Solo : L'avis (sans spoilers) d'Exar Kun

News postée par le 16/05/2018 à 15h45 (lue 4 899 fois)

Comme certains de mes collègues d'autres sites internet Star Wars francophones, j'ai eu le plaisir et la chance d'être invité par Disney à assister à la projection de Solo : A Star War Story au Festival de Cannes le 15 mai 2018. J'en profite une nouvelle fois pour remercier les personnes chez Disney car l'expérience fut vraiment exceptionnelle (montée des marches entre les photographes, arrivée de l'équipe dans la salle avec les stormtroopers, bref la totale), mais nous sommes surtout là pour parler du film en lui-même - et sans spoiler. ;-)

Alors que dire de Solo ? Est-ce un bon film ? Un bon Star Wars ? Difficile à dire car je suis partagé. Il y a énormément de choses à dire, essayons d'être organisé. De plus, je pense que mon avis sera amené à évoluer pour un tas de raisons (les circonstances exceptionnelles de la projection, la mauvaise acoustique des lieux, la réflexion après plusieurs visionnages, tout ça tout ça ^^).

Avant toute chose, quelques mots pour me situer afin que vous puissiez juger du niveau d'intérêt que cette critique aura pour vous : plutôt trilogiste dans l'âme, un peu plus réservé sur la Prélogie, je suis souvent "bon public" surtout lorsqu'il s'agit de Star Wars, tout en étant souvent déçu aux premiers visionnages car mes attentes sont énormes. Concernant les films de l'ère Disney, j'ai plutôt apprécié les Episodes VII et VIII tout en y voyant des lacunes, et j'ai beaucoup aimé Rogue One pour diverses raisons : la période historique proche de la Trilogie, la "fraîcheur" du point de vue, la réalisation plutôt bien foutue à mon goût.

Passons donc maintenant à Solo.

 

Le scénario

De manière la plus objective qui soit, si cela est possible, je dirais que le film parvient plutôt bien à nous montrer les débuts de Han Solo. Tout ce qui fait le contrebandier que nous connaissons, toutes ces petites (ou grandes) références à peine abordées dans la Trilogie Originale, prennent leur naissance dans Solo : A Star Wars Story. L'acquisition du Faucon, la rencontre avec Chewbacca, la fameuse escapade vers Kessel, tout ou presque est là.

Toutes ces "explications" sont bien entendu connues, on s'y attend, on considère même que c'est obligatoirement à mettre dans ce film, et la bonne surprise est que tout ne se passe pas exactement de la manière la plus évidente et la plus attendue possible. Je pense que c'est un talent que de parvenir à surprendre, ne serait-ce qu'un peu, lorsqu'on décrit la génèse d'un élément que tout le monde connait. Même si la plupart du temps les choses semblent convenues, je suis assez indulgent sur ce point car je pense que l'exercice est très difficile, et c'est la raison pour laquelle je ne suis pas friand de films dont l'objet est d'expliquer la génèse de quelque chose que l'on connaît déjà : les nécessaires références peuvent sembler parfois plus ou moins bien amenées. C'est notamment pour cette raison que j'avais moins apprécié la prélogie car bien souvent on voyait où le scénario voulait nous amener.

Votre ressenti personnel vous fera dire si toutes ces références connues sont bien normales ou s'il s'agit de "fan service" exagéré. Pour ma part c'était une nécessité même si, histoire de critiquer, on pourrait se dire que tout ce qui fait le personnage est acquis dans les premières années de sa vie et que le reste demeure figé pendant la décennie suivante.

