nature pour combattre l'Empire.

Je suis d'accord avec peut-être tout le monde, mais j'ai été très déçu de ne toujours pas voir de créatures familières dans la Résistance ni dans le casino. Pas l'ombre d'un Twi'lek, pourtant l'une des espèces les plus connues et répandues dans l'univers, que ce soit en esclave ou en marchand d'armes. Ou pour rester chez les proches-humains, il y a beaucoup de variétés, ne serait-ce que des Zabraks, des Mirialans etc. Entre l'espèce de lutin bourré et le truc rose qui crie quand les espèces d'animaux à grandes oreilles débarquent, j'avais plus l'impression d'être dans un mélange de Narnia et d'Alice au pays des Merveilles. C'était une occasion en or, comme dans le bar de Maz, de montrer plein d'espèces aliens autant connues que nouvelles, mais ils n'ont encore gardé que les nouvelles et pas un seul point de repère.
Le petit message écolo machin, je l'ai trouvé grossier dans le sens où il a été très mal amené, lâché sur la table et coupant le rythme du film (qui sortait d'une scène de course-poursuite quand même).

Ah bah parlons de Finn et Rose. J'ai trouvé Finn bien plus anecdotique dans ce film que dans le précédent. S'il est intéressant de voir que leur plan n'a pas fonctionné, en revanche leur romance qu'on voit venir à des kilomètres est d'une niaiserie dépassant l'entendement. Le discours avant qu'elle ne tombe dans le coma (j'aurais préféré qu'elle meure, quitte à pousser le cliché), "On sauve ceux qu'on aime" ponctué par un bisou au ridicule absolu m'a vraiment fait soupirer "Oh non, pitié..." Les personnages n'ont même pas été vraiment développés, il n'y a pas d'attachement ce qui fait qu'on n'a pas peur pour eux quand ils se font arrêter, juste on s'en fout.
Et puis quand Finn s'est mis à foncer sur le canon laser (déjà comment se fait-il qu'il ne commence pas à fondre alors que la carlingue, en acier, oui), j'ai eu une lueur d'espoir : oser tuer un personnage principal dès le deuxième opus, là encore ç'aurait été impressionnant.

Enfin, parlons de Luke. Ils ont tué mon personnage préféré (oui, Vador hors concours, pour 35% des fans c'est Boba Fett, pour 35% c'est Han Solo, pour 25% c'est Obi-Wan, moi c'est Luke^^) Sauf qu'on ne sait pas comment il est mort exactement. Épuisement ? Blessures téléportées depuis son apparition ? (dans ce cas, comment a-t-il pu survivre quelques minutes après l'arrêt de son pouvoir ?) Aujourd'hui je me demande si ce n'est pas simplement le fait qu'il ait utilisé un pouvoir propre aux "fantômes", qui doit nécessiter une énorme utilisation de la Force (et les morts l'ont en illimitée), ou bien que faire usage d'un "pouvoir de morts" n'entraîne automatiquement le décès du Jedi ?
Quoi qu'il en soit, j'ai beaucoup aimé le revoir et l'entendre (en VF, et sa voix est très bien. Je craignais d'entendre Nicholas Cage s'ils avaient gardé Collignon-Maurin, qui n'allait plus avec le physique de Mark Hamill). Le montrer en ermite, faire sa vie (boire du lait des créatures bizarres, ce genre de chose) illustre un peu sa déchéance : lui, le héros, le grand maître Jedi qui a vaincu l'Empereur et l'attrait au Côté Obscur, réduit à vivre au jour le jour.
Sa philosophie est particulièrement intéressante, il ne suit pas le chemin des anciens maîtres et n'hésite pas à dire qu'ils ont été stupides avec son père (affirmation que Yoda n'a pas eu l'air de déprécier). On voit vraiment sa sagesse surtout à la fin, contre Ben : il n'a jamais attaqué, jamais porté la main sur lui, contrairement à ce qu'il avait fait contre son père. Même en sachant qu'il n'y avait plus d'espoir de le sauver, il a préféré le mettre devant les faits et devant sa conscience.
Néanmoins j'ai été vraiment très déçu qu'il meure. Une mort paisible en usage de la Force, disparaissant comme un grand maître, et pourtant, je n'arrive pas à croire qu'ils n'aient pas gardé un personnage de son importance pour le dernier film (quitte à le tuer dans celui-là, où on peut se dire "c'est terminé, il a fait ce qu'il avait à faire, il peut s'en aller à présent" ). Même en voulant centrer l'intrigue sur les nouveaux personnages, rien n'empêche de garder les anciens quand il y a besoin d'eux, et Rey aura beaucoup besoin de Luke à l'avenir. Il reviendra certainement en Esprit, on peut se consoler de ça.


En fait globalement, c'est le problème que je vais reprocher à ce film ainsi qu'au précédent : à trop vouloir se détacher des trilogies antérieures, il se détache de l'univers. Pas de races connues à part des caméos d'Ackbar et de Nien Numb, les morts des anciens à répétition (Han, Luke puis Leia. Même sans avoir à les mettre sur le devant de la scène, laissez-les vivre, un peu), Chewie et même le Faucon sont quasi inexistants, encore de nouveaux speeders dans la planète de sel (quitte à refaire Hoth, je pense que ça aurait fait plaisir de revoir quelques T-47), destruction du sabre d'Anakin... Tout est fait pour justement "détruire" le passé, et à moins que la symbolique prévue ne m'ait échappé, je trouve ça très maladroit et très précipité.

