Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Avatar du membre
Babo Teuf
Messages : 135
Enregistré le : 06 novembre 2012, 01:31

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Babo Teuf » 09 janvier 2018, 22:14

khurnous a écrit :>Ismaren

J'ai fait un raccourcis un peu rapide ! Pour moi, Léïa a une aura naturelle du à la force qui lui donne un charisme particulier. Donc elle est puissante dans la force (très ?) et c'est en ce sens qu'elle l'utilise, elle ne cherche pas à manipuler, mais à convaincre (quoiqu'un bon diplomate soit un peu manipulateur, non ?)
Pardon pour le double post mais je crois bon de signaler une petite info: tout le monde trouve irréaliste Leia qui survit dans l'espace grâce à la Force.

Sauf que je crois que beaucoup surestiment complètement les effets du vide spatial sur l'organisme: OUI, on en crève, mais NON, pas en quelques secondes.

Un corps humain exposé au vide spatial perdrait connaissance en une dizaine de secondes, certes, mais peut tenir plusieurs minutes... A partir de celà, que fais Leïa ? Elle survit, puis se hisse à une porte. Point ! Pas non plus très compliqué comme truc avec la Force, si ? Et puis le film insiste sur le fait qu'elle est quand même mal en point après...

Avatar du membre
Ismaren
Messages : 173
Enregistré le : 03 octobre 2014, 10:34
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Mandalorien

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ismaren » 09 janvier 2018, 22:37

@ Babo Teuf
Pour le coup, on parlait de ses talents de diplomate ^^
Entièrement d'accord avec ce que tu as écrit sinon.
Et ton message précédent n'était pas un peu pompeux? :lol:
"Les meilleures lames restent dans leur fourreau"

Avatar du membre
Ewan
Messages : 797
Enregistré le : 16 mai 2009, 18:51
Sexe : Féminin
Espèce : Humain
Planète natale : Coruscant
Affiliation : Indépendant
Contact :

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ewan » 09 janvier 2018, 23:38

Protool a écrit :bonjour ,je risque d'être un peu trop bref ou tranchant donc désolé si j'égratigne les susceptibilités , pour moi ce film est mauvais d'ailleurs il ne l'ai pas que pour moi , il l'est pour des millions de personnes dans le monde, alors on peut avoir toutes les bonnes intentions envers Ryan Johnson envers star war mais si ce post avait été rédigé entre fans de star wars pompeux je dirais ok bon on est peut être pas objectif , mais là le problème viens aussi que des cinéphiles lambda qui on vu ce film le trouvent "mauvais" , je ne parle pas de technique d'effets spéciaux et encore que certains auraient mieux fait de ne pas donner vie à des scènes grotesques via leïa et la force ( oubliez le coup de Leïa jedi en accomplie sinon elle n'aurait pas eu besoin de son frère pour former une armée de p'tit jedis !) , alors quand un avis est aussi unanime dans le monde entier , il faut arrêter de croire qu'on est des millions de cons , c'est que peut être le film est vraiment bidon , je m'attendais à quelques chose de nouveaux mais là c'est bidon !alors de deux choses l'une soit Ryan a un grain et Disney ne l'a pas vu venir où alors c'est un réalisateur sacrifier pour faire le sale boulot : mettre star wars au service de mikey en ayant un monde totalement nouveaux se rapprochant d'un monde plus terre à terre a deux pas des terriens bref je sais pas c'est quoi la manœuvre mais on est une majorité a ne pas apprécier à sa juste valeur le chef d'œuvre de Ryan...bon j'avais dit bref ...
Salut Protool,

Bon, ça fait deux fois que tu donnes ton avis, négatif, sans vraiment apporter de raison, du coup ça ne rend pas ton discours très crédible. Comme mes camarades avant moi, je te signalerai gentiment que si vous êtes nombreux à ne pas l'avoir aimé, nous sommes aussi nombreux à l'avoir beaucoup aimé. Le film divise, tout comme la Prélogie avant lui, mais on ne peut pas dire que le film est plus détesté par les fans. C'est juste qu'on s'exprime moins parce que la majorité des gens qui n'aiment pas n'ont pas d'arguments à mettre sur la table. Par contre, il est fort intéressant de parler avec des gens qui l'ont vu, ne l'ont pas aimé et savent exactement te dire pourquoi. Et si dans l'équipe nous sommes une majorité à l'avoir aimé, on en trouve pour qui ce n'est pas le cas.

Revoyons un petit peu ce que tu n'aimes pas dans ce film et, peut être pourra tu nous en dire un peu, parce que là, à part dire j'aime pas, c'est de la mer**, c'est un peu maigre non ? Donc ton premier est par là.
excusez moi mais après le magnifique Rogue One comment peut on apprécier un tel navet ?
Tu vois, ce que tu considère comme un super film où comme un navet, n'est pas vu pareil par tout le monde. Par exemple j'ai trouvé Rogue One sympa, mais pas magnifique. L'image était, pour moi, loin d'être aussi bonne que pour Les Derniers Jedi ou Johnson, excellent photographe, a su créer quelques plans magnifiques. Mais bon, les goûts et les couleurs, ça se discutent. Tout le monde n'aime pas la même chose, et c'est très bien comme ça. Mais personne n'a la vérité vraie, ça j'y tiens.

La suite de ton message m'embête par contre un peu plus.
quand je vais voir star wars je vais voir un autre monde pas un film moral sur l'argent la politique et les armes sujets très important mais qui franchement n'ont rien a faire dans un star wars
Tu vois, je pense qu'on ne voit pas Star Wars de la même façon. Pour moi, et pour beaucoup d'ailleurs, la Trilogie est une image parfaite de la guerre froide, opposant la Russie aux Etats-Unis. Il est là question de politique, d'armes, de guerre, de puissance, de suprématie et de volonté de rétablir l'équilibre dans la Force et de détruire le Côté Obscur. Autrement dit, remettre au premier rang les Etats-Unis et écraser la Russie. Et même si on ne voit pas les choses pareil, depuis le premier film il est question de politique. Enfin, le régime totalitaire de Star Wars, la lutte pour la liberté... C'est quoi si ce n'est politique ? Et je ne parle même pas de la Prélogie où on voit comment les politiciens manipulent les gens pour arriver à leur fin. Si ces sujets là n'ont pas lieu d'être dans Star Wars, alors on peut supprimer toute la saga, pas juste Les Derniers Jedi.
en corse c'est justement parce que c'est différent sinon pour voir des building je reste en France
Je ne rentrerai pas dans la polémique, mais la Corse étant Française, quitter la France pur aller en France, c'est un peu la même chose. Et bonne journée de la Corse ! (oui oui, c'est aujourd'hui et je n'invente pas !^^)
Ryan son bien crade qu'il retourne tourner des séries
4 épisodes de série pour 6 films et de nombreuses récompenses pour Looper et Brick... Je pense que la critique est facile, mais qu'il est beaucoup moins aisé d'arriver à ce niveau, et je ne pense pas qu'on puisse le qualifier de réalisateur de série plus que de film.
j'ai 44 piges j'aurais jamais cru pensé ça d'un star wars les dernieres images m'ont donner l'impression d'être dans un film modèle d'Hollywood ou tout le monde il est gentil
Tout le monde il est gentil... Je ne sais pas si tu as vu la fin et si tu as compris la manipulation de Kylo qui, pour arriver à ses fins, tente de manipuler Rey. Bon après, si on considère la manipulation comme quelque chose de gentil, je ne pense pas pouvoir argumenter plus^^ Et ça, c'est que l'un des nombreux trucs qui font que non, tout le monde il est pas gentil. Oui, c'est un film d'Hollywood. Mais clairement, à part la Trilogie, qui a été réalisée un peu au compte goutte, Lucas ne pensant à la base ne faire qu'un seul film, la Prélogie est là aussi clairement Hollywoodienne. Probablement plus que Les Derniers Jedi pour lequel le fanservice est, présent, mais limité quand même (bon les Porgs...).

Et enfin pour finir sur ton dernier message, si Rian Johnson est un réalisateur sacrifié pour Disney, ou je ne sais trop quoi, quid d'Abrams et de son Réveil de la Force qui copie/colle une trilogie déjà existante en ajoutant un peu de modernisme et des lens flare ? Vous n'appréciez peut être pas le film, bon soit, j'apprécie pas plus que ça Rogue One alors je ne vais pas m'insurger contre ça. Par contre, mettre autant d'extremisme pour un film, Star Wars ou non, c'est un peu abusé. On voit partout des gens qui n'aiment pas juste parce que c'est Disney, juste parce que c'est pas ce que EUX auraient fait avec leur petite caméra sur le tépéphone, persuadé de pouvoir faire mieux que Johnson. Oui je défend un peu ce film que j'ai apprécié, sans toutefois l'aduler. Le film a des points qui sont très mauvais, je suis d'accord sur la scène de Leia par exemple (coucou Les Gardiens de la Galaxie, mais je me rappelle pas d'avoir lu autant de critique sur cette scène). Mais est ce une raison pour souhaiter la mort du réalisateur comme on peut le lire sur les réseaux de la part de gens qui n'ont probablement même pas vu le film ? A quel moment peut on considérer que le film est de la merde quand on ne serait même pas capable d'en faire 1/5ème ? Les effets spéciaux du film sont mauvais ? On regarde la Trilogie pour rigoler ? Ce soit c'est L'Empire Contre-Attaque, c'est bien fait ? Bha non, mais ça reste un film culte.

Alors oui, j'ai fait un peu long ce soir. Je fais un peu long parce que si je comprends qu'on puisse ne pas aimer ce film (et je le respecte) je ne comprend pas le manque d'argument et la critique facile de "Oui mais c'est Disney, Mickey, Donald, Riri, Fifi, Loulou, Pluto, Dingo et toute la clique". Disney, ce n'est pas que ça. Disney c'est Marvel, avec du bon, et du moins bon. C'est Pixar, avec du bon et du moins bon. C'est un nombre incroyable de film qui nous permettent de nous évader dans une galaxie lointaine, avec une multitude d'acteurs, de réalisateurs, d'équipe de production différente qui permettent de donner des coups de jeune à des sagas vieillissante. Sans Disney on ne serait probablement plus là aujourd'hui, à débattre d'un Star Wars. On lirait des livres et des BDs chacun dans son coin, on rêverait de voir un jour un nouveau film sortir en sachant pertinemment que quiconque touche à la saga serait critiqué. Lucas a été critique pour la Prélogie, ces trois films en ont pris plein les dents, ça a divisé la communauté. Cette même communauté qui aujourd'hui adule la Prélogie pour justifier une haine de ces nouveaux films.

Je finirai en disant que mon message est probablement un peu pro Les Derniers Jedi (mais il est fort probable que si Les Derniers Jedi n'avait pas relevé un peu le niveau, pour moi, mon intérêt pour Star Wars serait probablement mort) et que du coup je m'en prend un peu à toi, mais il faut le voir en plus large. Cette communauté de haters sans arguments m'énervent, mais si tu apportes des arguments valable, je veux bien qu'on en discute pour comprendre pourquoi tu ne l'aime pas.

Ha, et, Jedi, ça prend pas de s, même au pluriel mais ça, tous les vrais fans le savent

Et je vous félicite si vous avez tout lu^^

Avatar du membre
Sire Tokito
Messages : 101
Enregistré le : 19 juin 2009, 14:06
Localisation : Invisible Hand
Contact :

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Sire Tokito » 10 janvier 2018, 00:20

Kir Kanos a écrit :
Je ne dirais qu'une chose : la jurisprudence Dark Maul...
Ah mais je proteste, Naboo n'a pas explosé quelques secondes après ! :lol:
"It's a trap !" (Admiral Ackbar)
"Hwaaaarggllllllleerwwwwwwwwwardddddd" (Cheewbacca)

Avatar du membre
Babo Teuf
Messages : 135
Enregistré le : 06 novembre 2012, 01:31

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Babo Teuf » 10 janvier 2018, 11:18

Ismaren a écrit :@ Babo Teuf
Pour le coup, on parlait de ses talents de diplomate ^^
Entièrement d'accord avec ce que tu as écrit sinon.
Et ton message précédent n'était pas un peu pompeux? :lol:
Oui je m'en suis rendu compte après, mea coule pas :D

Et oui, je suis complètement pompeux !

