Star Wars VIII : L'avis sans spoiler d'Emilie

News postée par le 19/12/2017 à 22h10 (lue 13 599 fois)

Il me parait important, avant de donner mon avis, de préciser que je ne suis pas incollable sur l’univers Star Wars, n’ayant vu « que » les films et ayant grandi avec la Prélogie que j’ai appris à désaimer en découvrant la Trilogie Originale. Mon appréciation, sans spoiler pour cette actualité, sera donc celle d’une très grande amatrice de cette saga, et non d’une fine connaisseuse.

Cela étant dit, je peux ainsi introduire mon avis de but en blanc : l’Episode VIII m’a mis une claque ! Visuelle d’abord, tant la photographie du film est magnifique. Je suis très sensible aux images, et pour être tout à fait honnête je crois qu’aucun autre film de la saga ne m’a fait un tel effet. Bien sûr la Trilogie Originale reste visuellement prodigieuse pour l’époque, mais dans Les Derniers Jedi, outre les effets spéciaux ; les plans, les couleurs, tout est parfaitement léché, maîtrisé et à couper le souffle.

Je n’ai pas vu le temps passer, j’aurais d’ailleurs aimé que ça ne s’arrête pas. Et c’est une personne très réfractaire aux films de plus de 2 heures qui écrit cela. Le rythme est effréné, parfois essoufflant. Je déplore un montage parfois maladroit, en particulier au tout début, dans la réintroduction des personnages qui manquait de finesse. Je le souligne, car selon moi, dans une saga notamment et dans celle-ci en particulier, dont la sortie des épisodes est espacée de deux années de surcroit, la réintroduction des personnages est un moment clé pour les spectateurs. Fort heureusement, ça n’a rien gâché au reste du film dans lequel on reste embarqué jusqu’au bout.

J’ai particulièrement apprécié les risques pris par Rian Johnson dans l’écriture de son scénario. Tout n’est pas bon, il faut le reconnaître, et certaines (grosses) ficelles que je redoutais se sont produites, mais Johnson sait jouer avec nos nerfs, et se moque presque de ce qui était attendu de lui ou du scénario. Une sorte de pied de nez aux rumeurs et autres théories qui tentent de réécrire l’histoire, alors que l’histoire, c’est lui et lui seul qui l’écrit. L’humour est d’ailleurs très présent dans ce film, dans tous types de situation, et contraste avec la tension palpable que l’on ressent tout le long ce qui emmène le spectateur dans de véritables montagnes russes émotionnelles ! La prise de risque scénaristique étai selon moi ce qui manquait cruellement au Réveil de la Force, et les retournements de situation que nous propose Johnson sont, à mes yeux, à la hauteur de ce qu’on attend d’un grand Star Wars.

Le Réveil de la Force était un peu difficile à appréhender : nouvelle trilogie, nouvelle époque, nouvelle intrigue sortie de nulle part, nouveaux personnages dont on « attrape » l’histoire en cours de route. Je ne m’étais attachée à aucun d’entre eux. Mais dans ce deuxième volet, les personnages se dévoilent, prennent de l’ampleur, se complexifient, voire crèvent carrément l’écran dans le cas de Mark Hamill qui nous livre un retour de Luke Skywalker crescendo et tout à fait grandiose. De tous, c’est cependant l’interprétation d’Adam Driver en Kylo Ren, que je retiendrai. Je ne peux pas en dire plus sans risquer le spoil, mais je suis très heureuse de ce que Rian Johnson a apporté de complexe et de touchant à ce personnage grâce à son écriture, comparé à l’adolescent attardé sans finesse qui m’a tant agacée dans l’Episode VII.

D’une manière générale, et ce sera mon dernier paragraphe, j’aime beaucoup la vision de Rian Johnson sur le clan des « méchants ». Là encore je ne peux rien dire de plus pour ne pas trop en dire mais j’y ai vu une réflexion intéressante sur la frontière entre le bien et le mal d’une part, et le pouvoir et l’aveuglement d’autre part. On a toujours entendu parler du côté obscur et de la lumière, deux camps opposés, qui tendent à ne plus l’être tant que ça. C’est une autre prise de risque scénaristique que je salue et qui donne une dimension d’introspection supplémentaire à une saga complexe qui ne repose pas que sur ses sabres lasers et ses vaisseaux. Une dimension bâclée dans le Réveil de Force, c’est un comble, et qui revient de la meilleure manière qui soit, avec un renouveau.

Les Derniers Jedi est un beau film, un grand Star Wars !

Pour voir mon avis avec spoiler, c'est par ici !

 

 



Partager cet article






Actualités en relation

Star Wars VIII : L'avis sans spoiler de Bado Teuf

Une claque. En tant que fan de Star Wars depuis ma plus tendre enfance, assidu à l’univers cinématographique de la plus grande saga de l’histoire d’Hollywood, je suis ressorti de la salle avec l’effet d’une claque...


Star Wars VIII : L'avis sans spoiler de Dark Sekot

Ayant enfin pu voir le film, me voici désormais apte à donner mon avis sur Les Derniers Jedi. Commençons sans spoiler, je détaillerai dans une version plus complète accessible à la fin de cette news. Pour résumer mon...


Star Wars VIII : Nos avis sans spoilers

Bon et bien voila après des mois d'attente, de bandes-annonces et une montagne de clips vidéos, nous avons enfin pu voir Star Wars : Les Derniers Jedi, lors de la projection presse organisée sur Paris. C'est...








Poster un commentaire

Vous n'êtes pas connecté à votre Compte HoloNet. Vous pouvez néanmoins écrire un commentaire en mode déconnecté, mais votre commentaire ne sera pas immédiatement publié (validation par un Admin).




Poster ce commentaire

Commentaires

Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi
Cette actualité fait partie du minisite Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi : Toutes les dernières infos sur Star Wars Episode VIII - Les Derniers Jedi : scénario, photos, vidéos, tournage, histoire, casting, fiches encyclopédiques.

Les dernières actus Star Wars

Vos derniers commentaires

Espace publicitaire