Au final je ne sais pas du tout si j'aime ou déteste ce film. Je ne sais pas quoi en penser. Il y a de très bonnes idées mais il est vrai que l'on ne se sent pas toujours dans un Star Wars, même en prenant du recul avec tous les autres films. Le nouvel UE réussit bien mieux cette mise dans l'ambiance.
Et puis il y a un grand nombre d'incohérences qui m'ont sorti un peu du film :
- Les tourelles lasers du croiseur, qui sont quand même grosses et supposées blindées, sont en carton. Poe les détruit en quatre coups de lasers simples : même pas un missile ou quoi. C'était quoi ce bordel ?
- Comment la fille dans la soute du bombardier n'est-elle ni aspirée, ni étouffée par l'ouverture de la trappe sur le vide spatial ?
- Comment les bombes, lâchées dans l'espace, peuvent-elles tomber ?
- Quand Leia revient à bord du vaisseau, pourquoi l'ouverture de la porte (qui mène vers une partie détruite) ne provoque-t-elle aucun appel d'air ? Il n'y a même pas un système de sécurité bloquant la porte. Alors d'aucuns reprendront l'exemple de l'astéroïde-ver géant dans l'épisode V, mais dans le III les personnages sont aspirés dans le vide quand Grievous détruit une vitre de la passerelle de commandement, pareil quand Anakin un peu avant détruit les boucliers du hangar de la Main invisible.
- Comment des lasers, n'ayant techniquement aucune masse, peuvent-ils obliquer dans l'espace ?

Quant aux porgs, j'ai bien aimé globalement. On voit leur côté "parasite envahissant" à s'installer partout dans le Faucon et leurs apparitions ne sont pas trop longues pour couper l'action.


Un petit mot sur la musique. Je vais me faire tirer dessus, mais John Williams, c'est fini. On sent que son génie s'est tari. On me dira que c'est la faute des films qui son mauvais, donc la musique ne peut pas être bonne, mais non. Quand j'avais vu Cheval de Guerre en 2014, le film était bien mais la musique n'était pas aussi novatrice que ce que Williams avait pu faire autrefois. Les seules fois où je l'ai entendu dans l'épisode VIII, c'était quand il y avait les reprises des musiques précédentes : le thème TIE Fighter Attack dans la grotte était un véritable plaisir ! De plus, visuellement c'était une belle réussite.
En parlant du visuel, outre le suicide du croiseur de la Résistance, j'ai trouvé que le rouge sous le sable donnait une image très belle et assez lourde de sens au moment où Luke venait de se prendre un bombardement, comme une énorme tache de sang. C'était assez impressionnant.



Bon après tout ça ne reste que mon avis et c'est encore assez brouillon dans ma tête^^ Néanmoins, ce dont je suis sûr, c'est "comment vont-ils faire pour le IX ?" Parce que globalement, la Résistance n'a plus rien, elle tient dans un petit vaisseau-cargo avec seulement une Jedi, alors que le Premier Ordre a encore une flotte entière, une armée composée de milliers (millions ?) d'éléments, et d'un équivalent Sith à sa tête. Ils vont globalement devoir faire tenir tout ce qu'il s'est passé en 3 films (4 si on compte RO) dans un seul ?! Aïe aïe aïe... Là j'ai très peur d'un film bâclé, alors que si Kylo Ren était revenu du Côté Lumineux, non seulement ç'aurait peut-être épargné un peu plus de monde mais en plus la balance aurait été un peu plus équilibrée (et cela aurait été original de faire 2 Jedi contre un empire militaire et politique fragilisé par la mort de son dirigeant plutôt qu'un nouveau 1vs1+infini). Kylo qui essaie de réparer les pots cassés, obtenir le pardon de sa mère, de son oncle et de Chewie, surtout qu'il n'est vraiment pas taillé pour le Côté Obscur, j'aurais franchement dit oui.
Rédacteur encyclo pour Holonet. Mes plus belles fiches : Battlefront II et Jedi Academy

Avatar du membre
Ismaren
Messages : 173
Enregistré le : 03 octobre 2014, 10:34
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Mandalorien

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ismaren » 31 décembre 2017, 19:01

Enfin vu également, une première fois mercredi soir et une seconde fois ce matin, c'est donc bien frais dans ma tête. Déjà comparé au VII, le revoir ne m'a pas dérangé et même, alors que j'étais sorti évidemment déçu de la première projection, la seconde m'a permis de mieux apprécier le film, que ce soit ses défauts ou ses qualités. Pour ma part, je place ce film presque à la moyenne, derrière Rogue One, bien derrière les six premiers, devant le VII sans problème.

Plus de balise spoiler apparemment, donc let''s go.