Ah et Ewan présidente. Et... Oui, j'ai tout lu 8-)

Avatar du membre
darinze
Messages : 594
Enregistré le : 16 décembre 2015, 23:37
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Metellos
Affiliation : Indépendant
Localisation : 4° lune du système de Montpellier

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par darinze » 10 janvier 2018, 12:52

ProTools a écrit :pour moi ce film est mauvais d'ailleurs il ne l'ai pas que pour moi , il l'est pour des millions de personnes dans le monde (...)
jusque là ça va.
ProTools a écrit :quand un avis est aussi unanime dans le monde entier , il faut arrêter de croire qu'on est des millions de cons
Il y a 150 ans, une immense majorité d'américains pensaient très sérieusement que les Noirs sont laids, inférieurs, incultes, des bêtes qui ne sont pas à considérer comme faisant partie de l'espèce humaine, en tous cas, ne méritent que le mépris, la domination et ne peuvent servir à autre chose que d'être des esclaves. Je te laisse méditer sur cet avis, majoritairement partagé à l'époque, devenu ultra-minoritaire un siècle et demi après, pour établir si c'est un avis de "cons", ou pas.
Je dirais qu'il faut plutôt éviter de croire que "c'est bien parce qu'on est plusieurs à penser pareil". Les effets de mode - éphémère par nature, et donc non persistants - et de masse reposent uniquement sur ce genre de considérations.
ProTools a écrit :on est une majorité a ne pas apprécier
et c'est là que ça va plus! La majorité des avis dont tu parles sont ceux qui se sont exprimés, et qui ont été relayés. Or on est loin de la vérité, puisque comme l'ont dit d'autres avant moi, un grand nombre de spectateurs ne se sont pas exprimés, voire, ont exprimé un avis contraire. Tant qu'on a pas organisé un référendum au niveau mondial on sait pas trop finalement, on s'en remet à l'applaudimètre, et à l'applaudimètre ne gagnent que ceux qui braillent le plus fort.

En fait je pense qu'il convient de juger ce film sur deux plans: d'abord est-ce oui ou non un bon film au sens cinématographique du terme (photo, montage, rythme, révélations, coups de théâtre, musique, jeu et direction des acteurs), et puis est-ce oui ou non un bon Star Wars.
Je trouve que c'est un bon film au point de vue artistique, y a bien mieux mais y a bien pire aussi même en restant dans la saga SW. Par contre c'est un mauvais SW à mes yeux, il ne fait pas trop rêver, Acht-To et Canto Bight (et un peu Crait) sont bien trop terriennes, les aliens ont une trop faible importance, l'humour est assez vulgaire (au sens premier: trop près du peuple). Les premiers SW "historiques" jouaient beaucoup plus sur la biodiversité et la cohabitation - ou non - des aliens et des hommes, certains très proches de l'humain, d'autres plus éloignés, d'autres enfin totalement parias.
Il y a peu de place pour rêver et croire à l'harmonie universelle entre les races, dans TLJ, à mon avis...



Mais passons à des arguments physiques...
Babo Teuf a écrit :Un corps humain exposé au vide spatial perdrait connaissance en une dizaine de secondes, certes, mais peut tenir plusieurs minutes
Plusieurs minutes... sans respirer? n'exagère pas voyons. Rien que pour lutter contre le froid sidéral (quasiment le zéro Kelvin, soit pas loin de -270°C) l'organisme dépenserait des forces colossales qui réduiraient de fait l'espérance de (sur)vie à quelques secondes, tout au plus....
Rien qu'au sommet de l'Everest (-80° environ), un alpiniste qui tombe son gant par terre, et expose de fait sa main au froid, la perd quasiment immédiatement (gelure de l'enveloppe externe qui nécrose immédiatement l'épiderme, la nécrose s'étend ensuite au derme qui n'est plus protégé, puis aux couches basses, bref: l'amputation est au bout)... mais, bien plus grave:
beaucoup surestiment complètement les effets du vide spatial sur l'organisme: OUI, on en crève
hé hé pour faire un jeu de mots foireux, on n'en crève pas, mais plutôt on en explose. Sous l'effet de la pression interne (prévue pour résister à la pression atmosphérique) les divers organes internes exploseraient un à un, les creux d'abord (estomac, intestins) puis rapidement les autres (rate, foie). Sans parler d'effets physiques plus obscurs, notamment ce qu'on nomme l'ébullisme : lorsque la pression baisse, la température d’ébullition baisse en conséquence - en gros le sang se met à bouillir à une température inférieure à celle normale du corps). Et je ne parle pas des UV et autres rayonnements cosmiques qui joueraient au micro-ondes.
Bref, la "survie dans l'espace sans combi" est un bel exposé théorique, mais en pratique c'est guère plus d'une petite dizaine de secondes, et avec des séquelles terribles.

Mais au-delà de cela, pour moi, cette séquence out-of-space avec Leia n'est pas un simple raté au niveau physiologique: SW nous a habitués à des erreurs physiques bien plus grossières, ne serait-ce qu'un rayon laser de 60 cm de long uniquement qui a une consistance physique et fait crshhhht quand il en croise un autre, ou une bombe sonique opérationnelle dans l'espace, ou un ver qui habite dans un astéroïde et qui a de grandes dents, ou la cape de Vador à la fin de Rogue One qui flotte au vent dans l'espace.
Ce qui m'a gêné c'est que, vu l'apesanteur spatiale, les cheveux de Leia auraient dû flotter tout autour d'elle (après avoir été bien décoiffés suite à l'explosion), comme sa robe, et pas que tout ça suive gentiment les lois de l'attraction terrestre en restant impeccablement aligné tout le temps du vol.... c'est je dois dire ce qui m'a le plus sorti de la séquence, bien plus que la capacité ou non de Chérie-à-Coques de survivre la gueule exposée au zéro Kelvin, ce qui aurait dû avoir comme conséquence immédiate (à l'image de ce qui se passe au sommet de l'Everest dont j'ai parlé plus haut) à minima une gelure immédiate de toute la face, et la défiguration qui va avec.


ProTools a écrit :le magnifique Rogue One
Je suis désolé mais non.
Sur le plan cinématographique, l'héroïne principale, Jyn, est d'une transparence déconcertante, et totalement passive de bout en bout. Par passive, j'entends qu'elle subit les événements mais ne prend réellement aucune décision importante qui ait une influence majeure. Rey dans TFA est bien plus active et décisive, elle fait à plusieurs reprises des choix a priori contraires à ses intérêts, comme conserver BB-8 alors qu'Unkar Plutt lui en offre 70 portions et qu'elle crève la dalle.
Le SEUL mérite de Rogue One (mais faut reconnaître qu'il est énorme) c'est qu'il offre le Vader que tout le monde attendait depuis 40 ans et que Lucas aurait dû fournir dans l'épisode 3. Enlève de Rogue One la scène finale avec Vader, et le film tombe aux oubliettes avec une tombereau de "ça un Star Wars? y a pas de générique déroulant au début, y a pas la musique Star Wars, et d'ailleurs c'est pas Sir John qui a composé la BO, il commence par un flashback et ça s'est jamais vu, y a pas le texte défilant en trois paragraphes, y a pas de Jedi, pas de sabre laser, pas de motojet, pas assez d'aliens, trop de nouvelles planètes, trop de CGI, Tarkin est moche et le scénario est bancal et BOR GULLET SA MERE LA TEUPU (lol)"
Donc magnifique Rogue One: non ; par contre scène finale avec Vader: époustouflante+++ ça oui, et dans l'esprit des fans c'est ce qui a sauvé le film.


A quel moment peut on considérer que le film est de la merde quand on ne serait même pas capable d'en faire 1/5ème ?
Alors là je suis désolé, mais argument bullshit puissance mille.
"savoir juger" et "savoir faire" sont deux choses qui n'ont aucun lien entre elles, et tant mieux!
Un juge n'a aucunement besoin d'être un violeur ou d'avoir été violé pour correctement juger un violeur. Right?
En revanche un bon juge se doit d'être impartial et objectif, c'est-à-dire juger sur des faits uniquement, et non sa propre perception ou la pression de l'opinion publique.
daRinze, ClownTrooper de 1er ordre.

Avatar du membre
Ismaren
Messages : 173
Enregistré le : 03 octobre 2014, 10:34
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Mandalorien

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ismaren » 10 janvier 2018, 13:22

En parlant de faits darinze, le début de Rogue One n'est pas un flashback ^^
Le premier flashback de Star Wars est bien dans le VIII.
Et tu es un peu vache avec le personnage de Jyn Erso qui agit bien pour retrouver son père puis après est l'instigatrice de la mission Rogue One pour défaire ce que son père a fait. Elle mène donc bien l'action et est en totale adéquation avec elle-même, au contraire de Rey dans TFA qui n'a aucune raison de garder BB-8 par exemple et qui pour le coup est entraînée malgré elle dans une histoire qui n'avait pas besoin d'elle. Rey commence juste à exister dans le VIII pour notre plus grand plaisir.

Recentrons le débat sur Les Derniers Jedi, sinon nous risquons fort de nous faire rappeler à l'ordre par un admin et à raison. Maintenant que tout le monde a compris que l'on aurait pu tout simplement ignorer le petit troll de notre ami Protool....
"Les meilleures lames restent dans leur fourreau"

Avatar du membre
Babo Teuf
Messages : 135
Enregistré le : 06 novembre 2012, 01:31

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Babo Teuf » 10 janvier 2018, 15:15

Oh lal la mais on a pas idée d'écrire des romans pareils !
darinze a écrit :

Mais passons à des arguments physiques...
Babo Teuf a écrit :Un corps humain exposé au vide spatial perdrait connaissance en une dizaine de secondes, certes, mais peut tenir plusieurs minutes
Plusieurs minutes... sans respirer? n'exagère pas voyons. Rien que pour lutter contre le froid sidéral (quasiment le zéro Kelvin, soit pas loin de -270°C) l'organisme dépenserait des forces colossales qui réduiraient de fait l'espérance de (sur)vie à quelques secondes, tout au plus....
Rien qu'au sommet de l'Everest (-80° environ), un alpiniste qui tombe son gant par terre, et expose de fait sa main au froid, la perd quasiment immédiatement (gelure de l'enveloppe externe qui nécrose immédiatement l'épiderme, la nécrose s'étend ensuite au derme qui n'est plus protégé, puis aux couches basses, bref: l'amputation est au bout)... mais, bien plus grave:
beaucoup surestiment complètement les effets du vide spatial sur l'organisme: OUI, on en crève
hé hé pour faire un jeu de mots foireux, on n'en crève pas, mais plutôt on en explose. Sous l'effet de la pression interne (prévue pour résister à la pression atmosphérique) les divers organes internes exploseraient un à un, les creux d'abord (estomac, intestins) puis rapidement les autres (rate, foie). Sans parler d'effets physiques plus obscurs, notamment ce qu'on nomme l'ébullisme : lorsque la pression baisse, la température d’ébullition baisse en conséquence - en gros le sang se met à bouillir à une température inférieure à celle normale du corps). Et je ne parle pas des UV et autres rayonnements cosmiques qui joueraient au micro-ondes.
Bref, la "survie dans l'espace sans combi" est un bel exposé théorique, mais en pratique c'est guère plus d'une petite dizaine de secondes, et avec des séquelles terribles.

Mais au-delà de cela, pour moi, cette séquence out-of-space avec Leia n'est pas un simple raté au niveau physiologique: SW nous a habitués à des erreurs physiques bien plus grossières, ne serait-ce qu'un rayon laser de 60 cm de long uniquement qui a une consistance physique et fait crshhhht quand il en croise un autre, ou une bombe sonique opérationnelle dans l'espace, ou un ver qui habite dans un astéroïde et qui a de grandes dents, ou la cape de Vador à la fin de Rogue One qui flotte au vent dans l'espace.
Ce qui m'a gêné c'est que, vu l'apesanteur spatiale, les cheveux de Leia auraient dû flotter tout autour d'elle (après avoir été bien décoiffés suite à l'explosion), comme sa robe, et pas que tout ça suive gentiment les lois de l'attraction terrestre en restant impeccablement aligné tout le temps du vol.... c'est je dois dire ce qui m'a le plus sorti de la séquence, bien plus que la capacité ou non de Chérie-à-Coques de survivre la gueule exposée au zéro Kelvin, ce qui aurait dû avoir comme conséquence immédiate (à l'image de ce qui se passe au sommet de l'Everest dont j'ai parlé plus haut) à minima une gelure immédiate de toute la face, et la défiguration qui va avec.
Alors, je sais que c'est très contre-intuitif, mais tu zappes un tout petit détail qui fait toute la diffe: dans le VIDE de l'espace, il n'y a aucune conduction thermique, puisque il n'y a pour ainsi dire pas d'environnement: tu n'as donc rien qui te pompe ta chaleur corporelle, et il a beau faire un petit 0 K au dehors... Et bah c'est à peine si t'as froid ! Si si ! C'est assez énorme, et pourtant, vrai !

Pour ce qui est de la pression, permet moi de saluer le fait que tu saches que l'eau bout et non ne gèle dans l'espace :D C'est sufisamment rare pour être relevé. Toujours est il que non, le sang ne bout pas... Tout simplement parce qu'il n'est pas exposé au vide, mais reste à l'intérieur du corps, sauf blessure (ce que Leia n'avait pas, à priori). Les parties exposées, et en premier lieu les yeux et tous nos orifices, eux par contre ils prennent cher (RIP les fesses de Leia.... Oui j'ai osé.)

Pas d'explosion non plus, "grâce" à ces chers orifices: on fuit tout d'un coup, tout les gaz de notre corps se font la malle, et à mesure que ce ptit monde file à l'anglaise, le reste commence à prendre cher aussi car on est effectivement fait pour vivre à pression ambiante et non quasi-nulle. Mais c'est plus compliqué qu'il n'y paraît à première vue.