Pour les raisons invoquées ci-dessus, le scénario en lui-même est relativement simple. Les détracteurs diront qu'il est pauvre. Pour ma part je dirais qu'il est simple (ou pauvre ^^) par nécessité : Han Solo est, malgré son importance que je ne nie pas, un personnage plutôt classique et pour ainsi dire insignifiant dans sa jeunesse, et il ne s'inscrit pas dans des luttes d'importance galactique. Durant une bonne partie du film, on ressent bien cette notion du jeune homme prometteur mais parfois inexpérimenté, qui apprend vite mais qui évolue aussi dans un monde qu'il ne semble pas toujours maîtriser. On pourrait faire le parallèle avec le Luke de l'Episode IV sur ce point. Le film est donc nécessairement plus "intimiste" que les autres. Impossible d'en dire plus ici sans spoiler, mais pour moi nous avons là un défaut du scénario (que je développerai ailleurs ^^).

Sans que cela soit forcément très important, le film est bourré de petites références par-ci par-là, ce qui démontre selon moi un élément positif (travail sur le scénario et sur les éléments starwarsiens) plutôt que négatif (fan service).

En conclusion : un scénario simple, peut-être simpliste, sans guère de rebondissements, avec parfois quelques déceptions qui me sont toutes personnelles. Globalement un sentiment de manque d'envergure, sans toutefois pouvoir dire si l'inverse aurait, finalement, été plus logique.

 

Les personnages (et les acteurs)

De manière générale, j'ai trouvé que la plupart des personnages remplissaient correctement leur fonction, sans qu'aucun ne dégage une aura charimastique pour autant, et c'est fort dommage. Quelques-uns m'ont semblé très en retrait, d'autres à la limite du ratage. Très rapidement les principaux :

  • Alden Ehrenreich (Han Solo) n'est ni une catastrophe ni une révélation, et j'ai trouvé qu'il interprétait plutôt correctement un Han Solo inexpérimenté et qui doit évoluer dans un environnement dur pour survivre.
  • Emilia Clarke (Qi'ra) est correcte mais sans grande surprise, son potentiel évoqué est clairement sous-exploité à mon sens.
  • Donald Glover (Lando) colle bien à son personnage, je l'ai trouvé plutôt bon dans le rôle voire très bon.
  • Woody Harrelson (Tobias Beckett) est lui aussi correct, même si j'espérais plus de son rôle.
  • Paul Bettany (Dryden Vos) m'a semblé totalement caricatural et inintéressant. Grosse déception.
  • Le personnage de Chewbacca (joué par Joonas Suotamo dans le film) est peut-être le plus attachant de tous.
  • Phoebe Waller-Bridge (L3-37) possède un rôle difficile à interpréter s'agissant d'un droïde. Disons que le rendu global du personnage est plutôt bien fichu et que la personnalité du droïde rappelera une partie de l'UE aux connaisseurs.
  • Thandie Newton (Val) aurait certainement mérité un peu plus de présence à l'écran

Difficile de dire si ce manque de charisme est dû à des nécessités du scénario ou à autre chose, car même si je me répète, l'histoire met en oeuvre des personnages relativement insignifiants voire inconnus.

Cela dit, j'avoue avoir été déçu par la plupart des personnages dont j'attendais, au fur et à mesure, qu'il crèvent l'écran.

 

La musique

Pour être honnête, les seuls thèmes qui m'ont marqué sont des variations du thème principal que nous connaissons tous et je n'ai pas retenu particulièrement les nouveaux thèmes ^^.

De nouveaux visionnages seront nécessaires sur ce point.

 

Les planètes

Comme on pouvait l'espérer, le film nous présente plusieurs planètes, certaines plus connues que d'autres. Les environnements sont très divers mais si vous avez déjà vu les quelques vidéos qui ont été diffusées ces derniers temps, vous savez déjà à quoi vous en tenir et tout reste relativement classique et fort peu exotique, bien que chaque thème environnemental soit décliné dans une version légèrement différente de ce dont nous avons l'habitude.

Le plus original se trouve sur Kessel, tant au niveau de la planète elle-même que de son environnement spatial fort étrange. Etrangement, sur Kessel même, réapparaît ce sentiment de promiscuité et de "trop peu", peut-être effectué de manière volontaire, allez savoir. Corellia nous permet d'avoir plusieurs scènes sur un monde très fortement industralisé, sale et franchement pas accueillant, le Coruscant de la prélogie semble un bijou de propreté à côté. Quant à Savareen, l'environnement de désert glacé bien connu nous propose une variante car se situant en milieu exclusivement montagneux et aérien.