Deux qualités majeures, dirai-je, le jeu de Mark Hamill (le meilleur jeu d'acteur du film) et l'attention enfin portée sur les personnages, dont l'écriture rappelons le est au cœur de l'écriture cinématographique. Là où aucune évolution/transformation/révélation, que ce fût psychologique ou morale, ne touchait aucun personnage dans le VII, dans le VIII, aussi infimes soient-elles, elles sont présentes et l'on ressent une écriture. Elle n'est pas non plus ouf pour deux clous; ça fait tout de même plaisir que quelques personnes à Lucasfilm s'intéressent encore au cinéma.
Ainsi Finn évolue très peu, il sort juste un peu plus et très lentement de sa naïveté présumée d'ancien stormtrooper.
Poe passe de tête brûlée à leader grâce à Leïa.
Rey grandit enfin et doit faire face à des choix importants et de nouvelles responsabilités en tant que "gardienne" (on peut le dire au vu des dernières paroles de Luke et des Livres qu'elle a volés) de la culture Jedi.
Elle se construit face à Kylo Ren, qui lui aussi grandit, se dresse à la tête du Premier Ordre, après avoir tué le passé. Adam Driver fait le taf et se démarque de Daisy Ridley et John Boyega, inodores et sans saveur.
Luke part d'exilé et de torturé à "mort en paix et déterminé", si ce n'est pas grand chose, Mark Hamill sublime son personnage.
Petit bémol pour Snoke dont, si c'est une bonne chose qu'il meurt pour faire évoluer le personnage de Kylo Ren, on aurait bien voulu connaître, à défaut de ses origines, du moins ses motivations.
Gros bémol pour Valérie Lemercier (pardon l'amiral Holdo) dont l'écriture du personnage est on ne peut plus catastrophique, pour des raisons déjà évoquées par de nombreux autres. Le jeu de Laura Dern n'aide pas à rendre le personnage sympathique non plus.
Gros bémol pour Rose, dont l'évolution est complètement négative, assez incompréhensible dans un Star Wars, ou complètement ratée. Elle pleure et est fière de sa sœur au début du film, complètement dévouée à la Résistance. Elle reproche à Finn d'être égoïste, lâche et de déserter. Mais à la fin du film, elle l'empêche elle-même de détruire le canon du Premier Ordre par pur égoïsme, pour ne pas perdre sa sœur une seconde fois en gros. Et le plus ridicule, c'est la réplique qu'elle sort : "il faut protéger ce qu'on aime", avec la Résistance qui explose derrière XD. C'est sûr tu les as bien protégés et tu honores bien ta sœur en sacrifiant la Résistance pour laquelle elle s'était sacrifiée juste pour sauver ton héros.
Gros bémol pour Hux qui en dehors de se faire martyriser (je vais appeler la SPA) ne fait pas grand chose.
Gros bémol pour Phasma et Maz aux apparitions bien trop anecdotiques et inintéressantes.
Petit bémol pour DJ ou Benicio del Toro, on ne sait plus trop, personnage caricatural par excellence au petit discours désabusé et moralisateur. Il aide du moins à la faible évolution de Finn qui reste le personnage principal le moins intéressant au final. Sa dernière réplique le sauve : "Maybe", pleine d’ambiguïté.
L'apparition de Yoda, en dehors du ricanement stupide et de la marionnette cassée, est bien gérée, bien dosée.
BB-8 en mode sac à Hermione, on ne connaît pas ses gadgets en détail comme R2, mais c'est pas grave, il a tout, même s'il répare l'armement sur un coup de tête que grâce aux outils qu'il est censé posséder. Et le nombre de pièce d'or qu'il peut avaler est assez impressionnant. Bref, il est encore pire que dans le VII.
Gros bémol, on ne retrouve toujours pas le fabuleux duo R2/C-3PO, alors même que l'humour de ses personnages ne naît que de leur relation. Donc C-3PO ne parle que pour se faire "tais-je", blague récurrente du film.
Gros bémol, Chewbacca inexistant. Il dit une phrase à Luke, Luke demande "Où est Han?", et c'est fini : plus un plan dans le film ne réunira les deux amis.
Gros gros bémol : trois nouveaux personnages en résumé dans ce film, DJ, Holdo et Rose. Ce sont trois humains! Et pour DJ et Holdo, comme Maz dans le VII, ils ne font que passer, aucun développement derrière, ils sont d'une superficialité décoiffante.
Ensuite, viens le problème des relations amoureuses. Dans la TO, Han et Leïa. Dans la Prélogie, Anakin et Padmé. C'était clair. Là Finn est avec Rey, avec Rose, avec Poe (bromance!) ; Rey est avec Finn, avec Poe? D'ailleurs, ce n'est pas étonnant que Rey et Poe ne se rencontrent seulement qu'à la toute fin du deuxième film de la trilogie? C'est les feux de l'amour cette nouvelle trilogie. À moins que Rose soit zoophile. Désolé je ne peux pas passer à côté de ce genre de blague (ceux qui ont vu le film comprendront).

Pour le reste, je vais tâcher d'être succinct.
Le seul point que le VII fait mieux que le VIII, c'est la réalisation. La réalisation de Rian Johnson est d'une platitude impressionnante. La caméra ne bouge jamais, aucun travelling, rien, contre-plongée/plongée, non, etc. Elle est posée sur un pied, c'est tout. C'est trèstrèstrèstrèstrès fade après la réalisation bien plus dynamique d'Abrams. Bien sûr les plans du sacrifice du croiseur de la résistance qui entre dans le vaisseau de Snoke sont très réussis, c'est la seule idée de mise en scène du film qui marque.
À défaut de la réalisation, la photographie du film est très bien réussie également, plusieurs plans feraient de magnifiques posters ou fonds d'écran.
La musique est présente dans le VIII, elle porte l'image en permanence, là où le VII l'avait oubliée dans le montage du film. Bien sûr, ce n'est pas folichon. C'est d'ailleurs souvent le même thème de Rey que l'on a l'impression d'entendre en boucle. On notera cependant quelques reprises d'anciens thèmes qui font plaisir.
A contrario du VII, cette fois il y a un scénario, mais il est malheureusement rempli d'incohérences (environ une par seconde, i'm kidding), de plot twist inutiles. Toutefois, elles restent bien moins visibles que dans le VII et ne gâchent pas le visionnage du film.
L'humour est très mal géré. Il est omniprésent et mal amené. Il désamorce toutes les situations dramatiques au mauvais moment, est sans logique (BB-8 qui répare l'armement d'un coup de tête ou qui est rempli de pièce). Il n'y a plus de résistance ni de Jedi, Kylo Ren s'enfonce dans le Côté obscur, hahaha tu as changé de coiffure! C'est trop bien! Cette blague est sans doute celle qui passe le mieux du film et encore elle ne passe pas dans le contexte de retrouvailles que l'on attend. La place de l'humour est à tel point omnipotent qu'avec le contexte et les situations très sombres que le film nous propose, finalement on se demande, film pour enfants/pour adultes? C'est très compliqué. La réponse du commun est qu'"il faut de tout pour tout le monde" mais le film s'en retrouve totalement écartelé.