Et pour les petits éléments factuels, plusieurs rapports des agences spatiales indiquent des sorties d'astronautes qui ont déchiré leurs combi dans l'espace et se sont retrouvé avec un vilain suçon une fois rentrés... Le plus drôle étant que certains étaient tellement concentrés sur leurs tâches qu'ils ne s'en sont rendus compte qu'après coup ! :D


ProTools a écrit :le magnifique Rogue One
Je suis désolé mais non.
Sur le plan cinématographique, l'héroïne principale, Jyn, est d'une transparence déconcertante, et totalement passive de bout en bout. Par passive, j'entends qu'elle subit les événements mais ne prend réellement aucune décision importante qui ait une influence majeure. Rey dans TFA est bien plus active et décisive, elle fait à plusieurs reprises des choix a priori contraires à ses intérêts, comme conserver BB-8 alors qu'Unkar Plutt lui en offre 70 portions et qu'elle crève la dalle.
Le SEUL mérite de Rogue One (mais faut reconnaître qu'il est énorme) c'est qu'il offre le Vader que tout le monde attendait depuis 40 ans et que Lucas aurait dû fournir dans l'épisode 3. Enlève de Rogue One la scène finale avec Vader, et le film tombe aux oubliettes avec une tombereau de "ça un Star Wars? y a pas de générique déroulant au début, y a pas la musique Star Wars, et d'ailleurs c'est pas Sir John qui a composé la BO, il commence par un flashback et ça s'est jamais vu, y a pas le texte défilant en trois paragraphes, y a pas de Jedi, pas de sabre laser, pas de motojet, pas assez d'aliens, trop de nouvelles planètes, trop de CGI, Tarkin est moche et le scénario est bancal et BOR GULLET SA MERE LA TEUPU (lol)"
Donc magnifique Rogue One: non ; par contre scène finale avec Vader: époustouflante+++ ça oui, et dans l'esprit des fans c'est ce qui a sauvé le film.
[/quote]

On parle de Rogue One là ? T'es sûr d'être allé voir le bon film ? ^^

Pas d'aliens ? Scnéario bancal ? Trop de nouvelles planètes, alors que dans le 7 on a pratiquement rien ? Musique nulle alors que Williams a perdu de sa superbe dans le 7 et qu'au contraire la zique de RO s'en sort incroyablement bien avec des thèmes à la fois nouveaux et cohérents, alors que le gugus a du pondre une BO en catastrophe ? Pas de Jedi, certes, mais c'ets plus vu comme un plus qu'autre chose...

Je suis désolé mais si... On aime où on aime pas, c'est comme d'hab, y'a du bon et du mauvais. Mais pour ce qui est de l'image, Rogue One est objectivement magnifique, et c'est justement sans doute sa plus grande force. Dans le format utilisé par Edwards, les plans qui nous présentent les planètes et l'Etoile de la Mort, rien que pour le format utilisé et le cadrage, Rogue One est objectivement magnifique.

Pour les personnages, effectivement c'est plus délicat. Le problème intrinsèque du film étant qu'il baigne constamment dans l'urgence. L'intrigue dure à peine quelques heures, quelques jours si on part du principe que la durée des voyages en hyperespace durent ce temps là. Pas plus ! Voilà pourquoi les personnages ont pas le temps d'évoluer. C'est pas si gênant dans le sens où ces persos n'apparaissent que dans ce film, donc on ne pert pas grand chose après, et que c'est un Star Wars, c'est à dire un univers où les personnages n'ont jamais été au centre mais inclus dans un contexte qui les a toujours dépassés.

Toujours est il que pourtant, ils évoluent tout de même de manière plus visible et cohérente que
- Rey qui veut rester dans son désert de misère ( le coup du droïde est jsute une incohérence: Rey ne sait rien de ce droïde, elle n'avait aucune raison de voiloir le garder: c'est pas ça une décision de héros de film. Jyn est bien plus proche de ce rôle dans Rogue One avec ses désobéissances et ses passages à l'acte qui lancent la guerre). Enfin, on la découvre plus avant dans SW8 où elle a un lien intéressant avec Kylo et prend de réelles décisions (quitter son maître Jedi pour aller secourir ses amis par exemple)
- Finn qui dans le 7 veut fuir, avec Rey qui veut pas, point (dommage comme facilité de choix pour un déserteur), et qui dans le 8 ne fournit finalement pas grand chose.

Le fait est que SW8 sauve les meubles mais part de tellement loin avec le 7 qui a tout raté qu'il peine à retrouver l'excellence qu'on est en droit d'attendre d'un vrai Star Wars...
... comme ROGUE ONE ! :D
Comme le répète bien souvent l'ami Exar Kun, il faut savoir garder un oeil émerveillé et bienveillant sur un Star Wars car OUI, ils ont tous quelques incohérences. Mais y'a des moments où c'est trop, effectivement, et la bienveillance ne suffit plus.
Modifié en dernier par Babo Teuf le 10 janvier 2018, 15:35, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Ewan
Messages : 797
Enregistré le : 16 mai 2009, 18:51
Sexe : Féminin
Espèce : Humain
Planète natale : Coruscant
Affiliation : Indépendant
Contact :

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ewan » 10 janvier 2018, 15:33

darinze a écrit : "savoir juger" et "savoir faire" sont deux choses qui n'ont aucun lien entre elles, et tant mieux!
Un juge n'a aucunement besoin d'être un violeur ou d'avoir été violé pour correctement juger un violeur. Right?
En revanche un bon juge se doit d'être impartial et objectif, c'est-à-dire juger sur des faits uniquement, et non sa propre perception ou la pression de l'opinion publique.
Non je maintiens. C'est comme quand on mange un truc qu'on aime pas. Il ne faudrait pas dire "c'est pas bon" mais "j'aime pas" parce qu'on affirme deux choses complètements différentes. Soit c'est pas bon parce que c'est avarié et immangeable, soit on ne peut pas le manger parce qu'on aime pas (sous entendu, c'est mangeable, on a gouté, mais non désolé. Ce n'est pas pourtant que ce n'est pas bon).
Pour un film j'estime que c'est pareil. On ne dit pas que c'est de la merde, parce que je suis désolée mais vu le travail et les compétences que ça demande, c'est irrespectueux, on dit j'aime pas^^

Pour le violeur, même cas de figure. Soit c'est un acte consenti par les deux personnes, c'est donc pas un viol, que tu ai apprécié ou non le moment, soit c'est un acte non consenti par une des deux personnes et donc, au même cas qu'on ne mange pas de nourriture avarié, c'est quelque chose qui n'est pas à faire. On a pas besoin d'être cuisto pour savoir que quand la viande bouge toute seule, il serait préférable de ne pas y toucher, on a donc pas besoin d'être un violeur pour savoir qu'un acte non consenti n'est pas légal. Et pardon du peu, mais quand on voit que certains juges s'interrogent sur le faite qu'une gamine de 10 ans ait pu être consentante pour coucher avec un homme de 4 fois leur âge, parfois je me demande quand même se qui peut bien se passer chez ces hommes de loi qui ne savent pas de quoi il parle. Et je préférerais clairement un juge humain qui condamne pareil action (parce que ça mérite d'être puni et sévèrement !) qu'un gars "impartial" à qui je ne souhaite pas que ça se produise dans sa famille parce que bon courage pour gérer la crise que ça va créer.

Dans l'impartialité, j'estime qu'il y a des limites et cette limite s'arrête au respect de l'autre. Le film n'est pas bon, soit, j'accepte, mais c'est pas de la merde. Il serait flou, la caméra ne ferait que bouger, sans histoire, sans effet, sans plein de truc, ok, pourquoi pas (et encore). Mais au vu des compétences mises sur la table pour tourner un pareil film, je ne comprends pas qu'on puisse dire que c'est de la merde sans se défendre un minimum.

Mais bref, les débats que ça pourraient engendrer n'ont rien à faire ici, ainsi si tu souhaites en parler, je te propose de le faire en MP. Je n'i aucun problème à en débattre, mais pas trop ici quand même^^.


Enfin, pour revenir à cette fameuse scène de Leia en mi Superman, mi Mary Poppins, j'ai beaucoup apprécié ce tweet de Dark Sekot suite à al projection de l'Empire Contre-Attaque hier soir
Si la survie de Leia dans #LesDerniersJedi vous a choqué, sa sortie avec un masque d'inhalation dans un astéroïde/estomac sans atmosphère aussi je suppose ? #LEmpireContreAttaque
Et c'est tellement vrai. Essayer d'appliquer notre science à un film de science-fiction qui a son propre univers, c'est probablement pas la meilleure des choses^^

Avatar du membre
khurnous
Messages : 21
Enregistré le : 07 janvier 2018, 22:34
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Indépendant
Localisation : CGS-Cargo classe Dynamic

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par khurnous » 10 janvier 2018, 15:35

Bonjour à toutes et à tous !

Merci pour le rappel de physique, c'est toujours sympa d'avoir ce genre d'info. D'ailleurs je précise que pour le son c'est la même chose. Il n'y a pas de son dans l'espace, car il n'y a pas d'atmosphère.

C'est pourquoi, j'ai particulièrement apprécié la scène du croiseur qui se fait dans un silence complet.

D'ailleurs qui dit SF, ne dit pas nécessairement abandon de certains principes physiques.

Pour l'apnée statique le record est de 24mn et 03s (oui vous avez bien lu !) (voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Apn%C3%A9e_(sport))
Les poignards volent, les chatons des bagues pivotent et le poison coule à flot

Avatar du membre
Babo Teuf
Messages : 135
Enregistré le : 06 novembre 2012, 01:31

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Babo Teuf » 10 janvier 2018, 18:25

Ewan a écrit :
darinze a écrit : "savoir juger" et "savoir faire" sont deux choses qui n'ont aucun lien entre elles, et tant mieux!
Un juge n'a aucunement besoin d'être un violeur ou d'avoir été violé pour correctement juger un violeur. Right?
En revanche un bon juge se doit d'être impartial et objectif, c'est-à-dire juger sur des faits uniquement, et non sa propre perception ou la pression de l'opinion publique.
Non je maintiens. C'est comme quand on mange un truc qu'on aime pas. Il ne faudrait pas dire "c'est pas bon" mais "j'aime pas" parce qu'on affirme deux choses complètements différentes. Soit c'est pas bon parce que c'est avarié et immangeable, soit on ne peut pas le manger parce qu'on aime pas (sous entendu, c'est mangeable, on a gouté, mais non désolé. Ce n'est pas pourtant que ce n'est pas bon).
Pour un film j'estime que c'est pareil. On ne dit pas que c'est de la merde, parce que je suis désolée mais vu le travail et les compétences que ça demande, c'est irrespectueux, on dit j'aime pas^^

Pour le violeur, même cas de figure. Soit c'est un acte consenti par les deux personnes, c'est donc pas un viol, que tu ai apprécié ou non le moment, soit c'est un acte non consenti par une des deux personnes et donc, au même cas qu'on ne mange pas de nourriture avarié, c'est quelque chose qui n'est pas à faire. On a pas besoin d'être cuisto pour savoir que quand la viande bouge toute seule, il serait préférable de ne pas y toucher, on a donc pas besoin d'être un violeur pour savoir qu'un acte non consenti n'est pas légal. Et pardon du peu, mais quand on voit que certains juges s'interrogent sur le faite qu'une gamine de 10 ans ait pu être consentante pour coucher avec un homme de 4 fois leur âge, parfois je me demande quand même se qui peut bien se passer chez ces hommes de loi qui ne savent pas de quoi il parle. Et je préférerais clairement un juge humain qui condamne pareil action (parce que ça mérite d'être puni et sévèrement !) qu'un gars "impartial" à qui je ne souhaite pas que ça se produise dans sa famille parce que bon courage pour gérer la crise que ça va créer.

Dans l'impartialité, j'estime qu'il y a des limites et cette limite s'arrête au respect de l'autre. Le film n'est pas bon, soit, j'accepte, mais c'est pas de la merde. Il serait flou, la caméra ne ferait que bouger, sans histoire, sans effet, sans plein de truc, ok, pourquoi pas (et encore). Mais au vu des compétences mises sur la table pour tourner un pareil film, je ne comprends pas qu'on puisse dire que c'est de la merde sans se défendre un minimum.

Mais bref, les débats que ça pourraient engendrer n'ont rien à faire ici, ainsi si tu souhaites en parler, je te propose de le faire en MP. Je n'i aucun problème à en débattre, mais pas trop ici quand même^^.


Enfin, pour revenir à cette fameuse scène de Leia en mi Superman, mi Mary Poppins, j'ai beaucoup apprécié ce tweet de Dark Sekot suite à al projection de l'Empire Contre-Attaque hier soir
Si la survie de Leia dans #LesDerniersJedi vous a choqué, sa sortie avec un masque d'inhalation dans un astéroïde/estomac sans atmosphère aussi je suppose ? #LEmpireContreAttaque
Et c'est tellement vrai. Essayer d'appliquer notre science à un film de science-fiction qui a son propre univers, c'est probablement pas la meilleure des choses^^
Je crois que dans la logique d'Ewan, je comparerais:

- Rogue One à un Grand Cru: c'est objectivemet une réussite, il est excellent, avec des ptits défauts par-ci par-là mais je veux bien qu'on me serve un truc parfait, après on a le droit de pas aimer, à cause d'un tanin qui passe pas, à cause d'un goût dont on est pas fan.