Ainsi, même si chaque environnement repose sur quelque chose de déjà vu auparavant dans un film ou un autre, rendons grâce néanmoins à la recherche d'une petite touche d'originalité sur chaque planète.

 

Conclusion

J'avoue éprouver des sentiments contraires par rapport à Solo : A Star Wars Story.

L'univers de Star Wars est riche, et voir un film qui se passe dans cet univers est toujours un plaisir. Je ne peux donc pas détester ce film.

Mais n'étant pas un fan inconditionnel du personnage de Han Solo, et étant plus attaché à des choses classiques de l'univers (la Force, les vaisseaux, les stormtroopers/clonetroopers etc.), j'avoue avoir été un peu dérouté par le film et son ambiance plus "mesurée" et centrée sur Han Solo et quelques petits groupes de personnages - petits groupes qui, malgré qu'ils soient sensés représenter de puissantes organisations, ne sont par un curieux hasard constitués que d'une poignée de soldats. Le film aborde plusieurs points qui m'ont semblé intéressants mais qui n'ont pas été assez développés à mon goût (en dire plus serait spoiler donc...).

A l'heure où l'on parle d'un éventuel spin-off consacré à Lando, je me dis que je suis peut-être tombé sur une nouvelle catégorie de film Star Wars à laquelle je ne suis pas autant attachée que l'autre, celle où l'on voit des combats spatiaux ou au sabre laser, où les éclairs de Force succèdent aux pirouettes, ces films durant lesquels j'aime bien voir les gentils gagner, mais où j'espère jusqu'à la dernière seconde que les méchants vont quand même l'emporter, tellement je trouve tous les personnages géniaux. Etrangement, pour Solo, l'intérêt, mon intérêt, était plus relatif.

Et ça voyez-vous, ça m'embête quand même un peu...



Partager cet article




A propos de l'auteur : Exar Kun

Vieux baroudeur de Star Wars, j'ai été si impressionné par l'Episode IV que j'ai décidé de naître dès 1978.

Fondateur de SW:HoloNet en des temps immémoriaux, je touche un peu à tout sur le site : développement web, base de données, projets, actualités, réseaux sociaux, encyclopédie et j'en oublie au passage.

J'ai avec moi une équipe soudée, animée par la bonne humeur et la passion, sans équivalent sur les internets. Tu veux nous rejoindre ?




Actualités en relation

Solo : L'avis (sans spoilers) d'Emilie

Une fois n'est pas coutume, et bien qu'il soit devenu plutôt périlleux de passer au travers, c'est vierge de toute information concernant le film, n'ayant vu aucun teaser, aucune bande annonce, ni lu le moindre...


Solo : L'avis (sans spoiler) de Kir Kanos

Après une gestation particulièrement difficile, le Star Wars cuvé 2018 est sur le point de sortir, aussi profitant d'une invitation à la projection presse, j'ai donc pu voir ce matin Solo : A Star Wars Story. Le film a...


Solo : La presse française, entre curiosité et désenchantement

Dévoilé en avant-première au Festival de Cannes, mardi dernier, Solo : A Star Wars Story a vite eu droit à ses premières critiques et retours francophones, publiés tout le long de la semaine. Une fois n'est pas...








Poster un commentaire

Vous n'êtes pas connecté à votre Compte HoloNet. Vous pouvez néanmoins écrire un commentaire en mode déconnecté, mais votre commentaire ne sera pas immédiatement publié (validation par un Admin).




Poster ce commentaire

Commentaires

Solo
Cette actualité fait partie du minisite Solo : Toutes les dernières informations sur Solo : A Star Wars Story. scénario, actu, acteurs, tournage, fiches, photos et vidéos.

Les dernières actus Star Wars

Vos derniers commentaires

Espace publicitaire