/J'avais encore beaucoup écrit mais on m'a demandé de me reconnecter pour Envoyer le message et j'ai perdu le reste, cela va donc être très bref, car je n'ai pas envie de retaper le tout et je n'en ai actuellement pas le temps. Je vous prie de m'excuser./

Les dialogues sont très mauvais.
Les combats sont très mauvais, dû à une réalisation sans éclat ni idée. Pas de duel au sabre laser, gros manque dans un Star Wars. Le film en sort fade, très fade....
Manque d'espèces connues toujours, mais on a quand même l'impression de regarder un Star Wars, contrairement au Star Trek VII.
Discours moralisateurs (la guerre et les vendeurs d'arme qui s'enrichissent sur le dos des pauvres gens, la place des femmes au cinéma et dans le film, le droit des animaux) n'ont rien à faire dans un Star Wars et alourdissent énormément le film. Ils sont de plus très mal introduits.
Les effets spéciaux, je ne les ai pas trouvés très folichons, entre le poulet en plastique de Chewie, la résurrection de Leïa qui coulisse sur l'écran, ...
Beaucoup de mauvais goût dans le film, dans l'humour surtout mais pas que.

Un film assez moyen au final mais plutôt correct dans l'ensemble. Si on pouvait avoir un Johnson qui a quelques notions de mise en scène pour le prochain, cela pourrait être bien. Mer** Abrams reprend la barre pour le prochain, fuyons!
"Les meilleures lames restent dans leur fourreau"

Avatar du membre
darinze
Messages : 600
Enregistré le : 16 décembre 2015, 23:37
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Metellos
Affiliation : Indépendant
Localisation : 4° lune du système de Montpellier

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par darinze » 02 janvier 2018, 10:46

le poulet en plastique de Chewie
j'avoue... :?
daRinze, ClownTrooper de 1er ordre.

Avatar du membre
Lod Dorz
Messages : 502
Enregistré le : 16 octobre 2013, 13:31
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Taris
Affiliation : Contrebandier

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Lod Dorz » 04 janvier 2018, 10:31

Bon si je résume bien la situation, ce 8ème opus a laissé un goût amer à bon nombre d'entre nous :?

Mesdames/messieurs les admins, un p'tit sondage pour démarrer 2018, histoire de prendre le pouls des HoloNetiens ? :D
"- No one said this job was supposed to be easy.
- Nobody said it's supposed to be that hard, neither!"

Avatar du membre
darinze
Messages : 600
Enregistré le : 16 décembre 2015, 23:37
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Metellos
Affiliation : Indépendant
Localisation : 4° lune du système de Montpellier

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par darinze » 04 janvier 2018, 12:42

Il a laissé une amertume à la hauteur des espérances qu'il a engendrées.

Jme suis mis à me dire que ça risquais de finir en cacahouète à peu près à partir du 1er décembre, quand les "ça va être bien", les "j'ai précommandé six places pour aller le voir six fois" ont commencé à affluer en masse sur les divers forums et instagrams. Jme suis dit "Et si le film pue du Luke" (piètre tentative pour ne pas mettre un gros mot + jeu de mots foireux).

En fait avec le recul, j'ai été déçu d'entrée, avec le Dameron show. Ca m'a pas mis en bonne dispo pour la suite. Des fois ça tient à rien, y aurait eu à la place un truc époustonifiant genre l'intro du 4 ou du 3, j'aurais peut-être été plus emballé.
daRinze, ClownTrooper de 1er ordre.

Avatar du membre
Ismaren
Messages : 173
Enregistré le : 03 octobre 2014, 10:34
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Mandalorien

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ismaren » 04 janvier 2018, 13:43

Après avoir regardé Rogue One hier soir, qui n'est certes pas exempt de défauts, le VIII paraît tellement fade que mon avis sur le film devient de plus en plus sévère.
Comme le dit Darinze, toute la séquence d'introduction est une vaste blague. Dès le début du film, j'étais là à me préparer psychologiquement au pire, c'est à dire à revivre le "viol" du VII. Finalement, contrairement au VII qui ne va que de mal en pis tout au long du film, le VIII reste assez égal dans la longueur. C'est ce qui le sauve un peu. Mais d'un autre côté, dans son rythme, il est d'une monotonie agaçante.