- The Force Awakens à un plat de pâtes-bolo. Servi dans un 3 étoiles (la saga SW): personne déteste, personne adore, mais dans une continuité comme celle-ci ça fait tâche.

- The Last Jedi à un plateau de fruit de mer: ça pour le coup, ça passe ou ça casse, c'est couillu, on peut jsute surkiffer comme en tomber malade, mais au moisn y'a la prise de risque... Encore faut-il que ce soit bien préparé.

Avatar du membre
darinze
Messages : 594
Enregistré le : 16 décembre 2015, 23:37
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Metellos
Affiliation : Indépendant
Localisation : 4° lune du système de Montpellier

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par darinze » 17 avril 2018, 11:24

Y aurait-il un lien, une continuité, une épiphanie presque?
yas.jpg
yas.jpg (11.92 Kio) Vu 3034 fois
bb.jpg
bb.jpg (29.13 Kio) Vu 3034 fois
- Esclaves
- A première vue, sans avenir - même si la suite nous apprend l'inverse, au moins pour le premier
- Enfants qui rêvent d'histoires de Jedi
- Sensibles à la Force
- Rêvent en contemplant les étoiles


Rayeun a-t-il fait un simple clin d'œil à Djowdj?
Est-ce au contraire une référence extrêmement poussée et qui ne saurait être fortuite?
Est-ce une simple coïncidence que je suis seul à monter en mayonnaise?
daRinze, ClownTrooper de 1er ordre.

Avatar du membre
Rancor Malade
Messages : 1035
Enregistré le : 19 mars 2012, 11:29
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Contrebandier
Localisation : À bord d'un transport léger YV-560.

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Rancor Malade » 20 avril 2018, 11:45

Petit retour sur les scènes coupées du film présentes sur le blu-ray bonus, en vite-fait sans faire dans le détail:

Je me suis plié de rire en matant la scène coupée où Finn, Rose et DJ prennent l'ascenseur dans le vaisseau de Snoke, et y'a tout un tas de stormtroopers qui montent aussi, et l'un deux dévisage Finn, et le reconnait "FN-2187? C'est toi? Woah t'es un capitaine maintenant!" et qui fait un petit cri de guerre... C'est de l'or en barre, cette scène! Mais je comprends qu'ils l'aient coupée. Ça détonne un peu trop du film, ça aurait plutôt sa place dans un bêtisier. Énorme. Comme Chewie et R2 qui font assistent à la fête des Gardiennes alors que Rey débarque en trompe les croyant en danger... :-D

Pour la plupart des scènes coupées, je comprends qu'ils les aient enlevées, ne serait-ce que pour la longueur du film. Mais la plupart comportent des gags, et ça aurait sans doute encore plus dédramatiser le film de les garder (comme le sauna de Canto Bight :-D) donc même si c'est regrettable, c'est sans doute mieux ainsi. Je regrette juste que du coup c'est Finn qui passe le plus souvent à la trappe (scène avec BB-8 qui lui montre Rey en train de lui parle quand il est inconscient, Poe qui rend sa veste à Finn mal recousue, la poursuite des fathiers étendue, Finn qui... bute Phasma!!! Rien que juste celle-là je regrette tellement qu'elle n'y soit pas, Finn dans l'ascenseur...) et forcément son intrigue s'en retrouve amoindrie dans le film...
«Remember to always be yourself. Unless you suck.» Joss Whedon

Avatar du membre
Ismaren
Messages : 173
Enregistré le : 03 octobre 2014, 10:34
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Mandalorien

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ismaren » 20 avril 2018, 15:35

Pour les avoir vues également, je ne pense pas que les scènes avec Finn qui ont été coupées auraient ajouté quelque chose à l'arc narratif de Finn, sauf peut-être le combat contre Phasma, mais elle ridiculise encore davantage Phasma, et n'apporte pas grand chose à Finn non plus, c'est triste... Quand a la plupart des scènes coupées, en effet ce sont des gags, et pas forcément bien joués en plus, on entendrait presque les rires enregistrés derrière, bref... Je pense qu'on peut comprendre aisément pourquoi elles ont été coupées au final.
"Les meilleures lames restent dans leur fourreau"

Avatar du membre
Lod Dorz
Messages : 502
Enregistré le : 16 octobre 2013, 13:31
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Taris
Affiliation : Contrebandier

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Lod Dorz » 02 mai 2018, 09:49

Au sujet des scènes coupées : celle de l'ascenseur est pour moi la meilleure, quel dommage de l'avoir supprimée !
Dommage aussi d'avoir amputé l'introduction du casino de Canto Bight, ne serait-ce que pour la diversité des aliens initialement proposée. Le résultat final en est bien trop dépourvu.

Pourtant je crois que ces scènes n’auraient fait que d'alourdir le rythme déjà compliqué de cet épisode XIII.

Avec ou sans ces scènes, Les Derniers Jedi reste ma plus grande déception dans l'Univers Star Wars. Une intrigue somme toute correcte mais un film tellement inégal... bref je ne vais pas me relancer dans une énième critique de cet opus.
Je croise les doigts pour que l'épisode IX relève le niveau et donne quelque chose de plus constant, de plus cohérent avec ce magnifique Univers, pour conclure cette nouvelle trilogie sur une bonne note !
"- No one said this job was supposed to be easy.
- Nobody said it's supposed to be that hard, neither!"

Avatar du membre
Rancor Malade
Messages : 1035
Enregistré le : 19 mars 2012, 11:29
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Contrebandier
Localisation : À bord d'un transport léger YV-560.

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Rancor Malade » 22 août 2018, 15:45

Kir Kanos a écrit :
02 mai 2018, 09:49
Ainsi Kelly Marie Tran dit vouloir travailler dans ce sens à chaque fois qu'elle en aura l'occasion afin de façonner ce monde dans lequel elle croit. Et pour cela, elle rappelle que son véritable prénom est Loan.
Hé j'ai un pote qui s'appelle aussi Loan!

Sinon, ben, c'est vrai que c'est malheureux de vivre aux États-Unis à l'heure actuelle, avec toutes les polémiques que l'on sait. Mais ce qui est pire c'est que la contre-attaque se retrouve jusqu'à dans les œuvres cinématographiques. (Oui je sais on est dans le sujet de l'épisode VIII, je vais essayer de pas trop m'éloigner).

On nous impose des héros stéréotypés depuis toujours, et dans le VIII on essaie de "tuer le père" en nous tuant le vieux Snoke, stéréotype du vilain-méchant-pas-beau (perso je comprends pas qu'on ait créé ce perso et encore moins qu'on ai voulu nous faire croire qu'il était intéressant), et en nous présentant le véritable héros ultime, Luke Skywalker, comme un ancienne légende oubliée et qui a perdu ses idéaux. C'est vrai, à son époque les choses étaient différentes, mais son rôle est de passer le flambeau aux nouveaux, Rey & Co., qui eux seront capables de plus grandes choses (c.f. Yoda: "Nous sommes le socle sur lequel ils croissent") et de faire évoluer le stéréotype du héros aujourd'hui. C'est le message du film et personnellement c'est une des raisons pour lesquelles je kiffe le film sa race! Seul un véritable héros a la dose de naïveté, et je le dis sans méchanceté aucune, pour croire que Kylo Ren peut se racheter. D'ailleurs c'est explicite dans le film, Rey est inspirée par l'exemple de Luke qui a réussi à faire revenir Anakin du côté lumineux; donc logique que, inspirée par son idole, elle essaie de faire de même, ce qui sert les intérêts du neveu de Luke. Le traitement de Kylo Ren dans le film est un autre point que je trouve très réussi dans le film: là où Dark Vador n'a jamais réussi à se débarrasser de l'Empereur, Kylo Ren parvient à manipuler Rey pour parvenir à ses fins. Mais Rey est une vraie héroïne, et elle décline évidemment la proposition d'un poste important dans le comité de gestion du Premier Ordre, entreprise en pleine expansion s'il en est.

Mais revenons à la tribune de Kelly Marie "Loan" Tran. Même moi, pur produit des années 80 dans la trentaine, ça m'a fait bizarre de voire cette actrice occuper un rôle aussi important dans le film. J'étais déstabilisé. Pourquoi cette actrice et non celle qui joue la sœur, celle qui se sacrifie dans la bataille d'introduction? Je la trouve, selon mes critères personnels, plus jolie. Et la petite voix dans ma tête de me dire: "c'est bon quoi, toutes les héroïnes doivent-elles êtres des beautés fatales, si possible avec une poitrine avantageuse?" Et moi de surenchérir: "Hé, ho, mais j'ai rien dit, moi!" "Non, mais tu l'as pensé! Je suis la petite vois dans ta tête, je sais ce que tu penses!" "Ouais mais c'est pas ma faute! Ça fait plus de 25 ans que je reluque des nanas, forcément je suis formaté!" "Laisse mourir le passé, Rancor Malade, écoute le message du film." Hé oui, elle a raison, le film a raison. Il ne tombe pas dans le même travers que "Solo: A Star Wars story" qui nous assure que pour faire bouger les choses il faut à tout prix être un militant (c.f. le droïde LG-BT, pardon, L3-3T). Peut-être est-ce une réalité aux États-Unis, je n'en sait rien je n'y vis pas, mais soit tu fais un documentaire pour militer pour une cause, soit tu fais un divertissement de science-fiction/space-opéra, mais tu n'essaies pas de concilier les deux, ce n'est ni judicieux, ni approprié. Et en plus c'est très raté. Là où le film impose son tour de force, c'est qu'il nous impose cette petite mécanicienne peu charismatique sans raisons ni explications. Oui, une fille comme elle peut-être un protagoniste majeur du film (elle empêche quand même Finn de se sacrifier, c'est pas rien) et c'est une héroïne au même titre que les autres. On le considère comme un fait accompli et non une cause pour laquelle il faut absolument se battre. On lui attribue d'ailleurs plus explicitement une potentielle romance dans le IX qu'à Rey, bien qu'elle rayonne de mille feux lorsqu'elle rencontre Poe Dameron (même si c'est débile puisqu'elle devrait déjà l'avoir rencontré sur D'Qar avant de partir à la recherche de Luke dans le VII. Ils sont tous les deux dans la même pièce en train de regarder le même holo! :-D)
«Remember to always be yourself. Unless you suck.» Joss Whedon

Avatar du membre
Sire Tokito
Messages : 101
Enregistré le : 19 juin 2009, 14:06
Localisation : Invisible Hand
Contact :

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Sire Tokito » 22 août 2018, 17:02

Le problème est pas de nous l'imposer. Au contraire je suis toujours intéressé par des nouveaux personnages. Le problème est de ne rien faire du personnage. Après Finn, la nouvelle caution "black", on a Rose, la caution "asiatique". Le but n'est pas de créer un personnage intéressant, mais de créer un personnage pour vendre au marché asiatique. C'est là le problème, on en revient toujours au même problème : Disney n'est pas là pour créer, ils sont là pour vendre.

Qu'on soit clair, un blockbuster est toujours un bon moyen de faire passer des messages (il suffit de voir comment Fury Road gère à la fois l'action, la réalisation et le message féministe. A ce niveau-là on frôle la perfection). Mais si vraiment Disney voulait faire passer un message de diversité et de tolérance comme ils le clament haut et fort depuis des lustres, ils pouvaient commencer par donner des rôles importants à autre choses que des humains. Parce que dans cette nouvelle trilogie, les autres espèces peuplant la galaxie se cantonnent à Chewie qui fait de la figuration, Ackbar que l'on tue hors-champ et Nien Numb qui est là juste pour le clin d’œil....

Enfin dernier point, les gens qui s'en prennent aux acteurs ou au réalisateur via tweeter son des gros cons. Et ça n'a rien à voir avec une quelconque appréciation du travail de Disney.
"It's a trap !" (Admiral Ackbar)
"Hwaaaarggllllllleerwwwwwwwwwardddddd" (Cheewbacca)

Avatar du membre
Rancor Malade
Messages : 1035
Enregistré le : 19 mars 2012, 11:29
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Contrebandier
Localisation : À bord d'un transport léger YV-560.

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Rancor Malade » 23 août 2018, 09:26

Comme je le comprends, tu places Rose uniquement dans la case: "Asiatique". Tu reproches qu'on ne fasse rien du personnage. Pour rappel, elle paralyse Finn, qui est certes un maladroit notoire, mais qui est quand même un des héros du VII. Ce dernier se retrouve direction la case prison à cause d'elle. C'est elle qui ouvre les yeux à Finn sur ce qui se passe à Canto Bight. Après ça, on apprend qu'elle aime les fathiers (youpi! :roll: ), et c'est tout. Après elle subit les évènements puisqu'elle fait partie de la mission, jusqu'à la tout fin, où elle empêche Finn de se sacrifier, donc je suis d'accord: pendant toute la partie du film à bord du Supremacy, elle n'a pas de réelle utilité. Ça reste acceptable à mes yeux.

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ta notion de "caution" pour les personnages. On pourrait en faire pour chaque personnage si on le voulait... C'est comme avec Finn: Il est black, mais c'est pas sa fonction d'être black, c'est un fait, tout comme Rose est asiatique. Leurs personnages ne sont pas définis par leurs couleurs de peau ou leurs origines ethniques. Finn est un stormtrooper déserteur maladroit, d'abord lâche puis empreint de grands idéaux pour lesquels il est prêt à se sacrifier et Rose est une petite mécanicienne avec une grande clairvoyance sur le monde qui l'entoure, dotée d'un grand courage et sans doute un peu romantique-fleur-bleue sur les bords (donc aux antipodes de Leia). Dans une interview, Rian disait qu'il trouvait intéressant d'avoir un personnage qu'on ne pensait pas à la base trouver dans Star Wars, et, mais ce n'est que mon avis, il s'en est très bien sorti. Peut-être a-t-il allier une contrainte à sa créativité? On n'en sait rien, tout ce qu'on nous dit c'est qu'il avait carte blanche pour ce film. Tu vas me dire FAKE NEWS? :D Je te ta(r)quine.

Après, sur différents sujets de ce forum, j'ai déjà remarqué que nos avis divergeaient régulièrement, Sire Tokito, donc je ne suis pas surpris que nous n'ayons pas le même point de vue sur la question (d'ailleurs j'ai détesté Fury Road, mais j'aime pas les Mad Max à la base donc voilà). Tous les goûts sont dans la nature, le tout est de ne pas faire de notre avis une généralité. Je trouve qu'il n'y a rien de pire que des gens qui disent: "Tout le monde déteste le film…" Mais qui peut se permettre de parler au nom de "tout le monde"?! Je fais partie de tout le monde et je ne suis pas du même avis! Mais y'a un point où je te rejoins, c'est qu'on veut des aliens importants!!! Même dans Rebels y'a deux aliens dans l'équipe de héros!

Pour en revenir au VIII, ce qui serait vraiment intéressant de savoir c'est si la présence du personnage de Rose a été imposé par le studio dans un but purement mercantile ou s'il avait été prévu et pensé à la base par Rian Johnson.

PS: Je kiffe ta signature. Elle me fait toujours sourire.
«Remember to always be yourself. Unless you suck.» Joss Whedon

Avatar du membre
Ismaren
Messages : 173
Enregistré le : 03 octobre 2014, 10:34
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Mandalorien

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ismaren » 23 août 2018, 10:59

Pour moi la stratégie mercantile commence dès le VII (on est chez Disney ou pas, ça reste eux qui ont paralysé Pixar pendant des années et qui virent leurs réalisateurs tous les deux mois pour "divergence artistique" ^^). Dès le VII, les 4 nouveaux héros sont la jeune femme blanche poupée barbie*, le latino, le noir et le droïde ultra mignon, les deux derniers endossant le rôle de comiques à tel point que ça en devient gênant pour le personnage de Finn et John Boyega. Ils ont déjà tout dès le VII pour séduire un maximum de marchés. Pourtant déjà dans le premier Star Wars, que ce soit Mark Hamill, Carry Fisher ou Harrison Ford, ils ont été choisis, habillés et maquillés pour répondre aussi à des critères de beauté, à des canons. Seulement si à l'époque on recherchait des canons de beauté, aujourd'hui le choix des acteurs se fait sur l'origine et l'ethnie : quelle population pourrait être attirée par ce film si on met tel ou tel acteur. N'oublions pas que le film est de surcroît américain et notre très cher melting pot ou salad bowl exige, avec la bien-pensance d'aujourd'hui, que chaque ethnie sur le territoire des États-Unis soit représentée dans un film qui se veut grand public, blockbuster, et rentable. Les blancs américains sont satisfaits, les noirs américains sont satisfaits, les latinos américains sont satisfaits, et les enfants sont satisfaits parce que BB-8 (qu'on appelle évidemment BB sans hésitation) est trop mignon et trop drôle.
*quand après avoir vécu quinze ans toute seule dans le désert, ta peau est aussi nickel, tes cheveux sont aussi beaux, oui j'appelle ça une poupée barbie, elle a en plus l'inexpérience du monde et le caractère qui siéent à une princesse Disney.

Après le succès planétaire du VII, il s'est avéré seulement que les Chinois, n'ayant jamais eu une vraie expérience de Star Wars que ce soit de la Trilogie ou de la Prélogie, n'avaient pas répondu en masse à l'appel du Réveil de la Force. Et plus d'un milliard de clients potentiels, évidemment ça fait faire des folies. Voilà pourquoi, à mon humble avis complotiste, après la jeune blanche, le latino et le noir, ils ont tant voulu ajouter un asiatique au casting du VIII et même lui donner un rôle fort, pour tenter de séduire le marché chinois. Et si c'est le personnage de Rose qu'ils ont choisi et pas celui de sa sœur, c'est sûrement parce que sa sœur correspondait mieux aux critères de beauté occidentaux, là où l'objectif était de séduire le marché chinois.

Sinon, je l'ai déjà dit, mais le personnage de Rose m'exaspère, que ce soit avec ses fathiers que "oulala, les riches ce sont des méchants, ils maltraitent de pauvres animaux sans défense, on s'évade avec eux et ils seront libres, c'est trop beau! on est des héros!" et que je te leur enlève leur harnais, et que je te les caresse et que je les rends à mère nature. Oh oui, ils seront libres de se faire recapturer le lendemain, bravo Rose! Tu n'as satisfait que ton petit ego.
Et la fin quand elle sauve Finn. Rien que d'un point de vue spatial, c'est raté, puisqu'elle est censé se trouver bien loin derrière, mais bon passons. De même Finn et ses vêtements devraient bien commencer à brûler complètement quand tu vois ce que prend son appareil comme dommages. Bon c'est raté, d'accord, et on y croit pas une seconde. Mais justement, en laissant Finn mourir, ça aurait rendu la séquence presque crédible. Au lieu de ça, Zorro! pardon Rose lui fonce dedans à pleine vitesse, espérant réellement que la violence du choc ne les tuera pas tous deux. Par la magie du scenarium donc, ils survivent tous les deux. Et là Rose te sort un "il faut protéger ceux qu'on aime", sauf que derrière, grâce à elle, la base de la résistance saute, vole en éclat, et les derniers résistants sont sans défense. Merci Rose, ton personnage est d'une cohérence, et surtout d'un égoïsme terrifiant. Et en plus, ils retraversent toute la plaine de sel soit deux bon km si vous voulez mon avis, Finn traînant Rose, sans qu'aucun soldat du Premier Ordre ne les remarque, et ils se retrouvent donc avec le reste du groupe, c'est beau la téléportation de nos jours. La magie du scenarium. Bon d'accord, tout n'est pas lié au personnage de Rose, mais il reste un personnage clairement pauvre, lisse, sans profondeur, aberrant. Derrière cela, Rian Johnson a eu tellement de liberté sur le développement de ce film qu'on peut légitimement penser qu'effectivement c'est lui qui a construit le rôle de Rose, qu'il en a fait ce qu'il voulait, même si au départ, c'est quand même les grands pontes qui voulaient un personnage asiatique.
"Les meilleures lames restent dans leur fourreau"

Avatar du membre
Rancor Malade
Messages : 1035
Enregistré le : 19 mars 2012, 11:29
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Contrebandier
Localisation : À bord d'un transport léger YV-560.

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Rancor Malade » 23 août 2018, 13:57

Ismaren a écrit :
23 août 2018, 10:59
Pour moi la stratégie mercantile commence dès le VII
Pour moi elle a commencé dès l'écriture du scénario du V, quand Lucas a décidé de ne pas tuer Han Solo à la fin parce que c'est ses figurines qui se vendaient le mieux.
Ismaren a écrit :
23 août 2018, 10:59
là où l'objectif était de séduire le marché chinois.
Après, si le but c'est de vendre à des chinois, ils auraient dû constater avec Rogue One qu'il ne suffit pas d'avoir un acteur chinois ou asiatique, même célèbre (comme Donnie Yen), pour attirer le public dans les cinémas chinois. S'ils avaient un peu de jugeote, ils regarderaient quels sont les blockbusters qui marchent en chine et pourquoi: Transformers (j'ai jamais compris pourquoi ces films marchaient au delà du 2), Fast&Furious (j'ai jamais compris pourquoi ces films marchaient tout court), Pacific Rim (en tout cas le premier, le deuxième je ne sais pas) c'est juste ceux que je sais qui ont marché. Je ne connais que le dernier, et le héros est un acteur britannique qui joue un personnage américain, le robot chinois se vite détruire, et la protagoniste féminine est japonaise, le seul lien avec la Chine c'est que ça se passe majoritairement à Hong Kong. Je ne sais pas pourquoi ces films marchent bien en Chine, même si les premiers que j'ai cité ont une poignée d'acteurs asiatiques en second rôles. Donc dès ce constat, le premier clampin venu, comme moi, peut vite comprendre qu'une actrice chinoise ne suffit pas à faire vendre un film. (Je sais pas vous allez voir Jurassic World parce qu'il y a Omar Sy, ou Les Indestructibles 2 parce que Louane y double la voix de... je sais même pas qui en fait, mais perso je m'en cogne.) C'est évident que ça ne change pas grand chose.

Alors soit ils réfléchissent vraiment pas beaucoup pour faire en sorte que Star Wars se vende en Chine, soit c'était pas ça le but...
Ismaren a écrit :
23 août 2018, 10:59
je les rends à mère nature. Oh oui, ils seront libres de se faire recapturer le lendemain, bravo Rose! Tu n'as satisfait que ton petit ego.
Le film n'en parle pas. Mais au lieu de rester blasée et fataliste, Rose a eu le mérite de faire quelque chose pour changer le sort de ces animaux.
Ismaren a écrit :
23 août 2018, 10:59
Rose lui fonce dedans à pleine vitesse, espérant réellement que la violence du choc ne les tuera pas tous deux. Par la magie du scenarium donc, ils survivent tous les deux. Et là Rose te sort un "il faut protéger ceux qu'on aime", sauf que derrière, grâce à elle, la base de la résistance saute, vole en éclat, et les derniers résistants sont sans défense. Merci Rose, ton personnage est d'une cohérence, et surtout d'un égoïsme terrifiant. Et en plus, ils retraversent toute la plaine de sel soit deux bon km si vous voulez mon avis, Finn traînant Rose, sans qu'aucun soldat du Premier Ordre ne les remarque, et ils se retrouvent donc avec le reste du groupe, c'est beau la téléportation de nos jours. La magie du scenarium.
Purée si j'analysais tous les films que je regarde et que le moindre truc pas logique me ferait tiquer à ce point, je regarderais plus que des films d'auteur. La situation est désespérée déjà avant qu'ils ne sortent avec les ski-speeders, alors vu qu'apparement elle n'est pas insensible aux charmes de Finn (encore une tordue! ;) ) à tout prendre au moins elle essaie de le sauver. Ne dit-on pas "Le cœur a ses raisons que la raison ne connait pas"? Et bien sûr que le Premier Ordre ne les remarquent pas, y'a juste Luke Skywalker qui vient de débouler au milieu du champ de bataille et attire toute l'attention. Perso dès qu'il est apparu j'avais déjà oublié qu'ils venaient de se crasher tous les deux aux pieds des quadripodes. On peut me dire que je ne suis pas bien malin, et alors? Si ça me permet d'apprécier plus de films, grand bien me fasse.
«Remember to always be yourself. Unless you suck.» Joss Whedon

Avatar du membre
Ismaren
Messages : 173
Enregistré le : 03 octobre 2014, 10:34
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Mandalorien

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ismaren » 23 août 2018, 15:47

J'apprécie tous les films. Seulement, à leur juste valeur. Je ne vais pas mettre mon cerveau en off, me bander les yeux et me boucher les oreilles sous prétexte qu'il faut ça pour trouver qu'un film est bon. Oui l'arrivée miraculeuse à la base de la Résistance de Finn traînant Rose sans que l'on sache comment il a traversé tout le champ de bataille à pied, alors que pourtant, juste devant la porte, il y a déjà une dizaine de TB-TT, me sort du film. C'est le genre de facilités scénaristiques (si l'on peut encore parler de scénario à ce niveau-là) qui me révulsent et qui me font dire qu'ils ne se sont vraiment pas foulés.

Par ailleurs, tu as toi-même une assez piètre opinion du cinéma si tu penses que seuls les films d'auteur peuvent être dépourvus d'illogismes et d'erreurs bêtes ^^
"Les meilleures lames restent dans leur fourreau"

Avatar du membre
Rancor Malade
Messages : 1035
Enregistré le : 19 mars 2012, 11:29
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Contrebandier
Localisation : À bord d'un transport léger YV-560.