Avatar du membre
Ravaak
Messages : 168
Enregistré le : 25 mars 2016, 16:07
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Naboo
Affiliation : Empire Galactique

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ravaak » 04 janvier 2018, 14:11

Ismaren a écrit :Discours moralisateurs (la guerre et les vendeurs d'arme qui s'enrichissent sur le dos des pauvres gens, la place des femmes au cinéma et dans le film, le droit des animaux) n'ont rien à faire dans un Star Wars
Tu veux dire dans un Épisode ? Parce que d'un côté je suis d'accord si ça concerne les films "majeurs" et ça m'a moi aussi agacé au cours du visionnage. En revanche, ce genre de discours peut bien s'amener dans des séries : TCW et Rebels ont parfois des épisodes centrés sur ça, et c'est une bonne chose. Comme il s'agit d'un format plus court, on peut centrer l'histoire dessus pendant 20 minutes plutôt que sortir le discours 30 secondes et lourdement casser le rythme d'un film de 2 heures.
Ismaren a écrit :Rose, dont l'évolution est complètement négative, assez incompréhensible dans un Star Wars, ou complètement ratée. Elle pleure et est fière de sa sœur au début du film, complètement dévouée à la Résistance. Elle reproche à Finn d'être égoïste, lâche et de déserter. Mais à la fin du film, elle l'empêche elle-même de détruire le canon du Premier Ordre par pur égoïsme, pour ne pas perdre sa sœur une seconde fois en gros. Et le plus ridicule, c'est la réplique qu'elle sort : "il faut protéger ce qu'on aime", avec la Résistance qui explose derrière XD. C'est sûr tu les as bien protégés et tu honores bien ta sœur en sacrifiant la Résistance pour laquelle elle s'était sacrifiée juste pour sauver ton héros.
J'avoue que non seulement c'est lourd, mais en plus elle n'est pas du tout cohérente avec elle-même. Enfin bon, c'est une fille hein, faut pas s'atten[BOUUUUUHHHH BOUUUHHHH !]
Rédacteur encyclo pour Holonet. Mes plus belles fiches : Battlefront II et Jedi Academy

Avatar du membre
Ismaren
Messages : 173
Enregistré le : 03 octobre 2014, 10:34
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Mandalorien

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ismaren » 04 janvier 2018, 14:54

@Ravaak
En effet, le format d'écriture d'une série est beaucoup plus propice à porter ce genre de propos, tout au long d'un épisode, chaque épisode ayant sa logique interne et son unité dans un tout. Quelques épisodes de Rebels en font leur sujet, je crois, notamment concernant les animaux. Mais là dans le film, ça ne passe juste pas. On s'attend à des enjeux forts aux répercutions galactiques, pas à des problèmes de société qui sont en plus nos problèmes du 21eme siècle. Et je ne sais pas si à travers un film star wars, ils toucheront leur public. De plus, au lieu de mettre des chevaux/moutons aux yeux malheureux, n'était ce pas le moment idéal pour réintroduire les courses de pod? Ou autre chose de plus star wars. Occasion ratée. Ces chevaux moutons aux yeux malheureux peuvent appartenir à n'importe quel univers fantastique, j'ai du mal à voir en quoi ils font particulierement Star Wars. D'accord ils sont nouveaux, mais ils ne detonneraient pas non plus dans un Narnia ou dans un Harry Potter, etc.
"Les meilleures lames restent dans leur fourreau"

Avatar du membre
Guiks
Messages : 354
Enregistré le : 02 mai 2014, 14:44
Sexe : Masculin
Espèce : Kel Dor
Planète natale : Dorin
Affiliation : Chasseur de Primes
Localisation : En chasse dans les bas-fonds de Coruscant

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Guiks » 04 janvier 2018, 17:32

J'ai était voir le film le jour de sa sortie mais je n'arrive toujours pas à me prononcer. Disons simplement que si il s'agissait d'une fan fiction ou d'une histoire alternative, j'aurais adoré le film mais de savoir qu'il est la suite officielle, je ne sais pas pourquoi, me bloque totalement. Et pourtant je peux reconnaitre des points positifs aux films notamment ces prises de risques.

J'attend quand même de voir la conclusion de cette trilogie avec beaucoup d’impatience, mais je crois que je suis totalement en train de lâcher le nouveau canon à l’exception de Rogue one que j'ai vraiment appréciais(mais qui pour moi est quand même très en incohérence avec l'épisode IV).
Image[url=steam://friends/add/76561198040070138]Image[/url]

Avatar du membre
Lod Dorz
Messages : 502
Enregistré le : 16 octobre 2013, 13:31
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Taris
Affiliation : Contrebandier

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Lod Dorz » 04 janvier 2018, 17:44

Décidément ces petits naninaux tout mimi peinent à convaincre :mrgreen:
Vu les réactions quasi unanimes sur ce point, je pense que l'équipe du film (réal, scénariste ?) a commis 2 erreurs :
  • -introduire trop d'animaux dans le film;
    -créer des animaux ne s'intégrant pas bien à l'Univers.
Selon moi ils auraient dû s'arrêter aux porgs, ça aurait été largement suffisant. On les trouve mimi, on esquisse un sourire, on nous moralise un p'tit coup et puis basta. Pas besoin de fathiers ou de renards-cristaux...

Je vous rejoins totalement sur le fait que les discours moralisateurs sont inadaptés et lourds. Dans Rebels, ça passe et c'est en cohérence avec le format série jeunesse (bien que je trouve ça dommage). Mais dans un long métrage Star Wars ? Non.
"- No one said this job was supposed to be easy.
- Nobody said it's supposed to be that hard, neither!"