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Rancor Malade » 24 août 2018, 08:41

Ismaren a écrit :
23 août 2018, 15:47
tu as toi-même une assez piètre opinion du cinéma si tu penses que seuls les films d'auteur peuvent être dépourvus d'illogismes et d'erreurs bêtes ^^
Hé ben j'en sais rien, j'en ai jamais vu un seul... :lol:
Ismaren a écrit :
23 août 2018, 15:47
Je ne vais pas mettre mon cerveau en off, me bander les yeux et me boucher les oreilles sous prétexte qu'il faut ça pour trouver qu'un film est bon. Oui l'arrivée miraculeuse à la base de la Résistance de Finn traînant Rose sans que l'on sache comment il a traversé tout le champ de bataille à pied, alors que pourtant, juste devant la porte, il y a déjà une dizaine de TB-TT, me sort du film. C'est le genre de facilités scénaristiques qui me révulsent et qui me font dire qu'ils ne se sont vraiment pas foulés.
Pour chipoter je te dirais bien que les TB-TT sont à "2 bons kilomètres" de la porte et qu'il y a Luke et Kylo Ren entre deux aussi, mais bon sérieusement ça change pas grand chose. Mais typiquement, ce genre de trucs qui te révulse, moi je ne l'avais même pas remarqué avant que tu en parles. Et j'ai regardé le film sans me bander les yeux ni boules quiès, alors ça fait quoi de moi? Je ne remarque pas ce genre de détails, peut-être parce que j'y accorde peu d'importance. Au final je me fiche éperduement de savoir comment il ont rejoint la base, que ce soit à pied en trainant Rose sur le dos, sur un fathier ou avec le Tesseract... C'est pas important pour le film. C'est comme les fathiers, on s'en cogne de ce qu'ils vont devenir, s'ils se font recapturer ou bouffer par un rancor (bon appétit!), ce qui est important pour le film c'est qu'ils aient été libérés (après on en pense ce qu'on en veut. Moi je pense que ça doit être bon un steak de fathier saignant.) Je regarde peut-être simplement moins de films que d'autres, et de ce fait ne suis pas habitué à remarquer ces détails, comme quand Thanos veut récupérer un caillou au sommet d'une montagne, mais il se téléporte au pied de la montagne. Et alors? Y'a des mecs qui dépensent des fortunes pour faire l'ascencion de l'Everst! Mais je m'égare... ;)
«Remember to always be yourself. Unless you suck.» Joss Whedon

Avatar du membre
Ismaren
Messages : 173
Enregistré le : 03 octobre 2014, 10:34
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Mandalorien

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ismaren » 24 août 2018, 10:49

Rancor Malade a écrit :
24 août 2018, 08:41
Pour chipoter je te dirais bien que les TB-TT sont à "2 bons kilomètres" de la porte et qu'il y a Luke et Kylo Ren entre deux aussi, mais bon sérieusement ça change pas grand chose.
Ce serait vraiment pour chipoter alors, puisque ce serait faux 8-) Kylo Ren n'a pas fait deux km pour rejoindre Luke après être sorti de son TB-TT, 200m peut-être, pas plus.
Cela a quand même une certaine importance, puisque ça rassemble le groupe de héros et les derniers membres de la Résistance, leur permettant de s'échapper tous ensemble et d'être tous ensemble à la fin du film pour la suite, laissant Finn et Rey se retrouver. Seulement, il manque l'explication de comment Finn et Rose rejoignent aussi rapidement et sans se faire remarquer (notamment par des stormtroopers près du canon qui ont l'élégance de disparaître d'un plan à l'autre) les autres. C'est comme si à la fin du V, on retrouvait Luke directement dans le Faucon plutôt que d'avoir toute la séquence où Luke appelle Leïa et de son sauvetage par Lando via la trappe.

Pour le destin des fathiers, on ne s'en cogne pas, puisque cela définit le personnage de Rose et même dévoile une grossière incohérence. Face à Finn, c'est elle qui est consciente de la société pourrie de la planète tandis que Finn est le grand naïf qui n'en voit que la surface, mais après avoir libéré les fathiers, c'est elle qui est terriblement naïve en pensant qu'ils les ont sauvés et qu'ils ne seront pas capturés à nouveau dans la demi-heure qui suit, une naïveté plus qu'incohérente avec la caractérisation du personnage qu'on donne précédemment dans le film, soit un quart d'heure plus tôt. Ce n'est pas un détail, puisque tu as pu l'écrire toi-même, le personnage de Rose s'est vu assigné une place importante dans le film, on aurait donc pu s'attendre à ce qu'il soit mieux écrit et mieux développé. Et même si tu vois cela comme un détail, ce sont les détails et l'attention qu'on leur porte qui font les grandes œuvres.

HS : pour Thanos, plusieurs explications possibles, aucune satisfaisante, sans doute, mais on s'en cogne, vu le nombre d'incohérences, d'erreurs, de paresses d'écriture et de bêtises que l'on peut facilement relever dans tous les derniers films marvel.
- c'est une sorte de Temple, son aura doit empêcher de pouvoir se téléporter en plein dedans,
- il faut bien rencontrer le gardien avant de pouvoir entrer, et celui-ci ne se trouve pas au sommet mais Thanos et Gamorra le rencontre dans les escaliers je crois,
- la symbolique de l'ascension, classique mais efficace, qui caractérise aussi le personnage de Thanos. C'est certes un méchant, mais il est tout à fait capable d'être patient, de marcher tranquillement tout en discutant avec sa fille, tout en s'élevant vers davantage de pouvoir.
- je ne crois pas qu'il ait réellement choisi avec une grande précision l'endroit où il voulait arriver :? et puis il connaissait seulement le nom de la planète où se trouvait la pierre, c'est déjà un miracle qu'il soit arrivé si près, sans doute grâce à son gant et aux pierres qu'il possède déjà.
"Les meilleures lames restent dans leur fourreau"

Avatar du membre
Sire Tokito
Messages : 101
Enregistré le : 19 juin 2009, 14:06
Localisation : Invisible Hand
Contact :

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Sire Tokito » 24 août 2018, 11:24

Rancor Malade a écrit :
23 août 2018, 09:26
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ta notion de "caution" pour les personnages. On pourrait en faire pour chaque personnage si on le voulait... C'est comme avec Finn: Il est black, mais c'est pas sa fonction d'être black, c'est un fait, tout comme Rose est asiatique. Leurs personnages ne sont pas définis par leurs couleurs de peau ou leurs origines ethniques. Finn est un stormtrooper déserteur maladroit, d'abord lâche puis empreint de grands idéaux pour lesquels il est prêt à se sacrifier et Rose est une petite mécanicienne avec une grande clairvoyance sur le monde qui l'entoure, dotée d'un grand courage et sans doute un peu romantique-fleur-bleue sur les bords (donc aux antipodes de Leia). Dans une interview, Rian disait qu'il trouvait intéressant d'avoir un personnage qu'on ne pensait pas à la base trouver dans Star Wars, et, mais ce n'est que mon avis, il s'en est très bien sorti. Peut-être a-t-il allier une contrainte à sa créativité? On n'en sait rien, tout ce qu'on nous dit c'est qu'il avait carte blanche pour ce film. Tu vas me dire FAKE NEWS? :D Je te ta(r)quine.
Le problème vient du fait que comme l'a dit Ismaren, la bien-pensance actuelle fait que l'ont se demande toujours si les acteurs de couleurs sont employés pour leur talent ou pour le quotat. Or, avec des personnages mal écris et mal travaillés, la question se repose encore plus et c'est le problème que l'on rencontre ici.
Rancor Malade a écrit :
23 août 2018, 09:26
Après, sur différents sujets de ce forum, j'ai déjà remarqué que nos avis divergeaient régulièrement, Sire Tokito, donc je ne suis pas surpris que nous n'ayons pas le même point de vue sur la question (d'ailleurs j'ai détesté Fury Road, mais j'aime pas les Mad Max à la base donc voilà). Tous les goûts sont dans la nature, le tout est de ne pas faire de notre avis une généralité. Je trouve qu'il n'y a rien de pire que des gens qui disent: "Tout le monde déteste le film…" Mais qui peut se permettre de parler au nom de "tout le monde"?! Je fais partie de tout le monde et je ne suis pas du même avis!
Je n'ai pas souvenir d'avoir parlé dernière au nom de tout le monde, mais si c'est le cas alors c'est une erreur. Effectivement je parle en mon nom et c'est tout.
Rancor Malade a écrit :
23 août 2018, 09:26
Mais y'a un point où je te rejoins, c'est qu'on veut des aliens importants!!! Même dans Rebels y'a deux aliens dans l'équipe de héros!
Mais rappelle-toi la prélogie : Jar Jar Binks, Nute Gunray, Rune Haako, Poogle le Bref, Dexter, Dark Maul, le général Grievous, Ki-Adi-Mundi, Boss Nass, Sebulba, Watto, etc....beaucoup de personnages secondaires ayant une influence sur l'histoire sont des aliens, indépendamment de l'avis que l'ont peut avoir dessus. Et la volonté de Disney de tirer sur la prélogie les a fait passer à côté des forces des épisodes 1, 2 et 3. Car oui, ces films, en dehors des reproches que beaucoup leur font, ont de grandes qualité de narration directe et surtout indirecte. Et ça manque cruellement actuellement.
Rancor Malade a écrit :
23 août 2018, 09:26
PS: Je kiffe ta signature. Elle me fait toujours sourire.
Ackbar à jamais dans nos cœur !
Rancor Malade a écrit :
23 août 2018, 09:26
Pour moi elle a commencé dès l'écriture du scénario du V, quand Lucas a décidé de ne pas tuer Han Solo à la fin parce que c'est ses figurines qui se vendaient le mieux.
Sauf qu'avant le mercantilisme, Lucas a son histoire en tête et la raconte. C'est là où on voit le processus créatif entre la méthode Disney et la méthode Lucas. Lucas a traité ses films comme un auteur avant tout. Il a regardé comment vendre des jouets après avoir regardé comment finir son histoire et gérer ses personnages, là où Disney a regardé ce qui faisait vendre pour ensuite greffer dessus une histoire et des personnages. On en revient au problème de base, il n'y a pas de ligne directrice. Les réalisateurs (particulièrement Johnson, qu'est-ce que je le plains là-dessus) n'ont au final aucune vision à long terme.
"It's a trap !" (Admiral Ackbar)
"Hwaaaarggllllllleerwwwwwwwwwardddddd" (Cheewbacca)

Avatar du membre
Rancor Malade
Messages : 1035
Enregistré le : 19 mars 2012, 11:29
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Contrebandier
Localisation : À bord d'un transport léger YV-560.

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Rancor Malade » 24 août 2018, 11:32

Sire Tokito a écrit :
24 août 2018, 11:24
Je n'ai pas souvenir d'avoir parlé dernière au nom de tout le monde, mais si c'est le cas alors c'est une erreur. Effectivement je parle en mon nom et c'est tout.
Non, tu ne l'as pas fait. J'ai lu ça quelque part, et je disais juste que ces commentaires m'énervent et pour être franc je ne me souviens pas qui l'a écrit. Tu n'étais pas visé.
«Remember to always be yourself. Unless you suck.» Joss Whedon

Avatar du membre
Sire Tokito
Messages : 101
Enregistré le : 19 juin 2009, 14:06
Localisation : Invisible Hand
Contact :

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Sire Tokito » 24 août 2018, 11:34

Rancor Malade a écrit :
24 août 2018, 11:32
Sire Tokito a écrit :
24 août 2018, 11:24
Je n'ai pas souvenir d'avoir parlé dernière au nom de tout le monde, mais si c'est le cas alors c'est une erreur. Effectivement je parle en mon nom et c'est tout.
Non, tu ne l'as pas fait. J'ai lu ça quelque part, et je disais juste que ces commentaires m'énervent et pour être franc je ne me souviens pas qui l'a écrit. Tu n'étais pas visé.
Il me semblait, mais je ne suis pas infaillible non plus ! :D
"It's a trap !" (Admiral Ackbar)
"Hwaaaarggllllllleerwwwwwwwwwardddddd" (Cheewbacca)

Avatar du membre
Ewan
Messages : 797
Enregistré le : 16 mai 2009, 18:51
Sexe : Féminin
Espèce : Humain
Planète natale : Coruscant
Affiliation : Indépendant
Contact :

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ewan » 24 août 2018, 14:01

J'aimerai juste vous poser ce petit thread twitter ici, afin que vous compreniez que le personnage de Rose n'est peut être pas si nulle que ça, que vous êtes peut être juste passé à côté d'un point important présent dans tous les Star Wars. C'est en Anglais bien sur, mais ça mérite le coup d'oeil.

https://twitter.com/jere7my/status/1031925403202535429

Dans tous les cas, ce n'est pas parce qu'un personnage a un rôle qui ne plait pas qu'il faut lui taper dessus. Je ne me rappelle pas un tel acharnement sur l'acteur derrière Jar Jar alors que tout le monde est d'accord pour dire que ce personnage est inutile et grotesque.

Enfin, je ne souhaite pas m'étaler sur le sujet, je tiens juste à signaler que l'actrice est Américaine, d'origine Vietnamienne et non Chinoise ce qui, si vous connaissez l'histoire entre les deux pays, ne va pas vraiment dans le sens de l'ouverture au marché Chinois. Et je rajouterais que oui, il est probable qu'on retrouve certaines ethnies ou orientation (de toutes sortes) dans certains films, mais peut être que le but est juste d'ouvrir un peu les esprits et non d'ouvrir le marché à des minorités sur lesquelles on tape et qui feront scandale auprès des majorités (qui rapporte donc le plus d'argent). Enfin, il ne faut pas non plus oublier qu'un acteur peut aussi très bien être jugé sur sa prestation que sur son appartenance à une minorité/majorité. Pensez vous que Mark Hamill a été recruté pour faire plaisir à la minorité de personnes ayant des yeux vairons ? Que Carrie Fisher a été recrutée pour faire plaisir aux personnes ayant des soucis d'alcool/de dépression ? Que Warwick Davis a été recruté pour faire plaisir aux gens de petites tailles ?Peter Mayhew pour l'inverse ?

On critique très souvent Rian Johnson parce que dans l'Episode VIII il a dit merde au travail de J.J Abrams et a fait son film dans son coin. Mais on peut au moins lui reconnaitre d'avoir pris le temps de regarder l'univers Star Wars dans sa globalité, et pas juste les films, et d'avoir utilisé ce qu'il a lu pour plaire aux fans. Il a probablement bien plus travaillé sur l'univers étendu qu'Abrams qui c'est contenté de faire un copier/coller de ce qu'on connaissait dans les films, d'apporter de l'action mais sans aucune histoire. Abrams a ouvert des portes inutiles, que Johnson a fermées, et à raison je pense. Pourquoi faudrait il que Rey vienne d'une famille connue pour être intéressante ? Pourquoi faudrait-il qu'elle soit la fille de Kenobi ou de Luke ? Pourquoi Rey et Ben devrait être frère et soeur ?Star Wars, ce n'est pas qu'une représentation de la famille d'Angleterre qui ne doit se tourner qu'en petit comité. Ca Johnson l'a compris et a développé des personnages en suivant les morales et histoire de Star Wars comme Lucas pouvait le penser.

Je ne dis pas que le film est parfait, loin de là. Moi aussi, j'ai du mal avec le passage de Leia dans l'espace. Mais en soit pourquoi pas ? On a bien des armes laser émettant une forte chaleur et des Jedi/Sith tenant leur sabre laser à la limite de la lame, ou des visages tellement près des lames que si tu tires la langue tu peux la manger en suivant la cuisson sera parfaite. J'ai vraiment hâte de voir ce que Johnson pourra faire sur une Trilogie qu'il va gérer de A à Z sans avoir à récupérer les erreurs et les lenteurs d'Abrams.

Avatar du membre
Ismaren
Messages : 173
Enregistré le : 03 octobre 2014, 10:34
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Mandalorien

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ismaren » 24 août 2018, 15:26

Merci pour le lien, Ewan. Seulement, sans le Faucon pour sauver tout ce beau monde, empêcher Finn de détruire le canon signait la fin de la Résistance (officielle). Elle condamne la Résistance pour sauver Finn. Sauver ses amis, ceux qu'on aime, c'est effectivement un thème star warsien, mais la scène est juste rendue comique dans le film par la Résistance qui explose en arrière plan qui couvre le propos de Rose, d'ailleurs c'est un film très comique finalement, et paradoxalement très sombre, ce pourquoi il est décrié et partage les avis à mon sens. Dans le fond, ce qu'elle fait et dit correspond bien à Star Wars, mais dans la forme, on atteint presque une forme parodique de ce que ça aurait dû être. Son personnage a fait un choix, il préfère défendre des individus (comme Finn) qu'une cause (la Résistance) ou pense qu'en défendant les individus, on défend la cause.

Je ne vois pas en revanche pourquoi parce qu'elle est américaine (dans une production américaine, c'est assez courant) d'origine vietnamienne, elle n'a pas pour fonction de vendre le film en extrême-orient. Dans les foires au XIX et au XX, on reconstituait bien des communautés indiennes ou africaines, et très souvent on déguisait des blancs en Noirs ou en Indiens pour jouer le rôle de Noirs et d'Indiens. Cela reste un rôle, du moment qu'elle a le profil, pour les Américains, ça suffit. Combien d'acteurs africains dans Black Panther? ça doit aller entre 0 et 3, tous sont noirs-américains, et pourtant le film se passe en Afrique et a été vendu et accueilli comme symbole et porteur de la culture africaine. Alors qu'elle soit américaine, d'origine vietnamienne, cambodgienne, japonaise ou chinoise, ou même française, son physique permet de mieux ouvrir la campagne publicitaire du film en Extrême-Orient qui est LE plus grand marché du monde. Un Somalien et un Ivoirien sont tous deux noirs (le plus souvent), mais on considère l'Afrique comme un tout sans prendre en compte les particularismes, on fait de même pour l'Asie.

Pour régler le problème des sabres-laser brûlants, je me suis toujours dit que s'ils provoquaient les effets d'une extrême chaleur, pouvant même faire fondre des métaux ou initier des feux, ils ne dégageaient pas de chaleur. Les effets du feu sans la température.
Et sinon après les explosions et le son dans l'espace (bien nécessaires au spectacle), voici que quand on ouvre une porte sur l'espace, personne n'est attiré dans le vide ^^ Leïa rentre dans le vaisseau en ouvrant une porte qui donne dorénavant sur l'espace, et tout va bien, pas de soucis, ni Finn ni Poe n'est aspiré. Je me souvenais pourtant que dans l'épisode III, quand Grievous brisait la glace, les personnes sur le pont de commandement comme Palpatine, le petit Ani et Obi-Wan étaient aspirés dehors. Les lois de la physique dans l'univers ont bien changé en 50 ans.
Ewan a écrit :
24 août 2018, 14:01
On critique très souvent Rian Johnson parce que dans l'Episode VIII il a dit merde au travail de J.J Abrams et a fait son film dans son coin. Mais on peut au moins lui reconnaitre d'avoir pris le temps de regarder l'univers Star Wars dans sa globalité, et pas juste les films, et d'avoir utilisé ce qu'il a lu pour plaire aux fans. Il a probablement bien plus travaillé sur l'univers étendu qu'Abrams qui c'est contenté de faire un copier/coller de ce qu'on connaissait dans les films, d'apporter de l'action mais sans aucune histoire. Abrams a ouvert des portes inutiles, que Johnson a fermées, et à raison je pense. Pourquoi faudrait il que Rey vienne d'une famille connue pour être intéressante ? Pourquoi faudrait-il qu'elle soit la fille de Kenobi ou de Luke ? Pourquoi Rey et Ben devrait être frère et soeur ?Star Wars, ce n'est pas qu'une représentation de la famille d'Angleterre qui ne doit se tourner qu'en petit comité. Ca Johnson l'a compris et a développé des personnages en suivant les morales et histoire de Star Wars comme Lucas pouvait le penser.
Bien d'accord avec toi, mais malheureusement, comment regarder cette postlogie, si le film central de celle-ci dit merde au premier, à quoi sert le premier. Je suis d'accord que le VII était une catastrophe, mais il fallait faire avec, c'était une nécessité. Rian Johnson a fait avec, à sa manière. Il est reparti de zéro avec succès. C'est pourquoi je trouve le VIII bien mieux que le VII. Il a brisé toutes les attentes, mais en même temps, derrière... que va-t-il y avoir? Quand on voit que Rey et Poe ne se rencontre vraiment qu'à la fin du DEUXIÈME film de la trilogie, et qu'en plus on essaie de nous faire croire au coup de foudre le plus raté de l'histoire du cinéma. Quand on voit que sur quatre méchants potentiels, seul un tient la route et que deux sont déjà morts sans n'avoir rien fait en deux films. Le VIII est regardable comme film unique, mais je pense, cela dépendra du IX, que inséré dans la postlogie, il ne conviendra pas du tout. Premier et fondamental paradoxe du VIII, c'est qu'il prend son temps (2h30 de film) alors même que les personnages sont dans l'urgence et que la situation est urgente, on vit une course-poursuite, une course contre la montre. C'est comme si Rian Johnson ne pouvant faire qu'un film, celui du milieu, avait voulu trop en faire et n'en avait pas fait assez. Il aurait sans doute fallu qu'il réalise le IX derrière et le VIII aurait été plus concis et plus efficace, aurait respiré. On étouffe dans ce film. Le temps et l'espace sont mal expliqués et utilisés, et en dehors des morts de Snoke et de Luke, on n'en sais pas tellement plus. Qui contrôle la galaxie? Le Premier Ordre, parallèlement à sa traque de la Résistance, a-t-il instauré un nouvel ordre galactique? Qui était Snoke? J'en passe et des pas mûres, mais on est encore dans le flou totale sur bien des points. Au lieu d'avancer la trilogie stagne et reste accrochée à un passé mal connu. Quand Luke apprend que Vador est son père, ça sert à faire avancer l'intrigue, ça donne une dimension folle à leur duel et ça annonce la fin du VI, quand Rey apprend que ses parents sont des gens ordinaires, on se demande à quoi servait la vision flashback du VII, et où ça va nous mener. La réponse est sans doute nulle part. Rian Johnson a fermé beaucoup de portes ouvertes dans le VII, mais celles qu'il a ouverte à la place restent difficilement exploitables. Pourtant les épisodes 2 doivent servir de liant dans une trilogie, entre l'épisode 1 et l'épisode 3, nous verrons avec le IX, mais le VIII ressemble plus à un mur pour le moment. Le risque demeure que le VII sera oublié puisque rendu caduque par le VIII, et une trilogie de deux films, c'est pas ce qu'il y a de plus stable, comme une table à deux pieds.
"Les meilleures lames restent dans leur fourreau"

Avatar du membre
Sire Tokito
Messages : 101
Enregistré le : 19 juin 2009, 14:06
Localisation : Invisible Hand
Contact :

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Sire Tokito » 24 août 2018, 16:44

Ewan a écrit :
24 août 2018, 14:01
J'aimerai juste vous poser ce petit thread twitter ici, afin que vous compreniez que le personnage de Rose n'est peut être pas si nulle que ça, que vous êtes peut être juste passé à côté d'un point important présent dans tous les Star Wars. C'est en Anglais bien sur, mais ça mérite le coup d'oeil.

https://twitter.com/jere7my/status/1031925403202535429

Dans tous les cas, ce n'est pas parce qu'un personnage a un rôle qui ne plait pas qu'il faut lui taper dessus. Je ne me rappelle pas un tel acharnement sur l'acteur derrière Jar Jar alors que tout le monde est d'accord pour dire que ce personnage est inutile et grotesque.

Enfin, je ne souhaite pas m'étaler sur le sujet, je tiens juste à signaler que l'actrice est Américaine, d'origine Vietnamienne et non Chinoise ce qui, si vous connaissez l'histoire entre les deux pays, ne va pas vraiment dans le sens de l'ouverture au marché Chinois. Et je rajouterais que oui, il est probable qu'on retrouve certaines ethnies ou orientation (de toutes sortes) dans certains films, mais peut être que le but est juste d'ouvrir un peu les esprits et non d'ouvrir le marché à des minorités sur lesquelles on tape et qui feront scandale auprès des majorités (qui rapporte donc le plus d'argent). Enfin, il ne faut pas non plus oublier qu'un acteur peut aussi très bien être jugé sur sa prestation que sur son appartenance à une minorité/majorité. Pensez vous que Mark Hamill a été recruté pour faire plaisir à la minorité de personnes ayant des yeux vairons ? Que Carrie Fisher a été recrutée pour faire plaisir aux personnes ayant des soucis d'alcool/de dépression ? Que Warwick Davis a été recruté pour faire plaisir aux gens de petites tailles ?Peter Mayhew pour l'inverse ?
Mais là où tu as tord, c'est de penser que j'ai un soucis avec l'actrice. Au contraire elle fait de son mieux. Mais j'ai beau réfléchir au personnage dans tous les sens, je ne lui trouve aucune utilité, de même que la plupart des personnages de cette postologie. Hormis Kylo Ren, Rey et le personnage joué par Benicio del Toro, les autres m’indiffèrent totalement où me sortent par les yeux (coucou Hux). Et je vais mettre un bémol, le personnage de Rose a toujours plus d'utilité au personnage d'Holdo, qui a privé l'amiral Ackbar d'une sortie digne du personnage (ce qui aurait permis à un alien de la postologie de se démarquer. Mais si vous savez, la galaxie, pleins d'espèces tout ça....)