Avatar du membre
Babo Teuf
Messages : 135
Enregistré le : 06 novembre 2012, 01:31

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Babo Teuf » 05 janvier 2018, 00:05

n'était ce pas le moment idéal pour réintroduire les courses de pod?
J'y ai plus que pensé... ça aurait été trop beau :roll:

Lucasfilm a clairement joué la carte du Prelogy bashing, qui a été d'ailleurs une des raisons du ratage du 7. Là on ne nie pas, on se contente d'ignorer (dans l'univers qui nous est exposé, j'entends) mais en attendant on reste sur notre fin.

Je maintiens tout de même que le film a de très bon points forts, contrairement au 7, même si trop d'ombres au tableau l'affectent sérieusement. Pour moi SW 8 est à mi-chemin entre le 7 et la saga originelle en terme de qualité: Il n'atteint pas les 6 premiers, mais contrairement au 7 il y avait un potentiel de malade...

Avatar du membre
Ismaren
Messages : 173
Enregistré le : 03 octobre 2014, 10:34
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Mandalorien

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ismaren » 05 janvier 2018, 01:27

Je suis du même avis que toi Babo Teuf. Même la Prélogie ressort à deux moments que j'ai soigneusement notés vu que la pauvre était en effet totalement absente du VII : Quand Luke parle de Darth Sidious, et le plan de dessus où Kylo entre dans l'ancienne base rebelle avec ses snowtroopers qui rappelle fortement le plan où Vador et la 501ème entrent dans le Temple Jedi, avec une intensité dramatique bien moindre cependant, vu que l'on sait la base vide. Il y a peut-être d'autres moments, mais je ne les ai pas relevés.
"Les meilleures lames restent dans leur fourreau"

Avatar du membre
Lod Dorz
Messages : 502
Enregistré le : 16 octobre 2013, 13:31
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Taris
Affiliation : Contrebandier

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Lod Dorz » 05 janvier 2018, 11:53

Guiks a écrit : je crois que je suis totalement en train de lâcher le nouveau canon à l’exception de Rogue one
C'est également mon constat.
En faisant le bilan du nouveau canon (comics, romans, films), je ne me sens de moins en moins concerné par cet Univers qui se rabougrit progressivement.
Et pourtant j'ai voulu y croire ! J'ai attendu impatiemment les parutions canon, lu une tonne de BD, une dizaine de romans, mais rien n'y fait.
Leur qualité est inégale, bien trop souvent mauvaise. Quelques rares pépites, certes, mais pas de quoi casser 3 pattes à un bantha.

Niveau contenu, cela fait 3 ans que je m'accroche aux œuvres canon pour dénicher les éléments importants menant de l'épisode 6 au 7, mais globalement on n'apprend que quelques infos partielles, au compte goutte. Les œuvres sont presque vides de contenu... à l'inverse des poches de Lucasfilm qui sont pleines à craquer.

Pour moi, l'épisode 8 fait partie de cet ensemble d’œuvres qui contribue à ce sentiment de déception enveloppant Star Wars depuis quelques années.

Dans ces heures de déception de fanboy, je regarde mon vieux coffret de la Trilogie Originale ; symbole d'une époque révolue où l'on savait faire de l'excellent cinéma, et raconter des histoires à la fois innovantes et intemporelles.

Longue vie à Star Wars !
"- No one said this job was supposed to be easy.
- Nobody said it's supposed to be that hard, neither!"

Avatar du membre
darinze
Messages : 600
Enregistré le : 16 décembre 2015, 23:37
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Metellos
Affiliation : Indépendant
Localisation : 4° lune du système de Montpellier

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par darinze » 05 janvier 2018, 12:14

On est tous indécis, parce que je crois qu'au fond on a compris ce qui se passe mais qu'on veut pas y croire... :o

... et ce qui se passe, à mon avis, c'est que clairement, Disney ferme toutes les portes vers le passé en ouvrant grandes celles vers l'avenir - son avenir à lui qui est pour l'instant encore une grosse boule noire.

Rien que le titre : "Les Derniers Jedi" et l'absence totale des sith = terminé les bases (certes manichéennes) posées par tonton George. On passe à autre chose, on sait pas trop bien quoi pour l'instant, vu qu'on nous a jadis parlé de "Chevaliers de Ren" pi qu'on ne nous en parle pu, vu qu'on a jadis posé un hyper méchant qui n'est plus... en fait on sait même pas vers quoi on va. On a une apparemment-gentille qui apprend tout toute seule, on se demande qu'est-ce qu'elle a bon dieu foutu les 25 ans passés pour se réveiller maintenant. De l'autre côté celui qui a le rôle du méchant ne sait absolument rien faire tout seul pour évoluer, à part piquer des crises.
Les héros originaux meurent un à un et sont remplacés.
Il n'y a pu non plus aucune des planètes originales, que des nouvelles, mais qui sont les mêmes : basiquement Jakku=Tatooine (copié collé) et Acht-To=Dagobah (pt'êt pas en termes de paysage, mais au moins en termes de rôle: une planète isolée et perdue et oubliée de tous qui abrite le dernier jedi qui va être le seul à transmettre ce qu'il sait).
Il n'y a pu aucune des espèces originales, à part pour dire de faire joli : un sallustéen et un moncal qui ont un admirable rôle de potiche, un Wookie qui a un rôle de paillasson.
Il n'y a pu ni podracer ni motojet ni sandspeeder ni jetpack. En échange, on revient aux fondamentaux terriens: la course à dos d'animals dans un stade.
La biodiversité s'est très réduite, avec une omniprésence humaine jusque dans les esclaves chargés de garder les nanimaux à noreilles. Du coup Aliens=décor. Quant à BB-8 il se retrouve bien seul à tenter de maintenir la flamme droide, vu que les deux originaux sont devenus bêtes à bouffer de la ferraille. Vous vous rappelez de K-2S0? Qui est à sa hauteur dans TLJ?