Quand a l'actrice, je ne demande qu'une chose, la revoir dans d'autres films (pitié faites un film Overwatch, elle est parfaite pour Mei <3 ). C'est ce qui s'est passé avec Adam Driver; il a tourné un tas de trucs à côté, et à montré qu'il avait un charisme et un jeu d'acteur de fou. Et je suis persuadé que Kelly Marie Tran ce sera la même chose.
"It's a trap !" (Admiral Ackbar)
"Hwaaaarggllllllleerwwwwwwwwwardddddd" (Cheewbacca)

Avatar du membre
Ewan
Messages : 797
Enregistré le : 16 mai 2009, 18:51
Sexe : Féminin
Espèce : Humain
Planète natale : Coruscant
Affiliation : Indépendant
Contact :

Re: Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

Message par Ewan » 24 août 2018, 17:13

Ismaren a écrit :
24 août 2018, 15:26
Merci pour le lien, Ewan. Seulement, sans le Faucon pour sauver tout ce beau monde, empêcher Finn de détruire le canon signait la fin de la Résistance (officielle). Elle condamne la Résistance pour sauver Finn. Sauver ses amis, ceux qu'on aime, c'est effectivement un thème star warsien, mais la scène est juste rendue comique dans le film par la Résistance qui explose en arrière plan qui couvre le propos de Rose, d'ailleurs c'est un film très comique finalement, et paradoxalement très sombre, ce pourquoi il est décrié et partage les avis à mon sens. Dans le fond, ce qu'elle fait et dit correspond bien à Star Wars, mais dans la forme, on atteint presque une forme parodique de ce que ça aurait dû être. Son personnage a fait un choix, il préfère défendre des individus (comme Finn) qu'une cause (la Résistance) ou pense qu'en défendant les individus, on défend la cause.
Ou pas. La résistance ne se limite pas à un petit groupe sur Crait, c'est ce que nous montre la fin du film avec l'ouverture et l'espoir d'une renaissance. Il y a toujours des gens pour se rebeller, ça aurait juste été plus long c'est tout. Comme Luke qui décide d'aider son père plutôt que de le tuer, lui et l'Empereurr. Ca aurait pu anéantir la Résistance là aussi. Et pendant qu'il essaye de sauver son père et de le sortir du Côté Obscur, tu as toute la Résistance qui prend cher sur Endor, parce que les boules de poils, c'est cool, mais ça suffit pas pour gagner une bataille.
Ismaren a écrit :
24 août 2018, 15:26
Je ne vois pas en revanche pourquoi parce qu'elle est américaine (dans une production américaine, c'est assez courant) d'origine vietnamienne, elle n'a pas pour fonction de vendre le film en extrême-orient. Dans les foires au XIX et au XX, on reconstituait bien des communautés indiennes ou africaines, et très souvent on déguisait des blancs en Noirs ou en Indiens pour jouer le rôle de Noirs et d'Indiens. Cela reste un rôle, du moment qu'elle a le profil, pour les Américains, ça suffit. Combien d'acteurs africains dans Black Panther? ça doit aller entre 0 et 3, tous sont noirs-américains, et pourtant le film se passe en Afrique et a été vendu et accueilli comme symbole et porteur de la culture africaine. Alors qu'elle soit américaine, d'origine vietnamienne, cambodgienne, japonaise ou chinoise, ou même française, son physique permet de mieux ouvrir la campagne publicitaire du film en Extrême-Orient qui est LE plus grand marché du monde. Un Somalien et un Ivoirien sont tous deux noirs (le plus souvent), mais on considère l'Afrique comme un tout sans prendre en compte les particularismes, on fait de même pour l'Asie.
Bon, ok, mettre une Asiatique dans un film, ça peut plaire aux Américains, mais je ne parlait pas de leur plaire. Il me semblait avoir lu plus haut que si elle était là c'était pour ouvrir le film au marché Chinois, qui jusque là ne connaissait pas Star Wars. Donc là je suis désolée, mais entre Asiatiques ils se reconnaissent, et donc mettre une Vietnamienne pour plaire aux Chinois, c'est politiquement débile. Tu veux ouvrir le marché aux Chinois, tu mets un Chinois, pas l'un des pays avec lequel tu t'entends le moins. Et je ne pense pas qu'ils soient suffisamment cons pour ne pas en tenir compte. Je me trompe peut être mais ce n'est clairement pas comme ça qu'on ouvre un marché aux Chinois. J'ai peut être été trop influencé par Blizzard et son ouverture à la Chine avec son extension basée complètement là dessus, mais si mettre cette actrice dans ce film c'est pour ouvrir le marché en Chine, ça n'a pas de sens. J'ai plutôt tendance à dire qu'elle est là, parce que pourquoi pas. Je ne vois pas de raison de chercher pourquoi elle est là elle et pas une autre^^
Ismaren a écrit :
24 août 2018, 15:26
Pour régler le problème des sabres-laser brûlants, je me suis toujours dit que s'ils provoquaient les effets d'une extrême chaleur, pouvant même faire fondre des métaux ou initier des feux, ils ne dégageaient pas de chaleur. Les effets du feu sans la température.
Et sinon après les explosions et le son dans l'espace (bien nécessaires au spectacle), voici que quand on ouvre une porte sur l'espace, personne n'est attiré dans le vide ^^ Leïa rentre dans le vaisseau en ouvrant une porte qui donne dorénavant sur l'espace, et tout va bien, pas de soucis, ni Finn ni Poe n'est aspiré. Je me souvenais pourtant que dans l'épisode III, quand Grievous brisait la glace, les personnes sur le pont de commandement comme Palpatine, le petit Ani et Obi-Wan étaient aspirés dehors. Les lois de la physique dans l'univers ont bien changé en 50 ans.
On reparle de la scène de l'astéroïde dans l'Empire Contre-Attaque dans laquelle Han, Leia Chewie etc. se balade sans combinaison avec juste un petit masque ? Pas d'aspiration non plus, et un astéroïde conforme en tout point avec le minimum vital pour un humain ? J'ai le droit de douter ?
Je suis d'accord avec toi, c'est une des scènes débiles du film. Mais si on peut expliquer que les Jedi/Sith ne se brûlent pas les mains (ou autre), on peut très bien imaginer que les avancées technologiques leurs ont permis d'inventer des chaussures aimantées (ou autre) afin de ne pas être aspiré, où qu'il y a eu des avancées sur le vaisseau pour éviter ça. C'est Star Wars, tout est possible. On a bien un Gungan sénateur et des Ewoks qui défoncent des soldats impériaux (qui visent mal, certes, mais quand même). Alors oui, c'est trouver une petite excuse pour que ça passe, mais bon, "c'est Star Wars"^^
Ismaren a écrit :
24 août 2018, 15:26
Bien d'accord avec toi, mais malheureusement, comment regarder cette postlogie, si le film central de celle-ci dit merde au premier, à quoi sert le premier. Je suis d'accord que le VII était une catastrophe, mais il fallait faire avec, c'était une nécessité. Rian Johnson a fait avec, à sa manière. Il est reparti de zéro avec succès. C'est pourquoi je trouve le VIII bien mieux que le VII. Il a brisé toutes les attentes, mais en même temps, derrière... que va-t-il y avoir? Quand on voit que Rey et Poe ne se rencontre vraiment qu'à la fin du DEUXIÈME film de la trilogie, et qu'en plus on essaie de nous faire croire au coup de foudre le plus raté de l'histoire du cinéma. Quand on voit que sur quatre méchants potentiels, seul un tient la route et que deux sont déjà morts sans n'avoir rien fait en deux films. Le VIII est regardable comme film unique, mais je pense, cela dépendra du IX, que inséré dans la postlogie, il ne conviendra pas du tout. Premier et fondamental paradoxe du VIII, c'est qu'il prend son temps (2h30 de film) alors même que les personnages sont dans l'urgence et que la situation est urgente, on vit une course-poursuite, une course contre la montre. C'est comme si Rian Johnson ne pouvant faire qu'un film, celui du milieu, avait voulu trop en faire et n'en avait pas fait assez. Il aurait sans doute fallu qu'il réalise le IX derrière et le VIII aurait été plus concis et plus efficace, aurait respiré. On étouffe dans ce film. Le temps et l'espace sont mal expliqués et utilisés, et en dehors des morts de Snoke et de Luke, on n'en sais pas tellement plus. Qui contrôle la galaxie? Le Premier Ordre, parallèlement à sa traque de la Résistance, a-t-il instauré un nouvel ordre galactique? Qui était Snoke? J'en passe et des pas mûres, mais on est encore dans le flou totale sur bien des points. Au lieu d'avancer la trilogie stagne et reste accrochée à un passé mal connu. Quand Luke apprend que Vador est son père, ça sert à faire avancer l'intrigue, ça donne une dimension folle à leur duel et ça annonce la fin du VI, quand Rey apprend que ses parents sont des gens ordinaires, on se demande à quoi servait la vision flashback du VII, et où ça va nous mener. La réponse est sans doute nulle part. Rian Johnson a fermé beaucoup de portes ouvertes dans le VII, mais celles qu'il a ouverte à la place restent difficilement exploitables. Pourtant les épisodes 2 doivent servir de liant dans une trilogie, entre l'épisode 1 et l'épisode 3, nous verrons avec le IX, mais le VIII ressemble plus à un mur pour le moment. Le risque demeure que le VII sera oublié puisque rendu caduque par le VIII, et une trilogie de deux films, c'est pas ce qu'il y a de plus stable, comme une table à deux pieds.
Comme tu le dis, ça va clairement dépendre de ce que fera Abrams. Va t-il casser ce qu'à fait Johnson par vengeance ? C'est possible, et ça serait bien con. Il aurait fallu que Johnson puisse faire le 9 (et je ne dis pas ça que parce que je suis amoureuse de sa photographie alors que je déteste celle d'Abrams^^). Mais le film du milieu est toujours le plus chiant à faire parce qu'il n'a pas vraiment de début et pas vraiment de fin. C'est comme le Seigneur des Anneaux. Le film du milieu doit arriver à commencer sans perdre le spectateur qui est déjà lancé dans l'action, mais sans trop en faire non plus parce qu'il y a la suite qui doit conclure l'histoire. C'est pour ça que je trouve qu'un épisode central ne peut être jugé que quand on a la suite, et, par la même définition, qu'une trilogie se regarde en entier pour pouvoir juger. La, oui, clairement, on va avoir de belles différences entre le 7-9 et le 8, mais si Abrams fait bien son boulot, ça peut le faire. Et si j'en viens à défendre Abrams alors que je l'aime vraiment pas, c'est que je crois à l'espoir, c'est comme ça qu'on mène une rébellion. Je ne pense pas que les portes fermées par Johnson soient si dérangeantes que ça, parce que franchement, elles servaient à rien. J'aime croire qu'une personne lambda peut faire de grande chose. Rey n'a pas besoin d'être la fille de, on a suffisamment de Luke et Leia pour recommencer la même histoire.
Pour Snoke, j'aimais bien le faite de ne pas savoir qui il était comme Yoda. C'est vrai que du coup le faire mourir, et aussi bêtement, c'est un peu con vu toute la promo dessus, mais au final le personnage le plus important c'est le petit Kylo qui nous a montré qu'il voulait quand même devenir calife à la place du calife.

Je ne sais pas ce qu ça va donner avec la suite, mais le fait qu'on avance pas dans le temps est pour moi une bonne chose. Dans les films, Disney ou autre, à la fin, c'est très souvent les gentils qui gagnent. Là, s'il avait fallu se dépêcher comme tu dis, on aurait eu une équipe de la Résistance, la même que pour la Trilogie, qui défonce encore une fois le Premier Ordre (les restes de l'Empire) et puis voilà, on refait la fête, tout le monde est content. Mais ça se passe pas comme ça, ça ne peut pas se passer comme ça. Il a fallu 3 films pour que Palpatine arrive au pouvoir, et 3 pour qu'il se fasse défoncer. Entre chaque film il y a eu une ellipse narrative qu'on ne retrouve pas entre le 7 et le 8. Et c'est très bien. Ca laisse le temps de tuer l'ancienne génération et de monter la prochaine. Et la prochaine, ce ne sont pas que des jeunes trentenaires comme Finn, Poe, Rey Rose etc. C'est aussi, comme le montre la fin du 8, le petit gamin qui côtoie la Force et qui laisse la place à l'Espoir contre ce Premier Ordre tout puissant. Si le 9 se passe 10 ans après le 8, c'est le top. A la fin du 7, tu as juste la Résistance qui gagne une bataille, mais tu n'a pas cette ordre qui écrase tout. Le 8 vient plomber l'ambiance, il te rappelle que non non, c'est pas fini, que Snoke il peut être mort, c'est pas grave, la relève est déjà là et elle est impitoyable. La Résistance est dans la merde, et en 2h30, la petite victoire contre Starkiller est réduite à une toute petite étincelle. Cette toute petite étincelle d'espoir que tu retrouves à la fin du 8 et qui montre que rien n'est perdu.

Franchement, le 7 et le 8 peuvent aller ensemble si on oubli la promo faite autour des films (parce que Snoke, dans le 7, il est pas extraordinaire, mais si on pense à toute la pub faite autour de son personnage, on s'attendait à un mec badass). Si Abrams joue pas les gamins, je ne dis pas qu'on aura une super trilogie parce que ça sera beaucoup trop inégal, mais je pense qu'on peut avoir un truc vraiment correct.

Répondre