Ce futur là est tellement différent du passé qu'on n'ose pas croire qu'il va deviendre la nouvelle référence...





(tsss le temps que je rédige mon message, Lod Dorz a écrit le sien, on est 100% d'accord)
daRinze, ClownTrooper de 1er ordre.

Avatar du membre
darinze
Messages : 600
Enregistré le : 16 décembre 2015, 23:37
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Metellos
Affiliation : Indépendant
Localisation : 4° lune du système de Montpellier

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par darinze » 05 janvier 2018, 12:33

On a du souci à se faire! :o

J.J. Abrahms aurait dit:
Je Poe-Finn-Rey tout ça dans l'Episode IX

:lol:
daRinze, ClownTrooper de 1er ordre.

Avatar du membre
Lod Dorz
Messages : 502
Enregistré le : 16 octobre 2013, 13:31
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Taris
Affiliation : Contrebandier

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Lod Dorz » 05 janvier 2018, 12:58

darinze a écrit :On a du souci à se faire! :o
Pour le niveau de l'humour en France ? Oui c'est clair, avec des blagues comme ça :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Sans déconner, bien joué pour le jeu de mots foireux ;)
"- No one said this job was supposed to be easy.
- Nobody said it's supposed to be that hard, neither!"

Avatar du membre
Sire Tokito
Messages : 102
Enregistré le : 19 juin 2009, 14:06
Localisation : Invisible Hand
Contact :

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Sire Tokito » 05 janvier 2018, 13:18

Lod Dorz a écrit :
Guiks a écrit : je crois que je suis totalement en train de lâcher le nouveau canon à l’exception de Rogue one
C'est également mon constat.
En faisant le bilan du nouveau canon (comics, romans, films), je ne me sens de moins en moins concerné par cet Univers qui se rabougrit progressivement.
Et pourtant j'ai voulu y croire ! J'ai attendu impatiemment les parutions canon, lu une tonne de BD, une dizaine de romans, mais rien n'y fait.
Leur qualité est inégale, bien trop souvent mauvaise. Quelques rares pépites, certes, mais pas de quoi casser 3 pattes à un bantha.

Niveau contenu, cela fait 3 ans que je m'accroche aux œuvres canon pour dénicher les éléments importants menant de l'épisode 6 au 7, mais globalement on n'apprend que quelques infos partielles, au compte goutte. Les œuvres sont presque vides de contenu... à l'inverse des poches de Lucasfilm qui sont pleines à craquer.

Pour moi, l'épisode 8 fait partie de cet ensemble d’œuvres qui contribue à ce sentiment de déception enveloppant Star Wars depuis quelques années.

Dans ces heures de déception de fanboy, je regarde mon vieux coffret de la Trilogie Originale ; symbole d'une époque révolue où l'on savait faire de l'excellent cinéma, et raconter des histoires à la fois innovantes et intemporelles.

Longue vie à Star Wars !
C'est là où je vois le seul point positif à tout le merdier ambiant de Star Wars par Disney. Ça me fait lâcher prise. Je passe à autre chose. Je deviens plus critique dans mes choix de films, je m'intéresse à d'autres genres, à des films auxquels je n'aurait pas prêté attention à une époque, et j'en viens à apprécier les rares propositions bien foutues, même si les critiques les assassinent (Tomorrowland ou John Carter pour ne citer qu'eux).

Quand à Star Wars en lui-même, bah je considère que j'ai désormais mon Star Wars, différent du canon actuel, et sur lequel je souhaite me pencher d'avantage (j'ai tous les romans du NOJ à lire par exemple). Bref, je suis un vieux issu d'une galaxie lointaine, très lointaine.
"It's a trap !" (Admiral Ackbar)
"Hwaaaarggllllllleerwwwwwwwwwardddddd" (Cheewbacca)

Avatar du membre
Ismaren
Messages : 173
Enregistré le : 03 octobre 2014, 10:34
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Mandalorien

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ismaren » 05 janvier 2018, 13:40

darinze a écrit :Rien que le titre : "Les Derniers Jedi" et l'absence totale des sith
Titre traduit au pluriel en France et dans d'autres pays, pourtant Rian Johnson a précisé dans une interview, je crois, que The last Jedi était bien au singulier, désignant donc tout d'abord Luke puis Rey à la fin du film.

L'absence totale des Sith n'est à mon sens pas un problème. LE problème, c'est la com de Lucasfilm qui nous sort: attention Snoke n'est ni un Jedi ni un Sith, seulement il maîtrise le côté obscur. Pourquoi pas. Après tout on n'est pas obligé d'appartenir à une organisation pour maîtriser la Force. Mais si on nous bassine que "ce n'est pas un Sith" (sous-entendu "on a fait quelque chose de nouveau et de super original!") alors il faut en faire autre chose qu'un Sith. Pourtant le monsieur agit complètement comme un Sith, comme aurait pu agir l'empereur par exemple, je me sens floué.... en résumé, toujours la même politique que dans le VII, on change les noms et on recommence. "Alors on ne va pas dire que c'est un Sith et on ne va pas lui mettre les yeux rouges, comme ça on fait quelque chose de nouveau, seulement vu qu'on n'a pas trop d'idée, disons qu'il agit quand même comme un Sith. De toute façon, ce n'est pas ce qui intéresse le public, si?" Moi, ça m'aurait intéressé que Snoke soit différent de ce simple archétype de l'empereur, et même que le Premier Ordre soit plus "gentil" / moins "méchant" que l'Empire, pour éviter le copié/collé de la TO, quitte à quitter un temps le manichéisme cher à Star Wars. La Prélogie est d'ailleurs moins manichéenne qu'on ne le croit, notamment pour ceux qui s'intéressent à l'univers étendu, et même dans les films : on nous présente une République corrompue, Padmé remet en cause la République dans le III et déjà dans le I avec la question de l'esclavage face auquel la République ne fait rien, Anakin remet en cause l'Ordre Jedi, Dooku tient aux premiers abords un discours cohérent, même la Fédération du commerce a une raison d'attaquer Naboo, ses intérêts financiers, elle n'est pas donc seulement "méchante" même si ses motivations sont vénales. Des acquis de la Prélogie qui sont passés aux oubliettes, pourtant peut-être aurait-il fallu en prendre compte. Bref, l'absence de Sith aurait pu être bien utilisée, finalement ils ont juste changer le nom, c'est tout. D'ailleurs, il ne me semble pas que dans la TO, le terme de Sith soit mentionné. Et j'oubliais aussi l'admiration de Snoke pour Vador, si ça, ça ne concourt pas à l'idée qu'il est effectivement un Sith.... J'ai détesté la réplique de Snoke quand il dit à Rey qu'il va la tuer dans d'horribles souffrances. Juste pourquoi? La tuer à la limite. Mais dans d'horribles souffrances? Que t'a-t-elle fait? Quel est l'intérêt? Alors oui c'est être méchant pour être méchant et ça touche les enfants de 3 à 8 ans, mais pour le reste du public et pour la caractérisation du personnage, c'est un peu foireux quand même. Je m'arrête là parce qu'il faut bien finir un jour.

"Je Poe-Finn-Rey tout ça dans l'épisode IX" :lol:
well done Darinze

@Sire Tokito
Bonne philosophie :)
"Les meilleures lames restent dans leur fourreau"

Avatar du membre
darinze
Messages : 600
Enregistré le : 16 décembre 2015, 23:37
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Metellos
Affiliation : Indépendant
Localisation : 4° lune du système de Montpellier

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par darinze » 05 janvier 2018, 15:48

Titre traduit au pluriel en France et dans d'autres pays, pourtant Rian Johnson a précisé dans une interview, je crois, que The last Jedi était bien au singulier, désignant donc tout d'abord Luke puis Rey à la fin du film.
C'est plus qu'une bourde ça :shock: c'est du nawak complet.

L'absence totale des Sith n'est à mon sens pas un problème.
Aha mais pour moi non plus c'est pas spécialement un problème. Je voulais juste illustrer qu'entre le titre "derniers jedi" et par ailleurs dans le flim pas de sith du tout, ben les bases initialement posées par Djowdj étaient loin...


D'ailleurs, il ne me semble pas que dans la TO, le terme de Sith soit mentionné.
j'ai vu des rushes de Tagge dans ANH, qui, parlant de Vador, dit clairement "this sith lord". Dans la novélisation de Lucas le terme apparaît également (ainsi d'ailleurs que le Sénateur Palpatine).
Mais c'est vrai que ce terme ne figure dans aucun des 3 films aboutis.
(edit) le rush: à 4 ou 5 sec "this sith lord sent by the emperor will be our undoing"
daRinze, ClownTrooper de 1er ordre.

Avatar du membre
Ismaren
Messages : 173
Enregistré le : 03 octobre 2014, 10:34
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Mandalorien

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ismaren » 05 janvier 2018, 16:51

Oui ta phrase était clair darinze, j'ai lu trop vite. Néanmoins, avec Snoke copié/collé de l'empereur, peut-on parler d'une absence des Sith? Après tout, comme dans les montages finaux des trois films de la TO, tu le rappelles, si le terme Sith n'apparaît pas, cela n'empêche pas l'Empereur ou Snoke de tenir ce rôle d'une certaine manière. Au final la TO opposait les Jedi aux méchants sans que ces derniers ne portassent le nom de Sith non plus. Certes Vader avait le titre de Darth qui s'est apparenté aux Sith par la suite, mais même Darth Sidious n'est nommé que par ses titres : Maître et Empereur, de la même manière que Snoke : Maître et Suprême Leader. D'une manière générale, les Jedi s'opposent donc aux méchants, qu'importe leur nom et les Jedi n'ont pas affronté dans leur histoire que les Sith même si ces derniers prennent une grande place. Encore une fois, d'autres utilisateurs du côté obscur ne sont pas forcément des Sith. C'était la façon dont on nous présentait Snoke. Finalement, il s'est révélé agir d'égale manière qu'un Sith, donc le personnage perd grandement en intérêt. (Sans oublier que Kylo Ren se définit aussi en miroir de Darth Vader.) Il aurait peut-être mieux valu en effet donner des personnages clairement définis comme Sith. D'autant plus que les histoires des Sith et des Jedi étant fortement mêlées, c'eût paru logique que les Sith fussent présents lors de la "fin des Jedi". Mais, rappelons-le, pour donner un peu de crédit à Lucasfilm, Snoke n'est en rien un Sith bien sûr :?
"Les meilleures lames restent dans leur fourreau"

Répondre